Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2011

Vidéo : Le Port du Havre, la voie de l'excellence

2387757848.2.jpgLe Grand Port Maritime du Havre (GPMH) a conçu une nouvelle vidéo, qui met en exergue les multiples facettes du port, des écoles, des entreprises qui sont implantées localement et de ceux qui y travaillent.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

24/11/2011

TNMSC investit dans un nouveau terminal à Port 2000

Un projet à la mesure des géants des mers et des ambitions du Havre en matière de conteneurs.

Sans-titre-1.jpgL’aménagement effectif d’un nouveau terminal à Port 2000 concrétise la volonté de MSC, 2ème armement mondial – associée à l’opérateur de manutention Terminaux de Normandie (groupe Perrigault) dans les sociétés SETO et TNMSC – de faire du port du Havre une des plates-formes portuaires majeures en Europe de l’Ouest.

Situé à l’ouest de Port 2000, le nouveau terminal de TNMSC s’étendra sur 1 400 mètres de quai. Dès début 2012, les premiers conteneurs pourraient y être traités. Actuellement, les navires de MSC au Havre sont accueillis au quai Bougainville.

Stephan Snijders - Directeur Général de MSC France – se dit « ravi que les travaux aient démarré avec une première livraison, prévue début 2012, en attendant la livraison des autres postes à l’horizon fin 2012. Les nouvelles installations nous permettront de faire escaler nos plus grands navires grâce à un tirant d’eau garanti de 16 mètres. Ceci amènera à coup sûr une hausse d’activité et un développement de MSC au Havre».

Les sociétés TNMSC et SETO - le maître d’ouvrage - ont choisi le Grand Port Maritime du Havre, et plus particulièrement son service Bâtiments, terre-pleins, chaussées et Travaux d’Infrastructures (BTP), pour assurer la maîtrise d’oeuvre de ces travaux.

Photo Le Havre Port

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/11/2011

Pétition pour pousser le projet de ligne SNCF Le Havre - Paris

Une fois n'est pas coutume, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Havre se met à la pétition.

ouvrons la voie.jpgAffiche dynamique, site Internet et page facebook, la CCI a choisi de mettre sur les rails une pétition d'envergure, pour pousser le projet de ligne grande vitesse, qui permettrait de relier Le Havre à Paris en 1h15. Son Président, Vianney de Chalus, indique en effet que "Pour donner une vraie chance de se réaliser au projet de ligne ferroviaire nouvelle entre Paris et Le Havre, il est indispensable que tout le monde se mobilise. C'est l'avenir de notre territoire et celui de nos enfants. Mobilisons-nous !"

Lancée il y a une dizaine de jours, elle recueille aujourd'hui un peu plus de 2 500 signatures.

Les liens :

 - le site Internet afin de signer la pétition : Ouvrons la voie .com ;

 - la page facebook : ici.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Fin de creusement du tunnel du tramway au Havre hier

Séquence émotion pour les ouvriers qui ont réalisé ce creusement d'une envergure spectaculaire.

DSC00012.JPGSi les élus de la Ville, de la Codah, du Département, de la Région et de l'Etat sont venus fêter la jonction du tunnel du tramway, les ouvriers ont vécu avec un intense plaisir ce moment historique. Et c'est Edouard Philippe, maire du Havre et Président de la Codah, assis aux commandes de l'excavatrice, qui a ouvert l'ultime brèche pour joindre la ville basse de la ville haute du Havre, sous les ovations et les encouragements des ouvriers du tunnel. Fiers de leur travail, ils n'ont pas hésité à lancer avec humour des "Vas-y Edouard", alors que le mur qui séparait les deux parties du tunnel tremblait sous les coups de l'appareil. Au bout de quelques minutes, la paroie s'est fendue et les ouvriers se sont rués vers le trou béant, ovationnant le résultat de longs mois de travail.DSC00020.JPG

Long de 575 mètres, cet ouvrage est sans doute l’un des aménagements les plus considérables du chantier du tramway. La réalisation d’un tunnel, uniquement réservé au tramway, était essentielle pour assurer le transport des voyageurs dans des conditions optimales, en termes de sécurité, de temps de parcours et de confort.

Grâce à cet ouvrage, le tramway accédera à la place Jenner, puis circulera soit vers l’est, en passant par Aplemont et jusqu’à Caucriauville, soit vers l’ouest, par les quartiers de la Mare au Clerc et du Mont-Gaillard jusqu’au Grand Hameau. Le creusement du tunnel améliorera ainsi les déplacements et permettra à ce grandDSC00036.JPG projet d’infrastructure urbaine d’assurer un lien entre les habitants de l’agglomération.

Après douze mois de travaux, l’excavatrice est venue à bout des 535 mètres du tunnel (sans la tranchée couverte de 40 mètres en cours de construction et qui sera achevée début 2012). 400 mètres de tunnel ont été percés par le sud, 135 mètres par le nord. Quatre-vingt personnes, au plus fort du chantier, étaient mobilisées, sur cette opération.

Les travaux du tunnel du tramway ont démarré en novembre 2010 par une première phase de stabilisation de la falaise et de terrassement. En effet, avant de commencer l’opération de percement, un maximum de remblais etDSC00096.JPG d’argile a été enlevé, des clous ont été insérés dans la falaise et du béton a été projeté.

Une fois les terrassements réalisés, les travaux de creusement ont été réalisés grâce à une machine appelée excavatrice ou machine à attaque ponctuelle. Cet engin de génie civil, très utilisé pour ce type de travaux, mesure 14 mètres de long pour une largeur de 4,50 mètres. Son poids est de 108 tonnes.

Deux équipes, l’une en tête nord du tunnel et l’autre, en tête sud, ont travaillé simultanément pendant douze mois. D’autres équipes du chantier se concentreront, dorénavant, sur le revêtement en béton du tunnel. CeluiDSC00120.JPG-ci sera réalisé par phases successives et mobilisera plusieurs corps de métier pendant encore sept mois.

Les travaux se dérouleront en parallèle à partir de deux zones : tête sud, maison de l’enfance de Trigauville ; tête nord, place Jenner. En février 2012, le revêtement du tunnel sera alors achevé. Une tranchée couverte sur la tête nord, longue de 40 mètres, portera la longueur défi nitive du tunnel à 575 mètres. La mise en place des équipements de sécurité (colonnes sèches, éclairage, etc.) débutera pour un mois avant de laisser la place à l’entreprise réalisant la pose de rails sur l’ensemble de la ligne du tramway. Cette dernière étape devrait être achevée d’ici l’été 2012 pour accueillir les premiers essais des rames de tramway.

Les résidents du quartier, qui se sont réjouis de la fin du creusement, espèrent quant à eux pouvoir bénéficier rapidement d'un peu de calme. Edouard Philippe les a remercié pour leur compréhension, tant il était difficile pour eux ces derniers mois de vivre aux pieds de cet ouvrage en cours. De leurs côtés, Gérard Heuzé et Catherine Troallic ont tenu à rendre hommage aux trop nombreux morts dans le tunnel Jenner, au cours de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi qu'à l'ouvrier mort sur le chantier il y a quelques semaines.

Espace adhérents / abonnés : Retrouvez-vous au coeur de l'évènement et visionnez d'avantage de photos, en grand format, ici...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/10/2011

Escale inaugurale du Santa Catarina, nouveau navire de la flotte Hamburg Süd

Jeudi 20 octobre, le porte-conteneurs « Santa Catarina » de l’armement Hamburg Süd a fait escale pour la première fois au Havre.

Sans-titre-1.jpgLe navire a été accueilli au Terminal de l’Atlantique, opéré par la Compagnie Nouvelle de Manutention Portuaire. D’une capacité de 7 100 EVP, il s’agit d’un des plus grands navires mis en service sur la ligne Europe - Côte Est de l’Amérique du Sud.

Symbole du renforcement de capacité chez Hamburg Süd

Cette nouvelle acquisition d’Hamburg Süd est le premier porte-conteneurs de la série des « Santa ». Au total, 7 navires ont été commandés pour le compte de l’armateur. Les modèles sont construits en Corée du Sud par Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. Ltd. (DSME). Particularité de ces porte-conteneurs : chaque navire possède 1 600 prises reefer.

Avec une soixantaine de ports touchés, Le Havre est le port naturel de l’Amérique du Sud

En 2010, près de 127 000 EVP ont transité en import/export entre Le Havre et l’Amérique du Sud. LesHAMBURG-SUD-1.jpg produits, majoritairement agroalimentaires, sont accueillis sur la plateforme logistique « froid » du port du Havre, qui présente de nombreux atouts pour les importateurs :

- proximité des principales plates-formes de distribution situées en région parisienne (Rungis),

- 350 000 m3 d’entrepôts privés pour les produits frais et congelés,

- large offre de services (transit, stockage, re-conditionnement, transport, prestations logistiques spécifiques).

- installations de la Direction Départementale des Services Vétérinaires (PIF/PEC) directement sur la zone portuaire, offrant les services indispensables pour toutes les importations d’origine animale et végétale en provenance de pays tiers, conformément aux exigences sanitaires européennes.

Cette offre a permis un développement important des trafics reefer au Havre : on note en effet une forte progression de ces trafics en 2009 (22%), évolution qui se maintient en 2011.

Communiqué / photo Le Havre Port

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/10/2011

Réouverture ce vendredi de la route d'Octeville, dans les deux sens

le havre,travaux,travaux au havre,octeville,octeville sur mer,sainte adresse,ste adresseVoilà une nouvelle qui va faire plaisir aux 15 000 usagers quotidiens de cette route.

La circulation dans les deux sens de cet important axe de l’agglomération était programmée pour la fin novembre. Cette date a été avancée au 28 octobre 2011, les travaux finissant donc avec un mois d'avance.

Il a été procédé à cette occasion au renouvellement :

 - de la conduite d’eau potable en fonte sur 530 mètres (le diamètre passe de 100 à 150 mm ) ;

 - de 20 branchements en plomb de la défense incendie.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

12/10/2011

Ligne Grande Vitesse Paris - Le Havre : les débats publics à venir

Deux débats publics auront lieu au Havre, au sujet de la LGV à venir.

1438390574.JPGCes débats auront lieu :

- jeudi 13 octobre 2011, de 19h00 à 22h00, au Centre Havrais de Commerce International, 182 rue Georges V.

- mardi 10 janvier 2012, de 19h00 à 22h00.

Ils devraient permettre à tous ceux qui le souhaitent de s'exprimer sur l'avenir de la ligne, prévue pour relier en 1h15 maximum Le Havre à Paris et en 30 minutes Le Havre à Rouen. Parmi les questions qui devront être examinées, notons le déplacement probable de la gare du Havre vers un autres site, la presqu'île de Floride, située sur le territoire portuaire.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

08/10/2011

Faites livrer vos petits colis en vélo

Véritable phénomène à travers toute la France, les coursiers à vélo font fureur aujourd'hui. Le Havre ne fait pas exception.

00001.jpg

Quoi de plus pratique que le vélo, dans une ville en travaux ? Disponible 7 jours sur 7, rapide (livraison possible en 45 minutes sur tout Le Havre), passe-partout, écologique, le courtier Havrais Jean-François Tuffigo va ainsi de rue en rue, quelque soit le temps.

Car les professionnels sont maintenant équipés pour faire face à toute situation. Qu'il pleuve ou qu'il y ait un magnifique soleil, les marchandises sont ainsi protégées pour arriver dans d'excellentes conditions. Et pour les colis les plus encombrants, jusqu'à 30 kg, Jean-François est équipé d'une remorque adaptée au vélo.

Comme tout service professionnel de livraison, un contrat est réalisé à l'unité ou sur la durée et des garanties sont apportées. Un service destiné tout autant aux particuliers qu'aux professionnels. Pour en savoir plus, contactez Le Cyclo Coursier, par téléphone au 06 60 88 70 84 ou par mail (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

07/10/2011

Transport - Au Havre, le Terminal roulier se développe

A fin août 2011, 245 600 véhicules ont été traités sur ce terminal, soit une croissance de 10% par rapport à la même période de l’année précédente.

02.jpgL’action engagée par le GPMH avec l’ensemble des acteurs du terminal roulier porte ses fruits : le trafic roulier progresse fortement depuis deux ans sur le Port du Havre. Pour rappel, en août 2010, 223 240 véhicules neufs et d’occasions ont été acheminés contre 137 700 à la même période en 2009. Des chiffres encourageants qui confirment la nécessité de développer les surfaces mises à disposition des opérateurs du roulier.

Mise en service de 10 hectares supplémentaires de surfaces

Pour répondre aux besoins de la clientèle et au développement des trafics, 10 hectares de terre-pleins viennent d’être mis en service au nord du Quai Bougainville, à l’ouest du terminal roulier, ce qui porte la surface du terminal roulier à 80  hectares.

Le projet RORO MAX sur la bonne voie

Ces résultats confirment l’intérêt du projet RORO MAX, inauguré officiellement en juin dernier. Cette démarche collaborative de progrès qualité vise à accroître la compétitivité et le développement du trafic des véhicules, en synergie avec les acteurs du terminal roulier. Une ambition commune : faire du Havre un port de référence pour les trafics automobiles. L’objectif à terme est d’offrir une surface de 100 ha pour pouvoir traiter un trafic de 500 000 véhicules neufs par an dès 2015. Le projet devrait créer à terme environ 150 emplois sur le terminal.

Photo : Le Havre Port - Communiqué.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/10/2011

Elargissement de la Codah : Laurent Logiou fustige le "manque de concertation"

Laurent Logiou, vice-Président du Conseil Régional, conseiller municipal du Havre et membre de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), dénonce la méthode.

002.jpg"J’ai dès la 1ere réunion dénoncé le manque de concertation et de transparence qui a, dès le départ, présidé à l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI). Aujourd’hui on constate que ce sentiment est largement partagé puisqu’une très forte majorité de communes et d’intercommunalités qui se sont prononcées contre les projets de regroupements proposés par le gouvernement par l’intermédiaire de Monsieur le Préfet.

Nous avons proposé lundi aux membres de la CDCI de rejeter globalement le projet de schéma contre lequel les élus locaux se sont exprimés. Cette proposition n’a pu être adoptée, la Droite y ayant fait obstacle. Cette dernière a en revanche accepté de rejeter 4 des 5 projets de fusions envisagés, en conditionnant cette acceptation au maintien des regroupements initialement proposés entre la CODAH et les communautés de communes de Criquetot l’Esneval et Saint-Romain de Colbosc. C’est un aveu d’échec une fois de plus des décisions du gouvernement et de la droite locale.

Par contre le traitement de faveur réservé à la seule agglomération du Département dont la ville002.jpg centre est encore dirigée par l’UMP est choquant au plan démocratique. Cet état de fait constitue  une grave atteinte au principe d’égalité entre les territoires et les habitants. Le président de la CODAH semble aujourd’hui s’affranchir des avis négatifs des communes de la communauté de communes de Saint Romain, grâce au coup de crayon de la main droite du Préfet et à la bénédiction des membres de la CDCI désignés par l’UMP avec à leur tête le président de l’association des maires du département (ADM 76) par ailleurs conseiller général du canton de Saint romain qui s’était engagé à respecter le mandat que son Conseil d’administration,  à l’unanimité, lui avait confié, à savoir faire entendre et défendre devant la CDCI la nécessité de respecter les positions des communes concernées par le projet de schéma. Le  territoire de Saint-Romain de Colbosc,  se verra imposer son destin sur la base d’une décision préfectorale arbitraire, cautionnée par les seuls représentants de droite de la CDCI.

La bonne solution était d’engager, une négociation plus large avec les élus de Caux vallée de Seine, du Pays des Hautes Falaises, pour créer une nouvelle gouvernance pour la création d’un Grand Havre, pouvant être l’interlocuteur crédible de Rouen et de la CREA. Une fois de plus on est passé à côté de l’essentiel, l’intérêt des habitants de l’estuaire.

Nous ne pouvons plus rien espérer de positif pour notre territoire ni de l’actuel gouvernement et de son représentant le Préfet de Région, ni de la CDCI, ni de l’ADM 76, ni du président de la CODAH. La seule solution est de mettre un terme rapide lors des prochaines élections présidentielles à cette politique dangereuse pour nos territoires en changeant de majorité comme cela vient de se produire au Sénat."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

23/09/2011

Escale Espagnole au Havre

Ambiance flamenco dans les rues commerçantes du Havre mercredi, malgré le temps pluvieux.

GEMINI at Venice by Mike Laougie.jpgLe port du Havre a accueilli mercredi pour la première fois le paquebot GEMINI affrété par l’agence espagnole Happy Cruises. Le GEMINI est un petit paquebot de 20 ans, construit aux chantiers Union Naval de Levante à Valence pour la compagnie américaine Crown Cruise Line comme CROWN JEWEL et exploité par des Espagnols. Conçu pour 820 passagers, il mesure 163 mètres de long pour 19.093 tonnes.

Il a été inauguré lors des Jeux Olympiques de Barcelone de 1992, servant alors d’hôtel flottant, puis il effectua des croisières aux Caraïbes depuis New York et la Floride. Un an plus tard il est passé à la Cunard, devenant le CUNARD CROWN JEWEL, avant d'être finalement vendu en 1995 à la compagnie Star Cruises (qui devait par la suite racheter NCL et le NORWAY ex FRANCE).

Basé à Singapour, puis à Taïwan, il a opéré alors des croisières insolites vers le Japon et la Corée, et par la suite dans le détroit de Malacca,  devenu le SUPER STAR GEMINI. Il est revenu en Méditerranée en 2009 sous affrètement espagnol auprès des opérateurs Vision Cruises puis Quail Cruises sous le nom de GEMINI. Il a proposé également au départ de la Grèce des croisières vers les Cyclades et la Turquie, avant de reprendre un autre affrètement chez Happy Cruises.

Il effectue ainsi sa première saison en Europe du nord en passant par Le Havre. Il est intéressant de noter que son jumeau, l’ex CROWN DYNASTY est propriété de l’armement Norvégien Fred Olsen sous le nom de BRAEMAR.

Texte Philippe Brébant / Photo Mike Laougie, Le GEMINI à Venise.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/09/2011

Compétitivité des villes portuaires : rapport de l'OCDE sur l'Axe Seine

5887933760_5cc53730e4_b.jpgL'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) vient de rendre public un rapport sur la compétitivité de villes portuaires de l'axe Seine.

Retrouvez ici ce rapport, qui évoque la situation pour les villes suivantes : Le Havre, Rouen, Paris, Caen. Un excellent outil de travail de 122 pages pour les étudiants, chercheurs, élus et entreprises de ces bassins d'emploi.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/09/2011

Hausse du prix des transports scolaires : le PCF seinomarin attaque également

Le Parti Communiste Français s'en prend au Président du Département de Seine-Maritime, suite à l'augmentation du prix des transports scolaires.

lavis-jeunes-communistes-seine-maritime-sur-q-L-1.jpegDans une lettre ouverte à Didier Marie, le PCF soutient que "Lors de la séance du 28 juin du conseil général, [les élus PS ont] décidé unilatéralement d’augmenter les tarifs des transports scolaires de 100 à 430%, en invoquant son coût (46 M. d’euros) et les difficultés budgétaires que rencontre le département face au désengagement réel et incontesté de l’Etat. Ces augmentations sont disproportionnées et injustifiées, elles pénalisent directement les familles notamment les plus modestes et les plus fragiles."

Une position ferme, bien que le parti, ainsi que l'indique le NPA (voir article), siège aux côtés du PS et n'ait pas voté contre cette décision départementale.

Les communistes poursuivent en indiquant que "d’autres choix sont possibles, c’est une question de volonté politique ! Nous, parents d’élèves, ne sommes pas responsables de l’étranglement financier des collectivités territoriales, il serait trop facile de faire subir aux familles, les conséquences désastreuses de la politique menée par le gouvernement en matière fiscale. Ce gouvernement mène une politique dévastatrice en matière d’éducation, il supprime des classes, ferme nos écoles, nos collèges et nous oblige à envoyer nos enfants à des kilomètres de leur lieu de résidence, notamment en milieu rural et semi-urbain, de ce fait, ces augmentations de tarifs pénalisent davantage les familles."

Pour conclure, le parti demande "de renoncer à ces augmentations et de réunir tous les acteurs du Conseil Départemental de l’Education Nationale (élus, parents, enseignants, associations complémentaires, ...) pour évoquer ensemble les solutions alternatives, comme nous l’avons fait, pour la carte scolaire afin d’éviter de grever à nouveau le pouvoir d’achat des familles de Seine Maritime."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Colloque international du 25ème séminaire OMI au Havre

Le Grand Port Maritime du Havre et l’Institut Portuaire d’Enseignement et de Recherche organisent un colloque international à l'occasion du 25ème séminaire organisé sous l’égide de l’Organisation Maritime Internationale.

3.JPGCet événement, quia aura lieu les 11 et 12 octobre 2011, réunira au Havre des acteurs du monde maritime et portuaire international. Un colloque pour dialoguer et échanger sur des problématiques actuelles du monde portuaire.

Le colloque démarrera par une visite guidée du Port du Havre suivie, le lendemain, par une succession de conférences et de tables rondes à l’IPER. L’occasion de faire le point sur l’évolution des compétences portuaires et des stratégies de développement durable à l’heure où la compétitivité internationale est un enjeu essentiel. A la lumière des interventions – qui seront traduites simultanément en anglais et en français –, ce colloque permettra de donner des « coups de projecteurs » sur des problématiques précises : les relations ville/port, les indicateurs de la performance portuaire, l’équilibre entre développement portuaire et valorisation des espaces naturels ou encore l’essor du marché de la croisière sur le continent africain.

Le séminaire de l’OMI : 25 ans de formation portuaire au Havreiper.jpg

Ce colloque viendra clôturer la 25ème édition du « cours de formation supérieure à l’exploitation et la gestion des ports » organisé tous les ans depuis 1987. Cette année, la cérémonie d’ouverture aura lieu le 15 septembre au GPMH en présence d’une vingtaine de cadres supérieurs de pays émergents. Ces stagiaires exercent de hautes responsabilités dans les administrations et organismes à vocation portuaire. Ce programme s’inscrit dans la continuité des actions de consulting et formation à l’international dispensées par le GPMH, qui lui permettent d’apporter son expertise à de nombreux pays au travers de missions de prestations d’ingénieur-conseil pour la réalisation de projets techniques importants pour ces pays.

Programme du colloque

Mardi 11 octobre 2011

De 14h30 à 17h30 : Visite du Havre « Métropole Maritime et Portuaire »

Mercredi 12 octobre

De 9h30 à 17h30 : Colloque et déjeuner (prix d’inscription : 55 €, dîner de gala inclus)

A 19h30 : Dîner de gala

Inscriptions dès à présent. Joignez Gaëlle Hardy, à l'IPER, par mail (ici). Règlement par chèque ou virement bancaire.

Photo : Hendrik Lohse, Directeur de l'IPER.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

09/09/2011

Les Journées du Patrimoine 2011 à l'heure de la liaison transmanche au Havre

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011, les Amis des Paquebots offrent deux journées du Patrimoine sous l'égide de l'histoire de la liaison Le Havre - Angleterre.

7.jpgDepuis le 19e siècle, une liaison régulière existe entre Le Havre et la côte sud de l’Angleterre, et plus précisément avec les ports du Hampshire, Southampton et Portsmouth.

Si nous sommes aujourd’hui habitués à la silhouette des ferries modernes et confortables, il n’en était pas de même aux débuts des liaisons régulières en 1825.

Elles furent d’abord assurées par des voiliers tous les 3 jours, puis par des vapeurs plus rapides. Aujourd’hui 3h30 suffisent pour qu’un catamaran relient la Porte Océane à Portsmouth.

Les Amis des Paquebots & Marine Marchande (APMM) vous convie à revivre cette aventure et à revoir la plupart des navires alors familiers des Havrais et de l’avant-port. Une exposition photographique accompagnée de maquettes, affiches et objets de collection seront présentés au public dans leurs locaux. Un tirage au sort sera également organisé à l’occasion en partenariat avec LD Lines offrant la possibilité de gagner 3 aller/retour pour 2 piétons sur la ligne Le Havre-Portsmouth, samedi, autour d'un verre de l'amitié, dès 18h00.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |