Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2011

Escale inaugurale du Santa Catarina, nouveau navire de la flotte Hamburg Süd

Jeudi 20 octobre, le porte-conteneurs « Santa Catarina » de l’armement Hamburg Süd a fait escale pour la première fois au Havre.

Sans-titre-1.jpgLe navire a été accueilli au Terminal de l’Atlantique, opéré par la Compagnie Nouvelle de Manutention Portuaire. D’une capacité de 7 100 EVP, il s’agit d’un des plus grands navires mis en service sur la ligne Europe - Côte Est de l’Amérique du Sud.

Symbole du renforcement de capacité chez Hamburg Süd

Cette nouvelle acquisition d’Hamburg Süd est le premier porte-conteneurs de la série des « Santa ». Au total, 7 navires ont été commandés pour le compte de l’armateur. Les modèles sont construits en Corée du Sud par Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. Ltd. (DSME). Particularité de ces porte-conteneurs : chaque navire possède 1 600 prises reefer.

Avec une soixantaine de ports touchés, Le Havre est le port naturel de l’Amérique du Sud

En 2010, près de 127 000 EVP ont transité en import/export entre Le Havre et l’Amérique du Sud. LesHAMBURG-SUD-1.jpg produits, majoritairement agroalimentaires, sont accueillis sur la plateforme logistique « froid » du port du Havre, qui présente de nombreux atouts pour les importateurs :

- proximité des principales plates-formes de distribution situées en région parisienne (Rungis),

- 350 000 m3 d’entrepôts privés pour les produits frais et congelés,

- large offre de services (transit, stockage, re-conditionnement, transport, prestations logistiques spécifiques).

- installations de la Direction Départementale des Services Vétérinaires (PIF/PEC) directement sur la zone portuaire, offrant les services indispensables pour toutes les importations d’origine animale et végétale en provenance de pays tiers, conformément aux exigences sanitaires européennes.

Cette offre a permis un développement important des trafics reefer au Havre : on note en effet une forte progression de ces trafics en 2009 (22%), évolution qui se maintient en 2011.

Communiqué / photo Le Havre Port

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/10/2011

Aux Iris recherche son livreur pour Noël

aux-iris.jpg

Une proposition de job pour les fêtes, pour un étudiant ou une étudiante.

La fleuriste Aux Iris, dont nous avons parlé à plusieurs reprises (voir ici), est à la recherche d'un étudiant Havrais, pour effectuer des livraisons de compositions florales, tableaux de nature et autres réalisations de sa boutique.

Un emploi rémunéré à la livraison, au départ pour la période des fêtes de Noël, avec possibilité d'autres périodes de l'année par la suite.

Les livraisons seront à effectuer au Havre et dans sa proche agglomération. Un véhicule est donc indispensable.

Contactez Aodren, par mail : aux.iris@yahoo.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

12/10/2011

Ligne Grande Vitesse Paris - Le Havre : les débats publics à venir

Deux débats publics auront lieu au Havre, au sujet de la LGV à venir.

1438390574.JPGCes débats auront lieu :

- jeudi 13 octobre 2011, de 19h00 à 22h00, au Centre Havrais de Commerce International, 182 rue Georges V.

- mardi 10 janvier 2012, de 19h00 à 22h00.

Ils devraient permettre à tous ceux qui le souhaitent de s'exprimer sur l'avenir de la ligne, prévue pour relier en 1h15 maximum Le Havre à Paris et en 30 minutes Le Havre à Rouen. Parmi les questions qui devront être examinées, notons le déplacement probable de la gare du Havre vers un autres site, la presqu'île de Floride, située sur le territoire portuaire.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

11/10/2011

Vers une mise en faillite de Paris-Normandie ?

La mise en faillite du quotidien Paris-Normandie, qui représente également les titres Le Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp, pourrait être annoncée, selon plusieurs sources.

0001.jpgDes négociations sont en cours, entre le Groupe Hersant Média, propriétaire de 27 journaux sur le territoire français, et le groupe de Presse belge Rossel, déjà propriétaire de plusieurs titres français, dont La Voix du Nord. Le Paris-Normandie ne ferait pas parti des tractations en cours ; sa mise en faillite pourrait donc être prononcée.

Le Groupe Hersant Média, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 700 millions d'euros, cumule une dette de 200 millions d'euros. Le plan proposé aux banques prévoit l'abandon de 100 à 125 millions d'euros, ce que sont loin d'avoir accepté les banques créancières à ce jour.

Il faut dire que la situation pour Paris-Normandie est particulièrement compliquée depuis quelques mois. Entre l'arrivée de nouveaux concurrents gratuits (deux titres sur Rouen et Le Havre Infos au Havre), de mauvais choix d'évolution sur Internet et l'omniprésence de faits divers éloignés du lieu de distribution, le titre a vu son lectorat s'éroder.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/10/2011

Transport - Au Havre, le Terminal roulier se développe

A fin août 2011, 245 600 véhicules ont été traités sur ce terminal, soit une croissance de 10% par rapport à la même période de l’année précédente.

02.jpgL’action engagée par le GPMH avec l’ensemble des acteurs du terminal roulier porte ses fruits : le trafic roulier progresse fortement depuis deux ans sur le Port du Havre. Pour rappel, en août 2010, 223 240 véhicules neufs et d’occasions ont été acheminés contre 137 700 à la même période en 2009. Des chiffres encourageants qui confirment la nécessité de développer les surfaces mises à disposition des opérateurs du roulier.

Mise en service de 10 hectares supplémentaires de surfaces

Pour répondre aux besoins de la clientèle et au développement des trafics, 10 hectares de terre-pleins viennent d’être mis en service au nord du Quai Bougainville, à l’ouest du terminal roulier, ce qui porte la surface du terminal roulier à 80  hectares.

Le projet RORO MAX sur la bonne voie

Ces résultats confirment l’intérêt du projet RORO MAX, inauguré officiellement en juin dernier. Cette démarche collaborative de progrès qualité vise à accroître la compétitivité et le développement du trafic des véhicules, en synergie avec les acteurs du terminal roulier. Une ambition commune : faire du Havre un port de référence pour les trafics automobiles. L’objectif à terme est d’offrir une surface de 100 ha pour pouvoir traiter un trafic de 500 000 véhicules neufs par an dès 2015. Le projet devrait créer à terme environ 150 emplois sur le terminal.

Photo : Le Havre Port - Communiqué.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/09/2011

Compétitivité des villes portuaires : rapport de l'OCDE sur l'Axe Seine

5887933760_5cc53730e4_b.jpgL'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) vient de rendre public un rapport sur la compétitivité de villes portuaires de l'axe Seine.

Retrouvez ici ce rapport, qui évoque la situation pour les villes suivantes : Le Havre, Rouen, Paris, Caen. Un excellent outil de travail de 122 pages pour les étudiants, chercheurs, élus et entreprises de ces bassins d'emploi.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/09/2011

Rencontre entre Didier Marie et Antoine Rufenacht : les attentes du Département

Didier Marie, Président du Conseil Général de Seine-Maritime, a rencontré vendredi dernier Antoine Rufenacht, Commissaire général pour le développement de la Vallée de la Seine. L'occasion de mettre à plat les volontés de chacun.

2.jpgPour Didier Marie, "La démarche du Grand Paris est intéressante mais elle s’est structurée aujourd’hui autour du seul projet phare de la Ligne à Grande Vitesse."

Une volonté de coopération Il ajoute que "notre Département ne manque pas de projets et la mission d’Antoine Rufenacht doit nous permettre d’approfondir la réflexion, d’organiser une coordination des initiatives et surtout de mobiliser les moyens nécessaires à la réalisation de nos projets."

Pour le Département de Seine-Maritime, "un travail concret a déjà été réalisé autour du projet « Grande Seine 2015 » : 110 actions planifiées, 30 maîtres d’ouvrages et 380 Millions d'euros d’investissements." Les partenaires du Département "sont autant de collectivités locales, d’établissements publics, de chambres consulaires, de filières économiques et de partenaires privés, tous décidés à agir ensemble en faveur de l’aménagement durable de la Vallée de Seine. C’est une bonne base pour tracer la voie."

Parmi les sujets de Grande Seine 2015, des résultats existent autour de questions fondamentales comme la maîtrise du foncier, le transport fluvial, le recensement des friches industrielles et portuaires, l’avenir des berges, ou encore l’agriculture, sa pérennisation, sa diversification et ses spécificités, autour du fleuve. La carte touristique n’a pas été oubliée puisque la destination « Vallée de Seine » existe aujourd’hui et que le Département travaille à son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.

Commissaire, une fonction politique exclusivement Didier Marie souhaite confirmer la coopération active du Département : "Si cette nouvelle mission du commissaire général permet de mobiliser les énergies, nous en serons. Nous apportons à la réflexion l’ensemble du travail que nous avons réalisé et qui n’a pas besoin d’être refait. Nous attendons de son équipe (d'Antoine Rufenacht, ndlr) qu’elle nous aide surtout à mobiliser les moyens nécessaires du côté du gouvernement."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/08/2011

Boulangerie du Havre cherche apprentis

La boulangerie-patisserie Lepère rerute :1.JPG

 - un pré apprenti patissier ou boulanger

 - un apprenti patissier ou boulanger pour un C.A.P

 - une pré apprentie vendeuse.

Pour plus de renseignements, contacter : boulangerie Lepère, 6 avenue de Longchamp, 76620 Le Havre.

 


Photo : Boulangerie-patisserie Lepère.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

23/08/2011

La Havraise qui dénonce "l'arnaque"

Rencontre avec Najwa El Haïté, co-auteur de L'Arnaque - Le programme du Front National enfin décrypté.

1.jpgNajwa a habituellement la réputation de dire ce qu'elle pense. En témoigne son travail à SOS Racisme, par exemple, ou lors de l'interview qu'elle nous avait déjà accordée il y a un an (voir article ici). C'est cette fois la plume qu'elle utilise, pour dénoncer le programme de "celle qui fait peur", pour reprendre ses propos. Marine Le Pen, "une femme intelligente, plus dangereuse que son père". Des propos qu'elle justifie dans son livre.

Avec Yves Azéroual, ils ont tous deux réalisé un travail de décortication du programme frontiste de 2012. Pas celui de Jean-Marie Le Pen, mais celui qui tient au coeur de sa fille. Et avec l'aisance d'homme et de femme qui maîtrisent leur sujet, ils expliquent simplement les dangers, par exemple, de la sortie de la France de la zone euro. Parmi les autres thèmes étudiés dans L'Arnaque, se trouvent l'immigration, l'économie, l'écologie, la culture, l'éducation, la famille, la solidarité, la politique étrangère, la sécurité et la justice. En 120 pages, un véritable travail de recherche sur le programme du FN.

Un Front National assez étrangement silencieux face à l'ouvrage. "En dehors de Nicolas Bay (responsable régional du FN, ndlr) sur son blog, rien. Et encore. Il a dit vouloir un débat avec Najwa, mais depuis qu'elle a indiqué être d'accord, il ne répond plus", souligne l'un des accompagnateurs de l'auteure.

Si Najwa est connue pour son attachement aux valeurs de la gauche, en particulier du Parti Socialiste, c'est à tous que s'adresse son ouvrage. En témoignent ses séances dédicaces, où hommes et femmes de gauche, de droite et non cartés viennent la rencontrer. "Il y a aussi des gens de droite qui sont anti-Le Pen", peut-elle clamer enchantée aux côtés d'un Havrais connu pour son attachement à la droite locale.

Najwa El Haïté a signé un ouvrage, qu'elle a offert pour l'un des lecteurs de JeVisAuHavre.com. Rendez-vous donc début septembre pour participer au concours afin de le gagner !

L'Arnaque - Le programme du Front National enfin décrypté, éditions David Reinharc.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/07/2011

Nouvelle navette maritime conteneurs Caen - Le Havre

Huit mois après la signature de la convention pour la mise en place d’une navette maritime conteneurs entre Caen et le Havre, le projet franchit une nouvelle étape.

Ce lundi 4 juillet, Laurent Beauvais, Président de Ports Normands Associés, Hervé Cornède, Directeur Commercial et de la Promotion du Grand Port Maritime du Havre présent au nom du Directoire du GPMH et l’ensemble des acteurs du projet ont signé des accords partenariaux qui concourent à la bonne structuration du dossier et au renforcement de la coopération interportuaire déjà initiée.

Des enjeux forts, un contexte favorable, une solution adaptée

Dans un contexte de coopération portuaire à l’échelle normande, Ports Normands Associés et le Grandle havre, gpmh, grand port maritime, havrais, caen, caen le havre, conteneurs, containers Port Maritime du Havre ont signé, en décembre 2010, une convention pour mettre en place une navette maritime conteneurs. « Il est essentiel pour la Basse-Normandie de s’intégrer dans une euro-région maritime et de fonder notre projet portuaire à l’échelle de la Baie de Seine afin de mieux capter les flux» indique Laurent Beauvais.

Dans un contexte de conteneurisation croissante des flux de marchandises, et de  gigantisme des porte-conteneurs transocéaniques, la navette doit en effet permettre aux deux ports normands de conforter leur positionnement de places portuaires attractives et performantes.

« Le port de Caen Ouistreham doit profiter du fort potentiel économique de son Hinterland, s’adapter aux demandes des chargeurs et logisticiens, et attirer de nouveaux usagers » complète Jean-Michel Sévin, Directeur Général de Ports Normands Associés. Pour le port du Havre, « la navette maritime constitue un moyen de favoriser les transports par modes massifiés et de renforcer le service offert auprès des grands donneurs d’ordre que sont les chargeurs, les armateurs mondiaux et les commissionnaires en transport et logisticiens » souligne Laurent Castaing, Président du Directoire du Grand Port Maritime du Havre.

L’écho positif à l’appel à manifestation d’intérêt lancé, en début d’année 2011 par PNA en liaison avec le Grand Port Maritime du Havre, démontre la mobilisation du secteur privé pour cette liaison maritime, et sa volonté de constituer une solution globale et cohérente :

  Création d’un service maritime avec la Compagnie Fluviale de Transport (CFT)

  Création d’un terminal à conteneurs, quai de Calix à Caen, par Ports Normands Associés (PNA),

  Exploitation du terminal par SOGEMAR en association avec la CCI de Caen,

  Commercialisation, avec Logiseine, filiale commune de CFT et Terminaux de Normandie (TN).

Potentiel et avantages

L’agglomération caennaise représente à elle seule un potentiel important avec plus de 50 000 conteneurs EVP par an. En agrandissant le rayon d’action jusqu’à 150 kilomètres, ce chiffre passe à 80 000.  L’objectif est de capter 15% du potentiel caennais, ce qui représente 3 rotations hebdomadaires de navires d’une capacité de 200 EVP.

A terme, ce projet vise à optimiser la logistique des conteneurs vides et pleins des armements ainsi que celle des grands chargeurs et logisticiens. Un développement rendu possible grâce à la massification des flux en provenance du monde entier dans un terminal de conteneurs, situé à proximité de leurs centres d’activité. Aussi, la navette maritime s’inscrit dans l’application du Grenelle de l’environnement, notamment en contribuant à désengorger les entrées et sorties routières des terminaux au Havre.

« Les grands armateurs réagissent favorablement à notre projet » souligne Pascal Girardet, PDG de CFT. « Il consolide voire élargit leur hinterland, offre un complément modal recherché ainsi qu’une meilleure gestion des conteneurs. C’est un service complet ».

« La mise en place récente à Caen-Ouistreham du Cargo Community System AP+ (système d'automatisation et de sécurisation des échanges et des procédures), interfacé avec le port du Havre, représente un atout supplémentaire, par la fluidification de l’information, et les possibilités de dédouanement que le système induit » complètent de concert Michel Collin, Président de la CCI de Caen, Gilles Costey, Président de Sogemar et Christian de Tinguy, Directeur Général de Terminaux de Normandie.

La navette permettra également d’améliorer l’organisation des transporteurs routiers et d’optimiser la gestion de leur flotte de camions. « Au total c’est toute la chaine logistique qui est gagnante  grâce à cette solution technique et opérationnelle innovante adaptée aux attentes des clients soucieux d’améliorer l’efficience et la qualité de leur processus de transport tout en réduisant leur impact environnemental » résume Yves Bodilis, Directeur Général de Logiseine.

 

Une mise en place effective prévue pour la mi-2012

Convaincus de l’utilité environnementale, sociale et économique du projet, les acteurs ont décidé de poursuivre la construction du projet en signant deux conventions.

D’une part, les deux ports, après la signature de convention de partenariat en décembre 2010, renforcent leur collaboration, par avenant à la convention initiale, avec l’objectif de créer les conditions propices au succès de ce projet, grâce la mise en place d’un plan d’actions commun.

D’autre part, CFT, TN, SOGEMAR, CCI, PNA et Logiseine formalisent la dynamique partenariale par la signature d’un protocole d’accord préalable à la création effective de la navette, qui exprime la vision partagée du projet, détaille les rôles de chacun, précise les actions à mener ainsi que le calendrier de mise en œuvre.

Communiqué GPMH. Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/05/2011

Mai, le mois des fermetures au Havre

C'est le dernier mois d'existence pour plusieurs lieux de vie havrais.

le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsAprès la discothèque Le Duplex, qui a fermé ses portes voilà quelques mois et qui est l'objet d'une démolition actuellement, deux autres endroits emplis d'histoires de Havrais et de Havraises vont s'arrêter dans les jours à venir.

Il y a d'abord le Cabaret Electric, situé à deux encablures du Duplex, qui ferme ses portes dans quelques jours. Ce week-end est donc celui de la "liquidation totale" pour l'équipe. Finis les concerts électro pop, rock, punk, déjantés et le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsdécalés. Finies, les longues heures d'entraînement pour les groupes havrais, dans ce lieu mythique de notre cité...

Et puis il y a le cinéma Les Clubs, qui le 31 mai 2011 va faire ses adieux définitifs, après 16 ans de bons et loyaux services. Le cinéma qui permettait à tous de se rendre dans les salles obscures, avec des places allant de 3 à 7,50€, pour des films récents...

Des pétitionnaires ont hurlé à la mort, affichant le mécontentement de milliers de Havrais : 1 976le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubs membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du cinéma Les Clubs", 1 589 membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du Duplex", 987 "contre la fermeture de l'espace culturel Niemeyer", sur facebook... Mais rien n'y a fait, des pages d'Histoire du Havre se tournent.

Que sera l'espace Niemeyer dans quelques mois ? Retrouvez l'article paru le 2 mai 2011 (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

12/05/2011

FedEx s'implante au Havre

En complément du bureau situé à Paris près de l’aéroport international Roissy CDG, le nouveau bureau français de FedEx Trade Networks se situera au Havre boulevard de Graville.

fedex_mount_pleasant.jpgLe port du Havre : « une excellente opportunité de développement »

« Le port du Havre est le cinquième plus grand port d’Europe du Nord et représente l’un des principaux ports français en termes de trafic conteneurs » explique Pascal Rayé, Directeur Général de FedEx Trade Networks en France. « En tant que port de mer en eau profonde, il peut accueillir des navires à forte capacité parmi les plus gros, ce qui permet d’intensifier les échanges internationaux. Cela représente pour FedEx Trade Network, transitaire de fret international, une excellente opportunité de développement » précise-t-il.

Un meilleur accès aux principaux marchés nationaux entrants ou sortants

La nouvelle exploitation du Havre offrira aux clients de FedEx Trade Networks un meilleur accès aux principaux marchés internationaux, entrants ou sortants. Les clients profiteront également de solutions « sur mesures » pour le transport de fret maritime, basées sur un ensemble de services à valeur ajoutée. Ils pourront par exemple suivre et analyser la totalité de leur chaîne d’approvisionnement et contrôler leurs marchandises depuis le point d’origine jusqu’à sa destination finale.

En savoir plus... FedEx Corp. est une très grosse entreprise américaine. Elle  fournit aux particuliers et aux entreprises du monde entier (220 pays à ce jour) un large éventail de services de transport, de commerce électronique ainsi que d’autres types de services. Avec un chiffre d’affaires annuel de  37 milliards de dollars, l’entreprise propose une offre commerciale complète grâce à des filiales indépendantes mais gérées de façon commune, sous la célèbre marque FedEx. Régulièrement reconnue parmi les entreprises les plus admirées au monde, FedEx suscite auprès de ses 285 000 salariés et sous-traitants un engagement constant en faveur de la sécurité, de l’éthique et de la satisfaction de ses clients et des collectivités locales.

Vidéo : Le hub de Roissy Charles de Gaulle, 1er hub européen de la compagnie FedEx.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

10/05/2011

RSA : pour Didier Marie, "Le club « droite sociale » de Monsieur Wauquiez drague l’extrême droite."

POLITIQUE - Dans un communiqué de Presse, Didier Marie, Président du Département de Seine-Maritime, s’inquiète des chemins empruntés par le gouvernement, chemins qui selon lui "s’éloignent de plus en plus de la responsabilité et de l’efficacité politique."

departement76.jpg« Les propositions de Laurent Wauquiez sur le plafonnement des minima sociaux et sur la mise en place d’un service social sont démagogiques et préoccupantes. Elles dénotent à la fois une méconnaissance totale des obligations déjà inscrites dans la loi pour les bénéficiaires du RSA et une volonté de la droite de stigmatiser les plus pauvres.

Sur les obligations d’emploi, où est l’Etat ? M.Wauquiez semble ignorer que la loi RSA prévoit déjà que les bénéficiaires sont soumis à l’obligation de rechercher un emploi, de créer leur propre activité ou de suivre les actions d’insertion sous peine de voir leur allocation suspendue. Aujourd’hui que se passe-t-il réellement ? En Seine-Maritime, comme ailleurs, dans le cadre d’une convention entre le Pôle emploi et le Département, les bénéficiaires du RSA qui peuvent travailler sont obligatoirement orientés vers le Pôle emploi qui doit les suivre. Mais les agents de ce service public de l’Etat ont-ils réellement les moyens d’assurer cet accompagnement vers l’emploi ? L’Etat manque à l’appel en n’assumant pas ses propres obligations.

Le Département de Seine-Maritime s’est fixé comme priorité de donner à ces personnes en difficulté plus de chances d’accéder à l’emploi, grâce à l’Aide Régionale à l’Emploi Insertion et à l’activation de la clause d’insertion dans les marchés publics départementaux. Le Département a aussi prévu pour sa part plus de 2000 contrats aidés pour 2011. Mais ces coups de pouce ne devraient pas se substituer au travail d’accompagnement des conseillers de Pôle Emploi. Les collectivités se dotent des moyens nécessaires pour assurer leur mission d’accompagnement vers l’emploi, les contreparties sont inscrites dans la loi, mais l’Etat se défausse encore.

Sur les minima sociaux, l’Etat veut plafonner un RSA déjà sous le seuil de pauvreté. Tout d’abord la stigmatisation du bénéficiaire du RSA qui gagnerait plus que le travailleur pauvre est volontairement mensongère. Rappelons à M.Wauquiez que le SMIC net est de 1 073€ pour une personne seule, alors que le RSA socle est à 410€ soit une différence de 663€. C’est du simple au double ! Pour un couple, selon les chiffres du ministre des solidarités, la différence est de 309€. Ce n’est pas négligeable ! La réalité, c’est qu’en 2011, quand on perçoit le RSA, on est en-dessous du seuil de pauvreté. Ensuite Laurent Wauquiez indique qu’il souhaite plafonner à 75% du SMIC tous les minima sociaux, se focalisant sur le RSA. En tant que ministre des affaires européennes, il devrait savoir que les études européennes démontrent que la France est dans la moyenne des pays de l’Union, avec des montants de minima sociaux à 50% du SMIC (ou équivalents européens). Certes l’Allocation Adulte Handicapé et le « minimum vieillesse » sont au-dessus, mais M.Wauquiez souhaite-t-il plafonner aussi ces minima-là ? Il devrait, dans ce cas, le préciser et arrêter les amalgames à des fins électoralistes.

Pour finir, M.Wauquiez fait l’apologie du travail à titre gratuit, ce qui signerait la fin des contrats aidés et contribuerait à dévaloriser le travail effectué aujourd’hui par des salariés. Le gouvernement se moque des Seinomarins et je condamne fermement tout ce qui stigmatise une partie de la population pour mieux masquer l’incapacité de la droite à régler la question du chômage, de l’accompagnement vers l’emploi et plus largement de la précarité. »

Partis, syndicats, administrations, faites parvenir vous aussi vos communiqués, à l'adresse jevisauhavre@yahoo.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

09/05/2011

La solution logistique globale Paris, Rouen, Le Havre

1er rendez-vous avec l’Axe Seine au salon Transport Logistic Munich

Image1.jpg

Pour la première fois, les ports du Havre (1er port français pour les conteneurs), de Rouen (1er port céréalier européen) et de Paris (2ème port fluvial européen) se retrouvent à Munich, sur un stand commun des « Ports de l’Axe Seine » (stand 110, zone B4, Neue Messe München) au salon Transport Logistic (10-13 mai).

Une coopération née de l’union des trois ports autour de l’offre globale « Axe Seine »

Les trois grands ports français travaillent en étroite coopération, participent ensemble aux salons professionnels et unissent leurs forces pour offrir un complexe portuaire compétitif par lequel transitent plus de 130 Mt de trafics maritimes et fluviaux. A eux trois, ils proposent une offre globale de transport des marchandises et de logistique avec 25 millions de consommateurs dans un rayon de 200 km ; des opérateurs de transport combiné fluvial assurent par ailleurs une liaison régulière entre les trois ports.

L’Axe Seine, la solution logistique globale

Bénéficiant d’une situation idéale en entrée/sortie des flux maritimes intercontinentaux du marchéDSC00300.JPG européen, le 1er complexe portuaire français et 1er complexe pétrochimique européen est accessible à tout type de navires (y compris les porte-conteneurs géants de plus de 10.000 EVP). Sa position géographique idéale à l’entrée de l’Europe du Nord permet aux clients de bénéficier des meilleurs « transit times » sur près de 400 ports dans le monde entier, avec un système multimodal organisé et complémentaire qui offre une solution logistique globale unique.

Paris, Rouen, Le Havre représentent 18 terminaux à conteneurs maritimes et fluviaux, une capacité de manutention de 7 millions d’EVP, 2,6 millions de m² d’entrepôts sur zones logistiques portuaires, et 23 millions de m² sur autres zones de Paris au Havre, avec la présence des plus grands opérateurs logistiques mondiaux sur ces espaces.

Fiabilité et compétitivité de l’Axe Seine : la solution logistique pour les échanges internationaux

Partenaires commerciaux depuis 2009, les trois ports sont désormais organisés sur le système des « landlord ports » avec une dynamique nouvelle et une assurance de fiabilité et de compétitivité au service des flux maritimes internationaux.

Source : Communiqué Grand Port Maritime du Havre / Grand Port Maritime de Rouen / Ports de Paris. Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/05/2011

La prime de 15 000 euros pour les dockers du Port du Havre... Qu'en est-il vraiment ?

DSC02281.JPGLe Grand Port Maritime du Havre (GPMH) vient d'attribuer une prime individuelle de 15 000 euros pour ses agents.

Le règlement se fera en deux fois pour les 210 agents de conduite concernés : 10 000 euros maintenant et 5 000 euros dans trois ans. Pour la Direction du GPMH, cette somme correspond à un montant raisonnable pour une rupture conventionnelle de contrat.

La réforme du Port a en effet modifié le contrat de travail des agents du GPMH, qui sont dorénavant employés par des entreprises de statut privé. Les plus de 3 millions d'euros versés devraient ainsi permettre la paix sociale sur le Port du Havre pour les mois à venir.

Photo JeVisAuHavre.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |