30/03/2012

Homosexuel au Havre : interview du maire du Havre

Edouard Philippe a répondu, comme les maires de Caen et de Rouen, aux questions sur la communauté homosexuelle dans la ville, posées par le site GayNormandie.com. Extraits.

gaynormandie.gifGaynormandie : Pensez-vous qu’il est facile de vivre pleinement son homosexualité au Havre, sentez-vous les gays et les lesbiennes de votre ville épanouis ?

Edouard Philippe : Sincèrement j’ai l’impression que oui (...) même si la société française, dans sa globalité, a beaucoup avancé sur cette question de l’homosexualité, il reste encore beaucoup à faire, que ce soit au Havre ou ailleurs.

Gaynormandie :  Ressentez-vous des problèmes d’homophobie dans votre ville ?

Edouard Philippe : Il ne m’a pas été rapporté de faits de violences homophobes délictueux. (...) L’homophobie, ce sont aussi des mots blessants, des rejets, des regards de travers etc… Il nous appartient, à nous élus, mais aussi à l’ensemble des Havrais de créer un contexte de liberté et de respect pour que notre ville soit la plus agréable possible pour toutes et tous.

Gaynormandie :  Il n’y a pas beaucoup voire pas du tout d’association LGBT au Havre. Qu’en pensez-vous ?

Edouard Philippe : Je ne sais pas pourquoi ces associations ne sont pas présentes au Havre. Mais, si elles souhaitent s’implanter, elles seront les bienvenues.

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur GayNormandie.com.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/03/2012

2012, année de Liberté : le voeu d'Amnesty International

 Le 21 mars 2012, Mohammad Sadiq Kabudvand a célébré son cinquantième anniversaire dans une geôle iranienne.

mohammad-sadik-kabudvand.jpgLe 21 mars est aussi le jour de Norouz, nouvel an persan et traditionnellement jour de célébration familiale  en Iran, un jour où tous les espoirs sont permis !

Le crime de Mohammad Sadiq Kabudvand ? Avoir osé s’élever, osé dénoncer le sort infligé aux kurdes d’Iran, osé imaginer un Iran où tous bénéficieraient des même droits, où toutes les cultures pourraient vivre ensemble. C’en était trop et ce militant infatigable a passé les 5 dernières années en prison. Il est aujourd’hui gravement malade et les autorités pénitentiaires lui refusent le traitement chirurgical que son état requiert. Mohammad Sadiq Kabudvand, défenseur des droits humains, voit ses droits réduits à néant.

Amnesty International demande sa libération immédiate et inconditionnelle.

Être un défenseur des droits humains aujourd’hui en Iran est une activité à risque. L’emprisonnement, la torture, les procès inéquitables attendent celles et ceux qui osent dénoncer ou s’opposer. Avocats, artistes, journalistes, militants de minorités, bloggeurs, sont autant de cibles de la chape de plomb qui s’abat sur l’Iran. Des lois de plus en plus restrictives contrôlent et limitent l’accès à l’information, les échanges d’idées et les initiatives de rassemblement de la société civile.

Aujourd’hui mobilisons-nous pour faire de cette nouvelle année persane l’année de la liberté pour Mohammad Sadiq Kabudvand et une année de respect des droits humains en Iran !

Les personnes souhaitant s’associer à cette campagne peuvent rencontrer les membres d’Amnesty International chaque mercredi de 18h00 à 19h00, au 39 rue Jean Jacques Rousseau (local de Médecins du Monde).

Renseignements : Amnesty International – Le Havre, 39 Rue Jean Jacques Rousseau Le Havre. Par mail à : amnesty.lehavre@gmail.com ou téléphone : 06.79.46.49.60.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/03/2012

Un projet d'éolien offshore dévoilé

le havre, éolien, éoliennes, dieppe, fécamp, courseulles sur mer, énergie, écologie, économie, économie d'énergie, emploiLe Havre devrait recevoir deux usines, pour un développement des éoliennes en mer, à proximité de Fécamp, Dieppe et Courseulles-sur-Mer.

Un parc d'environ 125 éoliennes va être déployé sur les 3 sites de Seine-Maritime et du Calvados, produisant 600 à 700 MW. Ce qui correspond à la production d'un réacteur nucléaire. L'investissement prévu est de près de 9 Milliards d'Euros.

Au Havre, 2 usines vont produire le matériel : l'une les pales d'éoliennes, l'autre les nacelles. A l'état de projet, l'activité doit avoir l'approbation du gouvernement pour débuter son déploiement. A terme, 6 000 emplois devraient être créés.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Hervé Martel prend la Direction du Grand Port Maritime du Havre

Hervé Martel, quarante-six ans, a été nommé Président du Directoire du Grand Port Maritime du Havre (GPMH).

gmph.jpgDirecteur Général de Ports de Paris depuis septembre 2009, Hervé Martel remplace Laurent Castaing, récemment nommé Directeur général de STX France. En prenant la Direction de l’autorité portuaire havraise, Hervé Martel affiche clairement sa volonté de poursuivre l’action menée dans le cadre du projet stratégique du GPMH :"C'est pour moi un plaisir de prendre la présidence du directoire du GPMH. Le port du Havre a aujourd'hui toutes les cartes en main pour s'affirmer comme une place portuaire fiable et compétitive à même de proposer aux armateurs et chargeurs les meilleurs services. Laurent Castaing me laisse un établissement en ordre de marche, je sais que nous partagions les grandes orientations stratégiques et j'aurai à coeur de poursuivre leur mise en oeuvre. Après deux ans et demi, très riches et trop brefs, à la tête de Ports de Paris, c'est aussi pour moi l'occasion de poursuive la mise en place du GIE HAROPA présidé par Philippe Deiss pour faire de l'axe Seine un système de transport global à l'échelle européenne."

Né en 1965, marié et père de deux enfants, Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées (1989), titulaire d’un DEA en « Economie des Transports » (1991) et d’un Mastère en Management Public (1999), Hervé Martel a débuté sa carrière au Port de la Réunion en 1989. De 2001 à 2004, il occupe le poste de directeur de l’agence portuaire Seine-Amont au Port Autonome de Paris et chef de l’arrondissement pour le Service Navigation de la Seine. Il rejoint ensuite, en 2004, la Direction Départementale de l’Equipement de Seine-et-Marne en tant que directeur adjoint chargé des infrastructures et des transports. De 2006 à 2007, il exerce la fonction de sous-directeur des transports maritimes et fluviaux avant de rejoindre le cabinet du Ministre d’Etat comme conseiller technique en charge des ports et des transports maritimes et de l’aviation civile. Il s’est notamment occupé de la réforme des ports maritimes. Il était depuis septembre 2009, Directeur Général de Ports de Paris.

Communiqué, photo Le Havre Port.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/03/2012

Ils nettoient la plage du Havre... bénévolement

Demain, des bénévoles qui ne se connaissent pas forcément vont se retrouver sur la plage du Havre pour nettoyer.

initiatives-océanes1.jpgUne initiative que l'on doit à Astride Rousseau, sur le site Initiatives Océanes (à retrouver ici).

Rendez-vous donc demain, dimanche 25 mars 2012, sur le parking de la plage, en face du manège. Les consignes : "Prenez vos sacs poubelle, vos gants, vos enfants, vos chiens... Et si le temps le permet, pourquoi ne pas ramener des chips, cakes it cie pour un petit pique-nique après ? Mais surtout votre bonne volonté..."

Et félicitations pour ce bel exemple de solidarité !

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Alfred Trassy-Paillogues "en a assez"

Dans un communiqué, le Secrétaire départemental de l'UMP Alfred Trassy-Paillogues clame "J'en ai assez !" Egratignant au passage tout le monde... ou presque.

2097621162.jpg"J'en ai assez !

J'en ai assez de cette "bien pensance boboïsante" qui nous reproche presque de ne pas avoir arrêté plus tôt le monstre des tueries de Toulouse et Montauban.

J'en ai assez de ces donneurs de leçons qui considèrent les délinquants comme des "victimes de la société" et qui, la plupart du temps oublient, les vraies victimes.

J'en ai assez de ces experts et commentateurs en tous genres qui y vont du "Monsieur Mérah" par ci, "Monsieur Mérah" par là… qui l'appellent le "tireur présumé"… la présomption d'innocence a ses limites dans une telle horreur.

J'en ai assez de ces intellectuels qui nient le risque de communautarisme, qui pensent que la "pédagogie molle" peut tout résoudre. Je ne suis pas sûr qu'un animateur de quartier jouant au football avec des salafistes intégristes permettrait de les faire rentrer dans le rang.

J'en ai assez de cette présentation par les médias d'"un jeune au visage d'adolescent" qui tendrait à le rendre sympathique.

J'en ai assez de cette naïveté, de cet angélisme qui expliquent tout, qui pardonnent tout… qui anesthésient notre société au point de lui faire oublier ses valeurs, les valeurs de la République, les valeurs de la France.

Heureusement l'efficacité du Président de la République et du Gouvernement, du Ministre de l'Intérieur et des unités d'élite ne nous fait pas perdre tout espoir mais au contraire nous invite à relever la tête."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

23/03/2012

Les Havrais ont du coeur... qui bat pour sauver des vies

Ce jour, l'Etablissement Français du Sang (EFS) a recueilli 409 dons au sein du Magic Mirrors du Havre.

Les équipes se sont succédées de 9h00 à 21h00 pour collecter les poches de sang, qui permettront de sauver des vies. Le résultat dépasse les attentes des organisateurs : 409 dons en une journée, dont 117 ont été réalisés par de nouveaux donneurs. Bravo et féliciations aux donneurs et organisateurs !

Parmi les participants, citons les équipes de l'EFS de Rouen et du Havre, les clubs Rotary du Havre et de Montivilliers, la trentaine d'étudiants de Saint-Jo Sup, Michaël Lothelais, magicien, et l'équipe d'I Love LH. Un travail d'équipe donc, pour un résultat d'une qualité exceptionnelle !

DSC00383.JPG

DSC00385 2.jpg

DSC00389.JPG

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Jean-Yves Besselat, député Havrais, est décédé

A 68 ans, le député UMP de la 7ème circonscription, Jean-Yves Besselat, est décédé ce matin d'une longue maladie.

248512359.JPGLes drapeaux sont en berne au Havre, endeuillé depuis ce matin. Jean-Yves Besselat était en effet élu depuis 1995, succédant à Antoine Rufenacht. Passionné du monde maritime, il avait entre autre travaillé sur le dossier des Autoroutes de la mer. Il devait par ailleurs participer à la signature de l'un de ses dossiers, la nouvelle Ecole de la Marine Marchande, ce matin. Il luttait depuis plusieurs années contre la maladie.

Le maire du Havre, Edouard Philippe, devient donc provisoirement député sortant, les élections ayant lieu en juin.

Quelques réactions politiques (mise à jour au fur et à mesure) :

 - Edouard Philippe

 - Antoine Rufenacht

 - Catherine Troallic et Matthieu Brasse

 - Marc Migraine

 - Bernard Accoyer

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Laurent Fabius au Havre, pour 100 jours de Présidence

Le député de Seine-Maritime a présenté, au-delà d'un simple programme, la manière que devra utiliser François Hollande pour diriger, s'il est élu.

DSC00370.JPGAprès un passage à Sciences-Po au Havre pour parler de la place de la France dans l'Europe et dans le monde, Laurent Fabius s'est rendu hier soir dans une salle communale pour parler du projet présidentiel socialiste.

Aux côtés des candidats aux législatives, Laurent Logiou, Nada Afiouni, Catherine Troallic et Matthieu Brasse, l'ancien Premier ministre a tenté le jeu de la vérité, devant un public de 200 Havrais et Havraises. "Sans que la Presse locale n'en ait parlé, alors que l'information de l'annulation au même moment d'une réunion UMP a quant à elle été relayée", indique Matthieu Brasse, Secrétaire de section du Parti Socialiste.

C'est donc d'abord à un véritable cours magistral, la Salle Cassin devenant l'espace de 2 heures uneDSC00377.JPG sorte d'amphithéâtre, que Laurent Fabius a donné. Car son sujet, il le maîtrise parfaitement et tient à l'exprimer, même si la technicité rend parfois difficile le contenu pour l'assistance. "A la demande de Martine Aubry", rappelle-t-il, il a été chargé de "travailler sur le projet socialiste". Cela a été "réalisé avec des responsables socialistes et des experts."

Le quinquennat voulu par la Gauche se décompose donc en "3 périodes : de mai 2012 au 15 juin 2012, soit aux Législatives. Une période sans Assemblée Nationale, qui vise à constituer le gouvernement et à préparer le travail. Une seconde, qui va de la constitution de l'Assemblée Nationale à juin 2013 et une troisième de juin 2013 à la fin du quinquennat." Un programme qui "n'est pas figé, mais défini ; il arrivera en effet un certain nombre d'événements que l'on ignore d'ici-là". L'ancien Premier ministre a ainsi expliqué les mesures qui attendent les Français, de la composition de gouvernement au prix du gaz et de l'électricité, de l'augmentation du SMIC à la dette de l'Etat, du G20 à la Loi de finance rectificative, de l'état de l'Union Européenne à l'éducation, etc. Un discours très technique, donc.

Une première pour le PS

DSC00384.JPG"Ce travail n'a jamais été effectué avant : en 1981 nous n'avions aucune expérience de l'Etat. En 1988, François Mitterand étant le président sortant, cela n'avait pas été fait." Et par la suite non plus... Jusqu'à aujourd'hui. "Nous avons pris le temps de réfléchir au contenu précis des mesures et à la méthode de gouverner. L'objectif est que les personnes qui seront chargées de diriger le pays aient les dossiers prêts sur tous les sujets." En effet, estime Laurent Fabius, "Les personnes qui vont voter pour le changement veulent que le changement soit préparé et appliqué."

Les attaques contre Nicolas Sarkozy

Matthieu Brasse a donné le ton : "Je vous invite également à lire le programme de la Droite. D'ailleurs, si vous le trouvez, envoyez-nous le, ça sera une première, puisqu'ils n'en ont pas". Et Laurent Fabius a poursuivi à de multiples reprises : "Déontologie et Sarkozy, ça rime mais ça ne rime pas vraiment", ou "François Hollande va baisser son traitement et celui des ministres de 30%, à contrario de l'ancien président, qui s'est octroyé une modeste augmentation de 172%." Il soutient par ailleurs qu'à la demande de Nicolas Sarkozy "il y a aujourd'hui toute une série d'entreprises qui retiennent les licenciements et qui les appliqueront après les élections." Quant au Conseiller territorial, qui doit remplacer Conseiller général et Conseiller régional, il le nomme l'"homo-sarkozykus" et annonce sa disparition.

Il soupçonne également le président de "maux" à découvrir : "quand on fera le bilan des années Sarkozy, on verra des choses qu'on ne voit pas encore". Et ses bras droits ont également le droit à leurs pics : "Madame Alliot-Marie et Alain Juppé on serré des mains, se sont faits inviter par des hommes comme Kadhafi ou Bachar El Assad". Sur la politique étrangère justement, il note que "des chefs de gouvernement" parlent de Nicolas Sarkozy avec cette formule : "Il est énergique, mais on ne peut pas compter sur lui".

Des questions/réponses pour le jeu de la véritéDSC00374.JPG

Au terme de son allocution, Laurent Fabius s'est livré au jeu des questions/réponses. Infirmier libéral, retraité, père d'un garçon autiste, femme en emploi à temps partiel ont ainsi pu poser des questions sur leur situation propre. Auxquelles l'invité a répondu en détails.

La question la plus délicate et peut-être la plus attendue dans ce jeu aura été politique. "Je voudrais parler de tous ceux qui ont été mis en examen mais qui gouvernent, comme Monsieur Juppé. Monsieur Hollande fera-t-il comme Monsieur Sarkozy en plaçant ses petits copains, même condamnés par la Justice ?" La réponse de Laurent Fabius : "D'abord, si Sarkozy est libre, c'est-à-dire qu'il n'est plus président, il est inéligible. (...) Il ment comme il respire. François Hollande appliquera un programme clair : les élus qui ont été condamnés seront inéligibles pendant 10 ans. C'est d'autant plus méritoire que ça peut concerner aussi certains socialistes." Une réponse qui s'est soldée par des applaudissement nourris.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Urgent - Don du sang aujourd'hui au Havre

394882_410700445613891_191593457524592_1769595_988900262_n.jpg

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

17/03/2012

Images de la démolition de la maison d'arrêt du Havre

Vidéo de Jean-Michel Harel

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/03/2012

Législatives au Havre - Envie de mordre à droite

Droite et Centre droit ont présenté un front commun pour le lancement des campagnes législatives havraises.

DSC00300.JPGCe soir avait lieu Salle François Premier la soirée de lancement des candidats UMP sur les 7ème et 8ème circonscriptions de Seine-Maritime. Edouard Philippe a ainsi présenté son suppléant pour la 7ème, Jean-Louis Rousselin, maire d'Octeville-sur-mer. La parité ne sera donc pas appliquée. Sur la 8ème circonscription, où Agathe Cahierre avait réussi l'exploit d'être au second tour en première position devant le candidat communiste, c'est sa fille, Agnès Canayer qui prend le relais, assistée de Daniel Ozanne. Les deux candidats oeuvrent déjà ensemble comme Adjoints au maire du Havre.

On notera l'unité, dans les rangs de la Droite et du Centre droit. Le maître de cérémonie était en effet Florent Saint-Martin et l'on a noté la présence d'Hubert Dejean de la Batie, adjoint Nouveau Centre au maire de Sainte-Adresse. L'assistance était quant à elle nombreuse issue du bercail UMP local. Absent remarqué, Jean-Yves Besselat, député sortant de la 7ème circonscription, dont une lettre a été lue par le Sénateur Patrice Gélard. Il y rappelait "toute la confiance" qu'il porte à Edouard Philippe, à qui il "apporte un soutien total et sans faille".

DSC00293.JPGAgnès Canayer, dont les chances de gagner l'élection sont assez maigres, s'est dite "prête à grignoter des parts de marché". "J'ai envie d'y aller, envie de mordre le gateau", a-t-elle soutenu devant les quelques 200 militants présents. Parmi ses thèmes de campagnes, elle met en avant "le développement du Port du Havre", l'aide "aux familles dans leurs nouvelles formes", "l'emploi, l'éducation des jeunes", "le développement de l'axe Seine, la LNPN, l'essor des ports normands" et "le logement décent". Elle a raconté sa rencontre avec Jean-Paul Lecoq, député sortant, qui lui a indiqué "C'est génétique de vous envoyer dans les coins les plus difficiles", à quoi elle a rétorqué "C'est parce que nous sommes les meilleures."

Quant à Edouard Philippe, il apporte son soutien inconditionnel à Nicolas Sarkozy et le répète. DSC00297.JPGEgratignant au passage les concurrents. François Bayrou ? "Il nous emmène dans une impasse". Marine Le Pen ? "Antidémocratique, elle ne propose aucune solution". Jean-Luc Mélenchon ? "Révolutionnaire d'opérette", il "a essayé de truquer avec le socialiste un résultat de primaire socialiste". Eva Joly ? "Après l'élection présidentielle, elle sera éva-porée". Quant à François Hollande, les critiques ont été pléthore lors de son allocution. Reste Nicolas Sarkozy, qui a "les idées les plus courageuses, les plus réalistes, les plus vraies. Ce sont les seules qui permettent de préparer l'avenir." Et s'il lui reconnait des défauts, c'est pour mieux vanter ses mérites : "on peut ne pas l'aimer. On DSC00298.JPGpeut lui reprocher d'avoir ouvert trop de chantiers, de ne pas en cinq ans avoir conclu tous les dossiers. On peut lui reprocher des comportements. Mais on ne peut pas lui reprocher une volonté d'acier (...) on peut lui reconnaitre ne jamais avoir placé notre pays dans une situation de blocage. Notre pays n'a jamais été bloqué par les grèves en 5 ans. Et il a une incroyable capacité d'action quand ça va mal."

Le maire du Havre est confiant. Le cumul des mandats de maire et de député n'est d'ailleurs pas génante, pour l'UMP havraise : "Les maires de Rouen et de Caen sont déjà députés", a ainsi souligné Jean-Luc Rousselin. Député-maire ? Une évidence donc pour la Droite havraise.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Mode - Les Habilleuses défilent à Auchan Mont-Gaillard

373017_297956973608404_1431426159_n.jpgLes Habilleuses font leur défilé dans la Galerie marchande d'Auchan Mont-Gaillard.

Le défilé se fait en partenariat avec l'Association des Paralysés de France (APF) et Ekité. Les mannequins de choc vont vous faire rêver avec leur tenue chic. Vous allez voyager au Japon, à travers les océans et swinguer sur des airs de rock !

Rendez-vous le samedi 31 mars dès 14h30.

En savoir plus...

Les Habilleuses est une association fécampoise, qui travaille à la création d'accessoires et de vêtements adaptés aux personnes en situation de handicap. Les missions de l'association sont :

- La recherche et le développement de la création vestimentaire et d’accessoires spécifique aux problématiques rencontrées par les personnes à mobilité réduite.

- La promotion et la diffusion de ses créations en participant ou créant  des animations visant le bien-être ou l’inclusion des personnes à mobilité réduite.

- La création de lien social en favorisant rencontre, échange et dialogue autour de la récupération et réutilisation, détournement des textiles.

- Étudier, choisir et mettre en œuvre un type de société adapté à la production et la commercialisation d’une ligne de vêtements afin de favoriser au mieux l’emploi des femmes en difficulté.

Plus de renseignements au 02 35 27 93 50.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

15/03/2012

Théâtre - Le Manège, par la Cie Ici & Maintenant

La Compagnie Ici & Maintenant propose un spectacle amateur de qualité, les 23 et 24 mars 2012 au Poulailler du Havre.

Flyer_Le_manege_144x202.jpgLe Manège, comédie de Florian Zeller - Marie a proposé à Nicolas, son ex, de le dépanner pour quelques jours en lui laissant son appartement le temps d'un week-end. "Fais comme chez toi", lui a-t-elle dit. Mais voilà qu'il s'incruste. Impossible de le jeter dehors. Il est "chez lui", et même, il y reçoit Adeline ! Pour un peu c'est elle qui passerait pour une intruse. Puis, quand Stéphane, son nouveau fiancé, se présente, les rôles deviennent interchangeables...

Mise en scène : Éric Damois - Lumières : Olivier Martinez - Avec : Anne-Marie Ducret (Marie), Jean-François André (Nicolas), Agnès Béthune (Adeline), Éric Fauquant (Stéphane)

Vendredi 23 et samedi 24 mars 2012, à 20h30 au Poulailler, 7 rue du Général Sarrail au Havre. Réservations et informations au 02 35 43 32 10.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Le MAGazine de l'Office de Tourisme du Havre 2012, à lire en ligne

Le Havre, in french, of course, or in english...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |