Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2011

Antoine Rufenacht et Frédéric Saunier à La Galerne

Antoine Rufenacht sera, en tant que président de l'AURH, aux côtés de Frédéric Saunier, architecte et docteur en histoire de l'art.

Antoine Rufenacht et Frédéric Saunier à La Galerne.jpegIls présenteront l'ouvrage Histoire d'une pionnière 1965-2010 - L'agence d'urbanisme de la région du Havre et de l'Estuaire de la Seine, aux éditions des Falaises.

En décembre 2010, l’agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’Estuaire de la Seine (AURH) a fêté son quarante-cinquième anniversaire, faisant d’elle la plus ancienne agence d’agglomération française en activité. Association au service des collectivités et structures locales et des politiques d’aménagement, chargée d’établir les documents de planification et d’observer les mutations territoriales, son aire de compétence qui regroupait initialement une trentaine de communes de la rive droite de la Seine, du Havre à Tancarville, s’est considérablement étendue au point de couvrir cinq Pays (Havre Pointe de Caux Estuaire, Hautes Falaises, Caux Vallée de Seine, Risle Estuaire et Auge) répartis sur deux régions : Basse et Haute-Normandie et trois départements: Calvados, Eure et Seine-Maritime.

Elle œuvre donc à l’amélioration des conditions de vie de plus de 600 000 habitants qui pourtant, pour la plupart, ignorent son existence. Cet ouvrage retrace l’histoire aussi méconnue que singulière de cette pionnière actuellement engagée dans l’ambitieux Axe Seine.

Rencontre vendredi 8 avril 2011 à 18h au Café de La Galerne, 148 rue Victor Hugo au Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

03/04/2011

Les ports de l’Axe Seine ensemble au Brésil du 5 au 7 avril 2011

gpmh.jpgLe salon « Intermodal South America 2011 » qui se tiendra à Sao Paulo du 5 au 7 avril 2011 s’attend à recevoir 43.000 visiteurs. L’occasion pour les trois ports de l’Axe Seine de valoriser leur offre globale au Brésil et en Amérique du Sud.

 

Un événement mondial pour les professionnels du transport et de la logistique

« Intermodal South America » est le salon de référence en Amérique du Sud dans le domaine du transport et de la logistique. C’est aussi l’un des salons les plus importants au monde :

 

·                    550 exposants dans le secteur du transport maritime, aérien, ferroviaire, routier, du transit et de la logistique.

·                    45 pays représentés,

·                    43.000 visiteurs brésiliens, sud-américains ainsi que du monde entier,

·                    une grande majorité de chargeurs.

Les ports de l’Axe Seine ensemble

Comme chaque année depuis 1997, le port du Havre sera présent. Après la SITL à Paris en mars 2011, le salon Intermodal sera une nouvelle occasion, pour les ports de l’Axe Seine, de valoriser les avantages de l’offre logistique « Axe Seine ». 

 

Avec 17 ports brésiliens connectés au complexe de l’Axe Seine, les chargeurs, logisticiens et commissionnaires de transport  disposent d’une offre de services complète permettant de traiter tout type de marchandises entre les deux continents, sur des terminaux maritimes ou fluviaux et dans des entrepôts logistiques de la zone. Les terminaux portuaires sont connectés entre eux par un système de transport fluide, sécurisé et fiable (6 opérateurs fluviaux, 10 terminaux fluviaux).

 

Le réseau de plateformes que constitue l’Axe Seine permet la prise en charge globale des marchandises en offrant une solution logistique unique aux clients. Ce salon permettra donc aux trois ports de renforcer les connaissances des acteurs sud-américains sur les ports de l’Axe Seine et leurs services. Chargeurs, logisticiens, armateurs, transitaires, professionnels portuaires sont particulièrement attendus.

 

La délégation « Axe Seine »

La délégation du port du Havre sera composée de Linda Douet, responsable du pôle « Promotion Internationale», et de Jean-Pierre Bernard, représentant international du GPMH pour le Mercosud – Chili. Le Grand Port Maritime de Rouen sera représenté par Patrick Bret, Délégué Commercial au  Service Commercial, Communication et Promotion Portuaire.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/03/2011

Première escale "croisière" de la saison 2011

Le AIDA cara, arrivé ce matin au Havre, sera visible jusqu'à ce soir 20h00.

aida_cara.jpgLe AIDA cara, navire affrété par le croisiériste allemand AIDA cruises, est un navire de 193m de long et 32m de large, avec un équipage de 375 personnes. Il peut transporter environ 1 500 passagers.

Parti d'Hambourg, il effectue Havre, salpremière escale d’une croisière nord-européenne. Il escalera ensuite à Londres (Douvres), Anvers et Amsterdam, avant d'effectuer son retour à Hambourg.

Plus de 90 escales de croisières sont prévues en 2011, soient 170 000 croisiéristes. Une très forte augmentation, due essentiellement à l'inscription du Havre au Patrimoine Mondial de l'Humanité. 115 demandes d'escales ont d'ores et déjà été enregistrée pour 2012.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

01/03/2011

702 kilos de cocaïne saisis au Havre

Pêche miraculeuse pour les douaniers havrais !

contenairs embarqués.JPGSi les douaniers Français et Belges amusent sur grand écran en ce début d'année 2011, ils prouvent une nouvelle fois leur efficacité. Car la saisie de 702,4 kilogrammes de cocaïne, réalisée en janvier, est à mettre dans le Guinness des records : ils ont une valeur de plus de 28 millions d'euros, ce qui en fait la plus grosse saisie jamais effectuée.

La drogue avait été logée sous des couvertures, dans un banal conteneur. Le passage au rayon X a confirmé les soupçons des douaniers, qui ont trouvé dans des boîtesinspection_conteneurs.jpg en carton aux couleurs de mangas et de lapins des pains de cocaïne. Le tout a très vite rejoint sa dernière destination, l'incinérateur.

Deux responsables ont pu être arrêtés. Il s'agit d'hommes de 67 et de 28 ans. Un troisième serait encore recherché. L'entreprise importatrice avait déjà été incriminée en 2009 pour des faits similaires.

Ces deux dernières années, 5 tonnes de cocaïnes ont été saisies annuellement sur le territoire français. Et, en 2010, pas moins de 36 tonnes de produits stupéfiants ont, grâce aux partenariats entre douanes, pu être détruites en France.

Photos : Conteneurs embarqués, Alexandre Cauchois / Passages aux rayons X, HTDS.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/02/2011

Assemblée Générale de l'ACORAM

L'Assemblée Générale de l''Association des Officiers de Réserve de la Marine Nationale (ACORAM) a été l'occasion d'annoncer des événements forts à venir.

Acoram0.jpgC’est samedi dernier autour du verre de l’amitié au centre Amiral Durand Viel que le président de la section Havraise de l’ACORAM, le Capitaine de Frégate (R) Jean Luc Tessier, a réuni ses adhérents, clôturant ainsi la journée par leur assemblée générale.

De nombreux invités étaient présents, comme le délégué militaire départemental, le Colonel Potez, du secrétaire général de l’UNOR, le Colonel (R) Mourot et des présidents d’associations havraises, la FAMM avec le Colonel Jouvet et l’AMAC et le Colonel Durand.

Le programme de l’ACORAM pour cette nouvelle année sera placé sous les hospices de l’histoire maritime. En effet, l’association est en train de réaliser une grande exposition qui sera présentée à l’Espace André Graillot dès le 9 juin prochain : "De la tour François 1er au Mistral", pour relater 500 ans d’histoire de la Marine de guerre au Havre.sorties,sortir au havre,sorties le havre,le havre,havrais,havraises,acoram,mistral,navires,navigation,maritime,photos Egalement programmée au Musée Malraux le 12 mars, c’est une conférence qui sera donnée par le Capitaine de Frégate Patrice Bock concernant une collection d’archives et de documents allemands sur la seconde guerre mondiale. Et puis la réalisation de la tape de bouche ACORAM va enfin voir le jour. Conçue par Christine Jean-Kaplan, elle sera premièrement réalisée à 20 exemplaires et sera suivie par une autre production avant l’été, proposé au public à 52 €. Elle arborera la symbolique de l’ancre de marine sur laquelle s’est posé une salamandre ; avis aux collectionneurs !

Enfin, pour les escales des bâtiments de la Marine, c’est à Caudebec en Caux qu’ils vont faire relâche à l’occasion de l’anniversaire du Latham le 16 juin prochain. Latham était une célèbre entreprise d’aéronautique basé en bordure de Seine et dont la production d’hydravions était principalement destinée à la Marine. En 1928 l’un d’entre eux devait disparaitre au large des côtes norvégiennes. Un monument emblématique a été érigé il y a 80 ans et qui sera au centre des cérémonies prévues. La délégation séjournera au Havre le 18 juin.

Texte de photo de Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/02/2011

13 000 emplois menacés au Havre

Les grèves répétitives au Havre comme dans les autres ports de France menacent plusieurs dizaines de milliers d'emploi.

grand port du havre.JPGChristian Leroux, président de l'Union Maritime Et Portuaire (UMEP), estime que l'Etat, "le patron des grutiers", doit trouver des solutions rapidement. Il affirme que les grèves sur le port engendrent une perte d'"au moins 40%" de l'activité. Ajoutant que "sur les 16 000 emplois que représente l'Union maritime et portuaire au Havre, 13 000 sont affectés indirectement".

Depuis le début de l'année, les ports français en sont à leur quatrième arrêt de travail de 4 jours. Plusieurs gros clients habitués au port du Havre depuis des années ont décidé ces dernières semaines de ne plus emprunter les équipements français, leur préférant ceux du nord de l'Europe, en service sans discontinuer.

Une société Lyonnaise a ainsi choisi de ne plus utiliser ni le port de Marseille ni celui du Havre pour ses envois de marchandises à destination du Maghreb, leur préférant celui d'Anvers. "Ce qui, indique le patron, ne nous coûte pas plus cher".

A Marseille, premier port français, la situation s'envenime semaine après semaine. Jean-Claude Terrier, président du directoire du Grand Port Maritime, souligne que "les entreprises n'en peuvent plus, on est en train de miner le tissu économique".

En Bretagne, un regroupement de professionnels ont lancé un appel à l'Etat pour que cessent les blocages portuaires. Cela doit, selon eux, passer par la "réquisition" des ports. Le Collectif pour la libération des ports de commerce bretons estime la perte sur un an à 52 millions d'euros, "pour la seule nutrition animale bretonne". Cette filière représente 100 000 emplois ne serait-ce qu'en Bretagne.

A lire également : "La Cour des comptes accable le port de Marseille"... Retrouvez également l'excellent reportage de M6, diffusée hier soir ici...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/01/2011

Changements de navires chez LD Lines

A priori, il n'y a rien de surprenant avec LD Lines. Mais quand les navires arrivent et partent, on ne sait jamais ce qui va se passer. - Par Philippe Pierre Brebant.

009.JPGHabitué sur la ligne Le Havre Portsmouth, le COTE D'ALBATRE a été remplacé en ce début d'année. Le COTE D'ALBATRE étant adapté à la ligne de Dieppe Newhaven, il est normal qu'il aille remplacer le SEVEN SISTERS, son jumeau qui va en carénage annuel. Rien de compliqué, il ira ensuite subir le même sort, remplacé sur la ligne par le SISTERS remis à neuf.

Mais au Havre ? qui va assurer la traversée durant l'absence du petit jaune ? Le NORMAN TRADER. NORMAN TRADER sera nouveau au Havre, mais il est adapté à la ligne, en fait son sister-ship l'est, puisqu'il est venu au Havre en avril dernier remplacer le NORMAN ARROW accidenté au moment du week-end de pâques.014.JPG

Désarmé à Tilbury depuis la fermeture fin août de la ligne Boulogne Douvres, le NORMAN TRADER est encore sous affrètement pour LD Lines. Rappellerons que son sister-ship NORMAN BRIDGE est quand à lui utilisé sur l'autoroute de la mer entre Saint Nazaire et Gigon en Espagne depuis septembre dernier.

L'arrivée du NORMAN TRADER au Havre s'est faite fin décembre 2010 et devrait durer jusqu'au 15 février. Quand à l'arrivée du NORMAN LEADER en provenance de Singapour, qui devait pointer son nez à la fin février, il est maintenant attendu en mars. Il est certain que d'ici là, il y aura encore du changement dans les cartes de la compagnie, car il y aura un peu trop de navires en ligne...

En savoir plus... NORMAN TRADER a été construit en 1998 aux chantiers Astilleros Espanoles SA de Séville comme DAWN MERCHANT. D'un tonnage avoisinant 22.152 tonnes pour une longueur 179,93 m et 25,24 m de large, il est capable de transporter 195 passagers et 2000 m linéaire de fret. Il a changé 5 fois de nom en moins de 10 ans, très régulièrement affrété pour des missions de courte durée.

Texte et photos : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/01/2011

Le trafic de conteneurs continue de tirer l'activité du Port du Havre

L'année 2010 aura globalement été une année difficile pour le Grand Port Maritime du Havre (GPMH).

gpmh.jpgLe trafic global a en effet marqué une baisse de 5%, en raison notamment de la baisse du transport de pétrole brut, qui à lui seul a reculé de 10%, à 28 millions de tonnes. Le vrac et le roulier, qui représentent une moindre activité sur le Port du Havre, ont quant à eux baissé de 36%, malgré la hausse de 30% du transport de véhicules neuf, due majoritairement à la fin du bonus écologique.

Seul le trafic de conteneurs, domaine où le Port du Havre a su s'imposer, a pris quelques points, puisqu'il a cru de 4% en 2010.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

La SNRH placée en liquidation judiciaire

Le Tribunal de Commerce du Havre a annoncé hier la mise en liquidation judiciaire de l'entreprise de remorquage maritime.

P1020425-1-.jpgLa Société Nouvelle de Remorquage du Havre, filiale du groupe hollandais Kotug, avait été constituée en 2006. Elle s'était implantée sur le port du Havre, en tant qu'unique concurrent de l'entreprise historique Boluda, anciennement Abeilles. Elle gérait cinq remorqueurs sur le port.

La SNRH emploie 82 personnes. Elle n'aura pas réussi à surmonter une dette qui ne cessait de grimper (20 millions de pertes, malgré son travail, réussissant à prendre plus d'un tiers de parts de marché en 5 ans).

Photo : SNRH76. Actualité JeVisAuHavre.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/12/2010

Myriam Ruppa-Pesnel, Commandeur de l'Ordre National du Mérite

Née au Havre, Myriam Ruppa-Pesnel a reçu ce jour, de la main d'Antoine Rufenacht, l'Ordre National du Mérite, pour sa carrière et ses actions dans le monde maritime havrais.

_2911_1_[1].JPGFille de l'ancien directeur de la maison WORMS du Havre, elle a débuté en 1962 comme employée maritime dans cette agence. En 1975, elle prend la direction de l'agence maritime Jules ROY avant de créer sa propre société, l'agence maritime « United Agencies » qu'elle a dirigée jusqu'en 1987.

Parallèlement à ses activités professionnelles, Myriam Ruppa-Pesnel a été:

- De 1980 à mai 1986 : présidente de l'Association Havraise des Agents Consignataires de Navires devenue Association des Agents Consignataires de Navires et Agents Maritimes du HAVRE et vice-présidente de la Fédération Nationale des Agents Maritimes et Consignataires.

- De 1981 à 1986 : juge au Tribunal de Commerce du HAVRE.

- Depuis 1985 : présidente du Conseil d'Administration de l'Institut Portuaire d'Enseignement et de Recherche.

- En 1984, administrateur du Port Autonome, puis secrétaire du bureau en 1989 et vice présidente de 1991 à 1993.

- De 1981 à 1986 : vice-présidente de l'Union Maritime et Portuaire du HAVRE (UMEP), puis administrateur jusqu'en 1993. 

Consul général honoraire de Norvège au HAVRE depuis 1982, elle est aussi vice-présidente du Propeller Club (Port of LE HAVRE). Madame Ruppa-Pesnel est par ailleurs vice-présidente depuis 2002 de la société SOGET au Havre qui a permis la mise en place d'une plate-forme informatique portuaire havraise.

 Elle est également l'auteur d'un ouvrage intitulé Une femme à bord.

Décorations : Officier de l'Ordre National du Mérite en 1997, puis Commandeur de l'Ordre du Mérite Maritime et Commandeur de l'Ordre Royal Norvégien du Mérite en 1999.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/12/2010

Les campagnes publicitaires du Port du Havre

59714697.jpg

Peut-être avez-vous vu la nouvelle campagne publicitaire du GPMH, le Grand Port Maritime du Havre ?

S'appuyant sur le mythique dieu de la mer, la campagne met en avant à la fois l'histoire maritime, les peuples méditerranéens, vers lesquels nous sommes tournés naturellement, et le futur.

Un futur qui prend deux formes : celle du Christophe Colomb, navire de la CMA CGM qui terrasse tous les records mondiaux dans le transport de conteneurs d'abord ; celle du Havre, porte de Paris...

Je vous invite à découvrir le superbe reportage réalisé par Geo, qui a pris soin de retrouver les anciennes campagnes du Port Autonome du Havre (ici)...

En savoir plus sur le Christophe Colomb : voir ici... et ici...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/11/2010

Le Port du Havre investit pour le fluvial

La largeur de l’accès au chenal de la "nouvelle écluse" de Tancarville est multipliée par 3.

Mise en service en 1974, la "nouvelle écluse" de Tancarville, avec son chenal aujourd’hui recalibré, offre maintenant des conditions d’accès privilégiées aux plus grands bateaux fluviaux. Pour assurer la stabilité du chenal et faciliter l’entretien des berges aux abords, des talus en escalier ("risbermes") ont été aménagés.

Une amélioration remarquable qui préfigure des projets majeurs de développement de la desserteImage1.jpg
fluviale.
Le projet stratégique établi en 2008 par le GPMH prévoit un développement important du transport fluvial. Le recalibrage de la darse amont de la "nouvelle écluse", est un premier pas vers l’amélioration du service aux unités fluviales prévu dans le cadre du projet de terminal multimodal.

Un accès en entonnoir, plus praticable et plus sécurisant. L’élargissement du chenal améliore significativement les conditions nautiques d’accès à la "nouvelle écluse" de Tancarville.

D’une longueur de 300 mètres, ce chenal gagne 61 mètres en largeur, évoluant de 24 mètres à 85 mètres de largeur de passage. Désormais, dans la darse amont parfois exposée à de forts courants, les mariniers auront plus de facilité pour "embouquer" les bateaux à l’entrée de la « nouvelle écluse ».

100 000 m3 de vases évacuées. L’élargissement du chenal d’accès s’appuie sur un dragage d’envergure. L’ampleur du chantier a nécessité l’intervention d’un engin de dragage dit "deeper". Près de 100 000 m3 de vases ont ainsi été évacués.

Un investissement de plus de 2 millions d’euros. En consacrant 2,25 millions d’euros au recalibrage de la darse amont de la "nouvelle écluse" de Tancarville, le GPMH illustre son engagement pour favoriser le développement du mode fluvial.

Source GPMH.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/11/2010

Vente d'objets de paquebots remarquables au Havre le 9 décembre 2010

french lines vente de decembre 2010.jpg

Vous êtes amateurs, collectionneurs ou passionnés d’objets de marine, vous souhaitez faire plaisir pour les fêtes de Noël ou vous faire plaisir, rendez-vous à l’Association French Lines du Havre.

Vous y trouverez des objets d’époque provenant des paquebots de la Compagnie Générale Transatlantique et des Messageries Maritimes : médailles, illustrations, affiches réalisées par les peintres de marine tels qu’Albert Brenet, Marin Marie, Chapelet, mais aussi des menus, des cartes postales, des livres, des DVD, de l’argenterie et beaucoup d’autres objets de collections originales.

A partir du travail de numérisation du fonds iconographique, l’atelier infographie vous proposera des reproductions, parmi un choix de 7000 photographies, couvrant les ottes de la Transat et des Messageries Maritimes.

paquebot french lines.jpgLes locaux de l’Association se situent avenue Lucien Corbeaux, quai Joannès Couvert, à droite des Caves de la Transat, au premier étage. Les ventes auront lieu de 09h00 à 19h00 ; l'entrée est libre et gratuite.

Une autre vente exceptionnelle de l’Association a lieu à Boulogne Billancourt le 26 Novembre 2010.

Pour tous renseignements vous pouvez contacter Audrey Alais au 02-35-24-19-13.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/11/2010

Le GPMH maintient la vocation industrialo-portuaire d’Antifer tout en s’abstenant d’entrer au capital de GDN

Le Grand Port Maritime du Havre a décidé de ne pas entrer au capital de Gaz de Normandie. Une décision qui remet en cause le développement du projet d'Antifer.

2953554623.JPGCommuniqué de Presse du GPMH : "A la suite de l’examen juridique réalisé à la demande de son Conseil de Surveillance sur la question d’un soutien immédiat du GPMH au projet actuel de terminal méthanier, le Directoire du Grand Port Maritime du Havre a décidé de s’abstenir de prendre une éventuelle prise de participation dans le capital de la société Gaz de Normandie (GDN), dans le cadre de son projet d’implantation d’un terminal méthanier à Antifer.

La suite immédiate du projet dépend maintenant de la décision des actionnaires actuels de la Société GDN, laquelle devra être prise avant le 2 janvier 2011 (terme de la convention de réservation de terrain pour la période préparatoire au projet).

Malgré un contexte réglementaire de plus en plus contraignant, le GPMH reste convaincu des atouts du site portuaire d’Antifer comme point d’importance majeure dans l’approvisonnement énergétique de la France. Aussi, il veillera à conserver la possibilité d’une implantation industrielle ou portuaire d’importance sur ce site - créé dès l’origine pour l’accueil des trafics de vracs liquides –, quelque soit la décision de GDN quant à la poursuite son projet.

Dès que les circonstances économiques le justifieront, le Conseil de Surveillance pourra être amené à demander le lancement d’un nouvel appel à proposition pour l’installation d’un projet industriel majeur nécessité par l’économie nationale."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Le GPMH pourrait accueillir la saison culturelle 2012 du Volcan

Le Directoire du Grand Port Maritime du Havre a proposé au Conseil de surveillance d’accueillir la saison culturelle du Volcan, à partir de fin 2011, sur le domaine portuaire havrais.

gpmh logo.jpgEn effet, le Volcan, qui est l’Etablissement Public de Coopération Culturelle du Havre (EPCC) fruit d’une coopération entre la Ville du Havre et l’Etat, occupe actuellement l’Espace Niemeyer au Havre dont les bâtiments vont faire l’objet de travaux de restructuration, à partir de septembre 2011. Le Volcan, scène nationale labellisée par le Ministère de la Culture, cherche donc un hébergement pendant la durée des travaux, car il doit disposer d’une grande salle répondant aux normes en vigueur pour l’accueil du public.

Il s’est donc tout naturellement tourné vers le GPMH, dont la Gare Maritime, qui a accueilli jadis une multitude de passagers embarquant et débarquant des grands paquebots transatlantiques, constitue le seul établissement sur l’agglomération du Havre disponible, sous certaines conditions, qui réponde à ces normes. Le lieu est maintenant utilisé à d’autres fins par le GPMH qui y organise la plupart de ses activités sociales et la met à disposition pour la tenue de manifestations diverses grand public.

Le Volcan pourrait donc utiliser la Gare Maritime pour le déroulement d’un certain nombre d’événements culturels, après quelques améliorations, comme, par exemple, la recherche d’une meilleure qualité phonique et l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Cette coopération avec le Volcan pourrait durer entre deux et trois ans selon le rythme des travaux sur l’Espace Niemeyer. Le GPMH a donc donné délégation au président du Directoire pour signer la convention correspondante.

Gageons que ce nouveau lieu culturel remportera le succès qu’il mérite auprès du public havrais.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |