Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2011

JeVisAuHavre a besoin de vous !

JeVisAuHavre Vous ouvre les portes de son association...

le havre la nuit.JPGAfin de poursuivre sa diffusion, l'association qui gère JeVisAuHavre.com, l'ADDPE76, vous propose d'en devenir vous aussi membre. Cela permettra de l'aider financièrement (adhésion de 20€ par an), de nous rencontrer plus souvent et de discuter de vos attentes, de vos centres d'intérêts... Et, si vous le souhaitez, de participer en écrivant de temps en temps des articles.

Comment adhérer ?

Téléchargez simplement le bulletin d'adhésion (ici), imprimez-le et envoyez-le par courrier à l'ADDPE76 avec un chèque de 20€, à l'adresse indiquée sur le bulletin d'adhésion. Le Bureau de l'association valide votre adhésion dans les jours qui suivent et vous en êtes informés immédiatement. Vous recevez également un reçu pour votre adhésion.

A quoi ça sert ?

 - D'abord à soutenir l'un des médias les plus lus au Havre (plus de 100 000 pages vueslogo ADDPE ok.gif chaque mois). Et surtout de faire que JeVisAuHavre.com continue d'être 100% gratuit au quotidien.

 - A participer, si vous le souhaitez, à la vie de votre site JeVisAuHavre.

 - A rencontrer régulièrement les autres membres de l'association et à échanger sur Le Havre, sa vie et ses multiples facettes.

Vous voulez plus d'informations ? Contactez-nous par mail ( jevisauhavre@yahoo.fr ) ou par téléphone au 06.62.01.65.80 (Alexandre Cauchois).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/04/2011

La visite de Nicolas Sarkozy au Havre

Venu parler de l'avenir des modes de transports sur l'axe Seine, le président de la République est apparu en grande forme, en particulier pour attaquer ceux qu'il n'aime pas.

le havre,nicolas sarkozy,laurent fabius,sarkozy au havre,havrais,photos sarkozy,nkm,edouard philippe,antoine rufenacht,antoine grumbachNicolas Sarkozy est venu accompagné de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, de Maurice Leroy, chargé de la Ville et de Thierry Mariani, en charge des Transports. Le premier objectif de cette rencontre était de valider définitivement une réforme du port votée voilà déjà trois ans. La CGT du Grand Port Maritime du Havre (GPMH) a d'ailleurs refusé de rencontrer le président.

L'avenir des ports français a été évoqué, qui représentent "moins de 6%" du trafic conteneuriséDSC03745.JPG européen. Une incohérence à laquelle il promet de mettre fin, en doublant les volumes dans les prochaines années.

Parmi les autres objectifs du président de la République : l'existence avant 2017 d'une Ligne à Grande Vitesse (LGV) reliant Paris à Le Havre. Trois circuits sont aujourd'hui à l'étude. La LGV devrait permettre de relier la capitale à la cité Océane en une heure et quart.

Il a conclu en insistant sur une note beaucoup plus politisée, apportant des explications sur l'utilité de sa "prime obligatoire", qui ne plait définitivement à personne : "J'ai vu se dresser devant moi les murs du conservatisme et de l'immobilisme. A gauche parce qu'on aurait aimé le faire et qu'on ne l'a jamais fait, à droite parce que c'est trop, au centre parce que ce n'est pas encore assez", a-t-il clamé.

Des attaques pour tous

DSC03740.JPGSon temps de parole a été l'occasion d'attaquer tous ceux qu'il n'aime pas. Petit tour d'horizon...

Sur les élus chargés d'étudier les dossiers, il a indiqué que seuls les complexes, voire les impossibles, lui parviennent, "les autres" ayant pris soin de prendre les plus simples. Ce qui devrait ravir ses ministres et les multiples élus locaux présents.

Sur les conseillers, les experts qui en fait "n'y connaissent rien" dans les dossiers dont ils parlent. Un propos qui a fait mouche dans l'assistance, qui l'a applaudi en masse.

Sur les organisations professionnelles, qui empêchent le pays d'avancer, avant que sa ministre de l'Environnement ne le recadre délicatement.

Sur la gauche et surtout sur le Président de la Créa (Communauté de communes de l'agglomérationle havre,nicolas sarkozy,laurent fabius,sarkozy au havre,havrais,photos sarkozy,nkm,edouard philippe,antoine rufenacht,antoine grumbach rouennaise), qui selon le président de la République aurait du être là au-lieu de parler par médias interposés (référence à un entretien accordé au quotidien Paris-Normandie).

 Texte et photos Alexandre Cauchois. Tous droits réservés.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Les projets s'accélèrent au Havre

Les projets s'accumulent sur toute la cité Océane, de l'entrée de ville à la plage.

356.JPGAlors que cette semaine a vu l'avenue Foch devenir aussi un gigantesque chantier, un pôle tertiaire de 12 500 m² s'élèvera d'ici deux ans à proximité de la gare du HavreLe maître d'oeuvre en sera Ouest-Tertiaire, du groupe Legendre.

C'est donc à deux pas du futur Port Vauban que va se dresser un complexe immobilier, fait de 8 000 m² de bureaux, d'une résidence hôtelière ainsi que des surfaces commerciales. Au pied de ce complexe qui se veut futuriste, appelé "Pôle tertiaire des gares", se trouveront le tramway et le ferroviaire, qui devrait accueillir, à un horizon encore incertain, le train à grande vitesse.

Dans le même temps, des projets de plates-formes logistiques sont à l'étude ou en coursun entrepôt de 31 000 m² pourrait très rapidement être construit par Gazeley France, 36 000 m² d'entrepôts reliés au ferroviaire pourraient être construits pour SDV Logistique Internationale et pour finir le repreneur japonais des Transports Godefroy,Nichirei, pourrait se développer à proximité de Port 2000.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/04/2011

Opération Accession à Coût Maîtrisé de la CODAH

La Communauté de communes de l'Agglomération Havraise a présenté aujourd'hui le dispositif 2011 visant à aider l'accession à la propriété.

Image1.jpgL'accession à coût maîtrisé est destinée aux ménages qui dépassent les plafonds de ressources leur permettant de bénéficier de l'accession sociale et qui ont des difficultés à accéder à la propriété sur le territoire de la CODAH. Les accédants ne doivent toutefois pas avoir des ressources supérieurs à 30% du plafond de ressources de l'acquisition sociale. A titre d'exemple, un foyer composé de 3 personnes doit justifier de ressources inférieures à 47 499 €.

Les conditions générales :

 - la participation financière de la CODAH est sous forme d'aide directe de 5 000 € ;

 - la primo-accession n'est pas indispensable ;

 - l'aide participe au financement de logements neufs, individuels ou collectifs ;

 - le logement doit être la résidence principale de l'acquéreur ;

 - le bien acquis doit se trouver sur le territoire de la CODAH ;

 - les opérations finançables sont la construction ou l'achat en vente en l'état future d'achèvement (VEFA) d'un logement.

Le plafond de prix de vente ou de construction est de 2 182 € HT par m² de surface utile. Ce montant comprend le prix total de l'opération, soit contruction plus terrain.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de l'Agence Départementale d'Information sur le Logement (ADIL), par mail à adil.76@wanadoo.fr ou par téléphone au 02 35 43 71 61. Adresse : 100 boulevard Clémenceau - Résidence de France - 76600 Le Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

FestiVaLEure, le festival du film documentaire d'entreprises, du 5 au 8 avril

L'Isel, école d'ingénieurs du Havre, propose une nouvelle édition de ce festival pour le moins original.

le havre,isel,entreprises,havrais,histoireDu court trajet quotidien de nos aïeux empruntant le tramway hippomobile Jetée - Barrière d’Or aux longs voyages d’un Orient-Express, pris à Nice pour une destination coréenne, en passant par les esquifs côtiers et les tap tap d’Haïti, les paquebots de l’histoire transatlantique du Havre... Le programme imaginé à l’Isel recèle d’autres pépites.

Futurs voyageurs de la grande salle de conférence de l’école d’ingénieurs logisticiens, de la médiathèque Léopold Sedar Senghor et de tous les cinémas du Havre associés à cette aventure culturelle, vous allez prendre place dans les fameux taxis qui emmenaient et ramenaient le navigateur de Paimpol, de Morlaix, de Landerneau et de tous les Saints de Bretagne jusqu’à la coupée des navires amarrés au Havre, quand il n’y avait pas aussi à bord des breaks "familiale", femmes et enfants assis, coincés entre les larmes du départ et les rires de l’arrivée !

Les amis de Bretagne Accueil invités du festival feront bouger la mémoire de ces instants, dans tous les sens du terme. Ensuite, il faudra retenir son souffle pour ne pas perdre une miette des Croisières Noire et Jaune voulues par André Citroën en 1924 et 1931. C’est l’autochenille qui redémarre au Havre ! Les images d’époque de l’Afrique et de l’Asie seront suivies par la prestation d’un expert en la matière. Le grand constructeur du quai de Javel dont on connaît le talent industriel, l’imagination fertile pour la publicité et l’esprit de découverte, tôt nourri par la lecture de Jules Verne, avait voulu qu’à la gloire de l’entreprise on associe la réussite d’une mission scientifique, archéologique !

Les cinémas du Havre réservent, dans la semaine du 5 au 8 avril, d’autres grandes surprises de la thématique du transport. A voir également les courts métrages des jeunes concurrents du trophée Daniel Fleury dont on découvrira les images répondant au sujet : « le transport dans tous ses états » !

A noter que la Ruée Vers Leure installe son exposition annuelle dans la galerie de l’Isel sur le thème du « transport des passagers » avec la collaboration artistique des bus Dell’Arté de Bus Océane, l’exposition photographique des tap tap haïtiens en liaison avec l’Association de la Maison de la Culture, le pont du paquebot « French Lines » et les découvertes de nos partenaires de dernière minute qui ouvriront portes et portières pour le rêve d’un voyage dans le temps et dans l’espace. Aux projections de FestiVaLeurE, à l’aube du nouveau tramway au Havre, on pourra suivre l’intervention d’un architecte et d’une universitaire à propos de l’histoire des transports urbains.

L’ISEL est une école d’ingénieurs de l’Université du Havre. FestiVaLeurE est un projet construit par les étudiants de l’établissement avec le concours de l’association ADELE. Cette manifestation existe grâce au soutien de l’Université du Havre, de la Ville du Havre et des fidèles partenaires Bricomarché, Les Grands Bassins, l’Hôtel Kyriad.  La petite équipe qui veille aux destinées de ce festival du film documentaire d’entreprise compte sur les spectateurs, chaque année plus nombreux, afin de travailler à d’autres programmes ambitieux à venir. Pour le cru 2011, créé par ce tout jeune festival, misons que le public répondra présent à cette invitation originale !

Plus d'informations auprès de l'Isel au 02 32 74 49 00 ou de l'ADELE au 02 35 47 42 65.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/03/2011

Le 1er mai, rejoignez la 1ère Bourse aux Plantes entre particuliers de l'agglomération

Passionnés de jardinage, de boutures, de graines, vous avez rendez-vous à Gaineville le 1er mai 2011.

DSC01721.JPGL'association StarSystem Events'n Caux propose une première dans notre agglomération : un salon tout vert, dédié à nos amies les plantes. Au programme, en présence de tous les amateurs et de professionnels : échange, don, ventes entre amateurs de plantes, de boutures, de graines, d'arbustes, des conseils, etc... Si vous possédez du matériel de jardinage que vous n'utilisez plus, ce sera l'occasion d'en faire profiter d'autres personnes.

Tous les végétaux sont les bienvenues. Apportez vos graines, bulbes, plantes potagères, plantes condimentaires, semis, boutures de fleurs, plantes grasses, plantes arbustives à fleurs, à fruits, sous la forme de boutures racinées ou non...

Réservez dès à présent votre stand pour cette journée exceptionnelle, par mail (ici) ou par téléphone au 06 61 59 88 35. Le mètre de stand est de 3 euros.

Entrée : 1 euro pour les adultes, gratuit pour les enfants. Sur place la restauration est prévue.

Photo : Copyright Alexandre Cauchois.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/02/2011

13 000 emplois menacés au Havre

Les grèves répétitives au Havre comme dans les autres ports de France menacent plusieurs dizaines de milliers d'emploi.

grand port du havre.JPGChristian Leroux, président de l'Union Maritime Et Portuaire (UMEP), estime que l'Etat, "le patron des grutiers", doit trouver des solutions rapidement. Il affirme que les grèves sur le port engendrent une perte d'"au moins 40%" de l'activité. Ajoutant que "sur les 16 000 emplois que représente l'Union maritime et portuaire au Havre, 13 000 sont affectés indirectement".

Depuis le début de l'année, les ports français en sont à leur quatrième arrêt de travail de 4 jours. Plusieurs gros clients habitués au port du Havre depuis des années ont décidé ces dernières semaines de ne plus emprunter les équipements français, leur préférant ceux du nord de l'Europe, en service sans discontinuer.

Une société Lyonnaise a ainsi choisi de ne plus utiliser ni le port de Marseille ni celui du Havre pour ses envois de marchandises à destination du Maghreb, leur préférant celui d'Anvers. "Ce qui, indique le patron, ne nous coûte pas plus cher".

A Marseille, premier port français, la situation s'envenime semaine après semaine. Jean-Claude Terrier, président du directoire du Grand Port Maritime, souligne que "les entreprises n'en peuvent plus, on est en train de miner le tissu économique".

En Bretagne, un regroupement de professionnels ont lancé un appel à l'Etat pour que cessent les blocages portuaires. Cela doit, selon eux, passer par la "réquisition" des ports. Le Collectif pour la libération des ports de commerce bretons estime la perte sur un an à 52 millions d'euros, "pour la seule nutrition animale bretonne". Cette filière représente 100 000 emplois ne serait-ce qu'en Bretagne.

A lire également : "La Cour des comptes accable le port de Marseille"... Retrouvez également l'excellent reportage de M6, diffusée hier soir ici...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/01/2011

Evolution des collectes de déchets sur le territoire de Sainte Adresse

Entre 70 et 100 kg par habitant et par an : c’est la quantité de biodéchets produits en moyenne lorsque l’on réside en pavillon avec jardin.

CODAH.JPGLes biodéchets sont les déchets de préparation alimentaire et d’entretien du jardin. Pour favoriser le recyclage en compost de ces déchets biodégrables, la Communauté de l’agglomération havraise a engagé un programme de distribution gratuite de composteurs en octobre 2007.

Aujourd’hui plus de 8 000 foyers du territoire de la CODAH en sont équipés et produisent désormais dans leur jardin un engrais naturel.

Dans la continuité de cette démarche de réduction des déchets, la CODAH et la Ville de Sainte Adresse engagent fin janvier une opération de collecte en porte à porte des biodéchets produits dans les pavillons.

Le principe de tri reste le même que pour le compostage. Mais dorénavant, les déchets compostables des pavillons seront collectés dans un bac de couleur marron spécialement réservé à cet effet pour ensuite être achéminés vers une entreprise qui les transformera en compost.

Par ailleurs, pour améliorer les conditions de travail des agents de collecte, les Dyonisiens résidant en pavillon seront également dotés d’un bac jaune pour les déchets recyclables en lieu et place des sacs existants.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/01/2011

Salon du mariage et de la fête au Havre

Le week-end prochain se tient le Salon du mariage et de la fête, aux Docks.

mini_1_4x3 HD Mar 11 OK.jpgCe salon permet aux futurs mariés de faire le tour de l'innovation en matière de festivité. Car les mariages d'autrefois ont l'air d'avoir fait leur temps...

Plusieurs organisateurs d'événements se sont ainsi installés au Havre et dans l'agglomération, qui se proposent de vous fournir "clés en main" la fête, la voiture, les décorations, les animations, la nuit de noce ou tout du moins le lieu et les accessoires... Pour le reste, les mariés ont encore -fort heureusement- à mettre la main à la pâte !

Les plus traditionnels pourront retrouver à cet énième salon du mariage les costumes, traiteurs et autres acteurs habituels, pour réussir ce jour voulu inoubliable.

Le Salon du mariage et de la fête, vendredi 14 janvier 2011, de 16h30 à 21h00, samedi 15 de 10h00 à 19h00 et dimanche 16 de 10h00 à 19h00, aux Docks Café. Plus de renseignements auprès de Normand Expo.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/01/2011

Le trafic de conteneurs continue de tirer l'activité du Port du Havre

L'année 2010 aura globalement été une année difficile pour le Grand Port Maritime du Havre (GPMH).

gpmh.jpgLe trafic global a en effet marqué une baisse de 5%, en raison notamment de la baisse du transport de pétrole brut, qui à lui seul a reculé de 10%, à 28 millions de tonnes. Le vrac et le roulier, qui représentent une moindre activité sur le Port du Havre, ont quant à eux baissé de 36%, malgré la hausse de 30% du transport de véhicules neuf, due majoritairement à la fin du bonus écologique.

Seul le trafic de conteneurs, domaine où le Port du Havre a su s'imposer, a pris quelques points, puisqu'il a cru de 4% en 2010.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/12/2010

La CGT du Havre vous propose son calendrier de luttes

h-20-2340480-1292342554.jpgLe syndicat havrais a choisi d'innover avec un calendrier 2011 fait de photos des combats syndicaux.

Il est composé d'une soixantaine de photos des militants de l'inter-syndicale, prises lors des manifestations de l'automne 2010.

Le but, indiquent les responsables syndicaux, est de "financer la caisse de solidarité" de la CGT du Havre.

Les amateurs pourront ainsi revivre en douze mois le blocage de Total Gonfreville, l'attaque du meeting de l'UMP (voir article sur JeVisAuHavre.com), les défilés dans les rues havraises (autre article) ou l'attaque du MEDEF...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

24/11/2010

Ouverture du site économique de la CCI du Havre

La CCI Du Havre met en ligne l'information économique du territoire de l'agglomération havraise.

cci le havre.jpgAprès quelques semaines de consolidation des données et de définition des indicateurs, l'entreprise Netency vient de mettre en service l'ensemble sur http://www.infoeco-lehavre.fr.

Destiné plus particulièrement aux responsables d’entreprise et aux décideurs publics, cet outil s'adresse également au grand public en donnant accès à :

    * une base de données sur les parcs d'activités et les territoires
    * un portail cartographique des entreprises et parcs d'activités
    * une vision de la conjoncture locale vue par les chefs d'entreprise

"Dans un environnement économique en perpétuelle mutation, la maîtrise de l’information économique devient un atout concurrentiel pour le développement des entreprises. Elle permet d’anticiper et de réagir plus rapidement". La CCI du Havre a bien compris l'intérêt de publier et de mettre en valeur ses indicateurs économiques pour répondre toujours mieux au monde professionnel.

En savoir plus...

A propos de Netency... Société pionnière dans le domaine du web-mapping sur technologie Open Source,Netency conçoit et développe, depuis bientôt 10 ans, des sites web où la carte joue un rôle prépondérant pour la retranscription d'informations et la prise de décisions. Que ce soit pour afficher des infrastructures géo-localisées ou publier des informations statistiques,Netency dispose d'une gamme complète de solutions pour exploiter la dimension géographique de vos données. Netency est maintenant devenu un interlocuteur majeur en France. Ses nombreuses références, aussi bien dans le domaine public que privé, en témoignent : Orange France, les Ministères de l'Intérieur et de la Santé, les CCI de Rouen, de l'Eure, de l'Oise, Mediapost ou encore l'Agence Nationale des Fréquences.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/11/2010

Les grandes lignes du budget 2011 du département de Seine-Maritime

En conclusion du débat d’orientations budgétaires de ce jour, Didier Marie, Président du Département de Seine-Maritime, a donné les grandes lignes du budget 2011.

departement76.jpg"Le Département de Seine-Maritime, comme les 102 Départements français, est confronté à une dégradation de la situation et sociale. En Seine-Maritime, comme en attestent encore les mauvaises nouvelles pour Renault Sandouville, la situation des entreprises et de l’emploi reste difficile.

Une situation économique et sociale de plus en plus dégradée en Seine-Maritime.

En 2011, comme en 2010 et les années précédentes, les éléments de contexte que la majorité départementale devra prendre en compte sont des éléments de contraintes imposés par le gouvernement à sur l’ensemble des Départements.

Le nombre de demandeurs d’emplois n’a quasiment pas cessé d’augmenter depuis juin 2008. On dénombrait 66 400 demandeurs d’emplois en mai 2008 dans notre département. Leur nombre est passé 91 800 fin septembre 2010. Plus de 25 000 demandeurs d’emplois recensés en moins de deux ans et demi, une augmentation de près de 40 %. Il nous faut donc prévoir que la courbe des dépenses engagées au titre du RSA poursuivra sa croissance. Les effets de ces difficultés font que des familles, de plus en plus nombreuses, vont devoir faire face à des fins de mois plus que difficile pour face à leur charges.

Au total, un demi-milliard d'euros manque aux Seinomarins, soit 400€ par habitant.

C’est le moment qu’a choisi le gouvernement pour réduire ses interventions et malmener les collectivités. Depuis 2002, l’Etat cumule une dette de 400 M€ sur les seuls transferts de charge.

A cela s'ajoute la perte de ressources avec les réformes successives de la taxe professionnelle et la perte de l’évolution des bases, soit un coût global de près de 87 M€. Un demi-milliard d’euros, c’est donc le coût cumulé des transferts de charges et des réformes de la fiscalité locale à ce jour. Et d'autres décisions gouvernementales viendront encore pénaliser les Départements : le gel des dotations et la réforme des collectivités locales.

Notre réponse : Un budget utile et responsable sans augmentation d'impôt pour les ménages.

Dans ce contexte, nous proposerons un budget utile et responsable. Nous assumerons à la place du gouvernement la solidarité due aux personnes âgées, aux personnes handicapées et aux bénéficiaires du RSA.

Nous poursuivons un programme utile à la vie quotidienne des Seinomarins sans augmenter les impôts, avec plus d’aides pour l’emploi, plus de places de crèche ouvertes ; plus de réponses aux attentes de nos aînés ; plus de considération pour les initiatives associatives dans les domaines culturels, sportifs, citoyens ; plus de qualité et plus de chances offertes aux collégiens ; plus d’équipements soutenus dans les territoires et plus de partenariats pour ces équipements.

Par contre, le gouvernement ne peut pas à la fois nous priver de ressources, nous imposer de payer la Solidarité Nationale à sa place et nous demander de financer les investissements dont il a la responsabilité. Nous gèlerons donc toute participation du Département à des opérations relevant de la responsabilité de l’Etat et des grands établissements publics dont l’Etat est le seul actionnaire, comme les Grands Ports Maritimes. Nous engagerons une nouvelle négociation avec les territoires en fonction de nos priorités mais surtout au regard de l’engagement de l’Etat.

Face à la situation contrainte que nous connaissons, le Département de Seine-Maritime mettra en oeuvre tout ce qui est possible et utile pour construire une Seine-Maritime plus solide. Ce volontarisme continuera de marquer le budget utile et responsable pour l’année 2011."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/11/2010

Maritime : Le trajet Asie / Le Havre en moins de temps

porte conteneurs cma cgm.JPGLes nouveaux navires de la CMA CGM permettent aux marchandises de transiter dans des délais plus courts.

Avec l'arrivée des 13 800 EVP*, l'entreprise CMA CGM réduit les délais et se renforce sur le marché entre l'Asie et l'Europe. Au Havre, le transit time** est ainsi réduit de 2 jours.

En savoir plus...

 *EVP : Équivalent Vingt Pieds : nom donné aux conteneurs. Les 13 800 EVP sont des navires (porte-conteneurs) capables de transporter 13 800 conteneurs d'une taille de 20 pieds (taille minimum standard). A voir sur JeVisAuHavre.com : le Christophe Colomb, baptisé au Havre en juillet 2010 (ici).

**Transit time : Durée totale de transport d'une marchandise.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/11/2010

A St Jouin Bruneval, le projet de terminal méthanier d'Antifer fait toujours débat

Alors que le Grand Port Maritime du Havre souhaite investir dans le projet, François Auber, maire de Saint Jouin Bruneval, organise la résistance.

terminal_methanier.jpgDepuis 4 ans maintenant, en réaction au projet de terminal méthanier, l'opposition s’est constituée. Des hommes et des femmes souvent apolitiques, des associations, un collectif d’élus se sont mobilisés. Le Président de département, le Président de Région se sont prononcés clairement contre le projet.

Le Grand Port Maritime du Havre a annoncé sa volonté d’entrer dans le capital de Gaz de Normandie-Poweo pour mener à bien la création du port méthanier. Pour le maire de Saint Jouin Bruneval, cet investissement "compromet gravement des perspectives d’aménagement du littoral. Cette décision prise par la direction du GPMH est une aberration économique, politique et morale."

Une réunion publique est donc organisée pour f"aire le point sur la situation actuelle et organiser les actions à venir". Elle aura lieu à l'initiative de François Auber, vendredi 5 novembre à 19h30, à la salle polyvalente de Saint Jouin Bruneval.

En savoir plus sur le projet de port méthanier d'Antifer : www.gazdenormandie.com, www.debatpublic-antifer.org, pétition en ligne.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |