Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2009

L'E10, un nouveau carburant "écolo"

e10.gifLe 1er avril un nouveau carburant fera son apparition dans nos stations service. Qualifié d'écolo, il ne satisfait pas les écologistes.

Composé de Sans-Plomb 95 et au maximum de 10% d'éthanol (tiré de la betterave, des cannes à sucre ou des céréales), le carburant E10 se veux écologique. Les véhicules immatriculés à partir de l'an 2000 seules pourront l'utiliser, ce qui représente un parc de 9 millions d'automobiles en France.

La France s'est fixée pour objectif d'atteindre 10% de biocarburants à l'horizon 2015, soit 5 ans avant le reste de l'Union européenne. Et l'E10 a des objectifs ambitieux : 80% des ventes à essence doivent l'utiliser d'ici la fin de l'année. La mort du Sans-Plomb 95 ?

Plusieurs problèmes se posent avec ce nouveau carburant : d'abord son prix, ensuite son côté "écolo" discuttable. Pour les économies, vous aurez l'occasion de réaliser une petite affaire à la pompe, puisque l'E10 doit être moins cher que le SP-95 de quelques centimes. Sauf que la consommation n'est pas la même : l'E10 fait consommer 1,7 % de carburant en plus. Le passage à l'E10 est dès lors difficile à justifier côté porte-monnaie.

Reste l'écologie. Là encore le débat n'a pas fini de faire couler de l'encre. Les défenseurs de l'environnement savent en effet que pour produire de l'éthanol il faut utiliser beaucoup d'eau, que les engrais et pesticides servent à cette culture intensive et qu'enfin l'ensemble des véhicules utilisés pour sa production et sa distribution (tracteurs, camions) dessert la cause écologique. De fait, des études sérieuses ont démontré que le biocarburant n'a un impact que très limité sur l'effet de serre.

Votre véhicule est-il compatible avec l'E10 ? Visitez le site mis en place par le Gouvernement pour le savoir.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Le groupe CMA CGM lance ses Journées de l’environnement

Composante à part entière de la stratégie du groupe, véritable valeur d’entreprise, la protection de l’environnement constitue pour CMA CGM un enjeu majeur.

porte conteneurs cma cgm.JPGLe groupe s’est engagé depuis plusieurs années dans une stratégie environnementale globale, définie par son Président, Jacques R Saadé, et pilotée par le Comité Environnement. Cet engagement en faveur de l’Environnement se traduit par la mise en œuvre d’éco-actions visant à minimiser l’impact des activités du groupe et à accompagner le développement de nouveaux modes de transport plus écologiques.

Les éco-actions du Groupe répondent à 4 objectifs principaux :
1. Lutter contre le changement climatique, œuvrer pour la réduction des émissions atmosphériques, qu’il s’agisse de la modernisation de la flotte des navires, de réduction de leur vitesse ou d’amélioration de la qualité du fuel.

2. Préserver l’environnement marin, grâce notamment à une gestion écologique des eaux de ballast, l’utilisation de peintures de coques non toxiques et le tri des déchets dans le cadre du programme « navires vert ».

3. Proposer des solutions écologiques, avec le déploiement de conteneurs innovants et éco-efficients et la diversification dans le transport intermodal en alternative au transport routier.

4. Développer une culture environnementale, sensibiliser les salariés aux bons gestes à adopter au quotidien et lancer un programme de formations accessibles à tous les collaborateurs.

A l’occasion de la semaine nationale du développement durable, le Comité environnement a décidé d’organiser 3 jours de sensibilisation pour l’ensemble de ses collaborateurs de Marseille et du Havre en lançant « Les Journées de l’environnement CMA CGM », du 1er au 3 avril.

Source. Photo porte-conteneurs CMA CGM sous Copyright JevisauHavre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/03/2009

Une heure pour la planète

Aujourd'hui, de 20H30 à 21H30... Eteignons nos lumières !

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Semaine du Développement Durable du 1er au 7 avril 2009

semaine du développement durable 2009.jpgLa semaine du Développement Durable au Havre.

Exposition, animations, démonstrations, visites, conseils vous permettront d'apprendre à faire des économies sans perdre de confort.

Visitez dans le Forum de l'Hôtel de Ville une maison exemplaire. Découvrez quel énergivore vous êtes en répondant aux questions dissimulées sur l'exposition, adoptez la zen attitude en vous initiant au Feng Shui et au Tai Chi Chuan...

Lieu : 68, rue Gustave Flaubert, Le Havre, du 1er au 7 avril.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/03/2009

Le 28 mars 2009, éteignons nos lumières une heure !

Appel de la WWF : ce samedi, de 20H30 à 21H30, éteignons les lumières.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

23/03/2009

Hervé Kempf en Seine-Maritime

eco-choix.jpg

L'association Eco-Choix invite Hervé Kempf le 27 mars 2009.

"Pour sauver la planète, faut-il sortir du capitalisme ?" Hervé Kempf en débattra le 27 mars à 20h30, à la salle des expositions de Saint-Romain de Colbosc.

Pour obtenir plus de renseignements, contactez l'association Eco-Choix par mail ou rendez-vous sur le site Internet de l'association.

En savoir plus : Hervé Kempf est un journaliste et écrivain français. D'abord journaliste scientifique pour Science et Vie Micro, le choc de la catastrophe de Tchernobyl le pousse à se consacrer aux questions écologiques. Après avoir fondé Reporterre, travaillé pour Courrier International et La Recherche, il se spécialise sur les questions énvironnementales au journal Le Monde et reste proche de la mouvance altermondialiste.

Dans Comment les riches détruisent la planète, il souligne les liens entre crise sociale et la crise écologique et tente d'expliquer pourquoi aucune solution décisive n'est mise en place pour remédier à la seconde au sein de nos sociétés contemporaines. Suite au succès de cet ouvrage traduit en plusieurs langues, il approfondit sa réflexion dans Pour sauver la planète, sortez du capitalisme, livré axé sur le système capitaliste.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

22/03/2009

Grenelle de l'Estuaire : prochaine réunion publique

grenelle de l'estuaire.jpgProchaine réunion publique du Grenelle de l'Estuaire :

Mardi 14 avril 2009, de 18h00 à 20h30, au Théâtre de l'Hôtel de Ville du Havre : "Santé et environnement". Avec la participation du Professeur Henri Joyeux, Chirurgien-cancérologue à la Faculté de médecine de Montpellier, spécialiste en nutrition, alimentation et cancer. L'entrée est libre et gratuite.

Afin de pouvoir y participer, pensez à réserver votre place dès à présent, au 02 35 22 24 76. Le nombre de places est limité. Plus d'informations sur le site du Grenelle de l'Estuaire. Pour mieux comprendre le rôle et les moyens d'action du Grenelle de l'Estuaire, consultez le journal du Grenelle.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/03/2009

La Semaine sans pesticides

semaine_sans_pesticides_2009.jpgDu 20 au 30 mars 2009 a lieu dans plusieurs pays la Semaine sans pesticides. Une initiative suivie en Seine-Maritime par les associations Eco-Choix et CPN Hérissons-nous.

Au menu, théâtre de rue, stand et distribution d'un jeu de l'oie nommé "pouah les pesticides", financé par Nature et Découvertes, Marché Bio et Eco-Choix.

A découvrir :

- le 2 avril, au marché de Montivilliers, de 10h00 à 12h00 ;

- le 7 avril, au marché de Montivilliers, de 16h30 à 18h00 ;

- le 18 avril, au marché de Saint Romain de Colbosc, de 10h00 à 12h00 ;

- le 17 mai, à la fête des jardins de Saint Gilles de la Neuville, de 10h00 à 17h00.

Plus d'informations auprès d'Alain Cantais, au 02 35 20 19 57.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Frey Méthanergy s'implante sur la zone portuaire du Havre.

Le magazine L'Usine Nouvelle révèle que la branche spécialisée dans la valorisation du biogaz du groupe Frey Nouvelles Energies (développeur, investisseur d'électricité à partir de sources d'énergies renouvelables) va s'implanter dans la zone portuaire du Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

11/03/2009

L'éolien investit la côte havraise

Les municipalités de Cauville, d'Octeville, d'Heuqueville et de Saint-Jouin finalisent le grand projet d'installation d'éoliennes sur la côté normande.

P3210668.JPGPour rappel, en 2003 le Port Autonome du Havre avait refusé à l'entreprise SiiF Energies l'implantation d'une ferme d'éoliennes sur la digue du terminal pétrolier d'Antifer. Ce projet, qui avait été validé par la Préfecture, aurait permi l'installation de 5 éoliennes, pour une capacité globale de 12 Mégawatts et un investissement de 13,8 millions d'euros.

Ce sont en définitive 52 éoliennes qui vont être implantées, pour un investissement de près de 700 millions d'euros. En retour, cette ferme d'éoliennes devrait fournir 260 Mégawatts. Une installation importante puisque l'ensemble devrait prendre place sur 10 kilomètres, dans une bande de 1,5 kilomètres.

Le parc éolien s'élargit lentement en Seine-Maritime, à l'instar des éoliennes déjà installées à Fécamp (photo).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

10/03/2009

La pollution en baisse en Haute-Normandie en 2008

“Air Normand", qui veille à la qualité de l'air en Haute-Normandie, indique que la pollution atmosphérique par dioxyde de soufre (SO2) a fortement baissé en 2008. Une excellente nouvelle pour nos poumons !

P4041106.JPGRouen et Le Havre bénéficient d'une baisse significative du taux de SO2 par mètre cube d'air : alors qu'il était d'environ 20 microgramme à la fin du Siècle dernier, il n'est plus aujourd'hui que de 4 à 8 microgrammes. Les villes qui accueillent les émetteurs industriels les plus pollutants (citons en tête Gonfreville-l'Orcher, Notre-Dame-de-Gravenchon et Petit-Couronne), bien que toujours très polluées, bénéficient également de cette baisse.

Le rapport révèle également que les épisodes de pollution marqués par une surabondance de particules dans l'air ambiant ont diminué de moitié en un an (4 contre 8 en 2007).

Si les pollutions industrielles sont inférieures, la pollution automobile n'a quant à elle en aucun cas diminué. Et gageons que les primes à l'achat de véhicules fonctionnant au diesel ne fera qu'empirer cette triste situation.

Photo sous Copyright.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |