Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2013

Le PRG favorable à un vote ouvert du candidat de Gauche aux Municipales

Yves Bertrand, Conseiller municipal du Havre et Délégué Régional du Parti Radical de Gauche (PRG) souhaite que l'ensemble des Havrais puissent désigner le candidat unique de la Gauche pour 2014 :

DSC00554 (Copier).JPG"La presse normande rend compte, dans son édition de ce jour (20/02/2013, ndlr), des propos tenus par Laurent Logiou, Président du groupe des élus Socialistes, Europe Ecologie les Verts, Radical de Gauche au Conseil municipal du Havre.

Artisan du changement de majorité municipale, entièrement acquis au rassemblement de toute la Gauche comme à l’expression de sa diversité, j’accueille très favorablement l’organisation de primaires citoyennes au Havre.

En effet, pour que les Havraises et les Havrais, eux-mêmes, décident du candidat, de la candidate, au poste de Maire du Havre, c’est le moyen le plus démocratique !

Naturellement, le moment venu, le PRG fera connaître le nom de son, ou sa candidate, qui participera à ce débat démocratique pour faire entendre notre opinion sur l’emploi, le logement (notamment celui des jeunes et des couples avec enfants) le commerce et l’artisanat, la vie associative culturelle et sportive, le respect de la laïcité, sans oublier l’attention aux problèmes du quotidien, les transports, la propreté, la proximité et la sécurité.

J’appelle donc les autres partis de la gauche politique et écologique à participer à cette dynamique, seule capable de donner une réelle légitimité à la tête de liste ainsi désignée.

Les primaires citoyennes créent les conditions du rassemblement et de la victoire de la Gauche, pour qu’enfin, les Havraise et les Havrais reprennent leur ville en main : avec les radicaux de Gauche, j’y participe dès aujourd’hui !"

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/02/2013

Le Nouvel Obs au Havre : 3 jours à retenir

Le Nouvel Obs a débarqué au Havre - par Mamadou Diallo

jdno1.pngLe week-end dernier se sont tenues au Havre trois journées de débats, animées par Laurent Joffrin, Directeur de la Rédaction du Nouvel Observateur et Claude Veil. Le deuxième jour, pendant plus d’une heure, Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires étrangères et Oliver Stone, auteur du film "Wall Street", ont parlé de la question de l’hyperpuissance  américaine.

Deux points de vue différents : « le retour à l’indépendantisme de chaque pays serait une bonne chose » selon Oliver Stone. Il a évoqué beaucoup de faits historiques et aurait pu y passer des heures disait-il en souriant. Le tout dans une salle remplie et silencieuse qui prenait plaisir à manifester leur satisfaction par des applaudissements pour les intervenants de ce débat.jdno2.png

Du Traité de Versailles à l’Iran en passant par l’invasion Irakienne au Koweit, un sentiment pro américain se faisait sentir dans les propos de Mr Védrine "Aujourd’hui dans le monde, beaucoup de pays préfèrent la tutelle des Etats-Unis."

Le XXème siècle était à l’honneur durant cette discussion qui s’est finalement terminée sur l’actualité en Iran avec des avis sur ce que devrait être Obama II pour les 4 ans à venir. Pour Védrine, le Président des Etats-Unis doit tenter de régler  la question du nucléaire avec l’Iran. Si un conflit se déclenchait avec l’Iran celui-ci nuirait aux jdno3.pngrelations Islamo Occidentale. Pour Oliver Stone, les Etats-Unis doivent retirer cette volonté « de Nation du Monde ».

La dernière Journée aux Docks Océane a permis quant à elle de soulever des questions d’entreprise, d’économie et de sécurité.

La France aime-t’elle ses entrepreneurs ?

Jean Peyrelevade constate qu'en France « les libertés d’entreprise ne sont pas reconnues », pire « la France n’aime pas ses entrepreneurs ». Cette réplique a été accueillie par des applaudissements nourris par le public.

Pour Claude Perdriel, il faut une aide technique pour créer de produits innovants pouvant se vendre à l’étranger.  Selon François Lenglet, les entreprises qui allaient bien montraient jusqu'à présent l'image d'une France inventive avec des concepts nouveaux, une détention de savoir-faire remarquable. Sauf qu’il estime qu'aujourd'hui cette image n’est plus visible. Il conclut par une question essentielle : « Quelles sont les leviers pour retrouver cette vitalité ? »

jdno4.pngLa fin du débat a été signée d'une petite touche d’humour noir : «  Si Google était Français vous l’auriez assommée », en raison des taxes omniprésentes. « Les seuls qu’on laisse tranquilles finalement sont ceux qui gagnent au Loto ». La phrase est lancée.

Stéphane Israel, le Directeur de Cabinet du Ministre de Redressement Productif, nous a livré à chaud ses impressions sur le débat : « Claude Perdriel a évoqué l’innovation, les prêts aux ingénieurs ces idées  étaient intéressantes, le statut de l’entreprise reconnu. Ce qui est bien ce sont les questions  intéressantes et celles-ci peuvent  être étudiés pour les futurs décisions de nos ministres »Il a ajouté qu'il transmettra  aux ministres concernées les points qui ont été soulevés.

jdno7.pngLa troisième journée a également été marquée par la venue de Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur. Arrivée au Havre à 14h30, il s'est dans un premier temps rendu au Commissariat  Central  flambant neuf. L’occasion pour lui de parler des  Zones de sécurité prioritaire suite à une série de braquages qui ont touché la ville ces dernières semaines.

Le premier policier de France est ensuite  allé au siège du Parti Socialiste Havrais en tant que militant où il a pu les rencontrer et répondre à leurs questions. Il fut accueilli par Matthieu Brasse, la députée Havraise Catherine Troallic et le chef d'opposition socialiste à la Ville du jdno6.pngHavre Laurent Logiou.

Pour finir, c’est au Dock Océane qu’il s’est rendu pour clôturer le forum des Journées du Havre, où il était question de la sécurité en temps de crise. « la violence dans notre société augmente » dit-il en ajoutant « la violence sur les femmes est une priorité ». Le travail d’accueil en commissariat, la plainte en ligne peuvent être un moyen pour que les chiffres ne soient plus manipulés. Il a ajouté que la lutte contre le trafic de drogue est un défi majeur pour lui.

De nombreux autres thèmes ont ensuite été abordés comme l’asile, l’immigration, la place de l’islam en France, la situation au Nord Mali ou la santé.

Texte et photos Mamadou Diallo

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/02/2013

Permanences de Catherine Troallic, députée - février 2013

2788602505.jpgPour le mois de février, Madame Catherine TROALLIC, Députée de Seine-Maritime, assurera une permanence sur rendez-vous :

- le jeudi 7 février de 14h à 17h au Havre, 53 rue Collard

- le vendredi 15 février de 14h30 à 18h au Havre, 53 rue Collard

- le lundi 18 février de 14h30 à 16h30 à Gainneville

- le vendredi 22 février de 14h à 17h au Havre, 53 rue Collard

- le lundi 25 février de 14h30 à 16h30 à Harfleur, au pôle administratif Beaulieu

Merci de bien vouloir contacter son secrétariat pour prendre rdv au 02 32 74 48 40.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/01/2013

Politique : le nouveau Conseiller municipal du Havre est...

Suite à la démission de Daniel Ozanne, le groupe majoritaire au Conseil municipal voit entrer un nouveau conseiller.

daniel ozanne.jpgLundi 4 février, l'annonce sera officielle. Le nouveau Conseiller municipal ne sera pas, selon les rumeurs au sein de l'UMP, le prochain sur la liste, comme cela est coutumier. Marion Mabille ne siègera donc pas, celle-ci ayant un poste de Chargée d'études communication politique à la Ville. Des fonctions incompatibles, selon certains, avec le poste.

C'est donc Claude Bourdois, adhérent historique de la Droite havraise, qui prendra cette année 80 ans, qui siègera au Conseil municipal du Havre, en remplacement de Daniel Ozanne.

Ce changement à la tête de la Ville signe également la nommination d'un nouvel Adjoint au maire. Selon toute vraissemblance, c'est le quadra Luc Lemonnier, assureur et actuel Conseiller municipal délégué, chargé de la concertation publique et du dialogue avec les Havrais, délégué UMP dans la 8ème circonscription, qui devrait être nommé.

Depuis l'arrivée d'Edouard Philippe à la tête de la Ville, il s'agit du 3ème départ au sein de la majorité, après Angelo Belkacem et Yves Martret.

Photo : Daniel Ozanne, campagne pour les élections législatives, 16 mars 2012

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

L'état du Havre : analyse d'élus havrais

La publication par l'Insée de chiffres sur Le Havre permet d'analyser la santé de la ville et de son bassin d'emploi.

431068_390327624329386_1723879764_n.jpgVoici les aspects importants qu'en ont retiré deux élus Havrais, Marc Migraine pour la majorité municipale et Yves Bertrand pour l'opposition.

Sur son blog, si Marc Migraine note une baisse démographique qui "préoccupe", il s'attarde surtout sur le "rayonnement accru du Havre en matière d'emploi". Adjoint en charge du Commerce, il retient du travail de Jérôme Follin, l'auteur de l'étude, que "avec 117 000 emplois pour à peine 100 000 actifs résidents, le taux d'emploi est élevé. Sur ces 117 000, 26 000 sont occupés par des actifs extérieurs venus des secteurs de Criquetot-l'Esneval, Fécamp et de la vallée du Commerce. Ce rayonnement s'accentue. Il était de 17 % en 1999 et de 22 % dix ans plus tard."

Yves Bertrand s'attarde quant à lui à la baisse démographique. L'élu socialiste  soulique que "entre 1999 et 2009, dernière étude détaillée de l’Insee, notre ville a perdu 13 600 habitants". Il ajoute, à titre de comparaison, que "toutes les autres villes de même importance gagnent toutes des habitants : Rouen, Tours, Lille, Nantes, Grenoble, Nîmes, (...) Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse." Côté emploi, Yves Bertrand révèle que "en 10 ans le nombre de commerçants et d’artisans est passé de 3400 à 2400. Nous avons perdu en 10 ans un tiers des commerçants." Ce qui signifie que Le Havre a perdu "100 commerçants et artisans par an soit 2 par semaine !" Concernant la population elle-même, "en 10 ans, nous avons perdu 500 employés, 2800 ouvriers et plus grave 11 000 personnes âgées de plus de 15 ans et n’ayant pas d’activité salariée : des lycéens, des étudiants, des jeunes en bac pro. C’est 11 000 forces vives qui ont quitté Le Havre. Et quand je regarde les tranches d’âges qui peuplent notre ville je vois que nous avons perdu 5 000 couples avec enfants et augmenté le nombre de retraités."

Sources : Article de Marc Migraine du 24 janvier 2013 sur www.auhavre.com/blog2 ; Voeux d'Yves Bertrand prononcés le 25 janvier 2013.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/01/2013

Nouvelle composition du Conseil municipal du Havre

1207465728.gifSuite à la démission de l'Adjoint au maire Daniel Ozanne, voici la composition du Conseil municipal du Havre :

ADJOINTS AU MAIRE

Agathe CAHIERRE, 1er Adjoint au maire, chargée de l'aménagement, des grands projets et de la cohésion sociale

Jean MOULIN, Adjoint au maire, chargé des finances, des marchés et des affaires juridiques

Brigitte DUFOUR, Adjoint au maire, chargée du développement économique, de l’emploi, de la formation, de l’enseignement supérieur, des relations internationales, de la coopération décentralisée et de la mairie annexe de Sanvic

Agnès FIRMIN LE BODO, Adjoint au Maire, chargée du sport, du nautisme, du littoral et du tourisme

Bertrand BINCTIN, Adjoint au Maire, chargé de la sécurité

Chantal ERNOULT, Adjoint au maire, chargée des affaires culturelles

Valérie EGLOFF, Adjoint au maire, chargée des personnes âgées et de l’action sociale

Jean-François MASSE, Adjoint au maire, chargé des bâtiments communaux et de l’énergie

Anne-Marie MARIETTE, Adjoint au maire, chargée des ressources humaines, de la qualité et de la mairie annexe de Bléville

Benoît BIED CHARRETON, Adjoint au maire, chargé de l'urbanisme et de l'habitat

Christian DUVAL, Adjoint au maire, chargé des quartiers : coordination des délégués territoriaux, SAM, animation, salles municipales

Ourdia CHATI, Adjoint au maire, chargée de la citoyenneté, de la diversité, de l’état-civil et de la mairie annexe de Graville

Marc MIGRAINE, Adjoint au maire, chargé du commerce, des nouvelles technologies et de la modernisation des services au public

Agnès CANAYER, Adjoint au maire, chargée de la famille, de la jeunesse, de l’enseignement, de la petite enfance et des élections

Olivier JOUGLA, Adjoint au maire, chargé du développement durable, de l'environnement, du handicap et de la santé

Jean-Baptiste GASTINNE, Adjoint au maire, chargé du développement territorial et du Havre 2017

CONSEILLERS MUNICIPAUX DÉLÉGUÉS

Jean-Pierre LEROY, Conseiller municipal délégué, chargé du monde combattant, du devoir de mémoire et de l’esprit civique, des quartiers Sainte-Marie, Saint-Léon, Observatoire et Massillon

Luc LEMONNIER, Conseiller municipal délégué, chargé de la concertation publique et du dialogue avec les Havrais

Laurence BESANCENOT, Conseiller municipal délégué, chargée des nouveaux arrivants et des quartiers Saint-Vincent, Gobelins, Thiers

Nathalie PICARD, Conseiller municipal délégué, chargée des prestations logistiques et d'approvisionnement, des moyens généraux, et, en cas d'absence ou d'empêchement de M. MOULIN, des affaires juridiques, notamment pour le suivi des contentieux et les assurances ; chargée du quartier Danton / Rond-Point

Mathilde LE LUYER, Conseiller municipal délégué, chargée des étudiants et des jeunes actifs

Patrick TEISSERE, Conseiller municipal délégué, chargé du tourisme et du quartier Saint-François, Médiateur de la Ville du Havre

Catherine MILLET, Conseiller municipal délégué, chargée de la lecture publique

Sébastien TASSERIE, Conseiller municipal délégué, chargé de la jeunesse et du quartier d'Aplemont

Jean-Luc SALADIN, Conseiller municipal délégué, chargé des modes doux de transport

Louisa COUPPEY, Conseiller municipal délégué, chargée de la vie associative et du bénévolat

Laëtitia de SAINT-NICOLAS, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier Danton / Rond-Point

Karine METAYER, Conseiller municipal délégué, chargée des quartiers Sainte-Marie, Saint-Léon, Observatoire et Massillon

Florence THIBAUDEAU-RAINOT, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier Perret, du Perrey et Notre Dame

Annie GUILLEMET, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier Saint-François

Alix VAILLANT, Conseiller municipal délégué, chargée des quartiers Saint-Vincent, Gobelins, Thiers

Arnaud LE QUELLEC, Conseiller municipal délégué, chargé des quartiers de l’Eure-Brindeau et des Neiges

Jean-Pierre CHABROLLE, Conseiller municipal délégué, chargé du quartier Vallée-Béreult et Champs-Barets

Elisabeth GAREL, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier de la Vallée Béreult et Champs-Barets

Florent SAINT-MARTIN, Conseiller municipal délégué, chargé des relations avec le Conseil consultatif de Rouelles

Françoise LE MONNIER, Conseiller municipal délégué, chargée des quartiers de Tourneville, Haut-Graville, Mare-au-Clerc, Acacias

Bruno BEQUET, Conseiller municipal délégué, chargé du quartier de Dollemard

Bineta NIANG, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier du Bois-de-Bléville

Mireille VAUDRY, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier de Caucriauville et de l’annexe de la mairie de Caucriauville

Josépha RETOUT, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier de Cauvriauville et de l’annexe de la mairie de Caucriauville

Maxime SELMAN, Conseiller municipal délégué, chargé du quartier de la Mare-Rouge

Sandrine VAUTIER, Conseiller municipal délégué, chargée du quartier du Mont-Gaillard et de l’annexe de la mairie du Bois-au-Coq

Jean-Pierre KLEINDIENST, Conseiller municipal

Antoine RUFENACHT, Conseiller municipal

CONSEILLERS MUNICIPAUX D'OPPOSITION

Daniel PAUL, Conseiller municipal

Jean-Louis JEGADEN, Conseiller municipal

Nathalie NAIL, Conseiller municipal

Myriam ARGENTIN, Conseiller municipal

Valérie AUZOU, Conseiller municipal

Dominique MUTEL, Conseiller municipal

Pascal CRAMOISAN, Conseiller municipal

Nadine LAHOUSSAINE, Conseiller municipal

Laurent LOGIOU, Conseiller municipal

Sophie HERVE, Conseiller municipal

Najwa EL-HAITE, Conseiller municipal

Yves BERTRAND, Conseiller municipal

Pierre DIEULAFAIT , Conseiller municipal

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/11/2012

Laurent Logiou répond aux attaques du député-maire-Président de la CODAH

Suite à l'intervention (manquée, il est vrai) à l'Assemblée Nationale d'Edouard Philippe, son principal adversaire, le chef de file socialiste Laurent Logiou, contre-attaque, la jugeant inadaptée au contexte.

312808159.jpgMercredi dernier, le maire du Havre a souhaité poser une question au Gouvernement particulièrement acérée, sur le projet de Loi interdisant le cumul des mandats (voir article ici). La réponse se veut, elle aussi, cinglante. Nous la rapportons dans son intégralité ci-après.

"Plus qu’une question manquée, une question qui fait flop et en dit long sur les intérêts politiques de M. Philippe !

Mardi après-midi à l’Assemblée nationale, Manuel Valls a provoqué le départ des députés UMP de l’hémicycle. Claude Bartolone, président de l’Assemblée, a aussitôt décidé d’une interruption de séance. Cet événement, dont les députés de droite sont familiers, est intervenu durant le passage des questions aux gouvernements et a privé Edouard Philippe, député de la 7ème circonscription de Seine-Maritime, de sa première question orale au gouvernement, son passage étant prévu quelques minutes plus tard.

Mais de quel sujet Monsieur Philippe voulait-il parler ? Des braquages à répétition qui ont lieu au Havre depuis plusieurs semaines ? De l’emploi et de la possible délocalisation d’une partie de la CMA-CGM vers Marseille ? Du taux de pauvreté particulièrement important au Havre ? Rien de tout cela. Monsieur Philippe voulait tout bonnement interpeller le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault sur le rapport Jospin, et plus spécifiquement sur la partie abordant le cumul des mandats !

En cette période de crise qui touche durement tous les français, la première inquiétude de Monsieur Philippe n’est pas de défendre ses administrés mais simplement de savoir si il pourra conserver l’ensemble de ses mandats ! Il est vrai qu’en tant que député, maire, et président d’agglomération – ces deux derniers mandats ayant été obtenus par désignation et non par vote – Monsieur Philippe sera naturellement touché par la loi sur le non-cumul des mandats qui sera effective dès 2014 et devra donc laisser à quelqu’un d’autre soit son mandat de maire soit son mandat de député. Par ailleurs, à la lecture de son intervention, il semble bien sûr de lui pour penser qu’il sera encore concerné par cette règle en 2014 !

Enfin, il est regrettable de constater qu’en son temps Antoine Rufenatch, député lors de son élection à la mairie en 1995, avait su faire preuve de modernisme en renonçant à son siège à l’Assemblée nationale pour se consacrer à son mandat municipal, tandis que près de 20 ans plus tard, Edouard Philippe, et ce malgré son jeune âge, fait preuve d’un comportement tout à fait rétrograde en s’accrochant mordicus à ses multiples mandats…"

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/11/2012

Le maire du Havre tire à boulets rouges sur les ministres et le président

Edouard Philippe, député-maire UMP du Havre et Président de la CODAH, dénonce avec vigueur la règle de non-cumul des mandats vantée par le rapport Jospin.

312808159.jpgCe mercredi, à l'Assemblée Nationale, Edouard Philippe a ainsi souhaité interpeler le Gouvernement avec les mots suivants :

"Monsieur le Président, mes chers collègues,

Ma question s'adresse au Premier Ministre, qui fut, au cours des législatures précédentes maire de Nantes et président de l'agglomération nantaise, député et Président du groupe socialiste.

Elle aurait pu s'adresser aux nombreux membres de votre gouvernement qui, avant de devenir ministres, cumulaient, sans s'en plaindre et en l'assumant devant leurs électeurs, un mandat parlementaire et un mandat exécutif local : M. Valls, M. Sapin, Mme Fourneyron, M. Montebourg, Mme Touraine ou M. Lurel et j’en oublie sans doute.

Mais ma question s'adresse à vous, M. le Premier Ministre.

Le Président de la République, qui fut lui-même il y a encore peu député-maire de Tulle, puis député et président de conseil général, a chargé M. Lionel Jospin d'une mission sur la rénovation et la déontologie de la vie publique. Parmi ses nombreuses propositions, M. Jospin recommande de renforcer l'interdiction du cumul déjà existante en prohibant désormais le cumul d’un mandat parlementaire et d’un mandat exécutif local.

Cette proposition suscite au moins deux interrogations.

La première, M. le Premier Ministre, tient à vous.

Puisque le cumul nuit à l'exercice des mandats, la représentation nationale aimerait savoir lequel de votre mandat, de maire ou de député, avez-vous négligé pendant 23 ans ?

La seconde, M. le PM, est une interrogation qui nous concerne tous dans cette assemblée, nous qui sommes attachés à la qualité du travail législatif.

Pouvez-vous sérieusement, M. le PM, prétendre que, demain, l’absence de parlementaires exerçant des responsabilités exécutives locales serait une garantie de meilleure qualité du travail législatif ? Sur des sujets tels que le logement, le droit de l'urbanisme, les relations état CL, l'investissement public, l'aménagement du territoire ou l'action sociale, pensez-vous vraiment que le Parlement sera plus éclairé ou plus compétent ?

Enfin, M. le PM, pouvez-vous indiquer à la représentation nationale en quoi la déontologie et la qualité du travail législatif se trouveraient grandies dans un système interdisant au députe d'être maire mais l'autorisant à être avocat, ou médecin, ou chef d'entreprise ou salarié ? 

Au fond M. le PM ma question est simple : allez-vous proposer au parlement un texte reprenant la totalité des propositions du rapport Jospin sur l'interdiction du cumul alors que toute votre expérience personnelle, et celle de la plus grande partie de votre gouvernement, vous montre l'inanité de cette posture aussi idéologique que démagogique ?"

Ci-dessous : la présence et les participations d'Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale (cliquer pour voir plus)

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

La CGT vandalise la permanence du PS... et la CFDT dialogue

Nouvelles exactions du syndicat contre un bâtiment au Havre.

12672_10152105662501531_1489325144_n.jpgSouvenez-vous, c'était le 17 juillet 2010 : la CGT avait pris pour cible le local UMP du Havre (voir photo de droite), ce qu'avaient condamné tous les partis, dont le PS. Par la suite, c'était au Pasino d'être couvert d'affiches et de subir les assaults du syndicat, avec des lancers de boîtes de conserves ouvertes sur la devanture. Sans parler du local du MEDEF. Et en taisant également les lancers d'objets contre le commissariat de police du Havre... Bref, des lieux plutôt "de droite" pour la CGT.

Sauf que cette semaine, c'est au tour du local socialiste, qui s'était dit prêt à accueillir une délégation syndicale. Celui-1503081617.JPGci a en effet été couvert d'affiches et a connu ses premiers lancers d'oeufs (photo de gauche). Cet acte ne reçoit fort heureusement pas le soutien de tous les adhérents CGT, le Secrétaire du parti socialiste ayant reçu entre autres le soutien d'un responsable syndical CGT.

A contrario, la CFDT a choisi le dialogue

Dans le même temps, la députée PS Catherine Troallic se rendait accompagnée de resprésentants CFDT au ministère du Transport pour soutenir l'activité de la CMA-CGM au Havre. En effet, Olivier Patin et Paul Golain, représentants du syndicat maritime Normandie CFDT, et Bruno Leduc, représentant du CE de la CMA-CGM et délégué CFDT, accompagnés de Catherine Troallic, ont été reçus mardi 13 novembre au ministère du transport pour évoquer leur opposition au projet de la direction de la CMA-CGM de transférer les lignes africaines (ex-Delmas)  de l’armement du Havre à Marseille. A cette occasion, la députée socialiste a insisté "sur l’importance de maintenir les emplois dans ce secteur afin de préserver, de promouvoir et de valoriser l’identité maritime du Havre". Elle a également plaidé "pour que les pouvoirs publics agissent en ce sens notamment dans la mesure où l'Etat, via le FSI, entrerait au capital de la CMA-CGM".

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

11/11/2012

Les pro-mariage pour tous défilent au Havre

Face aux manifestations du collectif "La Manif Pour Tous" (LMPT), les personnes favorables au mariage gay comptent elles aussi se faire entendre.

si-l-union-des-homosexuels-semble-plutot-acceptee-la_954463_460x306.jpgLa première mobilisation pacifique de soutien au mariage des personnes du même sexe aura lieu au Havre, jeudi 15 novembre 2012, à 18h00 sur le parvis de l'Espace Coty. Avant d'être relayée par les rouennais samedi 17 novembre.

Le collectif LMPT, qui souhaite que le mariage soit réservé aux couples homme-femme et dont la porte-parole est Frigide Barjot, se mobilisera ce même samedi, en une douzaine de points en France, le plus proche étant sur Paris. Pour, indiquent-ils, conserver "les deux piliers de l'identité humaine : la différence sexuelle et la filiation." Jean-François Copé a par ailleurs invité aujourd'hui les adhérents de l'UMP à soutenir LMPT en participant à la manifestation.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/09/2012

Permanence de Catherine Troallic, députée Havraise

catherine troallic.jpgCommuniqué - Catherine Troallic, députée de la 8ème Circonscription de Seine-Maritime, vous informe...

"Madame Catherine TROALLIC, Députée de Seine-Maritime, assurera une permanence sur rendez-vous le vendredi 14 septembre 2012 de 14h à 17h au 11 rue Georges Braque au Havre. Merci de bien vouloir contacter son secrétariat pour prendre rdv au 02 35 43 48 80."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/06/2012

Politique : La campagne des législatives dégénère-t-elle au Havre ?

Laurent Logiou (PS), candidat face à Edouard Philippe (UMP) pour être député dans la 7ème circonscription, porte plainte pour "faux, usage de faux et détérioration de panneaux électoraux".

Dans un communiqué de Presse reçu ce jour, le candidat socialiste indique qu'il y a eu, selon lui, "Faux, usages de faux et détérioration des panneaux officiels à Octeville, Epouville, Manéglise et Montivilliers."

Il s'en explique : "Ce matin, mes panneaux électoraux officiels à Octeville, Epouville, Manéglise et Montivilliers ont été souillés par des affichettes détournant la proposition de François Hollande sur le droit de vote des étrangers aux élections locales.

La campagne était restée digne jusqu’à présent, je dénonce ce genre de méthode fondée sur la caricature, le mensonge et la calomnie. Notre démocratie est menacée par ce type de manipulation jouant sur les peurs. D’où qu’elle vienne, elle est inacceptable et illégale. C’est pourquoi, j’ai porté plainte pour faux et usage de faux et détérioration de panneaux électoraux."

De son côté, Edouard Philippe est serein, puisqu'il indique "ne pas être concerné" par la polémique.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/05/2012

Politique : Après la Présidentielles, les Législatives

La page encore fraîche de la victoire de François Hollande laisse place dès ce matin à la campagne des Législatives.

DSC00668 (Copier).JPGL'ancien maire du Havre Antoine Rufenacht a indiqué hier que la victoire du candidat socialiste était d'abord dùe à "l'anti-Sarkozysme". A cela s'ajoute selon lui une mauvaise stratégie, n'ayant pas compris le message des électeurs du FN : "Il n'a pas convaincu les gens qui ont voté Marine Le Pen au premier tour, parce qu'ils ont des idées proches du Front National" "et il n'a pas attiré les électeurs qui ont voté Front National par rejet de la vie publique". Cela à quoi il faut ajouter, toujours selon Monsieur Rufenacht, le début trop tardif de sa campagne.

Du côté socialiste, si l'on reconnaît volontier que l'anti-Sarkozysme a en effet "participé à faire gagner François Hollande", on veut croire surtout que "son programme a reçu un vote d'adhésion fort." Ce que devront démontrer les Législatives, dont la campagne commence aujourd'hui.

Quelles perspectives pour les Législatives au Havre ?

Si la 8ème circonscription est déjà à Gauche, il n'en est rien dans la 7ème. Cette dernière était en effet détenue par Jean-Yves Besselat et auparavant encore par Antoine Rufenacht. Et c'est Edouard Philippe, l'actuel maire du Havre, qui s'y présente cette année, secondé par le maire d'Octeville-sur-Mer, où Nicolas Sarkozy a fait 59,74% des voix.

Dans la 7ème circonscription donc, où les deux têtes de listes UMP et PS sont respectivement Edouard Philippe et Laurent Logiou, voici les résultats à l'issue du second tour de la Présidentielle : François Hollande 51,71% - Nicolas Sarkozy 48,28%. Le combat s'annonce donc difficile pour la Droite, qui espère conserver là son dernier bastion de l'agglomération. D'autant que le premier tour de la Présidentielle a démontré qu'une triangulaire UMP - PS - FN y est possible...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Présidentielle : les résultats du 2ème tour au Havre, canton par canton

Un seul canton a donné ses voix majoritairement au président sortant hier au Havre.

Résultats globaux

François Hollande : 58,63% - Nicolas Sarkozy : 41,37% - abstention : 25,87%

Canton 1 : Saint Joseph - Perrey - Notre Dame - Bourse - Saint François

Nicolas Sarkzoy : 51,76% - François Hollande : 48,24%

Canton 2 : Université - Eure/Brindeau - Neiges - Cité Chauvin - Champs Barêts

François Hollande : 67,22% - Nicolas Sarkozy : 32,78%

Canton 3 : Graville - Aplemont - Frileuse

François Hollande : 61,78% - Nicolas Sarkozy : 38,22%

Canton 4 : Centre Ville

François Hollande : 53,42% - Nicolas Sarkozy : 46,58%

Canton 5 : Saint Vincent - Félix Faure - Acacias - Observatoire

François Hollande : 53,09% - Nicolas Sarkozy : 46,91%

Canton 6 : Sanvic - Mare au Clerc

François Hollande : 54,44% - Nicolas Sarkozy : 45,56%

Canton 7 : Bléville - Mont Gaillard

François Hollande : 60,23% - Nicolas Sarkozy : 39,77%

Canton 8 : Mare Rouge - Bois de Bléville - Hétraie

François Hollande : 68,89% - Nicolas Sarkozy : 31,11%

Canton 9 : Caucriauville - Rouelles

François Hollande : 66,62% - Nicolas Sarkozy : 33,38%

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/04/2012

Résultats du 1er tour de la Présidentielle au Havre

Les résultats globaux pour Le Havre

 Votes exprimés : 80 414 - Abstention : 26,80%

 François Hollande 30,17% - 24 260 voix

 Nicolas Sarkozy 23,19% - 18 649 voix

 Marine Le Pen 17,40% - 13 994

 Jean-Luc Mélenchon 16,54% - 13 297 voix

 François Bayrou 7,14% - 5 745 voix

 Eva Joly 1,81% - 1 454 voix

 Nicolas Dupont-Aignan 1,47% - 1 184 voix

 Philippe Poutou 1,33% - 1 072 voix

 Nathalie Arthaud 0,72% - 577 voix

 Jacques Cheminade 0,23% - 182 voix

A voir également sur JeVisAuHavre.com : les résultats canton par canton.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |