Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2011

Rencontre entre Didier Marie et Antoine Rufenacht : les attentes du Département

Didier Marie, Président du Conseil Général de Seine-Maritime, a rencontré vendredi dernier Antoine Rufenacht, Commissaire général pour le développement de la Vallée de la Seine. L'occasion de mettre à plat les volontés de chacun.

2.jpgPour Didier Marie, "La démarche du Grand Paris est intéressante mais elle s’est structurée aujourd’hui autour du seul projet phare de la Ligne à Grande Vitesse."

Une volonté de coopération Il ajoute que "notre Département ne manque pas de projets et la mission d’Antoine Rufenacht doit nous permettre d’approfondir la réflexion, d’organiser une coordination des initiatives et surtout de mobiliser les moyens nécessaires à la réalisation de nos projets."

Pour le Département de Seine-Maritime, "un travail concret a déjà été réalisé autour du projet « Grande Seine 2015 » : 110 actions planifiées, 30 maîtres d’ouvrages et 380 Millions d'euros d’investissements." Les partenaires du Département "sont autant de collectivités locales, d’établissements publics, de chambres consulaires, de filières économiques et de partenaires privés, tous décidés à agir ensemble en faveur de l’aménagement durable de la Vallée de Seine. C’est une bonne base pour tracer la voie."

Parmi les sujets de Grande Seine 2015, des résultats existent autour de questions fondamentales comme la maîtrise du foncier, le transport fluvial, le recensement des friches industrielles et portuaires, l’avenir des berges, ou encore l’agriculture, sa pérennisation, sa diversification et ses spécificités, autour du fleuve. La carte touristique n’a pas été oubliée puisque la destination « Vallée de Seine » existe aujourd’hui et que le Département travaille à son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.

Commissaire, une fonction politique exclusivement Didier Marie souhaite confirmer la coopération active du Département : "Si cette nouvelle mission du commissaire général permet de mobiliser les énergies, nous en serons. Nous apportons à la réflexion l’ensemble du travail que nous avons réalisé et qui n’a pas besoin d’être refait. Nous attendons de son équipe (d'Antoine Rufenacht, ndlr) qu’elle nous aide surtout à mobiliser les moyens nécessaires du côté du gouvernement."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

02/09/2011

Les Conseils de Quartier de septembre au Havre

Besoin de vous faire entendre ? Envie d'en savoir plus sur la politique de la Ville concernant votre quartier ?

Rendez-vous aux Conseils de Quartier. Ils ont lieu dans chaque quartier :

 - Dollemard, mardi 6 septembre 2011, à 18h30

1.gif

 - Mare Rouge, mardi 20 septembre 2011, à 18h30

 - Massillon : jeudi 22 septembre 2011, à 18h30

 - Tourneville : mardi 27 septembre 2011, à 18h30

 - Caucriauville : vendredi 30 septembre, à 18h30

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

29/08/2011

Un tramway nommé cauchemar... pour Sainte-Adresse

Hubert Dejean de la Batie, donné pour être le futur maire de Sainte-Adresse, s'insurge contre le "cauchemar" que représente le tramway.

Une réaction qui, n'en doutons pas, vient du fond du coeur pour cet élu Nouveau Centre, plutôt connu pour être, à l'instar de son ami Marc Migraine, plutôt proche de la majorité municipale havraise.

Voici donc le texte d'Hubert Dejean de la Batie, nommé "Un tramway nommé cauchemar".

"Les élus de Sainte Adresse ont eu droit jeudi dernier à une énième présentation de la nouvelle organisation des transports en commun de la Codah. Et j’ai bien failli tomber de ma chaise… Aucune des remarques que nous formulons depuis deux ans n’ont été prises en compte. Sur ce projet, le complexe technico-administratif dont j’ignore les contours exacts, et que nous baptiserons "le mammouth" est en marche lente et rien ne le fera dévier.

Pour Sainte Adresse c’est une régression majeure de la qualité de service public qui se profile. Par exemple, nous avions une ligne directe nous permettant de relier la gare … et bien c’est terminé. Pour aller prendre le train, vous devrez prendre le bus qui évitera la plage pour vous laisser boulevard François 1er, puis faire 150 m à pied pour retourner à la plage et attraper le tramway… (si, si !!)

Alors que les travaux sont gigantesques et que la facture totale dépassera les 500 millions. Alors que les transformations font ressembler le centre de l’agglomération à Beyrouth en pleine guerre… personne n’a été capable de réaliser une correspondance intelligente qui se fasse au contact (comme partout ailleurs !!). J’aimerai bien être présenté au brillant cerveau qui a imaginé qu’un couple de retraité qui va prendre son train à la Toussaint puisse trainer ses valises sur 150 m en plein vent et sous la pluie (hypothèses pour le moins réalistes, hélas). Quand aux personnes à mobilité réduite ou aux déficients visuels, ils ont été oubliés.

Et pourtant rien n’est plus facile : Paris, Montpellier, Bordeaux ou Le Mans l’ont réalisé. Le tramway c’est la modernité (soit !) mais à condition que sa réalisation ne s'inspire pas de Courteline…"

Lien : le blog d'Hubert Dejean de la Batie.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/08/2011

Construit au Havre pour la SNCF et mis en service en 1981, le COTE D’AZUR a été vendu

Oublié dans le bassin Freycinet du port de Dunkerque depuis près de 3 ans, le COTE D'AZUR vient d’être vendu à l’armement Emily Shipping.

UK 28 29 July 2011 233.JPGConstruit au Havre en 1980 pour la SNCF et exploité au sein du pool Sealink, il assurait le service depuis Calais et Boulogne vers Douvres et Folkestone. Prévu pour 1 500 passagers, il était le premier car ferry nouvelle génération doté de deux ponts garages, prévus pour 330 véhicules. COTE D’AZUR était le second navire du même nom à sortir des chantiers du Havre, puisque l’un de ses prédécesseur avait été exploité également sur le détroit du Pas de Calais par la SNCF dès 1951.

Passant sous les couleurs de Seafrance en 1986, il avait été reconditionné au Havre et rebaptisé SEAFRANCE RENOIR. Remplacé par le nouveau SEAFRANCE MOLIERE à l’été 2008, il avait été placé en réserve et n’a été réactivé que lors de l’incendie qui a entraîné la fermeture du tunnel sous la Manche en septembre de la même année. IlRepeint en blanc, l'ancien COTE D'AZUR est bien triste!.JPG effectua également des rotations supplémentaires pour le fret lors de l’éruption du volcan finlandais en avril 2011. Pour l’heure, l’actualité de la compagnie Seafrance qui reste très préoccupante, laisse envisager une reprise éventuelle de l’activité par un regroupement de deux armements connus sur le transmanche que sont le danois DFDS et le français LD Lines.

Prévu de naviguer dans des eaux non européenne, l’ex COTE D’AZUR qui accuse maintenant plus de 30 ans de navigation, va prochainement partir escorté sans doute du WESTERN LIGHT qui n’est autre que l’ex SEAFRANCE CEZANNE, second ferry de Seafrance, également vendu.

Texte et photos Philippe Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/08/2011

Quand leur maison fait escale en Normandie….

En escale 48 heures à Honfleur, l’escale du THE WORLD n’est passée inaperçue.

THE WORLD & S S VOYAGER Honfleur Aug 20th 2011 052.JPGMis en service en 2002, le paquebot THE WORLD de la compagnie Residensea n’est pas un navire comme les autres. Rien d’étonnant car il est le fruit de l’imagination de Knut Kloster Junior, fils du célèbre armateur norvégien qui avait racheté le FRANCE pour en faire le NORWAY en 1979. THE WORLD est un paquebot de 43 188 tonnes qui est en fait le plus grand yacht du monde doté de 165 appartements pour juste 330 passagers. Ils partagent tous la culture et l’intérêt des voyages de grand luxe, en élaborant eux-mêmes les itinéraires loin de ceux des navires de masse. Rien de plus normal, car tous ces passagers sont les propriétaires du navire.

Le service du bord est bien sûr impeccable, soit en cabine soit dans les quelques espaces communsTHE WORLD & S S VOYAGER Honfleur Aug 20th 2011 099.JPG du navire. On y retrouve un restaurant, des bars et salons confortables, ainsi qu’un large lido avec piscine sur le pont supérieur. Les plus petites cabines sont réservés à la location pour des croisières à la carte permettant de s’adapter aux itinéraires et aux périodes de l’année.

Comme c’est la cas à Honfleur, le paquebot reste généralement de 2 à 3 jours dans chaque port. Une occasion de découvrir la région et d’aller un peu plus loin en prenant son temps. Ce concept destiné à une élite reste très prometteur malgré la crise internationale. En effet un nouveau navire encore plus grand, de 105.000 tonnes baptisé UTOPIA , prévu pour 800 passagers avec 200 appartements et 200 cabines classiques est en passe d’être commandé aux chantiers Samsung en Corée du sud.

Texte et photos : Philippe Brébant.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/07/2011

Nouvelle navette maritime conteneurs Caen - Le Havre

Huit mois après la signature de la convention pour la mise en place d’une navette maritime conteneurs entre Caen et le Havre, le projet franchit une nouvelle étape.

Ce lundi 4 juillet, Laurent Beauvais, Président de Ports Normands Associés, Hervé Cornède, Directeur Commercial et de la Promotion du Grand Port Maritime du Havre présent au nom du Directoire du GPMH et l’ensemble des acteurs du projet ont signé des accords partenariaux qui concourent à la bonne structuration du dossier et au renforcement de la coopération interportuaire déjà initiée.

Des enjeux forts, un contexte favorable, une solution adaptée

Dans un contexte de coopération portuaire à l’échelle normande, Ports Normands Associés et le Grandle havre, gpmh, grand port maritime, havrais, caen, caen le havre, conteneurs, containers Port Maritime du Havre ont signé, en décembre 2010, une convention pour mettre en place une navette maritime conteneurs. « Il est essentiel pour la Basse-Normandie de s’intégrer dans une euro-région maritime et de fonder notre projet portuaire à l’échelle de la Baie de Seine afin de mieux capter les flux» indique Laurent Beauvais.

Dans un contexte de conteneurisation croissante des flux de marchandises, et de  gigantisme des porte-conteneurs transocéaniques, la navette doit en effet permettre aux deux ports normands de conforter leur positionnement de places portuaires attractives et performantes.

« Le port de Caen Ouistreham doit profiter du fort potentiel économique de son Hinterland, s’adapter aux demandes des chargeurs et logisticiens, et attirer de nouveaux usagers » complète Jean-Michel Sévin, Directeur Général de Ports Normands Associés. Pour le port du Havre, « la navette maritime constitue un moyen de favoriser les transports par modes massifiés et de renforcer le service offert auprès des grands donneurs d’ordre que sont les chargeurs, les armateurs mondiaux et les commissionnaires en transport et logisticiens » souligne Laurent Castaing, Président du Directoire du Grand Port Maritime du Havre.

L’écho positif à l’appel à manifestation d’intérêt lancé, en début d’année 2011 par PNA en liaison avec le Grand Port Maritime du Havre, démontre la mobilisation du secteur privé pour cette liaison maritime, et sa volonté de constituer une solution globale et cohérente :

  Création d’un service maritime avec la Compagnie Fluviale de Transport (CFT)

  Création d’un terminal à conteneurs, quai de Calix à Caen, par Ports Normands Associés (PNA),

  Exploitation du terminal par SOGEMAR en association avec la CCI de Caen,

  Commercialisation, avec Logiseine, filiale commune de CFT et Terminaux de Normandie (TN).

Potentiel et avantages

L’agglomération caennaise représente à elle seule un potentiel important avec plus de 50 000 conteneurs EVP par an. En agrandissant le rayon d’action jusqu’à 150 kilomètres, ce chiffre passe à 80 000.  L’objectif est de capter 15% du potentiel caennais, ce qui représente 3 rotations hebdomadaires de navires d’une capacité de 200 EVP.

A terme, ce projet vise à optimiser la logistique des conteneurs vides et pleins des armements ainsi que celle des grands chargeurs et logisticiens. Un développement rendu possible grâce à la massification des flux en provenance du monde entier dans un terminal de conteneurs, situé à proximité de leurs centres d’activité. Aussi, la navette maritime s’inscrit dans l’application du Grenelle de l’environnement, notamment en contribuant à désengorger les entrées et sorties routières des terminaux au Havre.

« Les grands armateurs réagissent favorablement à notre projet » souligne Pascal Girardet, PDG de CFT. « Il consolide voire élargit leur hinterland, offre un complément modal recherché ainsi qu’une meilleure gestion des conteneurs. C’est un service complet ».

« La mise en place récente à Caen-Ouistreham du Cargo Community System AP+ (système d'automatisation et de sécurisation des échanges et des procédures), interfacé avec le port du Havre, représente un atout supplémentaire, par la fluidification de l’information, et les possibilités de dédouanement que le système induit » complètent de concert Michel Collin, Président de la CCI de Caen, Gilles Costey, Président de Sogemar et Christian de Tinguy, Directeur Général de Terminaux de Normandie.

La navette permettra également d’améliorer l’organisation des transporteurs routiers et d’optimiser la gestion de leur flotte de camions. « Au total c’est toute la chaine logistique qui est gagnante  grâce à cette solution technique et opérationnelle innovante adaptée aux attentes des clients soucieux d’améliorer l’efficience et la qualité de leur processus de transport tout en réduisant leur impact environnemental » résume Yves Bodilis, Directeur Général de Logiseine.

 

Une mise en place effective prévue pour la mi-2012

Convaincus de l’utilité environnementale, sociale et économique du projet, les acteurs ont décidé de poursuivre la construction du projet en signant deux conventions.

D’une part, les deux ports, après la signature de convention de partenariat en décembre 2010, renforcent leur collaboration, par avenant à la convention initiale, avec l’objectif de créer les conditions propices au succès de ce projet, grâce la mise en place d’un plan d’actions commun.

D’autre part, CFT, TN, SOGEMAR, CCI, PNA et Logiseine formalisent la dynamique partenariale par la signature d’un protocole d’accord préalable à la création effective de la navette, qui exprime la vision partagée du projet, détaille les rôles de chacun, précise les actions à mener ainsi que le calendrier de mise en œuvre.

Communiqué GPMH. Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/06/2011

Nouveau record sur le Port du Havre

China Shipping choisit Le Havre pour ses porte-conteneurs géants

DSC02285.JPGLe 8 juin 2011, Le Port du Havre accueille pour la première fois le « CSCL Venus » au Terminal de France (Quai du Havre). Ce géant des mers, 3ème de la série des plus grands porte-conteneurs de China Shipping Container Lines, remporte la palme du plus gros porte-conteneurs en opération commerciale au Havre, avec une capacité de 14 074 EVP*. Cette première escale confirme les atouts du port du Havre pour l’accueil des plus grands navires.

Pour ce service entre l’Asie et l’Europe, China Shipping est associé à Evergreen, UASC et CMA CGM. Le Havre est le premier port touché directement par les navires en sortie des ports asiatiques de Shanghai, Ningbo, Shekou, Hong-Kong, Yantian et Port Kelang. Ce service propose ainsi aux importateurs européens un excellent transit time** (17 jours de Port Kelang, par exemple).

China Shipping, dans le top 10 mondial des armements

Avec une flotte de 151 navires offrant une capacité totale de 621 205 EVP, China Shipping figure parmi les 10 principaux armements mondiaux en termes de capacité de transport. Livré le 29 avril 2011, le CSCL Venus fait partie d’une série de 8 porte-conteneurs géants qui portent des noms d’étoiles.

En savoir plus...

*EVP : Equivalent Vingt Pieds : nom donné au conteneur de petite taille, sachant qu'il existe deux formats standards : 20 pieds et 40pieds.

**Transit time : temps de trajet du transport de marchandises

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/06/2011

Au coeur du Mistral...

Image1.jpgLe Mistral, bâtiment de l'armée Française, a pour Marraîne la Ville du Havre.

DSC00702.JPGCe qui nous permet d'apprécier régulièrement ce véritable hôpital flottant (850 mètres carrés d'hôpital pour des capacités équivalentes à une ville de 40 000 habitants).

Le bâtiment de projection et de commandement (BPC) est à découvrir dans une visite virtuelle à 360° (ici).

Le Mistral.JPG

Photos Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/05/2011

Le Havre en mode « déplacement doux »

La Région Haute-Normandie annonce une enveloppe de 1 Million d'euros pour l'aménagement des espaces publics favorisant l'intermaodalité au Havre.

le havre,écologie,haute normandie,région,ville du havre,vélo,cyclisme,mode doux,déplacements douxLa Région Haute-Normandie a accordé à la CODAH (communauté d’agglomération havraise) une subvention d’1 Million d'euros, correspondant à un tiers projet, dans le cadre du Contrat d’agglomération pour l’aménagement des espaces publics autour de la ligne de tramway.

« Cela va permettre de favoriser les déplacements doux et les transports collectifs à travers des projets structurants pour la ville en la rendant plus dynamique, plus attractive et plus accessible. L’arrivée du tramway est une excellente occasion pour développer l’intermodalité, désengorger le centre et réduire considérablement la part de l’automobile dans les déplacements intra-urbains », indique Alain Le Vern, Président de Région.

Cet aménagement des espaces publics complémentaires porte sur la section Hôtel de Ville / Plage. Il consiste à réaliser un pôle intermodal réunissant les lignes urbaines et départementales, la création de voies de bus en site propre et d’un parc à vélo sécurisé accessible aux utilisateurs des transports en commun.  Les travaux, d’un montant total de 3 Millions d'euros, seront assurés sous maitrise d’ouvrage de la Ville du Havre.

Une ville à vivre à vélo Lors de cette Commission Permanente, il a également été voté une subvention de 10 857 € (40 % de la dépense subventionnable) pour l’aménagement au Havre de pistes cyclables sur 250 mètres entre Rouelles et la « Véloroute de la Pointe de Caux » par la rue Eugène Mopin.

A Saint-Adresse, une piste cyclable située le  long du littoral communal verra également le jour grâce à une aide régionale de  48 000 € (50 % de la dépense subventionnable). L’itinéraire, de 800 mètres, débute Place Maréchal Joffre, passe par le boulevard Dufayel jusqu’à la Place Trianon et suit la rue Gustave Lennier dans son intégralité.

Une information de la Région Haute-Normandie.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/05/2011

Bourse d’échange dédiée aux collectionneurs et passionnés de la Mer

L'APMM (Amis des Paquebots et Marine Marchande) propose "Sac à terre !" la première Bourse d'échange havraise sur le thème de la mer.

sac à terre !.jpgLa bourse d’échange a pour but de favoriser les transactions entre collectionneurs, passionnés et professionnels autour d’objets ayant pour thème les bateaux, tels que les paquebots, car ferries, marines de commerce et militaire, sous diverses formes : maquettes, cartes postales, objets publicitaires, brochures, affiches, livres, médailles, timbres, photos, livres...

Si vous avez des objets à proposer dans ce vide-grenier maritime, vous avez jusqu'au 30 avril 2011 pour vous inscrire (15€ le mètre linéaire avec une chaise). Contactez l'APMM, par mail à apmmlehavre@orange.fr ou par paquebot-france-bouteille-350515.jpgtéléphone au 02 76 80 70 13 ou au 02 35 41 25 74. Le local de l'APMM, situé avenue Lucien Corbeaux, au 2ème étage au-dessus des chais de la Transat, sont ouverts ce dimanche 24 avril de 09h30 à 12h30 et lundi de 14h30 à 17h30.

Sac à terre !, samedi 21 et dimanche 22 mai 2011, de 10h00 à 18h00, quai Roger Meunier, hangar n°1 Ouest, Le Havre. Entrée 1€.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/05/2011

Le Grand Port Maritime du Havre ouvre un bureau « grands comptes » à Paris

Désireux d’offrir un service de qualité, adapté aux besoins et attentes de ses clients, tout en dynamisant son développement commercial, le GPMH vient d’ouvrir un bureau à Paris dédié aux relations avec les grands comptes.

158342633.JPGUne ambition : promouvoir les solutions transport-logistique via Le Havre. L’ouverture du bureau parisien du GPMH est à l’image du nouveau départ impulsé par l’entrée en vigueur de la réforme portuaire au Havre : développer l’activité du port en plaçant la satisfaction des clients au cœur de l’organisation.

Pour Hervé Cornède, Directeur Commercial et de la Promotion du GPMH : "il s’agit de poursuivre la démarche initiée pour valoriser et développer les solutions transport logistique via Le Havre en partenariat avec les entreprises du secteur : importateurs/exportateurs, commissionnaires en transport et logisticiens."

Basée dans les locaux du port de Paris, l’équipe commerciale Grands comptes va suivre et prospecter les grands comptes, offrir écoute, réactivité et service aux entreprises afin de faciliter leur schéma de logistique-distribution en leur proposant des solutions via Le Havre. Elle va également promouvoir des solutions multimodales en s’appuyant sur les équipes dédiées du GPMH tant dans le domaine de la logistique que du ferroviaire et du fluvial.

Avec l’ouverture de cette structure, le port du Havre - récemment élu « Best seaport in Europe 2011 » par Cargonews Asia, leader de la presse professionnelle asiatique (voir article) - affiche clairement son ambition de grand port de l’Ouest européen et confirme sa position de porte maritime du Grand Paris.

Source GPMH.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

12/05/2011

FedEx s'implante au Havre

En complément du bureau situé à Paris près de l’aéroport international Roissy CDG, le nouveau bureau français de FedEx Trade Networks se situera au Havre boulevard de Graville.

fedex_mount_pleasant.jpgLe port du Havre : « une excellente opportunité de développement »

« Le port du Havre est le cinquième plus grand port d’Europe du Nord et représente l’un des principaux ports français en termes de trafic conteneurs » explique Pascal Rayé, Directeur Général de FedEx Trade Networks en France. « En tant que port de mer en eau profonde, il peut accueillir des navires à forte capacité parmi les plus gros, ce qui permet d’intensifier les échanges internationaux. Cela représente pour FedEx Trade Network, transitaire de fret international, une excellente opportunité de développement » précise-t-il.

Un meilleur accès aux principaux marchés nationaux entrants ou sortants

La nouvelle exploitation du Havre offrira aux clients de FedEx Trade Networks un meilleur accès aux principaux marchés internationaux, entrants ou sortants. Les clients profiteront également de solutions « sur mesures » pour le transport de fret maritime, basées sur un ensemble de services à valeur ajoutée. Ils pourront par exemple suivre et analyser la totalité de leur chaîne d’approvisionnement et contrôler leurs marchandises depuis le point d’origine jusqu’à sa destination finale.

En savoir plus... FedEx Corp. est une très grosse entreprise américaine. Elle  fournit aux particuliers et aux entreprises du monde entier (220 pays à ce jour) un large éventail de services de transport, de commerce électronique ainsi que d’autres types de services. Avec un chiffre d’affaires annuel de  37 milliards de dollars, l’entreprise propose une offre commerciale complète grâce à des filiales indépendantes mais gérées de façon commune, sous la célèbre marque FedEx. Régulièrement reconnue parmi les entreprises les plus admirées au monde, FedEx suscite auprès de ses 285 000 salariés et sous-traitants un engagement constant en faveur de la sécurité, de l’éthique et de la satisfaction de ses clients et des collectivités locales.

Vidéo : Le hub de Roissy Charles de Gaulle, 1er hub européen de la compagnie FedEx.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

11/05/2011

Petit air de Flamenco-Jazzy à bord de l’EMPRESS en escale au Havre

Petit et discret, le paquebot EMPRESS est repassé au Havre lundi toute la journée dans le cadre de son repositionnement en route vers l’Europe du Nord.

EMPRESS LH 9 mai 2011 023.JPGConstruit en France aux chantiers de Saint Nazaire, il a été inauguré au départ de Miami en 1990, comme NORDIC EMPRESS en ayant été conçu à l’origine pour la compagnie Admiral Cruises. Baptisé FUTURE SEAS, lors de la commande, il sera finalement livré à la Royal Caribbean et inaugure ainsi les premières croisières de 3 et 4 jours vers les Bahamas pour la compagnie. De petite taille avec ses 48 563 tonnes pour 1 600 passagers, il était le prototype des paquebots à sortir de Saint Nazaire avant le MISTRAL et la série des R pour Renaissance Cruises.  

Devenu populaire, il sera remplacé par le MAJESTY OF THE SEAS, de plus grande capacité, et sera rebaptisé EMPRESS OF THE SEAS pour effectuer des croisières aux Bermudes de 2007 à 2008. Il sera transféré chez Pullmantur comme EMPRESS en 2009.

Originalités à bord : on trouve un atrium ouvert sur 9 ponts avec des ascenseurs extérieurs, un casino sur 3 ponts et une superbe salle à manger sur 2 ouverte par des baies vitrées à l’arrière du navire. Destiné au marché espagnol, il règne à bord une ambiance très Jazzy, sans doute donné par sa marraine d’origine, qui n’était autre que la célèbre chanteuse latino-américaine Gloria Estefan, qui à cette époque était leader du groupe Miami Sound Machine.  Prévu de sillonner la mer du Nord et la Baltique tout l’été, EMPRESS reviendra au Havre le 22 septembre prochain.

Texte et photo : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/05/2011

La solution logistique globale Paris, Rouen, Le Havre

1er rendez-vous avec l’Axe Seine au salon Transport Logistic Munich

Image1.jpg

Pour la première fois, les ports du Havre (1er port français pour les conteneurs), de Rouen (1er port céréalier européen) et de Paris (2ème port fluvial européen) se retrouvent à Munich, sur un stand commun des « Ports de l’Axe Seine » (stand 110, zone B4, Neue Messe München) au salon Transport Logistic (10-13 mai).

Une coopération née de l’union des trois ports autour de l’offre globale « Axe Seine »

Les trois grands ports français travaillent en étroite coopération, participent ensemble aux salons professionnels et unissent leurs forces pour offrir un complexe portuaire compétitif par lequel transitent plus de 130 Mt de trafics maritimes et fluviaux. A eux trois, ils proposent une offre globale de transport des marchandises et de logistique avec 25 millions de consommateurs dans un rayon de 200 km ; des opérateurs de transport combiné fluvial assurent par ailleurs une liaison régulière entre les trois ports.

L’Axe Seine, la solution logistique globale

Bénéficiant d’une situation idéale en entrée/sortie des flux maritimes intercontinentaux du marchéDSC00300.JPG européen, le 1er complexe portuaire français et 1er complexe pétrochimique européen est accessible à tout type de navires (y compris les porte-conteneurs géants de plus de 10.000 EVP). Sa position géographique idéale à l’entrée de l’Europe du Nord permet aux clients de bénéficier des meilleurs « transit times » sur près de 400 ports dans le monde entier, avec un système multimodal organisé et complémentaire qui offre une solution logistique globale unique.

Paris, Rouen, Le Havre représentent 18 terminaux à conteneurs maritimes et fluviaux, une capacité de manutention de 7 millions d’EVP, 2,6 millions de m² d’entrepôts sur zones logistiques portuaires, et 23 millions de m² sur autres zones de Paris au Havre, avec la présence des plus grands opérateurs logistiques mondiaux sur ces espaces.

Fiabilité et compétitivité de l’Axe Seine : la solution logistique pour les échanges internationaux

Partenaires commerciaux depuis 2009, les trois ports sont désormais organisés sur le système des « landlord ports » avec une dynamique nouvelle et une assurance de fiabilité et de compétitivité au service des flux maritimes internationaux.

Source : Communiqué Grand Port Maritime du Havre / Grand Port Maritime de Rouen / Ports de Paris. Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/05/2011

MSC OPERA en escale inaugurale, un paquebot made in France

Le port du Havre a reçu une nouvelle fois une escale inaugurale. Un nouveau navire dont la maraine n'est autre que Sofia Loren, comme il se doit chez MSC.

MSC OPERA LH 6 mai 2011 048.JPGSon escale inaugurale de vendredi 6 mai 2011 est presque passée inaperçue. A dire vrai, contrairement aux autres unités qui viennent s’accoster sur les quais de la pointe de Floride, MSC OPERA reste un navire modeste. D’un longueur de 251 m pour 59 000 tonnes, il en reste l’un des plus petit de la flotte du célèbre armateur Italien Apponte qui en arme 11, avec une douzième unité, le MSC DIVINA est en cours de réalisation à Saint Nazaire, chantier d’où sont sorties toutes les unités de la flotte MSC.

Mis en service en 2004, il est le jumeau du MSC LIRICAMSC OPERA LH 6 mai 2011 014.JPG que le port du Havre a déjà accueilli 4 fois entre 2006 et 2009. D’une capacité de 1 756 passagers, il en reste un navire à taille humaine, contrairement à son ainé, le MSC FANTASIA de 333 m de long, pour 137 936 tonnes, prévu pour 3 960 passagers. Ce dernier est même devenu la vedette d’un film de Pascale Pouzadou, « La Croisière », sorti le 20 avril dernier à grand renfort de publicité et qui veut donner une image réaliste du traditionnel voyage d’agrément en mer.

MSC Croisière a développé ces dernières années ses offres sur le marché français en concurrenceMSC OPERA LH 6 mai 2011 077.JPG directe avec l’armement Costa, qui est maintenant implanté au Havre avec le COSTA MAGICA. Cette année pour contrer cette dernière MSC propose des croisières au départ de Cherbourg à bord du MSC OPERA, vers l’Espagne, l’Irlande, les Pays Bas et la Scandinavie. Elle nous offrira encore une escale de choix au Havre le 10 septembre prochain avec le MSC MSC OPERA LH 6 mai 2011 088.JPGMAGNIFICA.

Mais reste à espérer que le passage régulier de ces beaux navires Made in France de manière plus régulière au Havre ne se fera pas attendre trop longtemps.

Texte et photos : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |