Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2011

Création de « Place du Havre », le réseau des Havrais à Paris

Les jeunes UMP issus de l'agglomération havraise souhaitent rassembler les Parisiens amoureux du Havre.

Place_du_Havre__basse_d_f_.jpgPlace du Havre, association visant à créer une dynamique de rassemblement  chez les Havrais d’origine vivant aujourd’hui à Paris et en Ile-de-France vient  d’être créée à l’initiative de Marion Mabille (Présidente), Jean-Pierre Héranval (Secrétaire) et Sébastien Gonfroy (Trésorier).

Selon ses statuts, l’association a pour objet de participer au rayonnement du Havre et de son agglomération à Paris et en Ile-deFrance, de favoriser la rencontre entre les Havrais qui vivent à Paris et en Ile-de-France et de favoriser l’émergence de futurs projets en lien avec le « Grand Paris ».

Pour  Jean-Pierre Héranval, chef de file UMP de l'opposition à Harfleur, résident à Paris et Chargé de mission au Cabinet de Xavier Bertrand,  « Place du Havre n’est pas plus une association havraise que parisienne. Elle incarne l’Axe Seine. Elle ambitionne d’être la structure d’accueil de ceux qui croient plus que jamais au Grand Paris jusqu’au Havre ».

En effet, à l’heure où de plus en plus d’yeux se tournent dans la direction du Havre tant pour son intérêt économique que pour son rayonnement culturel, Place du Havre souhaite accompagner joyeusement mais très sérieusement la montée en puissance de la ville portuaire. 

Pour  Marion Mabille, originaire du Havre, résidente à Paris et candidate sur la liste municipale d'Antoine Rufenacht en 2008,  « Tous ces objectifs sont liés. Organiser des rencontres havraises à Paris c’est autant d’occasions de porter de nouveaux projets pour Le Havre et de débattre toujours davantage du Grand Paris ».

Sébastien Gonfroy, originaire de Montivilliers, résident à Boulogne-Billancourt et ancien attaché de presse de la Secrétaire d'Etat au développement durable, explique le choix du nom : « Nous aimons Paris, nous sommes éternellement Havrais et beaucoup d’entre nous, en descendant du train, sont déjà sortis de la Gare Saint Lazare par cette place du Havre. Quand j’y suis, je me dis toujours que la maison n’est pas bien loin ».

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

01/06/2011

Le PS havrais valide son programme pour 2012

Le point sur la situation locale et nationale avec Matthieu Brasse, Responsable Havrais du Parti Socialiste.

le havre,matthieu brasse,parti socialiste,ps,ump,élection présidentielle,présidentielle,dsk,champ d'éoliennes,havrais

Article paru le 26 mai, publié dans le journal LeHavreInfos cette semaine.

PS du Havre voit actuellement un pic d'adhésion, comme à chaque approche de l'élection présidentielle. Et il faut dire que les deux dernières élections ont permis au parti de se positionner en première force politique du Havre, devant l'UMP. Matthieu Brasse y voit là "un espoir fort : Le Havre est à gauche".

Ce vendredi a eu lieu le vote du projet définitif du Parti Socialiste pour la présidentielle et les législatives. Un vote d'adhésion fort, attendu qu'il a été validé par 89,87% de vote favorable sur le territoire havrais. L'issue de deux ans de travail et de quatre conventions, qui ont abouti à un projet de 27 pages, construit ici comme partout en France. La prochaine étape sera la ratification du projet par la Convention nationale, le 28 mai 2011.

Le projet "C'est une boîte à outils, le candidat à la présidentielle peut aménager ses éléments tant qu'ils correspondent à l'essence du projet. Tous les futurs candidats socialistes à la présidentielle l'ont voté favorablement." Et s'il y a actuellement 4 candidats déclarés au vote interne, il ne devra en rester qu'un ou qu'une, qui se pliera au projet.

La présidentielle L'ultime étape avant la présidentielle : la désignation du candidat. "N'importe qui ne peut être candidat, il faut les signatures de grands électeurs : le Conseil National, des exécutifs locaux, les parlementaires... Ensuite chacun, tant qu'il adhère aux idées défendues par la gauche, sera libre de participer au vote, afin de désigner le candidat du Parti Socialiste." Une vingtaine de bureaux de votes seront ainsi mis en place sur Le Havre à cette occasion.

La situation au Havre "Nous assistons à une mauvaise gestion de la culture, avec au premier rang lele havre,matthieu brasse,parti socialiste,ps,ump,élection présidentielle,présidentielle,dsk,champ d'éoliennes,havrais Volcan, avec un budget explosé et sans concertation. Tous les 6 mois, il y a une proposition de fermeture de classes et d'école. Les travaux, le cadencement des travaux est insupportable. Canalisation, tramway, entrée de ville, plage... On pouvait ne pas tout faire en même temps. Les canalisations en plomb, par exemple : c'est une mesure européenne qui date, cela aurait du être fait avant !"

La Lybie "Nous sommes d'accord sur l'intervention, à l'origine. Mais les garanties n'ont jamais été expliquées au Parlement et aujourd'hui il est impossible de savoir qui fait quoi."

Le nucléaire "L'objectif, dans notre projet, est de sortir du 'tout nucléaire'. Cela se fera dans le temps."

Le champ d'éolienne "Nous sommes 100% pour."

Le Contre-G8 Le Parti Socialiste le soutient : c'est une première pour nous. Nous avons été présents dans le défilé, car la ligne défendue par les 8 Grands ne va pas dans le sens de notre projet. Quant à l'annulation de la Fest'Yves, c'est incompréhensible. On est dans la paranoïa."

DSK "Cela n'est pas du ressort du PS. Il y a une victime présumée et la présomption d'innocence ; la justice américaine fait son travail. Il faut garder la tête froide ; on continue dans l'unité."

Photo : Matthieu Brasse, par Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/05/2011

Explosion de la mendicité au Havre

C'est une véritable recrudescence de la pauvreté à laquelle nous assistons, mois après mois.

Image1.jpgIl y a peu de temps des jeunes femmes, venues d'Europe de l'Est, s'étaient installées à l'entrée de ville, pour vendre leurs "charmes". La misère transparaissait sur les visages de ces Roumaines dont le nombre atteignait parfois la quinzaine à l'entrée de ville dès la nuit tombée.

Cette misère se retrouve bien entendu dans toutes les grandes agglomérations, au point que des internautes locaux ont créé une "carte à putes", recensant les prostituées sur la Normandie. Des sites nous apprennent par ailleurs que plusieurs "escort girls" oeuvrent au Havre et dans l'agglomération, jusque dans des lieux plus reculés tel Fécamp. Mais vendre son corps n'est pas la seule misère visible qui explose.

Car s'il était devenu courant de voir à l'entrée de l'Espace Coty ou au rond-point un homme ou une femme, la gamelle posée au sol, quêtant une pièce de monnaie, le nombre de mendiants croîtmendiant.jpg aujourd'hui à une allure impressionnante. Avec parfois des enfants d'une dizaine d'années, assis sur le trottoir, le bras tendu.

Les marchés en sont ainsi devenus le centre névralgique. Ce dimanche, sur le seul marché des Halles, sept mendiants venus d'Europe de l'Est étaient installés à même le sol. Le même constat est à dresser sur les autres grands marchés du Havre. Les feux de signalisation du centre ville deviennent eux aussi des lieux de quête, huit hommes proposant par exemple aujourd'hui des désodorisants pour voiture contre une pièce.

L'une des questions que pose cette misère de la rue est de savoir qui profite des individus. Les mafias sont en effet souvent derrière ces trafics d'humains.

En savoir plus... Des associations havraises travaillent pour soutenir les personnes sans domicile fixe. Parmi elles, il faut noter en particulier la Croix Rouge Française, où trois personnes reçoivent et aident les demandeurs. En savoir plus : le site de la CRF du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

24/05/2011

Contre-G8 au Havre : les actions continuent

Place Danton, forêt de Montgeon, esplanade de la plage : le contre-G8 poursuit ses actions de toutes parts au Havre.

le havre,g8,contre g8Ce jour, mardi 24 mai 2011, France Uncut, qui se décrit comme "un mouvement non­-violent, spontané, populaire et créatif", organise une "action directe et amusante" place Danton, à 16h30. Son but : "dénoncer l’appauvrissement des peuples face à la financiarisation de notre monde". Pendant ce temps, au "camp autogéré de la forêt de Montgeon du Havre" a lieu le débat "droit d’asile, enfermement, immigration", de 15h00 à 18h00.

Mercredi 25 mai, "Précarité et chômage" sont au centre des discussions au camp autogéré, de 14h00 à 17h00.

Jeudi 26 mai, c’est sur l’esplanade de la plage que se regroupent les manifestants, à 17h30.

Samedi 28 mai, "Décroissance, transition, industrie" sont débattus, au parc autogéré, de 15h00 à 18h00.

Des actions ont également lieu toute la durée du G8 ; de nombreux contrôles d'identité ont été programmés sur les grands axes, en particulier sur les ponts de Normandie et de Tancarville.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Le Grand Stade du Havre : le projet en vidéo

La Ville du Havre présente le futur Grand Stade en images.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/05/2011

Contre-G8 : Le NPA du Havre condamne sa diabolisation

L'antenne havraise du Nouveau Parti Anticapitaliste d'Olivier Besancenot fustige une "stratégie de la tension pilotée par l'Etat et la municipalité UMP".

2555533060.jpgLe contre-G8 est parfois le moment de heurts violents entre manifestants et policiers. Par le passé certaines villes ont du passer en "ville morte" suite à la destruction de vitrines commerçantes. Le NPA du Havre dénonce l'amalgame.

Pour le parti d'extrême gauche, "la stratégie de la tension (...) vise à créer une véritable psychose dans la population havraise afin de dissuader un maximum de gens de venir participer au contre G8. Tout cela a pour unique but que de faire passer les altermondialistes pour des irresponsables, casseurs et violents et de justifier le climat sécuritaire actuel."

Les responsables soulignent leur détermination, indiquant "nous ne laisserons passer aucune provocation de la part des forces de l'ordre."

Dans le cortège devraient également se trouver les responsables socialistes, écologistes, communistes, décroissants, ainsi que les représentants de multiples associations et syndicats. Préfecture et mairie devraient annoncer les mesures prises cette semaine afin d'assurer la sécurité des manifestants comme des habitants et des commerces.

En savoir plus : lire l'article du 10 mai 2011.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

10/05/2011

RSA : pour Didier Marie, "Le club « droite sociale » de Monsieur Wauquiez drague l’extrême droite."

POLITIQUE - Dans un communiqué de Presse, Didier Marie, Président du Département de Seine-Maritime, s’inquiète des chemins empruntés par le gouvernement, chemins qui selon lui "s’éloignent de plus en plus de la responsabilité et de l’efficacité politique."

departement76.jpg« Les propositions de Laurent Wauquiez sur le plafonnement des minima sociaux et sur la mise en place d’un service social sont démagogiques et préoccupantes. Elles dénotent à la fois une méconnaissance totale des obligations déjà inscrites dans la loi pour les bénéficiaires du RSA et une volonté de la droite de stigmatiser les plus pauvres.

Sur les obligations d’emploi, où est l’Etat ? M.Wauquiez semble ignorer que la loi RSA prévoit déjà que les bénéficiaires sont soumis à l’obligation de rechercher un emploi, de créer leur propre activité ou de suivre les actions d’insertion sous peine de voir leur allocation suspendue. Aujourd’hui que se passe-t-il réellement ? En Seine-Maritime, comme ailleurs, dans le cadre d’une convention entre le Pôle emploi et le Département, les bénéficiaires du RSA qui peuvent travailler sont obligatoirement orientés vers le Pôle emploi qui doit les suivre. Mais les agents de ce service public de l’Etat ont-ils réellement les moyens d’assurer cet accompagnement vers l’emploi ? L’Etat manque à l’appel en n’assumant pas ses propres obligations.

Le Département de Seine-Maritime s’est fixé comme priorité de donner à ces personnes en difficulté plus de chances d’accéder à l’emploi, grâce à l’Aide Régionale à l’Emploi Insertion et à l’activation de la clause d’insertion dans les marchés publics départementaux. Le Département a aussi prévu pour sa part plus de 2000 contrats aidés pour 2011. Mais ces coups de pouce ne devraient pas se substituer au travail d’accompagnement des conseillers de Pôle Emploi. Les collectivités se dotent des moyens nécessaires pour assurer leur mission d’accompagnement vers l’emploi, les contreparties sont inscrites dans la loi, mais l’Etat se défausse encore.

Sur les minima sociaux, l’Etat veut plafonner un RSA déjà sous le seuil de pauvreté. Tout d’abord la stigmatisation du bénéficiaire du RSA qui gagnerait plus que le travailleur pauvre est volontairement mensongère. Rappelons à M.Wauquiez que le SMIC net est de 1 073€ pour une personne seule, alors que le RSA socle est à 410€ soit une différence de 663€. C’est du simple au double ! Pour un couple, selon les chiffres du ministre des solidarités, la différence est de 309€. Ce n’est pas négligeable ! La réalité, c’est qu’en 2011, quand on perçoit le RSA, on est en-dessous du seuil de pauvreté. Ensuite Laurent Wauquiez indique qu’il souhaite plafonner à 75% du SMIC tous les minima sociaux, se focalisant sur le RSA. En tant que ministre des affaires européennes, il devrait savoir que les études européennes démontrent que la France est dans la moyenne des pays de l’Union, avec des montants de minima sociaux à 50% du SMIC (ou équivalents européens). Certes l’Allocation Adulte Handicapé et le « minimum vieillesse » sont au-dessus, mais M.Wauquiez souhaite-t-il plafonner aussi ces minima-là ? Il devrait, dans ce cas, le préciser et arrêter les amalgames à des fins électoralistes.

Pour finir, M.Wauquiez fait l’apologie du travail à titre gratuit, ce qui signerait la fin des contrats aidés et contribuerait à dévaloriser le travail effectué aujourd’hui par des salariés. Le gouvernement se moque des Seinomarins et je condamne fermement tout ce qui stigmatise une partie de la population pour mieux masquer l’incapacité de la droite à régler la question du chômage, de l’accompagnement vers l’emploi et plus largement de la précarité. »

Partis, syndicats, administrations, faites parvenir vous aussi vos communiqués, à l'adresse jevisauhavre@yahoo.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

05/05/2011

Les Centristes havrais en ordre de bataille pour 2012

Nouveau Centre et Parti Radical annoncent la création de la Confédération du Centre.

Logo_NouveauCentre.pngHubert Dejean de la Batie, référent Nouveau Centre de l'arrondissement du Havre, a réuni à ses côtés hier les adhérents des diverses mouvances sur le point de s'unir : le Nouveau Centre, le Parti Radical, l'Alliance Centriste et La Gauche Moderne.

L'ensemble doit former la Confédération du Centre, au niveau national comme local. Avec un objectif :6a00d83451df6269e20120a7ea3c1c970b-500wi.jpg 2012. Une échéance où l'ensemble de ces partis se devront d'être unis pour ne présenter qu'un seul candidat. Avec une base qu'ils souhaitent forte : l'Europe, un Etat économe et un Humanisme social et responsable.

Ce qu'ils pensent de la Gauche Pour les adhérents venus soutenir le nouvel ensemble, le Parti Socialiste n'apporte aucune solution sérieuse : "Le PS promet tout en fonction des sondages et des critiques contre l'Etat." Pour eux, François Hollande est amené à grimper durablement, celui que Nicolas Sarkozy appellerait "le prochain président". Quant à Dominique Strauss-Kahn, "l'Elysée a préparé les dossiers,alliance-centriste.png et il y en a !", lance une militante responsable dans la communication politique sur Paris.

Pour Marc Migraine, "si la Gauche gagne [en 2012], les dossiers havrais seront délaissés, la gare de Rouen sera à Saint-Sever. L'axe Paris-Le Havre en train sera donc abandonné. D'autant que Le Havre n'est pas politiquement parlant proche de Laurent Fabius, qui serait systématiquement ministre d'un Gouvernement socialiste".

lgm.jpgCe qu'ils pensent de la Droite Il est dangereux d'aller "sur des thèmes proches du Front National, alors que la principale préoccupation des Français, c'est l'emploi", soutient Francine Valetoux. Au sujet du parti d'extrême droite, les adhérents trouvent catastrophique l'idée portée par Marine Le Pen de sortir de l'Euro. Luc Lefèvre précise que "la dette de la France est en Euros. En sortant de la monnaie unique, on dévaluerait notre monnaie et donc notre dette augmenterait d'une coup de 20 à 30%..."

En ordre de bataille Alors que la Confédération du Centre devrait voir le jour dans les semaines à venir au niveau national, les partis membres sont déjà rassemblés localement. Avec un regrêt pour certains : que le Modem, dont sont issus plusieurs d'entre eux, ne se soit pas joint au mouvement.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

04/05/2011

Le Quai d'Orsay au Havre demain

Bernard_Valero-300x225.jpg

Bernard Valero, Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes, participera ce jeudi 5 mai 2011 à une conférence-débat au Havre.

Le thème : "Les enjeux de la politique étrangère de la France". Cette conférence s'inscrit dans le cadre du programme "Le Quai d'Orsay hors les murs", qui vise à mieux faire connaître la politique étrangère de la France.

Bernard Valero est invité par Delphine Grouès, Directrice du Campus Europministere-des-affaires-etrangeres-et-europeennes.jpge-Asie de Sciences Po au Havre. En tant que Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes et Directeur de la communication il donnera une conférence qui sera suivie d’un débat, dans les locaux de Sciences Po Le Havre (Main Hall / hall principal) au CHCI, 182 quai George V.

Cette rencontre avec les étudiants est ouverte au public. Sciences Po, campus Europe-Asie au Havre, jeudi 5 mai 2011, 14h30-16h30.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/05/2011

Sortie du 2ème roman d'Edouard Philippe, Dans l'ombre

Après L'Heure de vérité, Gilles Boyer et Edouard Philippe signent leur deuxième roman politique, Dans l'ombre, disponible dès aujourd'hui en pré-commande.

push_21305987_boyer.jpg"Je suis un apparatchik. Dans mon monde, les politiques et les apparatchiks vivent ensemble. Ni les uns, ni les autres ne peuvent survivre seuls. L’apparatchik, c’est un guerrier qui sert un maître, un professionnel qui connaît son milieu, qui utilise ses armes, qui pare les coups qu’on veut porter à son patron. C’est un mécanicien, un organisateur, un inspirateur, un souffleur. C’est le bras, les oreilles, les jambes et parfois le cerveau du politique."

Après la victoire de son "patron" à la primaire, le premier conseiller s’engage avec ferveur dans la campagne présidentielle. L’équipe de campagne est pareille à l’Etat-Major d’une armée. Chacun connaît son rôle : Marilyn, l’attachée de presse, la Valkyrie, l’organisatrice des meetings, le petit Caligny, le plus jeune des conseillers, le Major, le directeur de campagne, et Démosthène, l’intellectuel, qui rédige les discours. Le Conseiller a sacrifié sa vie pour ce moment et ce combat. Il croyait tout connaître de son rôle, jusqu’aux compromis et aux renoncements. Mais rien ne pouvait le préparer à ces mois de campagne, aux trahisons dont seuls sont capables ceux qui convoitent à tout prix le pouvoir. Surtout, il doit faire face aux soupçons de fraude qui entachent la victoire de son patron à la primaire et qui pour la première fois l’oblige à questionner l’honnêteté de son candidat et par là même le sens de cette vie militante.

Le portrait saisissant, et d’une terrible humanité, de tous ceux qui se consacrent à la vie politique et en maîtrisent les arcanes, à travers l’intimité d’un homme, héros solitaire, souvent dans l’ombre, toujours oublié : le premier des conseillers.

Retrouvez Dans l'ombre sur Amazon.fr (ici)... Ainsi que le premier roman, L'Heure de vérité...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/04/2011

JeVisAuHavre a besoin de vous !

JeVisAuHavre Vous ouvre les portes de son association...

le havre la nuit.JPGAfin de poursuivre sa diffusion, l'association qui gère JeVisAuHavre.com, l'ADDPE76, vous propose d'en devenir vous aussi membre. Cela permettra de l'aider financièrement (adhésion de 20€ par an), de nous rencontrer plus souvent et de discuter de vos attentes, de vos centres d'intérêts... Et, si vous le souhaitez, de participer en écrivant de temps en temps des articles.

Comment adhérer ?

Téléchargez simplement le bulletin d'adhésion (ici), imprimez-le et envoyez-le par courrier à l'ADDPE76 avec un chèque de 20€, à l'adresse indiquée sur le bulletin d'adhésion. Le Bureau de l'association valide votre adhésion dans les jours qui suivent et vous en êtes informés immédiatement. Vous recevez également un reçu pour votre adhésion.

A quoi ça sert ?

 - D'abord à soutenir l'un des médias les plus lus au Havre (plus de 100 000 pages vueslogo ADDPE ok.gif chaque mois). Et surtout de faire que JeVisAuHavre.com continue d'être 100% gratuit au quotidien.

 - A participer, si vous le souhaitez, à la vie de votre site JeVisAuHavre.

 - A rencontrer régulièrement les autres membres de l'association et à échanger sur Le Havre, sa vie et ses multiples facettes.

Vous voulez plus d'informations ? Contactez-nous par mail ( jevisauhavre@yahoo.fr ) ou par téléphone au 06.62.01.65.80 (Alexandre Cauchois).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/04/2011

Et vous, comment voyez-vous la Seine-Maritime en 2020 ?

La Seine-Maritime de demain se dessine dès aujourd’hui.

logo.jpgAfin de définir les grandes lignes du futur de la Seine-Maritime, le Département lance à partir du lundi 18 avril, une grande consultation publique pour impliquer tous les Seinomarins dans la construction d’un avenir ambitieux pour le département. A travers un questionnaire et des réunions publiques, le Département de Seine-Maritime souhaite recueillir les idées, les attentes des habitants pour formuler les actions à mener dans les dix prochaines années.

Les Seinomarins recevront le questionnaire avec le magazine Seine-Maritime du mois de mai 2011. Il sera également mis en ligne sur le site www.seinemaritime2020.net et disponible dans les accueils et Maisons du Département. Les habitants auront jusqu’au 30 juin 2011 pour retourner le questionnaire.

Seront associés aux différentes étapes du projet, les habitants, les responsables associatifs, les élus,le havre, seine maritime, rouen, département 76, département seine maritime, seinomarins, fécamp, neufchatel en bray, dieppe, montivilliers, gonfreville l'orcher, consultation publique, politique les acteurs économiques et sociaux, afin de définir ensemble les enjeux incontournables pour l’avenir comme la préservation de l’environnement, le développement de l’emploi, la lutte contre l’exclusion et un aménagement du territoire plus équitable.

8 réunions publiques organisées sur le territoire seinomarin pour donner la parole à tous les habitants. Dans le cadre du projet de territoire « Seine-Maritime Imaginons 2020 », le Département de Seine-Maritime convie tous les Seinomarins à participer aux réunions publiques organisées entre le 31 mai et le 29 juin surle havre, seine maritime, rouen, département 76, département seine maritime, seinomarins, fécamp, neufchatel en bray, dieppe, montivilliers, gonfreville l'orcher, consultation publique, politique l’ensemble de la Seine-Maritime. 

- Fécamp : le 31 mai 2011 à 18h30 à la salle Jean Boin, pour les habitants des cantons de Criquetôt-l'Esneval, Fécamp, Goderville, Valmont.

- Croisy-sur-Andelle : le 6 juin 2011 à 18h30 au Gymnase Henry Auvray, pour les habitants des cantons de Argueil, Forges-les-Eaux, Gournay-en-Bray.

- Yvetot : le 8 juin 2011 à 18h30 à la salle du Vieux Moulin, pour les habitants des cantons de Bacqueville-en-Caux, Cany-Barville, Doudeville, Fauville-en-Caux, Fontaine-le-Dun, Ourville-en-Caux, Saint-Valéry-en-Caux, Yerville, Tôtes, Yvetot.

- Neufchâtel-en-Bray : le 9 juin 2011 à 18h30 à la salle du foyer rural, pour les habitants des cantons dele havre, seine maritime, rouen, département 76, département seine maritime, seinomarins, fécamp, neufchatel en bray, dieppe, montivilliers, gonfreville l'orcher, consultation publique, politique Aumale, Bellencombre, Blangy-sur-Bresle, Buchy, Londinières, Neufchâtel-en-Bray, Saint-Saëns.

- Le Havre : le 16 juin 2011 à 18h30 à la salle des fêtes de Caucriauville, pour les habitants des cantons de Gonfreville-l'Orcher, Le Havre, Montivilliers.

- Dieppe : le 22 juin 2011 à 18h30 à la salle Paul Eluard, pour les habitants des cantons de Dieppe, Envermeu, Eu, Longueville sur Scie, Offranville.

- Lillebonne : le 28 juin 2011 à 18h30 à la salle des Eaulnes, pour les habitants des cantons de Bolbec, Caudebec-en-Caux, Lillebonne, Saint-Romain-de-Colbosc.

- Rouen : le 29 juin 2011 à 18h30 à la salle des conférences de l’Hôtel du Département, pour lesle havre, seine maritime, rouen, département 76, département seine maritime, seinomarins, fécamp, neufchatel en bray, dieppe, montivilliers, gonfreville l'orcher, consultation publique, politique habitants des cantons de Bois-Guillaume, Boos, Caudebec-les-Elbeuf, Clères, Darnétal, Duclair, Elbeuf-sur-Seine, Grand-Couronne, Grand-Quevilly, Maromme, Mont-Saint-Aignan, Notre-Dame-de-Bondeville, Pavilly, Rouen, Saint-Etienne-du-Rouvray, Sotteville-lès-Rouen.

Photos : Le Havre, Dieppe, Fécamp, Rogerville. Alexandre Cauchois, tous droits réservés.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/04/2011

Manifestation au Havre pour les 25 ans de la catastrophe de Tchernobyl

Le réseau Sortir du Nucléaire organise cette année encore une manifestation le 26 avril.

391775073.jpgCe 26 avril 2011 est le 25ème sinistre anniversaire de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Un anniversaire d'autant plus sombre qu'il survient quelques semaines après l'autre catastrophe nucléaire, celle de Fukushima.

Ecologie Pour Le Havre, association havraise membre du réseau Sortir du Nucléaire, qui fédère 874 associations, appelle donc à un rassemblement pacifiste, le 26 avril 2011, à 18h00, devant l'Oiseau blessé, place de l'Hôtel de Ville du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

La visite de Nicolas Sarkozy au Havre

Venu parler de l'avenir des modes de transports sur l'axe Seine, le président de la République est apparu en grande forme, en particulier pour attaquer ceux qu'il n'aime pas.

le havre,nicolas sarkozy,laurent fabius,sarkozy au havre,havrais,photos sarkozy,nkm,edouard philippe,antoine rufenacht,antoine grumbachNicolas Sarkozy est venu accompagné de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, de Maurice Leroy, chargé de la Ville et de Thierry Mariani, en charge des Transports. Le premier objectif de cette rencontre était de valider définitivement une réforme du port votée voilà déjà trois ans. La CGT du Grand Port Maritime du Havre (GPMH) a d'ailleurs refusé de rencontrer le président.

L'avenir des ports français a été évoqué, qui représentent "moins de 6%" du trafic conteneuriséDSC03745.JPG européen. Une incohérence à laquelle il promet de mettre fin, en doublant les volumes dans les prochaines années.

Parmi les autres objectifs du président de la République : l'existence avant 2017 d'une Ligne à Grande Vitesse (LGV) reliant Paris à Le Havre. Trois circuits sont aujourd'hui à l'étude. La LGV devrait permettre de relier la capitale à la cité Océane en une heure et quart.

Il a conclu en insistant sur une note beaucoup plus politisée, apportant des explications sur l'utilité de sa "prime obligatoire", qui ne plait définitivement à personne : "J'ai vu se dresser devant moi les murs du conservatisme et de l'immobilisme. A gauche parce qu'on aurait aimé le faire et qu'on ne l'a jamais fait, à droite parce que c'est trop, au centre parce que ce n'est pas encore assez", a-t-il clamé.

Des attaques pour tous

DSC03740.JPGSon temps de parole a été l'occasion d'attaquer tous ceux qu'il n'aime pas. Petit tour d'horizon...

Sur les élus chargés d'étudier les dossiers, il a indiqué que seuls les complexes, voire les impossibles, lui parviennent, "les autres" ayant pris soin de prendre les plus simples. Ce qui devrait ravir ses ministres et les multiples élus locaux présents.

Sur les conseillers, les experts qui en fait "n'y connaissent rien" dans les dossiers dont ils parlent. Un propos qui a fait mouche dans l'assistance, qui l'a applaudi en masse.

Sur les organisations professionnelles, qui empêchent le pays d'avancer, avant que sa ministre de l'Environnement ne le recadre délicatement.

Sur la gauche et surtout sur le Président de la Créa (Communauté de communes de l'agglomérationle havre,nicolas sarkozy,laurent fabius,sarkozy au havre,havrais,photos sarkozy,nkm,edouard philippe,antoine rufenacht,antoine grumbach rouennaise), qui selon le président de la République aurait du être là au-lieu de parler par médias interposés (référence à un entretien accordé au quotidien Paris-Normandie).

 Texte et photos Alexandre Cauchois. Tous droits réservés.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

05/04/2011

Le Havre et son député à temps très partiel

L'expansion d'avril traite de l'argent des élus, avec une question cruciale : "Votre député mérite-t-il ce qu'il gagne ?"

S'il y a en France 577 députés, gagnant chacun mensuellement 5 514 euros, tous sont loin de faire le même nombre d'heures de travail dans l'hémicycle. Et en Seine-Maritime, deux élus se distinguent pour leur absence et leur silence irraisonnables.

politique,le havre,députés,député,jean yves besselat,besselat,havrais,élus,sandrine hurel,l'expansion,expansion,laurent fabius,fabius,ps,umpSur 577 députés, Jean-Yves Besselat, élu UMP dans la 7ème circonscription (Le Havre centre / Sainte-Adresse) depuis septembre 1995, se place ainsi en 566ème place... Le site Internet de l'Assemblée Nationale nous apprend d'ailleurs qu'en 2010 Jean-Yves Besselat a travaillé sur 1 proposition de Loi (sur la légitime défense) et 1 proposition de résolution (sur la burqa), et qu'il est intervenu en séance 1 fois, en juin 2010... Un résultat à peine meilleur que celui de Sandrine Hurel, députée PS de Dieppe qui obtient la 565ème place sur, rappelons-le, 577.

Le même dossier nous apprend par ailleurs que dans le classement des députés les plus influents, Laurent Fabius, élu de Rouen, arrive en 556ème place, sur 577, avec 2 interventions en commission, 11 amendements adoptés et zéro rapport réalisé. A titre de comparaison, le plus influent totalise quant à lui 1 671 interventions en commission, 889 amendements adoptés et 49 rapports réalisés.

Dans le "top 20 des plus sérieux", comme dans le top 15 des "députés les plus assidus", aucun Normand ne se sera distingué, ni à droite, ni à gauche, ni au centre.

Retrouvez les modes de calculs et résultats complets dans le dossier de L'Expansion d'avril 2011 (n° 762 - 4,50€).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |