Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2011

Le gagnant du Dictionnaire Historique des Rues du Havre est...

Félicitations au gagnant du second exemplaire du Dictionnaire Historique des Rues du Havre, offert par les Editions des Falaises.

3919139294.jpgNous avons reçu hier les ouvrages et les Editions des Falaises ont tenu leur promesse : un livre aisé, qui permet de découvrir autrement l'histoire et la géographie de notre cité. Un soin exemplaire a été pris afin de mettre en avant de la meilleure façon possible les photographies. Retrouvez un extrait du livre ici...

Un livre à retrouver dès à présent dans toutes les bonnes librairies, pour un prix réduit de 15 €. Notez dès à présent dans vos agendas le jeudi 1er décembre 2011 : Hervé Chabannes et les équipes des Archives Municipales du Havre vous recevront à la bibliothèque municipale Armand Salacrou, pour une rencontre autour du Dictionnaire, en partenariat avec La Galerne et Les Editions des Falaises.

Le gagnant donc de la semaine est : Guillaume Trahard, qui a été tiré au sort parmi les 47 bonnes réponses reçues. A la question "Dans quel quartier actuel se trouvaient les plus anciennes rues du Havre, en 1517 ?", il fallait répondre le quartier Notre-Dame.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/09/2011

JeVisAuHavre.com fête son 1 000ème article !

Cet article est le millième... Petit retour sur l'histoire de ce site.

7.jpgJeVisAuHavre.com est né en mars 2009, à partir d'un constat : les Havrais ne cessent de dire qu'il7.jpg n'y a rien à faire au Havre. Et, pire, lorsque vous demandez aux gens qui sont déjà passés au Havre ce qu'ils pensent de la ville, la réponse est trop souvent la même : "c'est moche, c'est pollué, c'est gris"... Pas vraiment l'impression de vivre dans un "ailleurs" paradisique...

Pourtant, au Havre, il existe de multiples lieux à découvrir, des associations qui font vivre les quartiers, sans que cela ne soit relayé suffisamment 7.jpgpar les médias ou la Ville. De cela, nous voulions parler.

En 2 ans, il a souvent été demandé de faire du "fait divers". Nous avons mis en effet 3 ou 4 faits divers7.jpg et le public a immédiatement répondu présent. Mais voilà, faire du "chien écrasé", nous préférons laisser cela à une Presse qui en vit.

En 2010, nous avons accru le travail de recherche et d'écriture. La Ville, la Codah, le Département, la Région, le Port du Havre : les administrations ont 7.jpgtransmis, l'une après l'autre, les informations pour leur diffusion. Ce fut parfois à force de "gueuler", certains y étant réticents, pensant que JeVisAuHavre.com servait des objectifs politiques...

Mais voilà, JeVisAuHavre.com est aujourd'hui un média lu et reconnu. Quel plaisir de se faire interpeler7.jpeg dans une fête de quartier, de se faire appeler "Monsieur jevisauhavre" par un couple de Marseillais en visite dans leur ville qu'ils ont du quitter ! Quoi de plus agréable que d'avoir des Havrais et des Havraises dire qu'ils apprécient le travail réalisé ? Non, rassurez-vous, 7.jpgles chevilles n'enflent pas, au vu de tout ce qui reste à faire en matière de communication sur Le Havre.

Sans jamais faire de publicité, le site a dépassé pour la première fois les 220 000 pages vues le mois7.jpg dernier. De 30 visiteurs la première semaine, nous dépassons actuellement les 1 300 visiteurs quotidiens, avec une croissance de près de 10% par mois... Avec toujours un 7.jpgobjectif : donner aux Havrais des idées de sortie, leur parler de leur ville, leur parler d'eux, quoi qu'ils pensent et qui qu'ils soient.

Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu dès le début le site et à ceux qui aujourd'hui l'animent à mes côtés, en particulier Philippe Brébant.

De nouvelles idées ont été proposées ; celles-ci devraient voir le jour dans les semaines à venir. En7.jpg attendant, j'entends déjà venir les 1 001ème, 1 002ème, 1 003ème article... Merci pour votre fidélité et n'hésitez jamais à indiquer vos attentes ! 7.jpgJeVisAuHavre.com existe pour et par vous.

Alexandre Cauchois, ADDPE76.

7.jpg

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

26/08/2011

Juin dans la rue... vous souvenez-vous ?

Dans les années 80 avait lieu au Havre Juin dans la rue.

Voici une vidéo qui rappellera bien des souvenirs à certains d'entre nous... Peut-être vous y retrouverez-vous d'ailleurs peut-être ?

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/08/2011

Construit au Havre pour la SNCF et mis en service en 1981, le COTE D’AZUR a été vendu

Oublié dans le bassin Freycinet du port de Dunkerque depuis près de 3 ans, le COTE D'AZUR vient d’être vendu à l’armement Emily Shipping.

UK 28 29 July 2011 233.JPGConstruit au Havre en 1980 pour la SNCF et exploité au sein du pool Sealink, il assurait le service depuis Calais et Boulogne vers Douvres et Folkestone. Prévu pour 1 500 passagers, il était le premier car ferry nouvelle génération doté de deux ponts garages, prévus pour 330 véhicules. COTE D’AZUR était le second navire du même nom à sortir des chantiers du Havre, puisque l’un de ses prédécesseur avait été exploité également sur le détroit du Pas de Calais par la SNCF dès 1951.

Passant sous les couleurs de Seafrance en 1986, il avait été reconditionné au Havre et rebaptisé SEAFRANCE RENOIR. Remplacé par le nouveau SEAFRANCE MOLIERE à l’été 2008, il avait été placé en réserve et n’a été réactivé que lors de l’incendie qui a entraîné la fermeture du tunnel sous la Manche en septembre de la même année. IlRepeint en blanc, l'ancien COTE D'AZUR est bien triste!.JPG effectua également des rotations supplémentaires pour le fret lors de l’éruption du volcan finlandais en avril 2011. Pour l’heure, l’actualité de la compagnie Seafrance qui reste très préoccupante, laisse envisager une reprise éventuelle de l’activité par un regroupement de deux armements connus sur le transmanche que sont le danois DFDS et le français LD Lines.

Prévu de naviguer dans des eaux non européenne, l’ex COTE D’AZUR qui accuse maintenant plus de 30 ans de navigation, va prochainement partir escorté sans doute du WESTERN LIGHT qui n’est autre que l’ex SEAFRANCE CEZANNE, second ferry de Seafrance, également vendu.

Texte et photos Philippe Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/06/2011

Sortir au Havre : Les Journées de la Mer

Du 8 au 13 juin ont lieu sur le littoral français les Journées de la Mer. A découvrir aussi au Havre.

le havre,journées de la mer,sortir au havre,sorties le havre,sortir,sorties,mer,fête,expositionGrand public et 3ème édition, les journées de la mer (www.lesjourneesdelamer.fr) sont ponctuées de centaines d’événements, d’expositions et d’animations visant à susciter la curiosité des Français autour des innombrables richesses maritimes. Nées du Grenelle de la mer, les journées de la mer sont initiées par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

Au Havre : exposition à l’Espace André Graillot

A cette occasion, l’espace André Graillot ouvre ses portes dans le cadre d’une exposition intitulée « De la tour François Ier au Mistral, 5 siècles de Marine de guerre au Havre». Cette exposition démarre aujourd’hui et sera visible tout l’été jusqu’au 28 août. Tarifs: 2 € - Réduit 1 € - Gratuit aux moins de 26 ans. Informations par téléphone au 02 35 25 37 39.

« De la tour François Ier au Mistral, 5 siècles de Marine de guerre au Havre »

Pour la plupart, Le Havre est avant tout un grand port de commerce et pourtant, il a été un véritable port de guerre. Créé en 1517 par François Ier qui souhaite renforcer la défense de la Seine et avoir un port opérationnel sur la Manche face aux Anglais, Le Havre se développe grâce aux actions de Richelieu, de Colbert, de Louis XVI et de Napoléon Ier jusqu’à perdre son titre de port de guerre et son arsenal sous la Restauration. Il gardera néanmoins des liens étroits avec la Marine grâce à la construction navale, aux escales, son rôle durant les guerres et ses marins célèbres. C’est une histoire riche présentée par la section havraise de l’Association des Officiers de réserve de la Marine nationale (ACORAM) en partenariat avec le GPMH, le Service du Patrimoine maritime de la Ville du Havre, l’association du Musée Maritime et Portuaire et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre.

A suivre… le 19 juin… la Fête de la réserve !

La découverte du port du Havre, à travers une composante plus environnementale, se poursuivra à l’occasion de la Fête de la Réserve, organisée à l’initiative de la Maison de l’Estuaire, le dimanche 19 juin. Cette opération permettra de présenter au grand public les différentes facettes de notre environnement estuarien. Pour cette troisième édition, le GPMH sera présent aux côtés de nombreux partenaires dont le GPMR, pour faire découvrir à chacun les actions menées en faveur de la biodiversité de l’estuaire de la Seine. Mais nous aurons l’occasion de revenir prochainement plus en détail sur le programme de cette journée !

Une information GPMH.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/05/2011

Le féminisme à l'honneur à l'Université du Havre

affiche_menu2.jpgJeudi 26 et vendredi 27 mai 2011, l'Université du Havre reçoit des personnalités d'Europe, d'Amérique du Nord et du Moyen-Orient pour traîter de "Multiculturalisme et Genre en France, Catalogne, Grande-Bretagne, Canada et USA".

Parmi les thèmes examinés : "Sexisme, homophobie et racisme", "Femmes et religion", "Réfugié-e-s, droit d'asile et genre", "Travail, genre et multiculturalisme".

Et pour mener les séances et débats, des femmes venues de Grenoble, de Toulouse, de Leicester, de Toronto, de Montréal, de New York, de Paris, d'Abu Dhabi, de Londres, de Croatie, de Nice, de Lille... Des allocutions à suivre en français et en anglais.

Retrouvez l'intégralité du programme sur le site Internet de l'Université du Havre (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

23/05/2011

Le Havre en 1930... rien n'a changé !

Ou plutôt si, tout a changé, en un éternel recommencement. Mais la lecture de ce livre peut dérouter. On le croirait écrit il y a quelques jours...

le havre, normandie, rouen, histoire, histoire du havre, histoire de la normandie"Quinze ans suffisent pour que le visiteur ait la sensation de ne rien reconnaître de ce qu'il a vu naguère ; tourné vers le large, Le Havre l'est aussi et surtout vers l'avenir et sa jeune et courte histoire s'accommode fort bien de lendemains prometteurs.

Il est devenu classique et banal d'opposer Rouen et Le Havre, exercice facile qui ne prouve rien et laisse chaque ville sur ses positions. Mais les deux cités sont proches voisines, ont des intérêts communs et peuvent toutes deux prétendre au tritre d' "avant-port de Paris".

N'est-ce pas troublant ? C'est un extrait de La Normandie pittoresque, de Charles Brisson, Paul Duval Editeur, page 87. Un livre daté du 15 janvier 1930.

La carte-postale qui illustre cet article provient de l'excellent Le Havre Photo, qui permet de redécouvrir notre ville à travers les âges et se bât aujourd'hui pour que notre cité conserve son Histoire architecturale.

Vidéo : Le Normandie au Havre en 1938.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/05/2011

Vidéos : Le Duplex quitte le quai...

La boîte de nuit aura animé de très nombreuses nuits au Havre.

L'une des dernières discothèques du centre ville par comme elle a vécu, sur les eaux calmes le jour du Havre.

Suivez le démembrement (1 vidéo de 32 secondes) puis le départ du Duplex (2 vidéos de 2min33 et 4min05), comme si vous y étiez... Un "adieu" signé Jean-Michel Harel.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/05/2011

À bord du France : séance dédicaces pour Christian Clères et Claude Villers

La Galerne reçoit les deux auteurs mercredi 18 mai 2011.

france, le france, paquebot france, paquebot, navire, pavillon français, le havre, la galerne, galerne, christian clères, claude villers, à bord du france, queen maryLe temps d’une traversée entre Le Havre et New York, les auteurs reconstituent la vie intime etfrance, le france, paquebot france, paquebot, navire, pavillon français, le havre, la galerne, galerne, christian clères, claude villers, à bord du france, queen mary quotidienne à bord du France. Les rapports de voyage, notes des capitaines et commissaires de tous les services à chaque retour, livrent une mine d’anecdotes, de faits étonnants, de détails émouvants ousavoureux. Qu’elles concernent les problèmes d’intendance, les incidents de passagers, les questions de budget, les rivalités avec le Queen Mary, elles sont drôles, désuètes, pertinentes, tendres, et constituent un reflet du quotidien à bord d’un géant des mers.

Une passionnante plongée dans les archives des croisières du paquebot, agrémentée des souvenirs personnels de Claude Villers.france, le france, paquebot france, paquebot, navire, pavillon français, le havre, la galerne, galerne, christian clères, claude villers, à bord du france, queen mary

Fils de marin -son père travaillait à la Compagnie générale transatlantique-, Christian Clères est créateur et réalisateur de nombreuses émissions et séries.

Claude Villers est quant à lui écrivain, journaliste, animateur des émissions Marche ou rêve,  Le Tribunal des flagrants délires, Marchands d’histoires. Il est également l’auteur d’une quinzaine de livres dont : France, un rêve de géant, Tempêtes en mer

Rencontre mercredi 18 mai à 18h00 au Café de La Galerne du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/05/2011

Appel à témoins : le Fort de Sainte Adresse

La Ville du Havre lance un appel à témoignages pour recueillir des informations sur le Fort de Sainte-Adresse.

Jardins Suspendus du Havre été 2010.JPGEn 2000, la Ville du Havre a acquis le fort de Sainte-Adresse pour y aménager les Jardins Suspendus. Offrant des points de vue remarquables sur la ville et l’estuaire, ce site de 17 hectares est aujourd’hui un vaste jardin dédié aux plantes. Cette réhabilitation place sur le devant de la scène ce fort qui figure parmi les rares édifices du patrimoine havrais à avoir résisté aux bombardements de 1944. Pourtant, son histoire reste mal connue.

L’histoire du fort de Sainte-Adresse peut être divisée en trois parties : sa construction au milieu du XIXème siècle, son occupation militaire et enfin son appropriation par les Havrais après son abandon par l’Armée en 1979. L’étude de la première période nécessite des recherches poussées dans les archives. Quant aux deux suivantes, elles ne peuvent être étudiées de manière satisfaisante sans le recours aux témoignages. Le recueil du patrimoine oral est donc une partie intégrante de ce travail de recherche.

Appel à témoignages

Construit au milieu du XIXème siècle, le fort de Sainte-Adresse a laissé peu de traces de son passé. La Ville du Havre désirant valoriser cet édifice, recherche toutes personnes susceptibles de lui fournir des données intéressantes pour rétablir son histoire (anecdotes, photographies, correspondances, etc.)

Vous avez connu le fort durant son occupation militaire ? Vous vous êtes promené là-bas après son abandon par l’Armée ? Vous y avez joué lorsque vous étiez enfant ou adolescent ? Vos souvenirs constituent un patrimoine précieux pour la mise en valeur de ce site exceptionnel.

Racontez-nous ce que le fort de Sainte-Adresse vous évoque par courriel à l’adresse suivante : laure.brehier.stagiaire@lehavre.fr ou par téléphone au 02 35 19 60 48.

Le fruit de cette étude sera valorisé de manière permanente dans l’une des alvéoles du fort. Havrais et touristes pourront alors prendre connaissance de l’histoire de ce lieu jusque là sujette à certains mythes et légendes.

Communiqué Ville du Havre. Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

13/05/2011

Mai, le mois des fermetures au Havre

C'est le dernier mois d'existence pour plusieurs lieux de vie havrais.

le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsAprès la discothèque Le Duplex, qui a fermé ses portes voilà quelques mois et qui est l'objet d'une démolition actuellement, deux autres endroits emplis d'histoires de Havrais et de Havraises vont s'arrêter dans les jours à venir.

Il y a d'abord le Cabaret Electric, situé à deux encablures du Duplex, qui ferme ses portes dans quelques jours. Ce week-end est donc celui de la "liquidation totale" pour l'équipe. Finis les concerts électro pop, rock, punk, déjantés et le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsdécalés. Finies, les longues heures d'entraînement pour les groupes havrais, dans ce lieu mythique de notre cité...

Et puis il y a le cinéma Les Clubs, qui le 31 mai 2011 va faire ses adieux définitifs, après 16 ans de bons et loyaux services. Le cinéma qui permettait à tous de se rendre dans les salles obscures, avec des places allant de 3 à 7,50€, pour des films récents...

Des pétitionnaires ont hurlé à la mort, affichant le mécontentement de milliers de Havrais : 1 976le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubs membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du cinéma Les Clubs", 1 589 membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du Duplex", 987 "contre la fermeture de l'espace culturel Niemeyer", sur facebook... Mais rien n'y a fait, des pages d'Histoire du Havre se tournent.

Que sera l'espace Niemeyer dans quelques mois ? Retrouvez l'article paru le 2 mai 2011 (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

08/05/2011

Le goût du Havre, un livre passionnant sur une histoire d'exception

Il y a quelques jours paraissait Le goût du Havre, aux éditions Le petit Mercure.

leHavreder.gif

Revivre l'histoire du Havre depuis le XVIème Siècle, à travers ses coeurs de vie, ses hommes et femmes : auteurs, chanteurs, photographes ou peintres incontournables ? C'est maintenant possible, en dévorant Le goût du Havre !

À l’instar de toutes les grandes villes, Le Havre s’est transformé au rythme de son histoire. Fondée en 1517 sur la rive droite de l’embouchure de la Seine par François Ier, gouvernée par le cardinal de Richelieu, dotée d’un arsenal par Colbert, la cité, dont les fortifications ont été détruites par Napoléon III, a connu un fulgurant développement au dix-neuvième siècle. Centre marchand où affluèrent négociants et armateurs, port transatlantique de première importance, ville martyre de la Seconde Guerre mondiale et emblème de la reconstruction d’après-guerre, Le Havre a inspiré les plumes les plus diverses.

Entre témoignages historiques et flâneries littéraires, cette anthologie propose une vision de l’histoire du Havre en compagnie de Bernard Alexandre, François Arago, Philibert Audebrand, Honoré de Balzac, Camille Flammarion, Léon Gambetta, Charles Louis Cadet de Gassicourt, Benoît Duteurtre, Jules Janin, Michel Leiris, Pierre Mac Orlan, Charles Nodier, Raymond Queneau, Jean-Paul Sartre, Stendhal…

Le goût du Havre, 141 pages, édition Le Petit Mercure. A retrouver dans les bonnes librairies et sur Amazon.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Le Musée Départemental des Antiquités enrichit sa collection égyptienne

Le Livre des morts fait son entrée en Seine-Maritime

egyptebalance-pesee-des-ames.jpgCrée en 1831 pour accueillir les vestiges issus des fouilles de Juliobona (Lillebonne), le Musée des Antiquités s'est enrichi depuis de nombreuses collections qui racontent la Normandie depuis 1800 avant J.-C. Il abrite notamment une remarquable collection d’objets d’arts des époques médiévales et Renaissance ainsi qu’une salle égyptienne actuellement en travaux dont la réouverture est prévue en décembre 2011. En attendant, une exposition temporaire présente une partie des oeuvres majeures et restaurées de la collection égyptienne.

L’Association des Amis des Musées départementaux de Seine-Maritime a fait l’acquisition d’une pièce désignée comme « fac-similé du papyrus Cadet » (qui représente un Livre des morts égyptien en écriture hiéroglyphique) et a décidé d’en faire don au Musée Départemental des Antiquités de Rouen. L’original, daté de l’époque ptolémaïque et conservé à la Bibliothèque Nationale de France, est particulièrement réputé pour sa qualité. Le facsimilé a appartenu à un égyptologue de renom, Alexandre Varille, élève de Victor Loret qui publia, le premier, la51zVY4AuK+L._SL500_AA300_.jpg collection d’égyptologie du musée départemental des Antiquités.

Par décision de la Commission Permanente du 2 mai 2011, le Musée Départemental des Antiquités accepte le don du fac-similé du papyrus Cadet proposé par l’Association des Amis des Musées départementaux qui lui permet ainsi d’enrichir sa collection d’objets égyptiens. En effet, la salle égyptienne, qui rouvrira en décembre 2011, permettra au public de découvrir ou redécouvrir la vie, les rites funéraires et les croyances religieuses du temps de l’Égypte antique à travers différents objets (fac-similé du papyrus Cadet, momies, sarcophages, bijoux ou encore objets du quotidien).

En savoir plus sur le Livre des morts des anciens Egyptiens : voir le livre du même nom de Grégoire Kolpaktchy, édition J'ai Lu, collection Aventure Secrête.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/05/2011

Concours Lire en Mer : 50 invitations à gagner !

salon lire en mer.jpg

Gagnez votre entrée au onzième Salon du Livre ancien et d'occasion !

Répondez par mail à la question suivante :

"Quelle est la date du départ de l'expédition Baudin, partie du Havre pour les terres australes ?"

Le mail : concours@jevisauhavre.com

Les 50 premiers à répondre correctement auront leur entrée offerte par l'association organisatrice, Rayonnement Culturel Normand !

En savoir plus sur le Salon du Livre ancien des 14 et 15 mai 2011 : voir l'article du 26 avril sur JeVisAuHavre (ici)...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

30/04/2011

JeVisAuHavre a besoin de vous !

JeVisAuHavre Vous ouvre les portes de son association...

le havre la nuit.JPGAfin de poursuivre sa diffusion, l'association qui gère JeVisAuHavre.com, l'ADDPE76, vous propose d'en devenir vous aussi membre. Cela permettra de l'aider financièrement (adhésion de 20€ par an), de nous rencontrer plus souvent et de discuter de vos attentes, de vos centres d'intérêts... Et, si vous le souhaitez, de participer en écrivant de temps en temps des articles.

Comment adhérer ?

Téléchargez simplement le bulletin d'adhésion (ici), imprimez-le et envoyez-le par courrier à l'ADDPE76 avec un chèque de 20€, à l'adresse indiquée sur le bulletin d'adhésion. Le Bureau de l'association valide votre adhésion dans les jours qui suivent et vous en êtes informés immédiatement. Vous recevez également un reçu pour votre adhésion.

A quoi ça sert ?

 - D'abord à soutenir l'un des médias les plus lus au Havre (plus de 100 000 pages vueslogo ADDPE ok.gif chaque mois). Et surtout de faire que JeVisAuHavre.com continue d'être 100% gratuit au quotidien.

 - A participer, si vous le souhaitez, à la vie de votre site JeVisAuHavre.

 - A rencontrer régulièrement les autres membres de l'association et à échanger sur Le Havre, sa vie et ses multiples facettes.

Vous voulez plus d'informations ? Contactez-nous par mail ( jevisauhavre@yahoo.fr ) ou par téléphone au 06.62.01.65.80 (Alexandre Cauchois).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |