Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2010

Le projet de terminal méthanier du Havre - Antifer en pause

Gaz de Normandie, propriété de Poweo et de la Compagnie industrielle et maritime, qui est en charge du projet de terminal méthanier à Saint-Jouin Bruneval, annonce son report.

DSC00054.JPGCe sont quatre projets qui sont en cours en France actuellement : Le Havre - Antifer, Dunkerque, Bordeaux et Fos. Tous les quatre avancent péniblement. Ainsi, celui de Bordeaux a déjà été ajourné par Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux Tranports.

Le problème de Gaz de Normandie tient surtout à la dépense liée au projet : 1 Milliard d'euros sont en effet nécessaires, alors que le marché du gaz est déjà, selon les opposants au projet, dont le maire de Saint-Jouin de Bruneval, suréquipé.

Gaz de Normandie se donne six mois pour trouver l'argent, si nécessaire par "une prise de participation majoritaire d'un nouvel actionnaire", a indiqué Bruno Lerredde, directeur adjoint du projet aux Echos.

Une actualité JeVisAuHavre. Photo : copyright Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/09/2010

30 000 manifestants au Havre contre la réforme des retraites

Les 7 Millions d'Euros dépensés par l'Etat en publicité n'auront rien changé : les Français sont descendus en masse aujourd'hui pour dire "non" à la réforme.

DSC01592.JPGEt Le Havre n'a pas fait exception. Syndicats, partis politiques, ont défilé ce matin depuis la Maison des syndicats jusqu'à la place de l'Hôtel de Ville. Un cortège deux fois plus grand que le dernier, la tête ayant déjà atteint l'Hôtel de Ville quand les derniers quittaient à peine le Rond-point.

En tête, les salariés de Cooper Standard de Baclair, où 317 licenciements sont attendus. Suivis par l'ensemble des syndicats, administrations et entreprises. Pour fermer le cortège, les partis politiques.

DSC01601.JPGA gauche toute, le défilé ? Si c'est ce que soutient le Gouvernement, la réalité de la rue est toute autre. Car aux côtés des syndicats connus pour être "proches de la gauche", se trouvait par exemple Alliance Police Nationale, réputé quant à lui "de droite". De même, il était possible d'apercevoir dans le cortège d'anciens militants de longue date de l'UMP.

Avant que la foule ne se disperse, les intersyndicale.JPGmanifestants ont été invités à jeter le projet de réforme du Gouvernement dans un brasier placé sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Un geste symbolique qu'ont accompli en procession de nombreux manifestants.

Pour animer la foule, les véhicules de la CGT branchés sur iPod, des tambours et autres musiciens, des punks à la sono bloquée dans un caddie, des pétards et même quelques vuvuzelas.

Cet après-midi, la rocade et le Pont de Normandie sont bloqués dès 14h00. La manifestation en photos...

DSC01605.JPG

DSC01606.JPG

DSC01608.JPG

DSC01615.JPG

DSC01621.JPG

DSC01628.JPG

DSC01665.JPG

DSC01673.JPG

DSC01668.JPG

 

DSC01603.JPG

 

 

Photos : Copyright Alexandre Cauchois.

 

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Sécurité : 13 nouvelles caméras de vidéo-surveillance installées au Havre

La Ville du Havre annonce l'implantation de 13 nouvelles caméras sur son territoire.

Implantées à la demande des habitants ou commerces, et selon des critères définis par les services de la ville et la police, les caméras ont des missions bien définies.

Comme dans le quartier de l'Eure, où depuis l'implantation des discothèques aux Docks les nuisances sonores deviennent coutumières, en particulier la nuit. Les sorties de boîtes de nuit sont en effet l'occasion de bagarres et l'absence de la police laisse une liberté dont profitent quelques éméchés.

Bertrand Binctin, Adjoint au Maire en charge de la Sécurité, a annoncé à la Presse Normande l'objectif de cette nouvelle implantation : "Nous voulons une ville plus sereine au Havre. Au moindre incident constaté par les caméras, un car de police débarquera dans les cinq minutes." Un objectif qui peut sembler difficile, au vu des effectifs réduits de la police nationale.

D'ici la fin de l'année, Le Havre comptera 102 caméras installées, assurant une surveillance 24 heures sur 24 des lieux les plus sensibles.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

04/09/2010

Manifestation contre la "xénophobie d'Etat" devant la Sous-Préfecture du Havre

"Xénophobie d'Etat". L'expression lancée est forte et lourde de sens.

Les reproches faits à l'Etat Français ? L'amalgame entre délinquance et immigration, ainsi que le sort des Roms.

Dans la foule -près de 200 manifestants- les sentiments sont intenses : "Il y a 2 sortes de citoyens en France. C'est du jamais vu à la tête de l'Etat."

Côte à côte et présents dans un élan général, la CGT, l'UNEF, le Parti Communiste Français, le Nouveau Parti Anticapitaliste, la Ligue des Droits de l'Homme, Sud, le Parti Socialiste, la SNES FSU, le Parti de Gauche, Europe Ecologie, mélangés...

pierre dieulafait europe ecologie.JPGPierre Dieulafait, conseiller municipal Vert, annonce sa crainte sans réserve : "Hitler non plus on le prenait pas au sérieux au début." Pour lui, "manifester est une chose importante, cela marche parfois même pour mettre fin à des conflits armés."

Pour le Président de l'Unef, la manifestation a plus "un côté symbolique ; elle sert à interpeler" mais ne fera certainement pas vaciller le Président de la République.

unef.JPGLa Ligue des Droits de l'Homme dénonce "l'injustice sociale. C'est la vraie cause de l'insécurité, pas les Roms. La xénophobie est utilisée pour mettre en place des mesures liberticides : l'expulsion de 15 000 à 30 000 Roms." Il ajoute que "les Roms ont le droit de circuler en France mais pas forcément de travailler ; certains métiers seulement leur sont autorisés et un employeur qui voudrait les embaucher doit payer une taxe ! ps et mjs.JPGDonc on les expulse pour ressources insuffisantes, on détruit leurs caravanes et on dit qu'ils sont volontaires pour le retour au pays." Mais la cause des Roms n'est pas la seule raison de leur présence sur le parvis de la Sous-Préfecture : "Avec la nouvelle Loi d'Eric Besson, qui va passer en commission des Lois le 8 septembre, on durcit la répression vis-à-vis des migrants. Il pcf.JPGy aura des zones d'attentes sauvages de créées, où ils seront assignés à résidence, ainsi que des nouveaux motifs d'expulsion, comme la mendicité agressive, à la tête du client, par exemple. Il conclut en indiquant que "l'ONU a rappelé que c'est notre humanité qui est en jeu."

Antoine Mary est venu accompagné de plusieurs avocats du Havre. Il est le Président Havrais du Syndicat des Avocats de femmes.JPGFrance, qui a vu le jour en juin. "Les avocats défendent au quotidien des libertés. Aujourd'hui c'est collectivement que nous pouvons faire fléchir le Gouvernement. Les premières reconduites à la frontière ont été annulées par un Tribunal. Toutes les expulsions sont de fait proscrites par la Loi." Il scande que "l'indignité qui est faite à la France doit être lavée."

Une douzaine de femmes ont conclu la manifestation, par des chants. L'Hymne des Roms et d'autres airs du répertoire musical français. Avec entrain elle chantaient "Partageons la vie, la terre, imposons le genre humain"...

Samedi 4 septembre, un car partira du stade Deschaseaux à 11h00 vers Paris, pour la manifestation nationale.

Une actualité JeVisAuHavre.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/09/2010

Entretien - Najwa El Haïté, Présidente de SOS Racisme Haute-Normandie

Alors que commencent en France des 'manifestations contre la "xénophobie d'Etat"', rencontre avec la Présidente en Haute-Normandie de l'association SOS Racisme.

Najwa El Haïte.JPGPourquoi porter les couleurs de SOS Racisme ?

"Les objectifs de l'association ont beaucoup évolué depuis les années 80. A sa création, SOS Racisme s'intéressait exclusivement aux problèmes raciaux, ethniques. Aujourd'hui nous luttons contre toutes sortes de discriminations, même géographiques ou sociales. Ce que certains appellent des "Français de souche" peuvent en effet avoir du mal à trouver du travail, simplement parce qu'ils viennent d'un quartier populaire. C'est une discrimination que nous dénonçons et contre laquelle nous travaillons.

Car SOS Racisme n'est pas qu'un mouvement contestataire. Nous sommes aussi une force de proposition.

Il était important pour moi de porter le combat dans un milieu associatif. Mon adhésion consiste à participer à l'évolution des mentalités. J'étais auparavant au bureau national de Ni Pute Ni Soumise, que j'ai quitté pour des divergences d'opinion.

SOS Racisme avait aussi la réputation d'être un sous-marin du PS. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Personnellement, je suis membre du Parti Socialiste, mais il y a aussi des gens de droite à l'association. Au Havre, Bertrand Binctin, par exemple, qui est Adjoint au Maire UMP, est adhérent de SOS Racisme."

Certains journaux ont affiché dernièrement que la France est un "pays raciste". Partagez-vous cette opinion ?

"Non. La peur de l'autre est humaine. Ce que tous veulent, c'est la sécurité. J'ai l'occasion de parler avec des gens qui votent Front National mais qui ne sont pas pour autant racistes. Ce n'est pas la couleur de peau qui leur pose problème, c'est le sentiment d'insécurité, né souvent d'amalgames. Ce qu'il faut qu'ils comprennent, c'est que ce n'est pas le FN qui ramènera l'ordre. La gauche doit d'ailleurs continuer à s'approprier le thème de la sécurité.

Pour tout dire, personnellement je n'ai jamais eu à subir le racisme ; certains de mon entourage oui. Des discriminations à l'emploi et au logement en particulier."

La création de la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les discriminations et pour l'Egalité) n'a-t-elle pas enlevé sa raison d'être de SOS Racisme ?

"La HALDE est une institution publique, nous une association. Nous faisons un travail complémentaire. Le Président de SOS Racisme est par ailleurs membre du Comité d'Administration de la HALDE. Il peut nous arriver d'être en désaccord, comme pour les Roms ; nous suivons la décision du Tribunal Administratif qui a reconnu illégales les actions du Gouvernement."

Quelles actions menez-vous au Havre ?

"Plus que du racisme, nous nous y intéressons aux discriminations : à l'emploi, géographique et au logement. L'une des marques de fabrique de SOS Racisme, c'est le "testing". Nous en avons réalisé à Rouen mais pas encore au Havre. Ce sera fait prochainement. Nous savons par exemple que certains ont des difficultés à trouver un appartement en centre ville, auprès des bailleurs sociaux.

Nous souhaitons également que la Ville du Havre embauche prioritairement pour ses travaux des jeunes Havrais. Et que l'amalgame 'jeune = délinquant' cesse. La jeunesse, au Havre comme ailleurs, demande qu'on cesse de la stigmatiser. Elle veut s'en sortir, elle est pleine de compétences. Certains parlent de "jeunes" uniquement pour parler de couleur de peau. C'est regrettable.

Mais attention à la victimisation. Un jeune qui ne trouve pas du travail, quelle que soit sa couleur de peau, quelque soit son quartier, doit assurer sa mobilité et avoir un diplôme pour vivre."

Etre femme, issue de l'immigration et conseiller municipal, n'est-ce pas une gageure ?

"C'est un combat. Le plus difficile, c'est la parité. Etre une femme en politique, quelque soit le parti, c'est pas facile. C'est un monde d'hommes. Il y a 16% de femmes députés et 17% de sénatrices. Ca donne une idée du travail qui reste à faire. De plus, le nouveau scrutin qui devrait être mis en place pour les conseillers territoriaux en 2014 accroîtra encore le problème."

Que pensez-vous des manifestations qui commencent aujourd'hui ?

949637459.jpg"Nous avons vraiment affaire à une xénophobie d'Etat. Elle est née lorsque Nicolas Sarkozy a repris le programme du FN. Il a créé un amalgame entre immigration et insécurité.

Retirer la Nationalité Française, c'est extrêmement grave. Vous n'êtes plus un Français comme les autres, vous pouvez cesser du jour au lendemain d'être Français... Le principe d'égalité, qui est un fondement de la République, est remis en cause.

Le Gouvernement a accumulé les amalgames. D'abord il y a eu le débat sur l'Identité Nationale. Un débat utile, à une heure où la Marseillaise est sifflée, mais qui a été dirigé afin de stigmatiser une partie de la population. Il faut être fier d'être Français, c'est important. La France a une histoire dont elle ne doit pas avoir honte, basée sur des valeurs fortes : des droits et des devoirs inhérents à tous, la laïcité, qui inclut la liberté de culte... Dans la lancée, il y a eu la burka. Ils ont utilisé la cause des femmes pour stigmatiser là encore la population. On ne peut accepter cette tenue qui fait de la femme un véritable fantôme. Mais lancer le débat en même temps que l'Identité Nationale, les minarets -parce qu'un sondage en Suisse révélait que la population ne voulait pas voir de minarets dans leurs pays-, et les Roms... Ca fait beaucoup !

Pensez, maintenant, dans l'esprit des gens il y a un amalgame entre les Roms, les Roumains et les gens du voyage ! Honte à la France, pays des Droits de l'Homme. Ces mesures n'ont qu'un objectif : cacher l'échec de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy.

Jusqu'à fin septembre, il faut que la mobilisation soit forte, afin de faire reculer le Gouvernement, comme on a fait annuler en son temps le CPE. Associations, syndicats, partis politiques, il faut que tous participent pour se faire entendre."

En savoir plus : Voir le blog de Najwa El Haïté...

Une interview exclusive JeVisAuHavre. Photo : Copyright Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

02/09/2010

Rentrée scolaire : Qu'a fait le Département pour les petits Havrais ?

La rentrée scolaire est l'occasion de s'intéresser aux nouveaux aménagements mis en place pour nos enfants. Petit tour d'horizon.

departement76.jpgDans son Plan Equipements Sportifs, le Département de la Seine-Maritime a débloqué une enveloppe de 25 Millions d'Euros en 6 ans. Parmi les livraisons, il y a ce mois-ci le nouveau gymnase du collège Jean Moulin, rue Sarah Bernhardt.

Le Plan Cuisine s'attache quant à lui à rendre l'ensemble des cuisines aux normes. En 2004, 55 cuisines n'étaient pas conformes ; 19 établissements ont déjà été réaménagés, dont cette année Le collège Théophile Gautier du Havre.

Notons également que le collège Romain Rolland subira de nouveaux travaux prochainement, le dossier étant en phase d'étude de programmation.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/09/2010

Routes et Pont de Normandie bloqués, trafic SNCF à l'arrêt... Ce qui nous attend pour la rentrée sociale

C'est la semaine des rentrées et également celle du début des grèves au Havre.

DSC00051.JPG - 3 septembre : Rassemblement devant la Sous-Préfecture du Havre "contre la politique sécuritaire du Gouvernement", à 17h00 ;

 - 4 septembre : Manifestation nationale "contre la politique sécuritaire du Gouvernement", à Paris. Des départs en car sont organisés depuis Le Havre pour les étudiants ;

 - 6 septembre : Journée nationale de mobilisation du monde éducatif ; grève des Cheminots à partir de 19h00 ;

 - 7 septembre : Journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites ; grève des Cheminots toute la journée. A noter : le blocage de la brèque et du Pont de Normandie à partir de 14h00.

 - 8 septembre : Grève des Cheminots jusqu'à 08h00.

 - 1er octobre : Devant le Palais de Justice du Havre, manifestation de soutien de la CGT à deux responsables syndicaux du Port autonome du Havre, jugés en correctionnel pour "liens mafieux, enrichissements personnels, blanchiment d'argent et autres méfaits" (déclaration CGT).

En savoir plus...

> Appel à la manifestation de l'Unef "contre la politique sécuritaire du Gouvernement".

> Tract intersyndical d'appel à la manifestation du 7 septembre 2010.

> Tract de la CGT expliquant la grève contre la réforme des retraites, soumise à l'Assemblée Nationale le 7 septembre 2010.

> Vidéo : Les propositions de la CGT.

Une actualité JeVisAuHavre.com. Photo d'archives 19 mars 2009 - Le Havre en grève. Copyright Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/08/2010

Le Havre, ville au logement "repoussoir" ?

Tel est en tout cas le résultat d'une enquête réalisée par la Chaire Ville & Immobilier, de l'Université Paris Dauphine.

P4071117.JPGSi l'on étudie les mouvements migratoires (le rapport nouveaux arrivants contre départs) d'une centaine des plus grandes villes françaises, Le Havre se trouve en bas de peloton, avec une perte annuelle de résidents. Rien à voir avec le champion Ajaccio, qui a vu son solde migratoire croître de 10 000 nouveaux habitants par an entre 1999 et 2006.

C'est un fait : Le Havre perd un peu de sa population chaque année. Mais à cause de quoi ? L'envie de vivre à la campagne, le "retour aux sources" dont parlent tant les médias ? Pas seulement.

Les indicateurs étudiés permettent en effet de retenir plusieurs aspects : les migrants tiennent par exemple compte du trafic ferroviaire. Et là, les Havrais savent ô combien il est difficile d'aller au travail chaque jour en train. Il y a aussi le nombre de places de cinéma vendues ; pour cela Le Havre est aujourd'hui plutôt bien doté. L'ensoleillement ; Le Havre est une ville normande, ni plus ni moins. Mais au-delà de ces aspects plutôt conventionnels, il faut aller chercher plus loin l'attractivité faible de la ville pour des nouveaux arrivants.

L'étude a établi que par exemple la présence de zones d'éducation prioritaire nuisait à l'attractivité, alors qu'elle devrait au contraire attirer des entreprises intéressées par les aides qui y sont liées.

Et il y a le critère qui fait Le Havre, contre lequel personne ici n'aurait idée de lutter : c'est la jeunesse de la ville. Car une ville avec un nombre élevé de logements construits entre 1949 et 1974 est analysée comme un "repoussoir". Il symbolise en effet les difficultés urbaines, le logement social... Bref, le logement en béton qui a permis le classement de notre cité au Patrimoine Mondial de l'Humanité, cette architecture dont les Havrais sont fiers, est mal vu par les Français en général.

Une actualité JeVisAuHavre.com.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

24/08/2010

Le Camp Action Climat poursuit ses attaques contre la Raffinerie Total de Gonfreville

camp d'action climat 2010.jpgAprès une semaine et demie de cogitations pour exterminer le pétrole et ses partisans, le C.A.C. prépare une action "de masse qui ira à l'abordage de la plus grosse raffinerie de France".

Voilà les responsables de la sécurité de la raffinerie prévenus : le 16 octobre 2010, les militants anti-pétrole attaqueront en force. Tout du moins c'est ce qu'ils espèrent ; et pour cela ils se rassembleront en septembre à Rouen, dans des tables rondes nommées CAR (Collectif d'Agitation Régional).

Dans leur faire-part, les responsables invitent également "les RG, s'ils ont des tuyaux sur les failles de Total."

Le 29 juillet, ce groupe avait déjà organisé une manifestation aux portes de la raffinerie havraise ; cette fois ils espèrent pénétrer le site.

Nous en avons parlé :

- "Le Camp Action Climat s'installe au Havre"

- "Visite au Camp Action Climat au Havre", par Marc Migraine.

Une actualité JeVisAuHavre.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/08/2010

L'Unef s'invite à l'inauguration de la Cité des Conteneurs

L'Union Nationale des Etudiants de France, syndicat étudiant, souhaite fêter à sa façon les nouveaux logements, qui seront inaugurés le 26 août.

unef touche pas à mes apl.jpegEn cause, ce ne sont pas les containers transformés en logements, mais des mesures décidées par l'Etat.

Les explications des responsables de la manifestation à venir : "en pleine crise, alors que les étudiants sont parmi les plus touchés par les difficultés économiques, le gouvernement décide de demander aux étudiants et à leur famille de choisir entre APL et demi-part fiscale".

Pour marquer leur volonté, alors que l'inauguration a été programmé avant la reprise des cours, l'Unef réunira des étudiants pour un pique-nique rue Marceau Prolongée. Le moyen de se faire remarquer des invités, parmi lesquels Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, du recteur et des élus locaux.

En savoir plus sur la nouvelle Cité des Conteneurs du Havre : voir le reportage de Zone Interdite, du 18 avril 2010.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

17/08/2010

Pour ne pas perdre le fil de l'actualité du Havre...

Pensez à vous inscrire à la lettre d'information (newsletter) !

Un mail vous sera envoyé tous les 3 à 4 jours vous informant des faits marquants de l'actualité havraise et des évènements à venir...

Un service gratuit, bien entendu.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16 kilomètres au Havre au profit des handicapés

LIONS CLUBS INTERNATIONAL AFFICHE O.A.S.I.S. 120910.jpgLes Clubs-Service du Havre organisent leur traditionnelle course, dimanche 12 septembre.

500 à 600 compétiteurs sont attendus, permettant à O.A.S.I.S de collecter des fonds qui sont ensuite redistribués aux associations et organismes oeuvrant en faveur des personnes handicapées sportives. Il s'agit de la 28ème édition de cette manifestation sportive havraise.

O.A.S.I.S, association créée en avril 1985, à l'initiative du Lions Club Le Havre Expansion, réunit aujourd'hui l'ensemble des Clubs-Service de la Région Havraise :

- 6 Lions Clubs International (Le Havre Doyen, Le Havre Expansion, Le Havre Grand Large, Le Havre Porte Océane, Sainte-Adresse, Vallée d'Or Bolbec-Lillebonne),

- 5 Rotary International (Le Havre Doyen, Le Havre Estuaire, Le Havre de Grâce, Le Havre Océane, Montivilliers Mer et Vallée)

- le Club 41 - 3 français,

- l'Inner Wheel,

- le Kiwanis International,

- le Rotaract Club,

- le Zonta International.

Chaque année, O.A.S.I.S. organise deux courses pédestres : les 4 et 12 kilomètres du Havre - auxquelles participent 500 à 600 compétiteurs - dans le centre-ville du Havre et le long de la plage.

Renseignez-vous et inscrivez-vous sur le site de la compétition (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

14/08/2010

Vidéo : Des Papous à la Mare Rouge

Ce reportage est issus d'une série réalisée par Jean-Marie Barrère et Marc Dozier.

Polobi et Mudeya, deux Papous en visite en France. Ils ont quitté leur tribu quelques temps, pour découvrir notre mode de vie. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'un est "chef de Guerre" drôle et curieux ; l'autre "chef de Paix" sage et observateur.

Du Havre il n'auront découvert qu'un quartier, la Mare Rouge...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/08/2010

L'Hôtel de Ville du Havre bientôt transformé en abri de jardin ?

Lancé comme une plaisanterie par le Maire lors du dernier Conseil Municipal, un jardin potager pourrait voir le jour sur la place de l'Hôtel de Ville.

P9100871.JPGPlusieurs crêches et écoles maternelles proposent depuis quelques années aux petits Havrais de découvrir la culture de la ciboulette, du persil et autres herbes ou légumes.

Cette fois, ce sont les adultes qui s'y mettraient. Le docteur Jean-Luc Saladin, Conseiller municipal du Havre, a en effet une envie pour le moins étonnante : faire des jardins de l'Hôtel de Ville des potagers. Transformer les plate-bandes de fleurs en plateaux-repas, en quelque sorte.

Ce projet un peu fou pourrait porter le nom de "ça bine", clin d'oeil discret à l'association SABINE, qu'il a fondé il y a 21 ans pour promouvoir le cyclisme au Havre.

Une actualité exclusive JeVisAuHavre.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

09/08/2010

Le port du Havre de nouveau touché par les grèves

grand port du havre.JPGLa CGT-GPMH avait suspendu le mois dernier les mouvements sociaux locaux.

La CGT du Grand Port Maritime du Havre, s'était engagée à suspendre les mouvements sociaux le temps des négociations de l'accord local de mise en oeuvre, tout en soutenant les opérations nationales.

Ainsi, lorsque la Fédération Nationale des Ports et Docks (FNPD) appelle à une grève tous les lundis du mois d'août, le port du Havre est concerné par cette action.

Ainsi que nous l'indiquions le 17 juillet (voir l'article ici), la paix sociale est bien fragile sur le port havrais.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |