Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2010

Le Port du Havre investit pour le fluvial

La largeur de l’accès au chenal de la "nouvelle écluse" de Tancarville est multipliée par 3.

Mise en service en 1974, la "nouvelle écluse" de Tancarville, avec son chenal aujourd’hui recalibré, offre maintenant des conditions d’accès privilégiées aux plus grands bateaux fluviaux. Pour assurer la stabilité du chenal et faciliter l’entretien des berges aux abords, des talus en escalier ("risbermes") ont été aménagés.

Une amélioration remarquable qui préfigure des projets majeurs de développement de la desserteImage1.jpg
fluviale.
Le projet stratégique établi en 2008 par le GPMH prévoit un développement important du transport fluvial. Le recalibrage de la darse amont de la "nouvelle écluse", est un premier pas vers l’amélioration du service aux unités fluviales prévu dans le cadre du projet de terminal multimodal.

Un accès en entonnoir, plus praticable et plus sécurisant. L’élargissement du chenal améliore significativement les conditions nautiques d’accès à la "nouvelle écluse" de Tancarville.

D’une longueur de 300 mètres, ce chenal gagne 61 mètres en largeur, évoluant de 24 mètres à 85 mètres de largeur de passage. Désormais, dans la darse amont parfois exposée à de forts courants, les mariniers auront plus de facilité pour "embouquer" les bateaux à l’entrée de la « nouvelle écluse ».

100 000 m3 de vases évacuées. L’élargissement du chenal d’accès s’appuie sur un dragage d’envergure. L’ampleur du chantier a nécessité l’intervention d’un engin de dragage dit "deeper". Près de 100 000 m3 de vases ont ainsi été évacués.

Un investissement de plus de 2 millions d’euros. En consacrant 2,25 millions d’euros au recalibrage de la darse amont de la "nouvelle écluse" de Tancarville, le GPMH illustre son engagement pour favoriser le développement du mode fluvial.

Source GPMH.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/11/2010

Vente d'objets de paquebots remarquables au Havre le 9 décembre 2010

french lines vente de decembre 2010.jpg

Vous êtes amateurs, collectionneurs ou passionnés d’objets de marine, vous souhaitez faire plaisir pour les fêtes de Noël ou vous faire plaisir, rendez-vous à l’Association French Lines du Havre.

Vous y trouverez des objets d’époque provenant des paquebots de la Compagnie Générale Transatlantique et des Messageries Maritimes : médailles, illustrations, affiches réalisées par les peintres de marine tels qu’Albert Brenet, Marin Marie, Chapelet, mais aussi des menus, des cartes postales, des livres, des DVD, de l’argenterie et beaucoup d’autres objets de collections originales.

A partir du travail de numérisation du fonds iconographique, l’atelier infographie vous proposera des reproductions, parmi un choix de 7000 photographies, couvrant les ottes de la Transat et des Messageries Maritimes.

paquebot french lines.jpgLes locaux de l’Association se situent avenue Lucien Corbeaux, quai Joannès Couvert, à droite des Caves de la Transat, au premier étage. Les ventes auront lieu de 09h00 à 19h00 ; l'entrée est libre et gratuite.

Une autre vente exceptionnelle de l’Association a lieu à Boulogne Billancourt le 26 Novembre 2010.

Pour tous renseignements vous pouvez contacter Audrey Alais au 02-35-24-19-13.

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/11/2010

Le GPMH pourrait accueillir la saison culturelle 2012 du Volcan

Le Directoire du Grand Port Maritime du Havre a proposé au Conseil de surveillance d’accueillir la saison culturelle du Volcan, à partir de fin 2011, sur le domaine portuaire havrais.

gpmh logo.jpgEn effet, le Volcan, qui est l’Etablissement Public de Coopération Culturelle du Havre (EPCC) fruit d’une coopération entre la Ville du Havre et l’Etat, occupe actuellement l’Espace Niemeyer au Havre dont les bâtiments vont faire l’objet de travaux de restructuration, à partir de septembre 2011. Le Volcan, scène nationale labellisée par le Ministère de la Culture, cherche donc un hébergement pendant la durée des travaux, car il doit disposer d’une grande salle répondant aux normes en vigueur pour l’accueil du public.

Il s’est donc tout naturellement tourné vers le GPMH, dont la Gare Maritime, qui a accueilli jadis une multitude de passagers embarquant et débarquant des grands paquebots transatlantiques, constitue le seul établissement sur l’agglomération du Havre disponible, sous certaines conditions, qui réponde à ces normes. Le lieu est maintenant utilisé à d’autres fins par le GPMH qui y organise la plupart de ses activités sociales et la met à disposition pour la tenue de manifestations diverses grand public.

Le Volcan pourrait donc utiliser la Gare Maritime pour le déroulement d’un certain nombre d’événements culturels, après quelques améliorations, comme, par exemple, la recherche d’une meilleure qualité phonique et l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Cette coopération avec le Volcan pourrait durer entre deux et trois ans selon le rythme des travaux sur l’Espace Niemeyer. Le GPMH a donc donné délégation au président du Directoire pour signer la convention correspondante.

Gageons que ce nouveau lieu culturel remportera le succès qu’il mérite auprès du public havrais.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/11/2010

Mise en place du nouveau mât de signaux de la digue Nord

L’instant avait été soigneusement choisi, entre une belle accalmie et un rayon de soleil, pour le coup d’envoi d’une mise en place spectaculaire, orchestrée sous l’œil vigilant de l’équipe technique du GPMH, depuis la vigie du sémaphore, des quais et des embarcations avoisinantes.

Mat et grue en mouvement vers la digue nord 2.jpgCar pour être spectaculaire, il y avait de quoi l’être, le nouveau mât de signalisation prévu pour la digue Nord est arrivé sur une barge-grue depuis l’arrière port.

Mesurant 35 m de haut pour un poids à vide de près de 13 tonnes, la nouvelle installation est arrivée à la fois suspendue à la grue posée sur le ponton. Une eau sans vague a permis l’arrimage à moindre risque sur la pointe de la digue Nord.  

Identique en plus moderne et économique :Mat et grue en mouvement vers la digue nord 3.jpg

L’œuvre d’art symbolise l’entrée du port et la Ville, aussi un travail de concertation a été établi entre les deux acteurs pour la prise de décision finale. Le nouveau mât est identique au précédent démonté il y a plus de 3 semaines.

« Il est plus moderne par l’usage de diodes électroluminescentes, que le grand public connait sous l’appellation de leds », comme le souligne Philippe Baudoin, Adjoint enPose du mât.jpg charge de la radio télécommunication du port.

« La durée de vie des led est de 40.000 heures, soit 5 ans d’autonomie avec moins d’entretien, ils consomment 60 watts quand les anciens avoisinaient les 500 »

D’ici 15 jours, après de multiples réglages, il brillera à nouveau de mille feux.

Installée il y a 42 ans, le précédent ouvrage est en cours de démolition. Usé par les tempêtes il était devenu difficile d’entretien. Elément moteur de la mise en lumière de la digue dernièrement inaugurée par la ville, il manquait au paysage qui a du coup retrouvé tout son panache.

Texte et photos : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/11/2010

Armorique au Havre pour un second hivernage

Arrivé dimanche en fin d’après midi au port, le car ferry Armorique est venu s’amarrer quai Jean Reynart.

ARMORIQUE LH.JPGFaute d’une activité suffisante sur la ligne depuis Roscoff vers Plymouth et Cork en Irlande, où il est habituellement affecté, le ferry français restera au Havre jusqu’à Noël.

Mis en service en janvier 2009, il a été construit aux chantiers STX Europe d’Helsinki en Finlande. D’une longueur de 165 m pour 29 468 tonnes, il est en mesure d’accueillir 1 500 passagers et peut transporter 500 voitures ou 60 camions dans son vaste garage. C’est la seconde fois que le navire vient au Havre pour les mêmes raisons, mais l’an passé il était resté au port 2 mois durant.

 Doté d’un design contemporain et d’espaces fluides, la décoration de l’Armorique est particulièrement soignée. L’utilisation d’une collection d’œuvres d’arts originale, donne au navire une personnalité unique reflétant l’image de son affectation. Ses 248 cabines offrent toutes le confort pour 2 ou 4 personnes. Equipé de moteurs de nouvelle génération réduisant sensiblement les émissions de CO², Armorique peut filer à 23 nœuds. Armorique a également assuré des remplacements sur les lignes de Portsmouth  vers Ouistreham et Saint Malo.

 Second navire de la compagnie  à porter ce nom, le précédent Armorique avait vu le jour au Havre en 1972 aux ACH comme Terje Vigen et francisé en 1976. Il est toujours en service en Indonésie sous le nom de Tirta Kencana I. Brittany Ferries qui a créé sa première ligne il y a 37 ans, a récemment décidé de renforcer ses liaisons hebdomadaires vers l’Espagne avec son tout nouveau navire, le Cap Finistere mis en service au printemps, il renforce la volonté constante de la compagnie à investir dans une flotte moderne et adaptée pour le confort de ses passagers.

Texte et photos : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/11/2010

Maritime : Le trajet Asie / Le Havre en moins de temps

porte conteneurs cma cgm.JPGLes nouveaux navires de la CMA CGM permettent aux marchandises de transiter dans des délais plus courts.

Avec l'arrivée des 13 800 EVP*, l'entreprise CMA CGM réduit les délais et se renforce sur le marché entre l'Asie et l'Europe. Au Havre, le transit time** est ainsi réduit de 2 jours.

En savoir plus...

 *EVP : Équivalent Vingt Pieds : nom donné aux conteneurs. Les 13 800 EVP sont des navires (porte-conteneurs) capables de transporter 13 800 conteneurs d'une taille de 20 pieds (taille minimum standard). A voir sur JeVisAuHavre.com : le Christophe Colomb, baptisé au Havre en juillet 2010 (ici).

**Transit time : Durée totale de transport d'une marchandise.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/11/2010

Arcadia s’est invité au Havre avec le Celebrity Eclipse

Une double escale impromptu au Havre le 1er novembre 2010. - Par Philippe Pierre Brébant.

arcadia&celebrity eclipse s'offrent PERRET en Prime.jpgInattendu jusqu’à vendredi dernier, l’Arcadia de la P&O s’est donc invité au Havre lundi fuyant une tempête en Atlantique et soucieux de rentrer à bord port après être parti de son port d’attache le 16 octobre dernier.  Après 4 jours de mer depuis Malte et sa croisière en Méditerranée, Arcadia est donc passé par la Porte Océane qu’il connait bien pour y être venu à deux reprises cette année en juin et septembre. C’est un paquebot de 83.781 Grt capable d’accueillir 2100 passagers et 860 membres d’équipage, construit en 2005 à Venise, il est le 4e navire des P&O à porter ce nom.

Le premier datait de 1888, et était un simple paquebot de 6.603 tonnes prévu pour 200 passagers sur les lignes de l’Inde et l’Australie.

Le second avait été construit en 1954 à Clydebank en Ecosse. Destiné aux lignes d’Australie, il est converti rapidement à la croisière au début des années 60 et sera le premier navire de la flotte à effectuer des voyages en Alaska depuis la Californie et des croisières en Méditerranée, passant au Havre à l’aller ou au retour jusqu’au milieu des années 70. Il sera démoli en 1979.

Le troisième sera mis en service en 1989, à sa sortie des chantiers Saint Nazaire comme Star Princess, sera transféré en 1997 à la P&O devenant Arcadia et fera escale dans notre port à cette époque. Transféré depuis sur le marché Australien, il est basé à Sydney comme Pacific Pearl.

P&O reviendra au Havre en 2011, avec 6 escales programmées pour ses paquebots Ventura, Azura, Oceana et Oriana. Aujourd’hui l’escale de l’Arcadia démontre que notre port reste attractif pas uniquement par sa proximité de Paris, mais également par son accès facile même en cas d’intempéries.

Texte et photos "Arcadia et Celebrity Eclipse s'offrent Perret en prime" : Philippe Pierre Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/10/2010

Nouveau mât de la digue Nord : Installation spectaculaire prévue le mercredi 3 novembre

Dans le cadre du plan d’entretien des équipements d’aide à la navigation conduit par le GPMH (nouveau radar de La Hève, généralisation de la signalisation maritime par feux à leds), l’ancien mât de signaux de la digue Nord va être remplacé.

remplacement du mat 27 10 2010.jpgToutefois, afin de respecter la physionomie de l’entrée de port qui caractérise la ville du Havre, les dimensions et l’aspect général du nouveau mât correspondront à l’ancien.

Avant… L’ancien mât avait été installé en 1968. Sa structure était fragilisée par les chocs successifs des vagues lors des tempêtes. Au regard des normes actuelles en matière de sécurité et d’environnement, les opérations d’entretien de l’ouvrage s’avéraient de plus en plus difficiles et périlleuses.

…Après. Le nouveau mât de signaux est équipé de projecteurs à leds. Plus économiques, les projecteurs à leds consomment 60 watts, là où les anciens en consommaient 500. Leur durée de vie, beaucoup plus longue (40 000 heures), réduit considérablement la fréquence de la maintenance de l’équipement. Plus modernes, les projecteurs sont pilotés par un remplacement du mat 27 10 2010 2.jpgboîtier qui contrôle les changements de couleurs et la luminosité. Les différentes combinaisons de signaux pourront donc être réalisées avec 6 projecteurs (3 dans chaque direction) au lieu de 16. Accessible de l’intérieur, le nouveau mât présente une indéniable facilité d’entretien par rapport à l’ancien, accessible uniquement par des passerelles extérieures.

Le 3 novembre 2010 : Une installation spectaculaire à suivre depuis le front de mer. La grue qui manutentionnera le nouveau mât sera installée sur un ponton flottant positionné le long de la digue. Le remplacement du mât finalise la mise en lumière de la digue Nord par la Ville du Havre, dans le cadre de La Vague. En attendant, l’entrée de port exempte de ce mât, temporairement remplacé par une structure plus légère, offre une vue insolite que les photographes ne manqueront pas d’immortaliser !

Source : Communication du Grand Port  Maritime du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

21/10/2010

Le port du Havre à la conquête du marché mondial des vins et spiritueux

Le Havre, premier port Européen pour les vins et spiritueux, sera présent au Hong Kong International Wine and Spirits Fair, du 4 au 6 novembre 2010.

contenairs embarqués.JPGAvec quelque 620 millions de bouteilles transitées annuellement, Le Havre est le port leader européen pour les flux de vins et spiritueux. En participant au Hong Kong International Wine and Spirits Fair organisé par le Hong Kong Trade Development Council (HKTDC), le Port du Havre assurera sur le marché mondial la promotion de son offre de services dédiés, aux côtés de grands donneurs d’ordre tels que Seafrigo / SD Log, le Groupe Balguerie, Giorgio Gori (DHL), Maersk Line et la Direction régionale des Douanes françaises. Un négociant en vin de Hong Kong apportera lui aussi son témoignage.

Ce business event est réalisé avec le soutien du HKTDC Paris. Avec 40 bureaux répartis dans le monde entier, dont 11 implantés en Chine, HKTDC est au service des entreprises désirant faire de Hong Kong leur plateforme opérationnelle pour leurs échanges avec la Chine et l’ensemble de la région.

Au Havre, une offre de services à forte valeur ajoutée. Le Havre, premier port français pour les échanges maritimes internationaux et pour les conteneurs, offre les services à valeur ajoutée nécessaires pour la logistique des vins et spiritueux :

 - 55 entrepôts dédiés au stockage des vins et alcools,

 - Des transporteurs spécialisés (conteneurs étanches et reefer),

 - Facilités administratives et douanières : dématérialisation des procédures, importation en franchise de TVA, dématérialisation du visa de sortie de l’Union Européenne, libération en temps réel des cautions sur la circulation des produits soumis à accises, etc.,

 - Première autorité portuaire européenne certifiée sûreté ISO 28000,

 - Connexions terrestres régulières assurées par navettes ferroviaires ou fluviales dédiées à partir des principaux centres de production français : Alsace, Bourgogne, Bordeaux et Cognac.

Forts de ces atouts, les professionnels havrais profiteront pleinement de leur présence à Hong Kong pour déployer leur réseau et conquérir de nouveaux marchés.

Source : Communiqué du GPMH. Photo : Copyright Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

13/10/2010

Le pétrolier Navion Oceania passe par le Havre pour réparations

Alors qu’il faisait route vers le Nord, le pétrolier Navion Oceania bien connu des appontements du Havre immatriculé à Nassau, a décidé de se dérouter sur Le Havre en zone d’attente numéro 3, victime d’une avarie de machine. Le navire de 264.68 m de long et de 42.53 m de large est arrivé en rade du Havre le 10 Octobre vers 10h30.

Entrée du Navion Oceania.jpgSur décision de l’armateur, une demande a été faite auprès du GPMH pour obtenir l’autorisation d’accoster à un quai de disponible afin d’entamer les réparation nécessaires sur un des palier d’une des deux lignes d’arbre dont le navire est équipé. Peu après l’embarquement du pilote à 12h00, 3 remorqueurs de la SNRH ont été dépêchés sur zone pour acheminer le navire en panne de propulsion, en toute sécurité à quai. Le convoi composé de la RT Stéphanie, premier sur les lieux vers 12h30 a été rejoint par le RT Antonie vers 13h30 et le SD Seine une heure plus tard, ce n’est finalement après plus de 3 heures de navigation dans le chenal, que le navire a enfin franchi les digues, pour ensuite accoster après évitage quai Joannes Couvert.

Construit en 1999 en Espagne, le pétrolier de 72.132 jtb est prévu de rester au port durant 5 jours. Ce navire est un habitué du port puisqu’il effectue chaque année une dizaine d’escales aux appontements de la CIM, comme ses trois sister-ships, le Navion Anglia, le Navion Hispania et le Navion Scandia.

Photo de Fabien Montreuil, Texte Philippe Brébant, membres des Amis des paquebots et Marine Marchande.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

29/09/2010

L’activité portuaire havraise en 2010

A fin septembre 2010, le trafic maritime total au port du Havre est estimé à près de 55 millions de tonnes (avitaillement inclus), en légère baisse au regard de la même période de 2009, avec des évolutions contrastées entre les différentes activités.

gpmh logo.jpgReprésentant 60% des tonnages traités au port du Havre, les vracs liquides sont en repli de 3 % avec 33 Mt sur les 9 premiers mois de l’année. Deuxième activité du port du Havre avec un tiers des tonnages (18 Mt), les marchandises diverses progressent de 2%, tandis que les vracs solides – qui représentent 5% des tonnages portuaires à 2,8 Mt – perdent 5 points sur les trois premiers trimestres de l’année.

La Basse Seine, pôle énergétique et chimique majeur en Europe

Site majeur en Europe pour le raffinage, la chimie et la pétrochimie (avec près de 40 % de la capacité française de raffinage), la Basse Seine est à l’origine d’importants échanges pour la plate-forme portuaire havraise. Avec 40% de l’ensemble des tonnages traités au port du Havre, le& pétrole brut représente 22,2 Mt, en repli de 7% sur les 9 premiers mois de l’année du fait d’une conjoncture tendue sur ce marché. A fin juillet, les produits chimiques ont en revanche connu une croissance de 32% (à 1,1Mt).

Reprise progressive de l’activité conteneurisée : 1,8 MEVP soit +8% à fin septembre

Premier port du commerce extérieur français pour les trafics conteneurisés, Le Havre a enregistré une reprise de cette activité progressive et régulière - depuis le début de l’année 2010. Cette évolution doit être pondérée : en premier lieu par le niveau d’activité moindre en 2009 (cf. crise économique mondiale) et, en deuxième lieu, par le contexte de mise en œuvre de la réforme portuaire en France même si des avancées ont été faites localement en 2010 (en particulier avec la cession des outillages et terminaux aux opérateurs et la signature d’un accord de méthode).

A fin septembre, on estime à 8% la hausse du nombre d’unités transportées en comparaison avec la même période de 2009 avec 1,8 million d’Equivalents Vingt Pieds (EVP). Cette progression annule pratiquement l’effet de la chute de trafic de l’année 2009 et permet de retrouver, à l’instar de la plupart des ports du range nord européen, les niveaux de 2008. Si l’on considère le trafic avec l’hinterland, cette progression atteint +16% en EVP pleins, ce qui amène à des niveaux de trafic très hauts par comparaison aux années antérieures.

Les installations récentes de Port 2000 jouent pleinement leur rôle pour l’accueil et le traitement en continu des plus grands porte-conteneurs. Il existe aujourd’hui au Havre trois services avec des navires de plus de 10 000 EVP dont un avec des unités de plus de 13 000 EVP : service commun de CMA CGM et Maersk entre l’Europe et l’Asie pour lequel Le Havre est le premier port touché à l’import en Europe. Près de 90 escales de porte-conteneurs de plus de 10 000 EVP sont ainsi programmées au port du Havre sur l’année 2010.

Les échanges maritimes avec l’Asie – 1er partenaire commercial du port du Havre - et sur le secteur transatlantique continuent de se développer. Ainsi, de nouveaux services ont été lancés entre l’Europe et l’Asie avec Le Havre comme premier port de déchargement en Europe: un service commercialisé par Hapag Lloyd / OOCL / NYK et un autre par APL / MOL et Hyundai Merchant Marine. Par ailleurs, le port du Havre est à présent directement connecté avec le Vietnam grâce à un service proposé par Cosco / K’Line / Yang Ming / Hanjin. A cela s’ajoute le nouveau service intra-européen de MSC avec l’Irlande. Sur la relation avec les Etats-Unis (les deux côtes), les armements APL / MOL / Hyundai Merchant Marine ont mis en place un nouveau service : le service APX (Atlantic Pacific Express).

Le Port du Havre dispose également d’une offre de services maritimes régulière de qualité avec les marchés émergents de l’Inde et du Brésil, qui présentent un potentiel de développement significatif. Sur l’Amérique du Sud, les trafics de produits frais et congelés transportés en conteneurs « reefers » progressent ainsi sensiblement.

Belle progression du trafic de conteneurs avec l’hinterland : +16% en EVP pleins à fin septembre

Le développement d’un maillage de plates-formes fluviales en région parisienne (exemple de l’ouverture des terminaux de Gron et d’Evry en 2010) contribue à l’attractivité de l’axe Seine et du transport par barge entre Le Havre, Rouen et Paris, un conteneur sur cinq étant transporté par la voie d’eau entre Le Havre et la région parisienne.

L’évolution du trafic de conteneurs du port du Havre avec son hinterland  est le reflet de la reprise des échanges du commerce extérieur de la France (provenances et destinations « outre-mer » de biens « conteneurisables », en relation avec l’activité économique nationale). Ainsi, sur le premier semestre 2010, ces échanges - exprimés en valeur - ont augmenté de +11% (exportations + importations) en comparaison avec le 1er semestre 2009.

Développement significatif de l’activité au terminal roulier : plus de 200 000 véhicules à fin juillet

Les démarches entreprises par les équipes commerciales du GPMH avec les acteurs  du roulier (manutentionnaires, logisticiens et armements), dans le cadre du plan RORO MAX,  commencent à porter leurs fruits. Plus de 200 000 véhicules ont en effet été opérés au terminal roulier à fin juillet, soit une croissance de 66% de cette activité pour laquelle Le Havre a l’ambition de devenir un port de référence en Europe.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

03/09/2010

Le port du Havre ravit de nouveaux marchés

La mise en avant de la proximité du Havre avec le reste du monde permet au port d'accroître ses activités.

DSC00300.JPGDes industriels se laissent ainsi tenter par la proximité la Porte Océane avec les grandes villes françaises par le fluvial et avec le monde entier par la Manche.

Dernière en date, la société Charlatte, leader mondial des réservoirs hydropneumatiques. Basée dans l'Yonne, Charlatte utilise depuis août 2010 la liaison fluviale Gron (Yonne) - Le Havre pour le transport de réservoirs de 20 mètres de long, d'un poids de 46 tonnes. Arrivés au Havre, les réservoirs sont ensuite embarqués via l'Australie.

Le gros intérêt réside dans la rapidité du transport par le fluvial : 36 heures depuis la Bourgogne, sans les risques et obligations inhérents à la circulation routière. Côté financier, les entreprises sont là encore gagnantes, avec des coûts d'acheminement divisés par huit.

Photo Copyright Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

01/09/2010

Le corps du marin perdu a été repêché

Le corps du jeune marin disparu lors du naufrage du Jéricho le 23 août (voir article) a été retrouvé hier.

Alban, le jeune marin pêcheur de 23 ans, était père d'un bébé de 10 mois. C'est un chalutier qui a fait la découverte macabre au large d'Antifer. Méconnaissable, le marin a été identifié grâce à un tatouage et à ses vêtements.

Une marche silencieuse en hommage à Alban est organisée à Octeville Sur Mer à 16h00.

DSC00303.JPG


Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/08/2010

Autoroutes de la mer : premier tronçon en service en septembre

Les autoroutes de la mer font partie des projets qui permettront de désenclaver nos routes et de faciliter le transport de marchandises depuis et vers Le Havre.

DSC00017.JPGPrès d'une vingtaine de millions d'euros ont été débloqués par la France, l'Espagne et l'Union Européenne pour ce projet.

L'armateur Français Louis Dreyfus confirme la mise en service dès la première semaine de septembre de l'autoroute de la mer France-Espagne, avec la ligne Nantes / Saint-Nazaire / Gijon (ville du nord de l'Espagne, qui a reçu la première étape de la Solitaire du Figaro, au départ du Havre, le mois dernier).

Une seconde ligne sera mise en service ultérieurement, entre la France et l'Espagne : Nantes / Le Havre / Vigo / Algésiras.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

17/07/2010

La paix sociale sur le port du Havre, vraiment ?

grève cgt gpmh 20 juillet 2010.jpgLa CGT du Grand Port Maritime du Havre a annoncé qu'elle cessait temporairement les mouvements sociaux. Tout en préparant la suite...

Voilà qui devait soulager les entreprises excédées du port : le syndicat a signé un accord de méthode, qui apporte des garanties en terme de fiabilité des terminaux, pendant la durée des négociations de l'accord local de mise en oeuvre.

La direction du GPMH (Grand Port Maritime du Havre) a salué ce qu'elle appelle "une victoire collective et un pas significatif dans la mise en oeuvre locale de la réforme portuaire. Par la signature de cet accord, la Direction et le syndicat CGT du GPMH ont formalisé leur souhait de poursuivre les discussions au niveau local dans le respect de l'accord cadre national, approuvé par la FNPD le 30 octobre 2008".

Elle estime que "cet accord de méthode concrétise la volonté commune de la direction et des travailleurs portuaires de faire du port du Havre le grand port de l'Ouest européen".

De son côté, la CGT a diffusé depuis un tract incitant à une nouvelle action, le 20 juillet 2010...

Sources : Meretmarine et CGT-GPMH.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |