Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2016

Faire du vélo au Havre... sur un air de La Bicicleta, de Shakira ?

1238940462.JPGLa sortie du dernier titre de la chanteuse Shakira (découvrez le clip en fin de cet article) est l'occasion de parler de la bicyclette, la petite reine, qui s'impose année après année dans la cité havraise.

Sur la ville, 90 kilomètres d'itinéraires cyclables ont été créés ces dernières années. Si vous ne les connaissez pas toutes, vous pouvez vous rendre sur OpenCycleMap, qui les recense (lien ici).

Si vous n'avez pas de vélo pour vos sorties havraises, plusieurs options s'offrent à vous. Petit tour d'horizon...

  • D'Air Ailleurs (27 rue Edouard Herriot), Bouticycle (1 rue de Paris), Décathlon (quai de la Réunion), Go Sport (Espace Coty),  vous offrent ainsi la possibilité de vous acheter un vélo neuf.

 

  • Si vous avez envie d'une solution moins chère, ou de remettre en service votre ancien cycle, il y a La Roue Libre, dans le quartier Danton (3 rue Bonnivet). Cette association organise des ateliers autour de l'entretien du vélo et propose votre futur moyen de locomotion à des prix défiant toute concurrence. Si vous souhaitez des informations, vous pouvez les appeler au 09 84 11 52 95 ou vous rendre sur le site internet de La Roue Libre.

 

  • Autre solution, cette fois gratuite : vous adresser au Point Vélo de la Ville du Havre. Il y a en effet près de 1800 Vel'H en circulation au Havre. Vous pouvez en effet emprunter pour quelques mois (au maximum 1 an au total) un vélo entretenu, que vous apporterez de temps en temps pour vérifier les différents points de sécurité. Pour pouvoir bénéficier de ce service, vous devez être résidant havrais... Vous voulez en savoir plus ? Rendez-vous dans le Hall de l'Hôtel de Ville ou appelez au 02 35 22 27 17.

En attendant, comme promis, voici l'air qui risque d'enchanter notre été... Bonne route !

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

29/05/2016

Le Grenier, bon plan pour des vêtements pas cher et chantier d'insertion au Havre

siteon0.jpg?1421856427La Ville du Havre vous propose de découvrir en vidéo Le Grenier. Un bon plan pour trouver des vêtements pas cher et en excellent état !

Créé il y a 15 ans par son actuel président Jérôme Derudder, Le Grenier est aujourd’hui le plus gros chantier d’insertion de l’agglomération.

Spécialisé dans la collecte et le recyclage de vêtements, Le Grenier vient d'ouvrir une nouvelle boutique au Havre, en remplacement de celle de la rue Aristide Briand. Un succès qui se traduit en termes d'emploi, puisque le chantier se compose de 62 salariés.

Le Grenier propose des Ventes au poids de vêtements sur son site de Bléville. Retrouvez l'actualité du chantier d'insertion sur son site internet (ici).

Renseignements par téléphone au : 02 35 21 18 24.

Les adresses du Grenier :

  • En centre ville : 71 cours de la République ;
  • A Caucriauville : 241 avenue du 8 mai 1945 ;
  • A Bléville : 28 rue du Capuchet (vente au poids et atelier).


Le Grenier, le chantier d'insertion qui... par mairie-lehavre

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

23/02/2016

La première épicerie écologique de Normandie ouvre au Havre !

Ecologie, Commerce - Le Havre


Faire ses courses sans emballage en Normandie, c’est (enfin) possible.

Jonathan-LECHEVALIER_day-by-day-Le-Havre-e1456238453404.jpgC'est au cœur du Havre qu'a ouvert aujourd'hui le magasin day by day, qui propose de l'épicerie "en vrac". Un système de consommation qui plait de plus en plus, basée sur l'idée que c'est le contenu et non l'emballage que nous consommons. De ce fait, on y propose des produits d'une excellente qualité, sans les traditionnels emballages, qui polluent et dont notre planète déborde déjà bien trop.

Jonathan Lechevalier, le gérant Havrais du dixième magasin de la première chaîne française d'épicerie en vrac, a ainsi abandonné l'industrie pharmaceutique pour un commerce qui correspond à ses "convictions personnelles", tout à la fois "plus respectueux écologiquement" et qui permette "de participer à la lutte contre le gaspillage alimentaire", explique-t-il sur le site de la franchise.

Un vœu pieu pour lequel on lui souhaite un franc succès !

Retrouvez day by day au 90, rue Bernardin de Saint-Pierre (à l'angle de la rue Paul Doumer).

Horaires :

  • Du mardi au jeudi : de 10h00-13h30 puis 14h45-19h15
  • Du vendredi au samedi : de 10h00 à 19h15
  • Dimanche : 9h30-13h30

Photo day by day.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

04/05/2015

Canal Seine-Nord : Le Havre au secours des anti-canal Picards

Source : Aisne Nouvelle - Maritime, Politique


Les Verts ont longtemps été seuls contre le projet Seine-Nord. Ils ont désormais l’appui des milieux économiques et politiques du Havre, ville qui a beaucoup à perdre.

1973095433_B975446964Z.1_20150504090651_000_G3F4E1N1V.5-0.jpg

C’est une pierre dans le jardin des inconditionnels du canal Seine-Nord Europe. Alors que la France a déposé, le 26 février, une demande de subvention auprès de la Commission européenne pour la liaison Seine-Escaut, les critiques pleuvent au Havre qui redoute une perte d’attractivité de l’axe de la Seine – actuelle voie royale pour la desserte fluviale de l’Île de France –, au profit des ports d’Anvers et de Rotterdam qui bénéficieront directement de cette liaison Nord-Sud pour un investissement quasi-nul.

Illustration : dès 2016, le port d’Anvers mettra en service la plus grande écluse fluvio-maritime du monde. Elle lui offrira un accès direct à l’Île-de-France quand le nouveau port à conteneurs du Havre, qui n’est pas relié à la Seine, peine à réunir les 200 M € nécessaires à la réalisation d’une écluse fluviale. Or les milieux économiques du Havre redoutent que le coût pharaonique du projet Seine-Nord gèle pour longtemps les autres investissements en France.

Coût du canal Seine-Nord : 5 milliards d’euros

Rappelons que le canal Seine-Nord dont le coût avoisinerait les 5 milliards d’euros, doit être financé par l’Union européenne (1,8 Md €), l’État français (1 Md €) et les collectivités territoriales (1 Md €).

On notera au passage que les régions flamandes qui en seront probablement les premières bénéficiaires, ne mettront, elles, qu’une poignée de kopecks.

Cette opposition havraise mettra probablement du baume au cœur des opposants picards au projet Seine-Nord qui se sont longtemps sentis bien seuls. Surtout quand ce discours iconoclaste est relayé par Édouard Philippe, le député-maire UMP du Havre, qui dénonçait récemment le gigantisme et le coût d’un projet « qui ne garantit ni l’allégement du trafic sur l’autoroute A1, ni la création d’activités et d’emplois pérennes et qui a le gros défaut de concentrer l’essentiel des financements européens, au détriment des autres projets français, notamment ceux qui doivent revitaliser le transport ferroviaire ».

Rejoignant de facto les Verts de Picardie les membres du comité pour l’étoile ferroviaire d’Amiens qui réclament à cor et à cri la réalisation de cette rocade nord-est pour le transport des marchandises.

Lire la suite sur Aisne Nouvelle, ici.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/10/2014

Vidéo : 2 minutes pour vous présenter le livre "Adieu les dettes - Découvrez l'aisance financière"

image video.jpgVous avez envie de vivre sans soucis d'argent ?

Découvrez en 2 minutes ce que le livre "Adieu Les Dettes - Découvrez l'Aisance Financière" peut vous apporter.

Retrouvez également toutes les informations sur le site www.avousdereussir.com.Vous y découvrez d'autres informations sur le livre, l'auteur et les liens de téléchargement ou d'achat du livre en version papier.

Alexandre Cauchois, rédacteur de ce site.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/06/2014

Le port du Havre, toujours meilleur port européen

Pour la 4ème année consécutive, 18 000 professionnels du shipping et de la logistique ont élu HAROPA meilleur port européen de l’année.

haropa.jpgSélectionné parmi les huit plus grands ports européens dont Rotterdam, Anvers et Hambourg, HAROPA vient d’être à nouveau reconnu « Meilleur port européen 2014 » par les lecteurs du journal Cargo News Asia, leader de la presse professionnelle en Asie. Le prix a été attribué à Shanghai par Henry GENG, Kerry Logistics - General Manager for Eastern Region of Mainland China.

 « Ce trophée longtemps détenu par Rotterdam est une grande fierté pour toutes les entreprises des places portuaires d’HAROPA, déclare Hervé Martel – Président du Directoire du Grand Port Maritime du Havre et Président d’HAROPA. C’est aussi une immense marque de confiance de nos clients : par leur vote, plus de 18 000 importateurs-exportateurs, logisticiens, commissionnaires de transport et autres compagnies maritimes présents en Asie saluent la dynamique insufflée par HAROPA, 1er complexe portuaire français ». 

Une reconnaissance internationale

A travers ce prix, les professionnels du shipping et de la logistique reconnaissent les atouts des solutions HAROPA : les trois ports de l’axe Seine touchent plus de 600 ports dans le monde, proposent des temps de dédouanement performants (4 mn 34), des transit-times et des coûts de transport compétitifs notamment avec l’Asie, 1er marché d’HAROPA : les échanges croissants avec ce continent  représentent 55% du trafic maritime  conteneurisé HAROPA (dont 33% sur la Chine qui compte deux liaisons quotidiennes avec HAROPA-Port du Havre). 

« Aussi prestigieuse qu’elle soit, cette nouvelle reconnaissance internationale de notre compétitivité et de la qualité de nos services n’est pas un aboutissement, confie Hervé Martel. Notre volonté de travailler chaque jour pour un environnement plus propre nous encourage à relever un nouveau défi : celui de concourir prochainement dans la catégorie des « Best Green Seaport. »

- une information Haropa

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/06/2014

La Fête de la Musique, annulée au Tétris du Havre

Les intermittents du spectacle étant actuellement en grève, le Tétris suit le mouvement... et s'en explique.

910082915.jpg

Retrouvez ici le programme complet de la Fête de la Musique du 21 juin 2014 au Havre...

Les spectacles initialement prévus au Tetris, dans le cadre de la Fête de la Musique, sont annulés. Une conférence de presse sera organisée le Samedi 21 Juin à 12h30 au Tetris, en présence d’intermittents.

Extrait du communiqué de presse du Tetris adressé le 19 Juin :

"Cette réforme propose un nivellement par le bas et pénalise encore plus les intermittents à faibletéléchargement (48).jpg revenus, pour peu d’économie au final (165 millions) : prolongement du délai de différé d’indemnisation, augmentation des contributions sociales, baisse du plafond du cumul salaires/allocations…

OUI les intermittents ont besoin d’un régime spécifique lié aux conditions d’emploi du secteur : des périodes de forte activité (tournage, tournée…) alternent avec des périodes au cours desquelles l’intermittent ne perçoit aucun salaire. Il est nécessaire de réformer ce régime, ce qu’admettent les intermittents depuis des années, mais pas en pénalisant et appauvrissant encore plus les précaires. Un comité de suivi de l’intermittence a d’ailleurs proposé une alternative à la réforme.

Cet accord est d’autant plus préoccupant qu’une étude récente du Ministère de l’Economie et des Finances faisait ressortir que le secteur culturel apportait plus de 100 milliards d’euros d’apports directs et indirects à l’économie nationale (soit 3,2 % du PIB national avec 670 000 personnes employées)*.

La Papa’s Production (Le Tetris, Ouest Park Festival, Accompagnement des groupes) est un vecteur économique dans une région touchée par la crise, l’association a employée en 2013, 140 salariés techniciens et artistes musiciens, sous le régime de l’intermittence pour un coût total employeur de 105 456 €.

Ainsi, tout comme le CDN Haute Normandie, des organisations professionnelles et des  festivals, Le Tetris appelle à la prise en compte des revendications des intermittents et à une nouvelle concertation entre tous les partenaires sociaux pour une convention d’assurance chômage en faveur d’un système plus juste et soutenable. 

Ce dialogue doit être renoué et permettre d’aboutir à la définition d’une politique culturelle ambitieuse et respectueuse de justice sociale."

La Papa’s production

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/05/2014

Grande braderie du Centre-ville au Havre : 3 jours de bonnes affaires

10277804_1489218574623764_3451096609361903518_n.jpgLes quartiers du centre-ville du Havre, Thiers-Coty, Les Halles, Saint-Vincent et Notre-Dame, vous proposent une déferlante de bonnes affaires.

Voici le programme :

Vendredi 23 mai 2014

 - Centre-Halles : Vide-boutique avec de multiples animations et ferme pédagogique sur la place Perret

 - Saint-Vincent / Saint-Roch, Notre-Dame, Thiers-Coty : Vide-boutique

Samedi 24 mai

 - Centre-Halles : Vide-boutique avec animations : ferme pédagogique (place Perret), balades en calèche, marché aux fleurs (rue Paul Doumer), animations musicales, expositions dans les rues piétonnes et musique avec Corcovado (percussions brésiliennes)

 - Saint-Vincent / Saint-Roch : Vide-boutique avec animations : grand banquet de rue gratuit (préparé par Régine, Chef Chez Vous, en places limitées, à 12h00), balades en calèche, vide-greniers, dégustations, animations musicales (square Saint-Roch), déambulation de percussions brésiliennes, atelier cuisine (après-midi), concert Gospel (église Saint-Vincent, à 20h00, entrée 10€)

 - Notre-Dame : Vide-boutique avec animations : exposition d'oeuvres d'artistes locaux (peintres, photographes, illustrateurs, grapheurs), balades en calèche, déambulation de percussions brésiliennes

 - Thiers-Coty : Vide-boutique avec animations : modélisme de bateaux, exposants dans la rue (avenue René Coty), balades en calèche, structures gonflables et maquillage pour enfants, animations musicales, déambulation de percussions brésiliennes

Dimanche 25 mai

 - Centre-Halles : Vide-boutique avec animations : Déambulation de percussions brésiliennes, rétromobile (place Perret à 10h30), balades en calèche, animations musicales, expositions dans les rues piétonnes, marché aux fleurs (rue Paul Doumer), ferme pédagogique (place Perret), marché dominical (place des Halles)

 - Saint-Vincent / Saint-Roch : Vide-boutique avec animations : Balades en calèche, rétromobile (place Saint-Vincent à 10h45), peindres (place Saint-Vincent), déambulation de percussions brésiliennes

 - Notre-Dame : Vide-boutique avec animations : Rétromobile (parvis Notre-Dame, à 11h40), déambulation avec percussions brésiliennes, exposition d'oeuvres d'artistes locaux (peintres, photographes, illustrateurs, graffeurs), balades en calèche

 - Thiers-Coty : Vide-boutique avec animations : Rétromobile (avenue René Coty, à 12h00), animations musicales, modélisme de bateaux, exposants dans la rue (avenue René Coty), magicien, jongleur, balades en calèche, structures gonflables et maquillage pour enfants, déambulation de percussions brésiliennes

 504031437.png

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/01/2014

Les véhicules Nissan ne passeront plus par le Port du Havre

Le Havre est abandonné dès février 2014 et pour une période d'au-moins 3 ans par le constructeur Japonais.

1130751112.3.jpgOriginalement petit port de pêche, Zeebrugge, en Belgique, prend des parts de marché importantes sur ses concurrents européens. C'est en effet avec la volonté de Toyota, lors de son implantation en France, que Zeebrugge a acquis ses lettres de noblesse. Il est ainsi devenu un concurrent direct du Havre, en particulier dans le "Ro-Ro", dont l'export-import de voitures.

Nissan a ainsi annoncé que ses véhicules construits en Angleterre et à destination de la France, de la Belgique et du Luxembourg transiteront dorénavant par la Belgique, faisant ainsi perdre à la Cité Océane un marché de près de 100 000 véhicules par an.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

07/11/2013

La vérité sur le prix de l'électricité, café débat avec Denis Merville

eco-choix.jpgECO-CHOIX propose un café débat qui s'annonce passionnant.

Paie-t-on trop cher l'électricité ? Et que paie-t-on vraiment ? Telles sont quelques-unes des questions développées vendredi 15 novembre 2013, dans la salle des Expositions de Saint-Romain-de-Colbosc, à 20h00.

Le débat est mené par Denis Merville, médiateur national de l'énergie.

Renseignements par téléphone au : 02 35 13 14 95.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/04/2013

4 nouvelles rues piétonnes d'ici 2014 au Havre

En vue de "développer le commerce de proximité en centre ville du Havre", la Ville annonce la réorganisation du quartier, de Coty à Danton.

Sans titre.pngLa concertation en cours dans le quartier Danton a abouti à une constatation : les commerces ont besoin d'un second souffle en centre ville. Parmi les projets développés, l'un d'entre eux semble avoir reçu le meilleur accueil, à la fois auprès de la population et de la municipalité.

Trois rues devraient ainsi devenir intégralement des voies piétonnes d'ici le 1er janvier 2014 : la rue Anatole France, l'avenue René Coty et la rue du Maréchal Joffre. La rue Lesieur sera quant à elle concernée sur une partie uniquement (voir plan). Celles-ci seront ainsi réservées aux piétons et aux cycles.

Porté par Jean-Luc Saladin, conseiller municipal du Havre et médecin, ce projet permettra, indique-t-il, de "réduire les problèmes de santé des habitants tout en améliorant la santé financière des petits commerces." Il ajoute que "aucune place de parking ne sera supprimée, au contraire nous allons en créer de nombreuses, en remplacement de bâtiments vétustes. A la place de la maison des syndicats nous aurons ainsi un parking sur 4 niveaux, sur lequel bien entendu la CGT comme les autres auront la permission de coller à satiété des affiches." JeVisAuHavre.com se chargera de veiller à ce respect du droit syndical.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/01/2013

L'état du Havre : analyse d'élus havrais

La publication par l'Insée de chiffres sur Le Havre permet d'analyser la santé de la ville et de son bassin d'emploi.

431068_390327624329386_1723879764_n.jpgVoici les aspects importants qu'en ont retiré deux élus Havrais, Marc Migraine pour la majorité municipale et Yves Bertrand pour l'opposition.

Sur son blog, si Marc Migraine note une baisse démographique qui "préoccupe", il s'attarde surtout sur le "rayonnement accru du Havre en matière d'emploi". Adjoint en charge du Commerce, il retient du travail de Jérôme Follin, l'auteur de l'étude, que "avec 117 000 emplois pour à peine 100 000 actifs résidents, le taux d'emploi est élevé. Sur ces 117 000, 26 000 sont occupés par des actifs extérieurs venus des secteurs de Criquetot-l'Esneval, Fécamp et de la vallée du Commerce. Ce rayonnement s'accentue. Il était de 17 % en 1999 et de 22 % dix ans plus tard."

Yves Bertrand s'attarde quant à lui à la baisse démographique. L'élu socialiste  soulique que "entre 1999 et 2009, dernière étude détaillée de l’Insee, notre ville a perdu 13 600 habitants". Il ajoute, à titre de comparaison, que "toutes les autres villes de même importance gagnent toutes des habitants : Rouen, Tours, Lille, Nantes, Grenoble, Nîmes, (...) Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse." Côté emploi, Yves Bertrand révèle que "en 10 ans le nombre de commerçants et d’artisans est passé de 3400 à 2400. Nous avons perdu en 10 ans un tiers des commerçants." Ce qui signifie que Le Havre a perdu "100 commerçants et artisans par an soit 2 par semaine !" Concernant la population elle-même, "en 10 ans, nous avons perdu 500 employés, 2800 ouvriers et plus grave 11 000 personnes âgées de plus de 15 ans et n’ayant pas d’activité salariée : des lycéens, des étudiants, des jeunes en bac pro. C’est 11 000 forces vives qui ont quitté Le Havre. Et quand je regarde les tranches d’âges qui peuplent notre ville je vois que nous avons perdu 5 000 couples avec enfants et augmenté le nombre de retraités."

Sources : Article de Marc Migraine du 24 janvier 2013 sur www.auhavre.com/blog2 ; Voeux d'Yves Bertrand prononcés le 25 janvier 2013.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/09/2012

Sondage : Que pensez-vous du Havre ?

Merci pour votre participation à notre grand sondage de la rentrée, "Le Havre 2014".

1207465728.gifQualité de vie, santé, solidarité, projets, travaux, politique... Vos réponses vont être développées sur JeVisAuHavre.com dans les jours à venir. Vous avez été nombreux à y participer et nous vous en remercions grandement.

le havre,havrais,sondage,havraises

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

07/09/2012

Sortir au Havre : La Fête de la Mer, les 8 et 9 septembre 2012

Voici le programme complet de cette éternelle Fête de la Mer havraise (cliquer dessus pour un affichage en grand :

image008.gif


Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/05/2012

L’activité portuaire retrouve un "climat de confiance"

Climat de confiance retrouvé malgré la crise, avec un trafic maritime stable à 22,3 millions de tonnes.

téléchargement (1).jpgLes ports du Havre, de Rouen et de Paris – réunis au sein du GIE Haropa depuis début 2012 - ont réalisé un tonnage maritime de 22,3 millions de tonnes au cours du premier trimestre 2012, équivalent à celui de la même période de 2011, avec des évolutions contrastées au niveau des différentes activités.

Ces résultats sont premièrement le reflet d’une conjoncture économique morose accompagnée d’une perspective de reprise qui tarde. Au 1er trimestre 2012, l’INSEE constate une stagnation du PIB en France (0%) doublée d’un léger retrait sur la zone euro (-0,10%). Pour les prévisions de croissance de l’année 2012, l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE) table sur une timide progression de 0,20% contre -0,40% sur la zone Euro (sources : Eurosat, FMI, OCDE). Enfin, les adaptations récentes des capacités de raffinage en France - dont la Vallée de la Seine constitue le 1er bassin pétrochimique – ont fortement impacté le trafic.

Avec plus de la moitié des tonnages maritimes (55%), les vracs liquides forment le principal trafic en tonnage de l’activité des ports réunis au sein d’Haropa. Cependant, les vracs solides et les conteneurs constituent quant à eux le coeur d’activité des trois ports. D’autres activités comme le trafic roulier ou conventionnel constituent des trafics supplémentaires sur l’axe Seine.

Concernant l’activité fluviale, les ports de l’axe Seine cumulent 7,5 millions de tonnes au 1er trimestre 2012, soit une progression de 5% par rapport à la même période de 2011.

Conteneurs : retour de la confiance des clients

Au terme du premier trimestre de 2012, le trafic maritime de conteneurs enregistre une progression de4083625151.JPG 27% en tonnages à 6,1 millions de tonnes et de 21% en nombre d’unités avec 620 000 conteneurs EVP (équivalents vingt pieds).

Haropa constitue le 1er ensemble portuaire français pour le trafic de conteneurs grâce aux installations spécialisées du port du Havre (avec 62% du trafic réalisé par les ports français). D’ailleurs, pour ce dernier, le trafic de conteneurs traité avec ’ progresse sur les trois premiers mois de 2012. Le retour de la confiance des clients a en effet un impact direct sur les résultats de l’hinterland qui sont très encourageants. Il s’agit du meilleur résultat trimestriel de ces quatre dernières années.

Les signaux du commerce extérieur national montrent une bonne résistance des échanges de la France en biens conteneurisables avec les pays tiers outre-mer. Les exportations de biens conteneurisables en valeurs (euros constants) à destination de l’outre-mer et les importations à destination des ménages et des entreprises françaises ont surmonté la crise de 2009 et se situent aujourd’hui à un niveau supérieur à 2007.

On peut aussi souligner :

- une reprise sensible des transbordements

- une activité en progression de 22% sur les au Havre (+78% à 109 KEVP), témoignage de la confiance retrouvée des armements dans la fiabilité portuaire. ;

lignes Nord-Sud au niveau des installations portuaires de Rouen.

Passagers : près de 50 000 passagers croisière et transmanche

En forte progression par rapport à 2011, le trafic de passagers sur le 1er trimestre 2012 retrouve les bons niveaux de l’année 2010 avec un total de près de 50 000 passagers.

Tout en ayant démarré plus tardivement que les années précédentes, la saison croisière 2012 a déjà permis d’accueillir 11 000 passagers à l’occasion des cinq escales paquebots qui se sont déroulées au 1er trimestre. Et le mois de mai s’annonce très prometteur avec la venue programmée de dix-huit paquebots. Sur l’ensemble de l’année, les escales de paquebots s’annoncent en progression.

Quant au trafic de passagers ferries ayant emprunté les liaisons transmanche au cours du premier trimestre 2012, il progresse de 40% à plus de 38 000 passagers. On peut souligner une hausse encore plus importante du nombre de véhicules passagers, qui a atteint 14 100 au cours du trimestre contre 9 000 en 2011, soit une hausse de 57 %.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |