Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2014

2008 - 2014 : évolution des forces politiques au Havre

Ce 23 mars 2014 restera historique au Havre, pour plusieurs aspects.

Elections-municipales-2014-a-Paris.jpgD'abord, il y a la victoire incontestable du candidat UMP et maire sortant, Edouard Philippe. Il l'emporte ainsi dès le premier tour avec 52,04% des voix. Un score que son mentor, Antoine Rufenacht, n'a jamais réalisé avant lui.

Le deuxième gagnant de cette élection havraise est l'abstention. Ainsi, les quelques 62 801 votants de 2008 sont devenus 53 209 en 2014. Soit une perte de 9 592 votants en 6 ans. Ces pertes de voix se retrouvent ainsi dans les chiffres :

 - Edouard Philippe, - 2 606 voix par rapport à son prédécesseur Antoine Rufenacht  pour la Droite. C'est donc bel et bien une victoire, mais gagnée d'abord grâce à l'abstention.

 - Nathalie Nail, - 9 486 voix en comparaison avec Daniel Paul pour le PCF. Pour la première fois le Parti Communiste, ancien gestionnaire historique de la Ville, se voit passer second dans une élection municipale derrière le Parti Socialiste, se présentant pourtant pendant toute la campagne comme le groupe du "Rassemblement" à Gauche.

 - Camille Galap, - 1 331 voix sur Laurent Logiou et Eric Donfu pour la Gauche apparentée PS. Le candidat Socialiste n'a aucunement gagné les suffrages recherchés par les instances rouennaises du parti.

 - Damien Lenoir, + 4 441 voix par rapport à Philippe Fouché-Saillenfest pour le FN. Il réalise là le meilleure score jamais obtenu au Havre pour le parti de Marine Le Pen, surfant sur la vague comme la majorité des candidats Frontistes.

 - Magali Cauchois, - 1 074 voix en comparaison avec François Leroux et Allain Guillemet pour l'extrême Gauche.

Le troisième événement de la journée est bien entendu l'entrée par la grande porte du Front National, qui multiplie par plus de 2,8 son nombre de voix. Il gagne ainsi 4 sièges au Conseil municipal du Havre.

Quant aux votants, ils ont également choisi d'avantage le vote blanc. Celui-ci fait ainsi un bond de plus de 76%. Signe que les candidats ne semblaient pas correspondre aux attentes des Havrais, ce chiffre s'ajoutant à un taux d'abstention jamais vu auparavant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/09/2013

Primaires à gauche : la bataille au plus fort sur Internet

Primaire4.pngLes primaires des municipales havraises, qui verront leur apogée les 13 et 20 octobre, trouvent leur public sur les réseaux sociaux. JeVisAuHavre compte les points.

Trois candidats sont en compétition au Havre : Camille Galap, Armand Legay et Laurent Logiou. Deux d'entre eux mènent une campagne tambour battant, à la fois sur le terrain et sur la Toile, bénéficiant d'équipes importantes.

Retrouvez ci-après les actions mises en place par les candidats, classés par ordre alphabétique.

Lire la suite

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/02/2013

Le PRG favorable à un vote ouvert du candidat de Gauche aux Municipales

Yves Bertrand, Conseiller municipal du Havre et Délégué Régional du Parti Radical de Gauche (PRG) souhaite que l'ensemble des Havrais puissent désigner le candidat unique de la Gauche pour 2014 :

DSC00554 (Copier).JPG"La presse normande rend compte, dans son édition de ce jour (20/02/2013, ndlr), des propos tenus par Laurent Logiou, Président du groupe des élus Socialistes, Europe Ecologie les Verts, Radical de Gauche au Conseil municipal du Havre.

Artisan du changement de majorité municipale, entièrement acquis au rassemblement de toute la Gauche comme à l’expression de sa diversité, j’accueille très favorablement l’organisation de primaires citoyennes au Havre.

En effet, pour que les Havraises et les Havrais, eux-mêmes, décident du candidat, de la candidate, au poste de Maire du Havre, c’est le moyen le plus démocratique !

Naturellement, le moment venu, le PRG fera connaître le nom de son, ou sa candidate, qui participera à ce débat démocratique pour faire entendre notre opinion sur l’emploi, le logement (notamment celui des jeunes et des couples avec enfants) le commerce et l’artisanat, la vie associative culturelle et sportive, le respect de la laïcité, sans oublier l’attention aux problèmes du quotidien, les transports, la propreté, la proximité et la sécurité.

J’appelle donc les autres partis de la gauche politique et écologique à participer à cette dynamique, seule capable de donner une réelle légitimité à la tête de liste ainsi désignée.

Les primaires citoyennes créent les conditions du rassemblement et de la victoire de la Gauche, pour qu’enfin, les Havraise et les Havrais reprennent leur ville en main : avec les radicaux de Gauche, j’y participe dès aujourd’hui !"

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/09/2012

Sondage : Que pensez-vous du Havre ?

Merci pour votre participation à notre grand sondage de la rentrée, "Le Havre 2014".

1207465728.gifQualité de vie, santé, solidarité, projets, travaux, politique... Vos réponses vont être développées sur JeVisAuHavre.com dans les jours à venir. Vous avez été nombreux à y participer et nous vous en remercions grandement.

le havre,havrais,sondage,havraises

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

15/06/2012

Politique : La campagne des législatives dégénère-t-elle au Havre ?

Laurent Logiou (PS), candidat face à Edouard Philippe (UMP) pour être député dans la 7ème circonscription, porte plainte pour "faux, usage de faux et détérioration de panneaux électoraux".

Dans un communiqué de Presse reçu ce jour, le candidat socialiste indique qu'il y a eu, selon lui, "Faux, usages de faux et détérioration des panneaux officiels à Octeville, Epouville, Manéglise et Montivilliers."

Il s'en explique : "Ce matin, mes panneaux électoraux officiels à Octeville, Epouville, Manéglise et Montivilliers ont été souillés par des affichettes détournant la proposition de François Hollande sur le droit de vote des étrangers aux élections locales.

La campagne était restée digne jusqu’à présent, je dénonce ce genre de méthode fondée sur la caricature, le mensonge et la calomnie. Notre démocratie est menacée par ce type de manipulation jouant sur les peurs. D’où qu’elle vienne, elle est inacceptable et illégale. C’est pourquoi, j’ai porté plainte pour faux et usage de faux et détérioration de panneaux électoraux."

De son côté, Edouard Philippe est serein, puisqu'il indique "ne pas être concerné" par la polémique.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/04/2012

Les meilleurs horaires pour voter dimanche au Havre

En fonction de votre heure d'arrivée dans votre bureau de vote, le temps d'attente peut fortement fluctuer.1838524989.jpg

Si les 144 bureaux de vote du Havre sont ouverts sans interruption de 08h00 à 18h00, il existe des tranches horaires dites "creuses" pour aller voter (données Ville du Havre).

 - Les périodes creuses : de 08h00 à 09h30 et de 12h30 à 14h30 ;

 - Les horaires "oranges" : de 09h30 à 11h00 et de 14h30 à 16h00 ;

 - Les périodes à éviter : de 11h00 à 12h30 et de 16h00 à 18h00.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/04/2012

Bayrou, Le Pen, Sarkozy en Haute-Normandie

Les candidats occupent le terrain normand cette semaine.presidentielles-2012-france-402x272.jpg

François Bayrou, sera sur Rouen mercredi 4 avril, à 18h30 à La Halle aux Toiles. Il se rendra deux jours plus tard à Caen, soit vendredi 6 avril, à 18h30 au Centre de Congrès. Marine Le Pen sera de son côté au Tréport, mercredi 4 avril à 14h30 et Nicolas Sarkozy au Zénith de Caen, vendredi 6 avril à 17h00.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/03/2012

Alfred Trassy-Paillogues "en a assez"

Dans un communiqué, le Secrétaire départemental de l'UMP Alfred Trassy-Paillogues clame "J'en ai assez !" Egratignant au passage tout le monde... ou presque.

2097621162.jpg"J'en ai assez !

J'en ai assez de cette "bien pensance boboïsante" qui nous reproche presque de ne pas avoir arrêté plus tôt le monstre des tueries de Toulouse et Montauban.

J'en ai assez de ces donneurs de leçons qui considèrent les délinquants comme des "victimes de la société" et qui, la plupart du temps oublient, les vraies victimes.

J'en ai assez de ces experts et commentateurs en tous genres qui y vont du "Monsieur Mérah" par ci, "Monsieur Mérah" par là… qui l'appellent le "tireur présumé"… la présomption d'innocence a ses limites dans une telle horreur.

J'en ai assez de ces intellectuels qui nient le risque de communautarisme, qui pensent que la "pédagogie molle" peut tout résoudre. Je ne suis pas sûr qu'un animateur de quartier jouant au football avec des salafistes intégristes permettrait de les faire rentrer dans le rang.

J'en ai assez de cette présentation par les médias d'"un jeune au visage d'adolescent" qui tendrait à le rendre sympathique.

J'en ai assez de cette naïveté, de cet angélisme qui expliquent tout, qui pardonnent tout… qui anesthésient notre société au point de lui faire oublier ses valeurs, les valeurs de la République, les valeurs de la France.

Heureusement l'efficacité du Président de la République et du Gouvernement, du Ministre de l'Intérieur et des unités d'élite ne nous fait pas perdre tout espoir mais au contraire nous invite à relever la tête."

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

16/03/2012

Législatives au Havre - Envie de mordre à droite

Droite et Centre droit ont présenté un front commun pour le lancement des campagnes législatives havraises.

DSC00300.JPGCe soir avait lieu Salle François Premier la soirée de lancement des candidats UMP sur les 7ème et 8ème circonscriptions de Seine-Maritime. Edouard Philippe a ainsi présenté son suppléant pour la 7ème, Jean-Louis Rousselin, maire d'Octeville-sur-mer. La parité ne sera donc pas appliquée. Sur la 8ème circonscription, où Agathe Cahierre avait réussi l'exploit d'être au second tour en première position devant le candidat communiste, c'est sa fille, Agnès Canayer qui prend le relais, assistée de Daniel Ozanne. Les deux candidats oeuvrent déjà ensemble comme Adjoints au maire du Havre.

On notera l'unité, dans les rangs de la Droite et du Centre droit. Le maître de cérémonie était en effet Florent Saint-Martin et l'on a noté la présence d'Hubert Dejean de la Batie, adjoint Nouveau Centre au maire de Sainte-Adresse. L'assistance était quant à elle nombreuse issue du bercail UMP local. Absent remarqué, Jean-Yves Besselat, député sortant de la 7ème circonscription, dont une lettre a été lue par le Sénateur Patrice Gélard. Il y rappelait "toute la confiance" qu'il porte à Edouard Philippe, à qui il "apporte un soutien total et sans faille".

DSC00293.JPGAgnès Canayer, dont les chances de gagner l'élection sont assez maigres, s'est dite "prête à grignoter des parts de marché". "J'ai envie d'y aller, envie de mordre le gateau", a-t-elle soutenu devant les quelques 200 militants présents. Parmi ses thèmes de campagnes, elle met en avant "le développement du Port du Havre", l'aide "aux familles dans leurs nouvelles formes", "l'emploi, l'éducation des jeunes", "le développement de l'axe Seine, la LNPN, l'essor des ports normands" et "le logement décent". Elle a raconté sa rencontre avec Jean-Paul Lecoq, député sortant, qui lui a indiqué "C'est génétique de vous envoyer dans les coins les plus difficiles", à quoi elle a rétorqué "C'est parce que nous sommes les meilleures."

Quant à Edouard Philippe, il apporte son soutien inconditionnel à Nicolas Sarkozy et le répète. DSC00297.JPGEgratignant au passage les concurrents. François Bayrou ? "Il nous emmène dans une impasse". Marine Le Pen ? "Antidémocratique, elle ne propose aucune solution". Jean-Luc Mélenchon ? "Révolutionnaire d'opérette", il "a essayé de truquer avec le socialiste un résultat de primaire socialiste". Eva Joly ? "Après l'élection présidentielle, elle sera éva-porée". Quant à François Hollande, les critiques ont été pléthore lors de son allocution. Reste Nicolas Sarkozy, qui a "les idées les plus courageuses, les plus réalistes, les plus vraies. Ce sont les seules qui permettent de préparer l'avenir." Et s'il lui reconnait des défauts, c'est pour mieux vanter ses mérites : "on peut ne pas l'aimer. On DSC00298.JPGpeut lui reprocher d'avoir ouvert trop de chantiers, de ne pas en cinq ans avoir conclu tous les dossiers. On peut lui reprocher des comportements. Mais on ne peut pas lui reprocher une volonté d'acier (...) on peut lui reconnaitre ne jamais avoir placé notre pays dans une situation de blocage. Notre pays n'a jamais été bloqué par les grèves en 5 ans. Et il a une incroyable capacité d'action quand ça va mal."

Le maire du Havre est confiant. Le cumul des mandats de maire et de député n'est d'ailleurs pas génante, pour l'UMP havraise : "Les maires de Rouen et de Caen sont déjà députés", a ainsi souligné Jean-Luc Rousselin. Député-maire ? Une évidence donc pour la Droite havraise.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/02/2012

D'anciens membres de l'UMP aux côtés de François Bayrou

Le collectif d'opinions républicaines (Coloré), mené par l'ancien villepeniste Xavier Jaglin, trouve son écho au Havre.

Dans une missive adressée aux députés, le Coloré appelle les élus de la Droite et du Centre à rejoindre François Bayrou, afin, indique-t-il, de "défendre leurs valeurs" et de "battre François Hollande".

"Nous, qui faisons du rassemblement des citoyens une valeur cardinale, ne pouvons accepter unepolitique,le havre,élections,coloré,françois bayrou,modem stratégie politique qui pourrait aboutir à désigner une partie de la population - immigrés ou demandeurs d’emploi - à l’indignité nationale. Par ailleurs les études d’opinion, comme les contacts que chacun peut avoir avec nos concitoyens sont sans appel : le divorce entre l’actuel chef de l’Etat et les français est définitivement prononcé. Pourquoi soutenir un candidat qui n’a aucune chance de l’emporter au second tour face au candidat socialiste ? Les français veulent une alternative politique. Elle sera de gauche, brutale et économiquement dangereuse avec François Hollande. Ou elle sera portée par François Bayrou sur un socle de valeurs et sur un projet conforme à nos idéaux, comme aux attentes des français."

Au Havre, des "déçus du Sarkozisme" ou de l'"ultra-droitisation de l'UMP", qui se définissent comme "ancien RPR", Villepenistes ou Centre-droit, ont choisi de se joindre au mouvement en vue de soutenir François Bayrou. Avec la volonté de porter les valeurs d'humanisme et de démocratie plus pleinement au Havre, en militant par exemple pour que les Conseils municipaux du Havre soient, chaque mois, disponibles intégralement sur Internet. Une "avancée vers plus de transparence" souhaitée par ces démocrates.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |