Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2009

Une Havraise dessine pour le nouveau site web de Monoprix

40533489.jpgMonoprix lance son nouveau site, Fresh'n'Fashion. En Une, Mary-Loup Béranger, jeune bloggueuse du Havre, gribouille la mode.

La gribouilleuse Havraise s'était faite remarquer sur son blog, empli de bonne humeur et d'audace : à découvrir ici.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/06/2009

Les porte-conteneurs de CMA CGM vont mieux

La CMA CGM, premier armateur français, soupçonne une fin de crise.

Alors que les taux de remplissage de ses porte-conteneurs en provenance d'Asie et à destination de l'Europe étaient tombés à près de 70 %, les dernières semaines ont vu une amélioration de la situation. Le taux de remplissage est ainsi repassé à 85-90 %.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

29/04/2009

Signature de l'accord franco-espagnol sur deux "autoroutes de la mer"

msc entre au havre.JPGDominique Bussereau, secrétaire d'Etat au Transport français, et Victor Morlan, son homologue espagnol, ont annoncé la réalisation de deux projets d'autoroutes de la mer.

Le transport maritime de poids lourds va bondir grâce à cet accord essentiel pour Le Havre. Ce sont en effet environ cent mille camions qui jusqu'à présent envahissaient les routes et qui emprunteront ces "autoroutes de la mer". Deux lignes sont ainsi créées, l'une reliant Nantes-Saint-Nazaire à Gijon, dans le nord de l'Espagne, et l'autre faisant la jonction entre Nantes-Le Havre et Vigo, dans le nord-ouest de l'Espagne et par la suite avec Algésiras, dans le sud.

La Commission Européenne doit approuver le "régime d'aide aux sociétés exploitantes", Louis Dreyfus armateurs, Grimaldi et Acciona Trasmediterranea.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/04/2009

Lalou Roucayrol recherche un sponsor pour la Transat Jacques Vabre de 2009

Jacques Vabre Lalou Roucayrol.jpgLalou Roucayrol, le navigateur médocain, est à la recherche d'un sponsor principal pour courir la 9ème édition de la Transat Jacques-Vabre, dont le départ sera donné du Havre au mois de Novembre prochain, pour mettre le cap sur une nouvelle destination : Le Costa Rica.

En 2007, lors de la précédente édition, le skipper, accompagné de Pierre Van Den Broek, le PDG de Nim Interim Management, avait terminé à la 4ème place en classe 50 Open. Une première participation que le binôme avait jugée positive.

"Il ne me reste que quatre mois pour trouver un partenaire et la date de clôture des inscriptions à la course est fixée au mois de juillet."

Le skipper, qui reconnaît que la période « est vraiment difficile », va droit au but. Il lui manque la somme de 80 000 euros pour pouvoir boucler son budget. Deux sponsors, Port Médoc et Hello Doc, ont renouvelé leur partenariat avec le marin. Mais ce n'est pas suffisant. Ce qui l'oblige aujourd'hui à multiplier les contacts et les initiatives pour ne pas rester à quai.

Dans le même temps, le navigateur décline aussi un autre programme plus complet aux entreprises susceptibles de participer à son aventure sportive. Il s'étend sur une période de trois ans. Sur son trimaran, dont la structure a été conçue pour tenir dans les grosses conditions, il projette de participer à la Route du Rhum – La Banque Postale en 2010, et de réaliser le tour du monde à l'envers et en solitaire. Ce dernier rendez-vous fixé avec le grand large est pour 2011. Il confie d'ailleurs que c'est cet objectif qui a motivé la construction de son trimaran.

Source : ScanVoile.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

17/04/2009

Le Pub n'est plus

the-pub97000.jpgThe Pub, lieu populaire plein de vie, connu pour son ambiance irlandaise, a fermé ses portes.

La crise n'y est pour rien ; ce sont les plaintes du voisinage qui ont eu raison du Pub havrais.

Information et photo de Cédric Poret.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/04/2009

Port du Havre : la baisse du trafic de conteneurs a de lourdes conséquences

Les chiffres ont de quoi donner le vertige dans certains cas : moins 20 à 25 % sur les terminaux à conteneurs, jusqu'à moins 80 % pour le centre roulier, frappé de plein fouet par les effets de la crise de l'industrie automobile.

Conséquence directe : les entreprises de manutention portuaire, membre du Groupement d'employeurs de main-d'œuvre (Gemo), négocient en ce moment avec l'administration, en premier lieu la Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, un dispositif de chômage partiel pour les quelque 2 200 ouvriers dockers du Havre. Voir la suite de l'article sur le site du Paris-Normandie...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

14/04/2009

Un nouveau site "anti-crise" en Seine-Maritime.

logo ADDPE ok.gifL'Association Départementale pour le Développement et la Promotion des Entreprises de Seine-Maritime annonce le lancement de son site Internet "anti-crise".

L'ADDPE-76, association qui a pour mission de créer des liens entre les chefs d'entreprises et de promouvoir les sociétés adhérentes, focalise actuellement son action sur Le Havre et son agglomération. L'association va lancer en mai 2009 un site à destination des particuliers. L'originalité ? La possibilité d'imprimer depuis son domicile des bons de réduction relatifs aux entreprises du Havre.

L'association se fixe pour objectif d'ouvrir le site à l'ensemble du département 76 "dans les plus brefs délais".

Il est dès à présent possible de s'inscrire à la lettre d'information sur le site, http://www.leguide76.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

31/03/2009

La Chambre de l'Estuaire ne se fera pas (encore)

cci.jpgLa création d'une Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI) de l'Estuaire revient régulièrement sur le tapis. Mais un coup d'arrêt a été porté. Définitivement ?

La mise en service du Pont de Normandie a en effet rapproché Le Havre du pays d'Auge. Et les CCI de chaque côté de la Seine ont envisagé dès lors leur rapprochement. Le Président de la CCI du Pays d'Auge avait indiqué réfléchir "sérieusement à un regroupement avec Le Havre. Depuis cinq ans que nous travaillons ensemble, nous commençons à bien nous connaître. Notre proximité géographique, par le biais du pont de Normandie, ouvre la voie à un vrai potentiel. Ensemble, avec LeHavre et Fécamp-Bolbec, nous passerions de moins de 6 000 à près de 15 000 ressortissants." De son côté, le Président de la CCI du Havre, Vianney de Chalus, s'était également prononcé favorablement au projet : "Ce rapprochement est motivé par un territoire cohérent, celui de l’estuaire, des activités industrielles complémentaires, sans oublier, depuis l’ouverture du pont de Normandie, il y a plus de dix ans, une population qui ignore la frontière administrative quand elle va faire ses courses, par exemple."

La CCI du Pays d'Auge a sollicité la révision du schéma directeur d'orientation, afin de quitter la Chambre Régionale de Commerce crci basse normandie.jpget d'Industrie (CRCI) de Basse-Normandie afin de rejoindre celle de Haute-Normandie. Accéder à cette demande permettait le rapprochement dans des délais brefs. Mais l'assemblée générale de la CRCI a voté à la très grande majorité contre cette requête (par 18 voix contre, 3 pour et 2 abstentions).

Le rapprochement de la CCI du Pays d'Auge avec celles du Havre et de Bolbec-Fécamp est donc impossible aujourd'hui. Geroges Cornier, Président de la CRCI de Basse-Normandie, souhaite que le projet continue de murir ; il a expliqué que ce rapprochement est "prématuré. Quand on connaîtra les règles du jeu des réformes consulaire et territoriale, nous reverrons notre position." Rien n'est donc perdu.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

21/03/2009

Développement du frêt au Havre

Un chantier multimodal au Havre à l'horizon 2012

Parmi les priorités du "projet stratégique" du Grand Port Maritime du Havre (GPMH) qui sera soumis au conseil de surveillance le 3 avril prochain, l'implantation d'un chantier multimodal dans la plaine alluviale, destiné à massifier les départs de conteneurs maritimes via le fer et le fleuve, figure en bonne place. Un appel à candidatures européen lancé à l'automne n'a pas déclenché l'enthousiasme espéré, avec une seule offre à l'arrivée. Elle émane du promoteur lillois Projenor, créateur de la plateforme de Dourges, près de Lille.

Après examen par les services du port, par la communauté portuaire et par les élus, le projet devrait être retenu et pourrait voir le jour à l'horizon 2012. Parmi ses points forts, il associe les principaux opérateurs du rail (Novatrans, Naviland Cargo, Rail Link) et du fleuve (Logiseine, RSC), déjà présents au Havre.

Le coût de l'opération, mêlant investissements publics (400 mètres de quais livrables par le GPMH) et privés, avoisinerait les 120 millions d'euros.

Article de Richard Goasguen, pour La Vie du Rail n° 3198.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/03/2009

Nouveau projet dans la valorisation du gaz au Havre

La Société ETARES (Ecocentre de Traitement Actif de REsidus Solides), dont le Grand Port Maritime du Havre est actionnaire, projette de signer un contrat d'une durée de 15 ans avec la Société Frey Methanergy, afin de valoriser le biogaz et de produire 1 MW électrique supplémentaire.

usines en bord de Seine.JPGA la fin de cette année, le biogaz utilisé comme combustible alimentera un moteur, qui lui- même entraînera un alternateur afin de produire de l'électricité. La puissance électrique produite, soit 1 MW, correspond à la consommation électrique annuelle d'environ 5000 habitants.

La chaleur générée par le moteur ne sera pas perdue. Elle sera utilisée pour le traitement des lixiviats (liquides issus de la fermentation des déchets et venant de la percolation de l'eau à travers le stockage) du centre de stockage. L'investissement, d'une valeur de 1.3 million d'euros, sera porté par Frey Methanergy. ETARES sera rémunéré pour la fourniture du biogaz. Pour le GPMH, ce projet s'affilie naturellement au schéma du respect de l'environnement établi par la société ETARES et le port. « La valorisation du biogaz s'inscrit véritablement dans notre démarche de développement durable », souligne Thierry Toubhans, Directeur Général d'ETARES.

Source : Enjeux.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/03/2009

1er Festival normand du film d'entreprise

usines en bord de Seine.JPG La première édition du Festival normand du film d'entreprise va naître dans le quartier de l'Eure.

Son nom : FestiVaLeurE". Ce festival va projeter des courts-métrages sur les entreprises du Havre, réalisés par des collégiens, lycéens et des associations de jeunes. Des prix seront décernés aux oeuvres produites, dont l'un portera le nom de l'un des plus ilustres journalistes havrais, Daniel Fleury.

Le programme :

- Mercredi 1er avril,  projection sur la façade des Ets Caillard, place Léon Carlier, d’un film sur cette entreprise.

- jeudi 2 et vendredi 3 avril, les réalisations des jeunes et des documentaires (French Lines, Musée Maritime et Portuaire du Havre, etc) seront projetés à l’ISEL, avant la proclamation des résultats qui donnera lieu à un hommage à Daniel Fleury, le vendredi 3 en soirée.

Plus d'informations en ligne...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |