06/10/2011

Elargissement de la Codah : Laurent Logiou fustige le "manque de concertation"

Laurent Logiou, vice-Président du Conseil Régional, conseiller municipal du Havre et membre de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), dénonce la méthode.

002.jpg"J’ai dès la 1ere réunion dénoncé le manque de concertation et de transparence qui a, dès le départ, présidé à l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI). Aujourd’hui on constate que ce sentiment est largement partagé puisqu’une très forte majorité de communes et d’intercommunalités qui se sont prononcées contre les projets de regroupements proposés par le gouvernement par l’intermédiaire de Monsieur le Préfet.

Nous avons proposé lundi aux membres de la CDCI de rejeter globalement le projet de schéma contre lequel les élus locaux se sont exprimés. Cette proposition n’a pu être adoptée, la Droite y ayant fait obstacle. Cette dernière a en revanche accepté de rejeter 4 des 5 projets de fusions envisagés, en conditionnant cette acceptation au maintien des regroupements initialement proposés entre la CODAH et les communautés de communes de Criquetot l’Esneval et Saint-Romain de Colbosc. C’est un aveu d’échec une fois de plus des décisions du gouvernement et de la droite locale.

Par contre le traitement de faveur réservé à la seule agglomération du Département dont la ville002.jpg centre est encore dirigée par l’UMP est choquant au plan démocratique. Cet état de fait constitue  une grave atteinte au principe d’égalité entre les territoires et les habitants. Le président de la CODAH semble aujourd’hui s’affranchir des avis négatifs des communes de la communauté de communes de Saint Romain, grâce au coup de crayon de la main droite du Préfet et à la bénédiction des membres de la CDCI désignés par l’UMP avec à leur tête le président de l’association des maires du département (ADM 76) par ailleurs conseiller général du canton de Saint romain qui s’était engagé à respecter le mandat que son Conseil d’administration,  à l’unanimité, lui avait confié, à savoir faire entendre et défendre devant la CDCI la nécessité de respecter les positions des communes concernées par le projet de schéma. Le  territoire de Saint-Romain de Colbosc,  se verra imposer son destin sur la base d’une décision préfectorale arbitraire, cautionnée par les seuls représentants de droite de la CDCI.

La bonne solution était d’engager, une négociation plus large avec les élus de Caux vallée de Seine, du Pays des Hautes Falaises, pour créer une nouvelle gouvernance pour la création d’un Grand Havre, pouvant être l’interlocuteur crédible de Rouen et de la CREA. Une fois de plus on est passé à côté de l’essentiel, l’intérêt des habitants de l’estuaire.

Nous ne pouvons plus rien espérer de positif pour notre territoire ni de l’actuel gouvernement et de son représentant le Préfet de Région, ni de la CDCI, ni de l’ADM 76, ni du président de la CODAH. La seule solution est de mettre un terme rapide lors des prochaines élections présidentielles à cette politique dangereuse pour nos territoires en changeant de majorité comme cela vient de se produire au Sénat."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire