Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Plaidoyer d'un Havrais pour notre Police nationale

Une fois n'est pas coutume, c'est un vrai coup de gueule qui est lancé sur JeVisAuHavre.com aujourd'hui.

Sans-titre-1.jpgÊtre policier, ce n'est pas un métier de tout repos. Au Havre, les agents ressentent combien il est difficile d'assurer la sécurité de l'ensemble de la population, avec des effectifs biaisés, des véhicules trop peu nombreux et une impopularité perpétuelle. Sans compter que leur terrain d'entraînement au tir, basé au CTSPO, est voué à un avenir incertain...

Alors pourquoi diable la Ville du Havre s'en prend-elle à ces éléments essentiels à notre "vivre bien" ? Pourquoi faut-il que l'on nous ressasse de manière officielle que les flics sont des cons ? Le deuxième épisode de PSLH (Police Scientifique Le Havre) vient de sortir et tout ce que l'on trouve dans cet outil de communication de la Ville, c'est un amer sentiment d'inutilité et de stupidité de nos policiers nationaux.

La vindicte populaire veut que les policiers soient des imbéciles, alors on offre au public un divertissement allant en ce sens. Puisque les gens disent que les politiciens sont "tous pourris", pourquoi la Ville du Havre ne ferait-elle pas ensuite une série sur des élus havrais qui s'en mettraient plein les poches ? Puisqu'il est de bon ton de dire que les fonctionnaires sont des fainéants, pourquoi pas fournir également des vidéos se moquant des agents de la Préfecture ou de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie ? Ou une série sur des Havraises blondes ?

Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

05/12/2011

La Seine-Maritime vis-à-vis des handicapés : "exemplaire"

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de la Seine-Maritime a été récompensée par le Prix régional de l’exemplarité 2011 dans la fonction publique.

LogoMDPH76.jpgCe prix est l’occasion de valoriser l’action du Département qui oeuvre au quotidien, par le biais de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées. La MDPH, située 13 rue Poret de Blosseville à Rouen, est un guichet unique pour toute personne en situation de handicap qui a besoin de faire reconnaître ses droits. Tout usager peut ainsi s’informer, déposer des demandes d’allocations, d’orientation, de reconnaissance de travailleur handicapé, de cartes, etc. 

En 2009, plus de 52 500 personnes ont contacté directement la MDPH, 17 000 personnes ont été reçues physiquement, 32 000 appels téléphoniques et 3 500 mails ont été traités.

L’emploi des personnes handicapées en Seine-Maritime

Depuis plusieurs années, l’insertion professionnelle des personnes handicapées constitue une priorité pour le Département de Seine-Maritime. Il met en place de nombreuses aides et dispositifs pour favoriser l'accès et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées mais également favoriser leur intégration dans la société et leur faciliter la vie quotidienne. Le Département de Seine-Maritime est bien l’interlocuteur privilégié des personnes handicapées et de leur famille par le biais de la Maison Départementale des Personnes Handicapées et assure également le versement de la prestation de compensation.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

02/12/2011

Vers un recyclage de l'eau de la piscine de Caucriauville

Dès le second semestre 2012, 2 500 m3 d'eau pourraient être économisés annuellement.

DSC00095.JPGLa Ville du Havre a fait réaliser une étude de faisabilité sur la récupération des eaux de la piscine de Caucriauville. Cette étude a permis d’identifier des besoins pouvant être satisfaits par cette ressource, et de proposer des aménagements avec d’intéressants retours sur investissement. Il s’agit de récupérer les eaux de vidange de la piscine pour remplir les balayeuses et laveuses du service Propreté Urbaine, ainsi que les tonnes à eaux du service des Espaces Verts.

Pour cela, une cuve de stockage de 30 m3 sera installée afin de stocker l’eau de renouvellement de la piscine. Elle sera alimentée après modification du réseau d’évacuation des eaux de vidange. L’eau sera stockée dans la cuve durant quelques jours pour permettre sa déchloration. Un réseau d’alimentation en eaux de piscine sera créé jusqu’aux bâtiments du service Espaces Verts et propreté à 140m de la piscine en vue d’une alimentation directe.

A cette eau de baignade, la récupération de l’eau de pluie des toitures de la piscine pourrait être ajoutée. L’eau sera également utilisée pour le lavage de véhicules de ces deux sites. Sur l’année entière, la quantité d’eau potable ainsi économisée est de 2500m3environ.

Photo : Parc de Rouelles, Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/12/2011

La Ville du Havre reçoit 3 distinctions en novembre

Entrée de ville, front de mer et volontarisme écologique ont été récompensés le mois dernier.

image003 (1).jpgLe mercredi 16 novembre au Palais du Luxembourg, Agathe CAHIERRE, 1er adjoint au Maire a reçu au nom de la Ville du Havre le prix du 11è Concours National des Entrées de Ville organisé par la Ligue Urbaine et Rurale pour l’aménagement du cadre de la vie française. Organisé depuis 1999, ce concours récompense les villes et les groupements de communes qui se sont engagés dans la réhabilitation de leurs périphéries dégradées le long des accès principaux, ou dans la conception de zones d'activités nouvelles plus cohérentes et plus conviviales.

image004 (1).jpgLe jeudi 17 novembre à Göteborg en Suède, la Ville du Havre a reçu la Mention Spéciale pour le projet "La Vague" de Yann Kersalé. La Ville du Havre a été distinguée parmi une vingtaine de projets au Concours International City organisé par la société Philips et l’association LUCI dont elle est adhérente depuis bientôt deux ans. Les résultats ont été annoncés avec une remise de prix lors de l’Assemblée Générale de l’association LUCI.

image005.jpgLe jeudi 24 novembre au Salon des Maires de France Porte de Versailles à Paris, Valérie Egloff, Adjoint au Maire, s’est vu remettre au titre de la Ville du Havre le Label 2011 Energies d’Avenir par l’Office Français de la Fondation pour l’Education à l’ Environnement en Europe. Ce label récompense le volontarisme des élus et des services qui s’impliquent concrètement pour la mise en place de politiques énergétiques locales.

Photos : E. Levilly, P. Bréard, M. Leplay - Ville du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/11/2011

La PNL, qu'est-ce que c'est ?

Rencontre avec Dimitri Bulan, Praticien Diplômé en programmation neuro linguistique (PNL), coaching et coaching de vie.

299068_308779572465662_100000008643303_1295447_1968644871_n.jpgFace à la multiplication des sectes, qui proposent par exemple des bracelets rouges censés chasser le mal (Kabbale) ou des cours vendus à prix d'or, nous avons souhaité répondre aux questions que certains peuvent se poser sur la PNL. Pour cela, nous avons eu recours à Dimitri Bulan, professionnel de l'agglomération.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est la PNL ? "La programmation neuro linguistique est l’outil de référence en coaching (individuel ou professionnel) qui permet d’allier le bien être et le mieux être afin de valider un changement voulu par le client. C’est la prise en compte de l’environnement, générateur de comportements aboutissant sur vos capacités et vos croyances. La cohérence de l’ensemble aboutit à votre  identité et vos valeurs philosophiques. Tout cela est la clé de la porte du changement, chaque problème trouvé doit être résolu de la façon la plus compatible avec vous-même."

C'est donc un travail sur soi et non une solution "miracle", comme certains la vendent. "Une situation embêtante ne l’est que parce que vous n’êtes pas en phase avec ce qui se passe autour de vous. Il vous faut donc travailler sur vous-même afin d’être à l’idéal de votre état pour avancer."

Comment le coach travaille-t-il ? "Les conversations guidées et les exercices avec le Praticien agiront sur votre cerveau afin de lui permettre de sortir d’un raisonnement limitant qui conditionne votre état incapacitant. La finalité est d’être en accord avec soi même, de modifier les tournures de phrases utilisées et de prendre conscience des évènements autour comme un retour d’informations. Les exercices proposés vont dans le sens de réflexions où nous vivons dans notre passé et notre présent tout en nous projetant dans nos futurs probables. L’utilisation des symboles permet de trier en vous, de vous situer pour vous connecter au "moi idéal" qui n'est pas votre égo. Vos ressources prendront des figures allégoriques (celle de vos croyances et valeurs)."

La solution proposée est-elle la même pour chaque client rencontré ? "Il y a différentes strates dans le travail proposé :

- "l'intériorisation Conscient" qui permet de rester bien lucide lors du contact avec l'inconscient.

- "l'identification consciente", permet de vous identifier à la vie elle même.

- "l'élévation matérielle", en hauteur pour "grandir".

- "l'élévation subtile", tend à atteindre votre CONSCIENCE.

- "l'expansion matérielle", la prise de conscience du Tout matériel.

- "l'expansion subtile", la prise de conscience du Tout...

- "l'expansion temporelle", connaissance du temps; du début au futurs.

- "l'expansion globale ",  pour les esprits entrainés pour aller à la perception globale consciente."

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur le site Internet de Dimitri Bulan (ici). Vous pouvez le joindre par mail (ici) ou téléphone au 06 17 55 32 69.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

29/11/2011

Collecte de la Banque Alimentaire du Havre : Les Normands, solidaires des plus démunis

Ce dernier week-end de novembre, comme chaque année, a été un rendez vous incontournable de la solidarité, auquel ont répondu 1 000 bénévoles et des milliers de donateurs généreux.

709850429.jpgL’engagement, année après année, des bénévoles (clubs services, étudiants, entreprises solidaires, associations partenaires, grande distribution, industriels…) aux côtés des Banques Alimentaires, illustre le grand élan de solidarité qu’est la collecte nationale. Plus que jamais, les denrées récoltées ces deux derniers jours vont permettre de compléter les stocks des Banques Alimentaires.

Du magasin à l’entrepôt, une chaine de solidarité très professionnelle

La mobilisation des bénévoles ne s’arrête pas à la fin du week-end. Un grand nombre d’entre eux continuent d’accompagner les Banques Alimentaires dans les jours qui suivent pour trier et stocker, dans les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire, toutes les denrées récoltées.

Une chaine de solidarité entièrement locale

Toutes les denrées offertes pendant ces deux jours seront ensuite distribuées intégralement au Havre781841686.JPG et dans la proche banlieue où elles ont été collectées. Car rappelons que chaque année, de plus en plus de personnes qui ne sont ni exclues ni au chômage sont touchées par la précarité.

Une petite part de vos courses peut sauver une famille, proche de chez vous.

Complément budgétaire indispensable, l’aide alimentaire permet à plus de 12 000 personnes proches de chez nous de ne pas basculer dans l’exclusion. Grâce à ces denrées récoltées les associations partenaires de la Banque Alimentaire du Havre vont disposer, d’un moyen efficace pour accompagner les personnes les plus fragiles.

Aux milliers de ménages qui ont donné à la Banque Alimentaire du Havre : Merci !

En savoir plus : banquealimentaire.org ou sur Facebook.

Photo JeVisAuHavre.com

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

28/11/2011

Don du sang : les rendez-vous de décembre au Havre et dans l'agglomération havraise

Sauver une vie peut parfois prendre dix minutes... Voici les prochaines dates à retenir pour donner votre sang wp3f88094c_05.jpgprès de chez vous.

 - vendredi 2 décembre 2011 : Les grands salons de l'Hôtel de Ville du Havre vous reçoivent, de 09h00 à 12h30 et de 15h00 à 19h00

 - samedi 3 décembre : Les grands salons de l'Hôtel de Ville du Havre vous reçoivent, de 09h00 à 12h30 et de 15h00 à 19h00

 - lundi 5 décembre : Les grands salons de l'Hôtel de Ville du Havre vous reçoivent, de 09h00 à 12h30 et de 15h00 à 19h00

 - mercredi 7 décembre : La salle d'expositions de la Mairie de Saint Romain de Colbosc, de 15h00 à 19h00

 - mardi 13 décembre : Maison des Associations, 13 rue du Vieux Château, à Goderville, de 10h00 àDSC00043.JPG 13h00 et de 15h00 à 19h00

 - mercredi 21 décembre : Salle de la Mairie, à Rolleville, de 15h00 à 19h00

 - mercredi 28 décembre : Préau de l'école Victor Hugo, 1 place du Champ de Foire, à Montivilliers, de 15h00 à 19h00

 - mercredi 28 décembre : Salle Ventoux, place Michel Adam, à Octeville sur Mer, de 15h00 à 19h00

Toute l'année, l'Etablissement Français du Sang vous reçoit dans ses locaux, au 80 rue de Tourneville, au Havre : mardi, de 10h00 à 19h00, jeudi de 08h00 à 12h00, les 1er et 3ème samedi du mois, de 08h00 à 12h00. Téléphone : 02 35 21 19 33.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/11/2011

Quel avenir pour la Seine-Maritime et pour ses habitants ? Restitution de la grande consultation des Seinomarins

Aujourd'hui a lieu à l'Hôtel du Département à Rouen la restitution aux habitants des résultats de la consultation réalisée par le Département de Seine-Maritime.

1750045209.jpgPlus d’un millier de personnes ont participé aux réunions publiques organisées sur tout le territoire et 8 142 personnes ont répondu au questionnaire via le magazine départemental ou le site Internet.

L’analyse des résultats permet de dresser un bilan partagé avec d’un côté des espoirs au regard de la richesse du patrimoine naturel et historique ou encore des entreprises innovantes et de l’autre des inquiétudes concernant notamment l’avenir des jeunes ou encore le chômage. Ces réflexions dégagent les grands axes pour engager un travail d’approfondissement pour relever les enjeux du vivre ensemble, de l’attractivité et de rayonnement de nos territoires.

Le projet de territoire : Seine-Maritime, imaginons 2020

A travers un questionnaire et 8 réunions publiques, le Département de Seine-Maritime a recueilli des idées et les attentes des habitants pour formuler les actions à mener dans les dix prochaines années. Les quatre rencontres inédites et  thématiques, « Les Fabriques de demain », organisées en octobre 2011, ont également permis de réfléchir aux défis à relever dans le cadre des politiques publiques pour favoriser un développement harmonieux de la Seine-Maritime.

Prochaines étapes du projet

Ce projet de territoire mené par le Département de Seine-Maritime est composé de plusieurs étapes. Il s’agit maintenant de faire le choix d’une stratégie partagée pour les 10 prochaines années. Prenant en compte les résultats issus de la grande consultation menée auprès des Seinomarins, les conseillers généraux continueront à animer le débat en interne comme en externe pour aller plus loin dans l’élaboration d’un scénario partagé pour les 10 prochaines années. Ainsi, dès la fin de l’année 2011, un vote en Assemblée Plénière permettra de décider du projet de territoire, véritable feuille de route politique.

De janvier à juin 2012 : déclinaison en actions concrètes

Après avoir identifié une stratégie partagée, il conviendra d’identifier les porteurs d’action qui assureront la maîtrise d’ouvrage ou la coordination d’acteurs. Chaque action devra être évaluable, ses finalités, ses modalités de suivi et de contrôle déterminées. Les cadres d’interventions sectoriels du Département seront révisés pour constituer les outils de mise en oeuvre du Projet de territoire. Il s’agit de fixer qui fait quoi et comment, en phrasant les actions et en précisant leurs modes d’évaluation et de suivi. Des instances de pilotage réunissant des acteurs représentatifs de la concertation engagée veilleront au respect des engagements et à l’avancement des travaux de mise en oeuvre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/11/2011

Secours Catholique du Havre : bilan d'un an d'actions

Le Secours Catholique vient de publier son rapport statistique annuel sur l’évolution de la pauvreté en France. Avec un résultat inquiétant, au Havre comme partout ailleurs.

aidons-nous-2-7362d.jpgEn 2010, le nombre de personnes aidées par le Secours Catholique augmente : 1 492 000 personnes rencontrées, soit +2,3% par rapport à 2009. La proportion de situations de pauvreté déjà connues augmente aussi (35% en 2010), ce qui montre la persistance des difficultés des ménages. Au Havre, 65% des personnes qui sollicitent une aide le font pour la première fois.

Un durcissement de la pauvreté se confirme

Ce rapport annuel se compose tout d’abord d’une analyse de l’ensemble des situations de pauvreté rencontrées par l’association en 2010. Un des premiers constats est que le Secours Catholique accueille de plus en plus de familles avec enfants : 52,7% des situations rencontrées. Par ailleurs, 92% des ménages sont bien en dessous du seuil de pauvreté. Quant ce seuil est à 954 euros pour une personne seule, le niveau de vie moyen des personnes rencontrées par le Secours Catholique est de 576 euros. Ce rapport met aussi en évidence la hausse de la demande alimentaire dans les accueils de l’association. Ainsi 53% des personnes rencontrées en 2010 sont venues chercher cette forme d’aide d’urgence. Après avoir payé les factures incompressibles (loyer, énergie, transport, frais de scolarité des enfants,…), beaucoup n’ont plus les moyens de se nourrir et viennent donc frapper aux portes des associations.

Les jeunes plus victimes que les autres de la pauvreté

Les jeunes subissent de plein fouet la crise économique et sociale, ils sont plus diplômés, plus qualifiés que les générations précédentes mais paradoxalement plus précaires. Ils cumulent tous les risques et toutes les difficultés. Ils devraient bénéficier d’un certain nombre de droits (formation, emploi, santé, logement) mais ce n’est pas le cas. L’Etat est globalement peu présent à leurs côtés.

Ainsi, 30% des jeunes accueillis par le Secours Catholique sont sans aucune ressource, 36% en logement précaire, et + de 40% sont au chômage. La pauvreté de ces jeunes est aussi celle de leurs familles. Autant que les autres, les familles en difficulté gardent leurs enfants avec elles tant qu’ils ne sont pas en mesure d’être indépendants. Cette prise en charge pèse lourdement sur le budget de ces familles: un couple voit ainsi son niveau de vie diminuer de 25% lorsqu’il a à sa charge un jeune sans revenu. Et pour une mère seule, la diminution est de 33 %. Enfin, une préoccupation majeure et centrale se dégage chez les jeunes : l’emploi. Dans le cadre d’un enquête spécifique menée en mars-avril 2011 auprès de 1000 jeunes, à la question « qu’est ce que vous souhaitez le plus dans l’avenir ? » : 42% souhaitent avant tout trouver du travail.

Sur la délégation du Havre, en 2010 :

- la majorité des personnes (près de 3 750 sur 3 820 personnes) rencontrées par les 270 bénévoles du Secours Catholique ont été reçues dans les permanences d’accueil.

- 98% des personnes expriment, en venant au Secours Catholique, une demande d’écoute.

- les personnes accueillies sont jeunes (9% ont moins de 25 ans, 42% ont entre 25 et 40 ans) ; 33% sont en famille monoparentale ; la moitié de ces personnes accueillies habitent en HLM (dont un quart chez un bailleur privé).

- 38% bénéficient d’allocations (R.S.A., allocation-chômage, allocation-logement, allocations familiales) ; 31% couplent travail et allocations.

- une aide financière a été accordée pour 54% des demandes (en moyenne, cette aide est de 140 €) ; 41% des personnes accueillies ont reçu une aide alimentaire.

- 44% des impayés concernaient le logement (loyer, électricité, gaz, eau, assurances).

Montant total des aides en 2010 : 163 000 €

Collecte nationale du Secours-Catholique

Espace offert par JeVisAuHavre.com

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/10/2011

La Police municipale du Havre, sous équipée et en danger

La Police municipale a débrayé hier, en raison de l'insécurité croissante de leur travail.

Alors que nous vous indiquions le 24 septembre 2011 que la Police nationale basée au Havre voyait d'une part ses effectifs baisser et d'autre part qu'il lui serait prochainement impossible de s'entraîner au tir sur l'agglomération, c'est au tour de la Police municipale d'alarmer le public sur sa situation.

Ainsi, le Syndicat général des agents territoriaux de la Ville du Havre ont-ils clamé les problèmes rencontrés au quotidien. C'est devant les Havrais qu'ils se sont exprimés, sur le quai des Antilles, alors qu'a lieu la Transat Jacques Vabre. En cause, outre des conditions de travail difficiles, il est à noter des aspects particulièrement inquiétants : "Dates de péremption dépassées pour les radios, les gilets pare-coups, tandis que les lacrymogènes ne fonctionnent pas..."

Une situation d'autant plus surprenante qu'il y a quelques années, la Chambre de Commerce et d'Industriefeu-de-poubelles.jpg et la Ville du Havre avaient commandé une enquête, qui révélait que les chefs d'entreprises et les salariés des Quartiers Sud du Havre ont placé parmi les obstacles à une dynamisation économique "le problème récurrent de l'insécurité". Par ailleurs, les effectifs de la Police municipale ont été accrus ces derniers mois afin, nous a-t-on indiqué, d' "aider, assister les Havrais et préserver leur cadre de vie".

L'insécurité aurait-elle disparu au Havre ? Entre la multiplication des feux de poubelles, les braquages à répétition, le tapage nocturne et les bagarres de rue, le constat des Policiers nationaux et municipaux est tout autre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

25/10/2011

La Cité A Docks récompensée

La Ville du Havre a été primée pour la Cité A Docks, lors du 16ème Festival Fimbacte 2011.

securedownload.jpgLe Trophée de l'Innovation Publique a été remis à la Ville du Havre le 17 octobre à Paris en reconnaissance du travail accompli pour le projet Cité A Docks intitulé “Inédit en France, une résidence étudiante en conteneurs”. Ce prix récompense une collectivité territoriale innovante en matière d’urbanisme et/ou d’aménagement du territoire.

Le palmarès représentatif des enjeux de demain  a été présenté par Hedwige de Penfentenyo, Directeur Fondateur, en présence d’André Santini, Président d’Honneur de la démarche Fimbacte, ancien ministre, député des Hauts-de-Seine, maire d’Issy-les-Moulineaux ,Président du Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris et d’André Bercoff, Président du festival Fimbacte, Journaliste, écrivain.

Si vous n'avez pas encore visité les appartements de la Cité A Docks, rendez-vous dès jeudi midi au Magic Mirrors, afin de découvrir un appartement témoin.

Plus d’informations sur le site de Fimbacte.

Intégralité du palmarès ici...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/10/2011

Que valent nos cosmétiques ? La réponse mardi au Havre

Pour prolonger la Fête de la science, le service culturel vous propose un Café des sciences, mardi 18 octobre à 19h30, en partenariat avec le laboratoire de chimie de l'université (l'URCOM).

L'URCOM vous propose de découvrir la chimie des cosmétiques, à l'occasion de l'année internationaleFotolia_541712_Subscription_L.jpg de la chimie. Parmi les questions qui trouveront leurs réponses :

Qu'est-ce qu'un produit cosmétique ?

Comment les produits cosmétiques sont-ils conçus et fabriqués ?

Comment décrypter leur étiquette ?

Quels métiers pour le chimiste dans le secteur cosmétique ?

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles répondront Michel Grisel et Céline Picard, enseignants-chercheurs de l'URCOM, lors d'un atelier-conférence qui se tiendra à la Maison de l'étudiant. Au programme de cette soirée : fabrication commentée d'une crème cosmétique, questions-réponses sur la chimie cosmétique et ses débouchés, présentation des formations et de la recherche dans ce domaine à l'université du Havre, puis pot amical.

Mardi 18 octobre 2011 à 19h30. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. MDE : 50 rue Jean-Jacques Rousseau, Le Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

12/10/2011

Ligne Grande Vitesse Paris - Le Havre : les débats publics à venir

Deux débats publics auront lieu au Havre, au sujet de la LGV à venir.

1438390574.JPGCes débats auront lieu :

- jeudi 13 octobre 2011, de 19h00 à 22h00, au Centre Havrais de Commerce International, 182 rue Georges V.

- mardi 10 janvier 2012, de 19h00 à 22h00.

Ils devraient permettre à tous ceux qui le souhaitent de s'exprimer sur l'avenir de la ligne, prévue pour relier en 1h15 maximum Le Havre à Paris et en 30 minutes Le Havre à Rouen. Parmi les questions qui devront être examinées, notons le déplacement probable de la gare du Havre vers un autres site, la presqu'île de Floride, située sur le territoire portuaire.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

06/10/2011

Elargissement de la Codah : Laurent Logiou fustige le "manque de concertation"

Laurent Logiou, vice-Président du Conseil Régional, conseiller municipal du Havre et membre de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), dénonce la méthode.

002.jpg"J’ai dès la 1ere réunion dénoncé le manque de concertation et de transparence qui a, dès le départ, présidé à l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI). Aujourd’hui on constate que ce sentiment est largement partagé puisqu’une très forte majorité de communes et d’intercommunalités qui se sont prononcées contre les projets de regroupements proposés par le gouvernement par l’intermédiaire de Monsieur le Préfet.

Nous avons proposé lundi aux membres de la CDCI de rejeter globalement le projet de schéma contre lequel les élus locaux se sont exprimés. Cette proposition n’a pu être adoptée, la Droite y ayant fait obstacle. Cette dernière a en revanche accepté de rejeter 4 des 5 projets de fusions envisagés, en conditionnant cette acceptation au maintien des regroupements initialement proposés entre la CODAH et les communautés de communes de Criquetot l’Esneval et Saint-Romain de Colbosc. C’est un aveu d’échec une fois de plus des décisions du gouvernement et de la droite locale.

Par contre le traitement de faveur réservé à la seule agglomération du Département dont la ville002.jpg centre est encore dirigée par l’UMP est choquant au plan démocratique. Cet état de fait constitue  une grave atteinte au principe d’égalité entre les territoires et les habitants. Le président de la CODAH semble aujourd’hui s’affranchir des avis négatifs des communes de la communauté de communes de Saint Romain, grâce au coup de crayon de la main droite du Préfet et à la bénédiction des membres de la CDCI désignés par l’UMP avec à leur tête le président de l’association des maires du département (ADM 76) par ailleurs conseiller général du canton de Saint romain qui s’était engagé à respecter le mandat que son Conseil d’administration,  à l’unanimité, lui avait confié, à savoir faire entendre et défendre devant la CDCI la nécessité de respecter les positions des communes concernées par le projet de schéma. Le  territoire de Saint-Romain de Colbosc,  se verra imposer son destin sur la base d’une décision préfectorale arbitraire, cautionnée par les seuls représentants de droite de la CDCI.

La bonne solution était d’engager, une négociation plus large avec les élus de Caux vallée de Seine, du Pays des Hautes Falaises, pour créer une nouvelle gouvernance pour la création d’un Grand Havre, pouvant être l’interlocuteur crédible de Rouen et de la CREA. Une fois de plus on est passé à côté de l’essentiel, l’intérêt des habitants de l’estuaire.

Nous ne pouvons plus rien espérer de positif pour notre territoire ni de l’actuel gouvernement et de son représentant le Préfet de Région, ni de la CDCI, ni de l’ADM 76, ni du président de la CODAH. La seule solution est de mettre un terme rapide lors des prochaines élections présidentielles à cette politique dangereuse pour nos territoires en changeant de majorité comme cela vient de se produire au Sénat."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/10/2011

Alerte escroquerie

De pseudo-spécialistes de l'eau potable font du porte-à-porte actuellement sur Le Havre et son agglomération.

002.jpgLa Codah appelle à la plus grande vigilance des abonnés du service d’eau potable  à propos d’"entreprises" se présentant comme spécialisées dans la qualité de l'eau potable et demandant l'accés à leur domicile pour réaliser une analyse sur l'eau.

La Codah rappelle qu’aucune analyse sur eau potable n'est réalisée par une autre entreprise que le Laboratoire Départemental Franck Duncombe de Caen, seule habilitée par l'ARS* à ces contrôles et dont les préleveurs sont tous munis d'une carte professionnelle.

*ARS : Agence Régionale de Santé

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |