Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2012

Sac à terre ! La Bourse d’échange dédiée aux passionnés de la Mer au Havre

L'APMM propose la seconde édition de la Bourse d'échange sur la mer, Sac à terre !

sac à terre.jpgA noter dans vos agendas : samedi 12 et dimanche 13 mai 2012, a lieu au Havre, quai Roger Meunier, hangar n° 1 Ouest, l'événement des passionnés de la mer. Organisée par l’APMM pour la première fois en 2011, Sac à Terre a rencontré un vif succès tant sur la fréquentation d’exposants que de visiteurs. Elle vise à favoriser les transactions entre collectionneurs, Particuliers et professionnels autour d’objets ayant pour thème les bateaux, tels que les paquebots, car ferries, marines de commerce et militaire, sous diverses formes : Maquettes, cartes postales, objets publicitaires, brochures, affiches, livres, médailles, timbres, photos, livres…

En savoir plus...

Les organisateurs : Depuis 1983, l’APMM a pour but de conserver le souvenir des navires témoins d’une grande aventure humaine, et rassemble les passionnés, intéressés par l’histoire et l’actualité des paquebots et autres navires de la marine marchande.

L’APMM organise et gère pour ses membres une importante bibliothèque marine, elle collecte des documents et objets publicitaires sur ce thème. L’APMM réalise également des expositions itinérantes, présentation de documents de sa collection et participe à certaines animations culturelles, sur Le Havre. En 2010, elle organisa l’exposition « Le Havre, juin 1940 dans le sillage de l’exode » à l’Espace André Graillot qui attira plus de 3000 visiteurs.

Elle organise également ponctuellement des voyages d’études et des visites de navires.

Président : Philippe BREBANT. Contact : apmmlehavre@orange.fr

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/02/2012

Il y a 70 ans, disparaissait le paquebot NORMANDIE

Devenu une légende son histoire se conjugue encore au présent. Par Philippe Pierre Brébant, Président de l'APMM - Association des Amis des Paquebots et de la Marine Marchande, photos issues des archives de l'APMM

SS NORMANDIE NY 1939.jpgSa construction était déjà l’époque un pari impossible, les chantiers de Saint Nazaire ont dû se moderniser pour sa réalisation. La crise économique faisant rage a contraint la compagnie Générale Transatlantique à s’associer à l’état de manière définitive. Baptisé par Madame Albert Lebrun, sa mise en service a été retransmise par TSF sur toutes les ondes de France en 1935. Le pays tout entier battait au rythme du Havre, de son port et de son nouveau fleuron ambassadeur du bon goût, du luxe et de l’apogée de l’art déco.

Même son nom avait été tenu secret, et si le nom de Maurice Chevalier déjà populaire à cette époque avait été évoqué pour orner son étrave profilée, finalement le nouveau flagship de la Transat sera baptisé NORMANDIE. Le nom d’un rêve à jamais brisé par la seconde guerre mondiale alors que curieusement c’est par la Normandie que la guerre trouva sa fin en France et en Europe.NORMANDIE Salon de coiffure.jpg

Premier paquebot géant, dont la forme de la coque était elle-même révolutionnaire, effilée à la ligne de flottaison et s’ouvrant en corolle pour soutenir harmonieusement des superstructures proportionnées et trois cheminées. Le tout pour concurrencer les autres compagnies en lisse sur l’Atlantique Nord, il est prévu pour la première fois pour remporter le ruban bleu de la traversée la plus rapide en moins de 5 jours. NORMANDIE est admirable, sa machine et ses 160.000 CV lui permettent dès sa mise en service le 29 mai 1935 de ravir le titre à l’Italien REX avec 30,31 nœuds de moyenne. C’est la première fois qu’un paquebot français se hisse en haut du podium pour rafler le trophée Hales sur lequel figure NORMANDIE et qui est aujourd’hui en Australie dans la province de Tasmanie à Hobart.

Modèle d’élégance, NORMANDIE propose des décors fastueux, du déraisonnable au plus audacieux.NORMANDIE Jardin d'hiver.jpg Avec des tapisseries d’Aubusson et des panneaux laqués pratiquement dans tous ses salons, ses hauteurs de plafonds donnent à l’ensemble le vertige de la démesure souhaitée par la compagnie. Sa salle à manger reste à jamais inégalée avec sa descente monumentale dont le volume est directement dupliquée de la galerie des glaces du château de Versailles, avec la statue de la Normandie qui en orne les hauteurs. Son fumoir avec ses portes magistrales est doté de petits fauteuils individuellement tapissés. Il y a du bronze ou de l’onyx sur les colonnes et plafonds et le paquebot qui est constamment éclairé procurant une ambiance de paix et de douceur que les habitués de la ligne qui le compareront à son rival QUEEN MARY  de la sorte : Deux jeunes femmes, une anglaise décontractée prête pour une activité sportive habillée en sportwear, tandis que la française est en robe de soirée, avec un léger cadre musical à peine perceptible où se mêle des vapeurs de parfums d’un grand couturier à des odeurs d’épices.

Oui, le NORMANDIE était un superlatif à lui tout seul, devenu légende dont l’histoire devait se terminer NORMANDIE Fumoir 1ere.jpgen drame à l’instar de celles de nos princesses contemporaines. Il est désarmé à New York le 28 août 1939 au pier 88 au moment où les nouvelles précipitent la France dans la guerre. Il affiche un bilan très satisfaisant après avoir effectué 139 traversées transatlantiques et transporté quelques 135.000 passagers. En une année NORMANDIE avait accueillit autant de passagers que ceux de l’ILE DE FRANCE, du CHAMPLAIN et du PARIS réunis. Il effectua 2 croisières aux Antilles et vers Rio de Janeiro où il est resté 10 jours en escale, jamais un tel luxe se retrouvera alors que pour un navire ordinaire, il ne reste à quai qu’entre 24 et 48h !

NEW YORK.jpgCe n’est qu’après l’attaque de Pearl Harbour le 12 décembre 1941 que les Américains prendront possession du NORMANDIE. Rebaptisé le USS LAFAYETTE, il est transformé en trooper et intégralement vidé de toutes ses œuvres d’art, puis le destin va foudroyer à jamais ce rêve de grandeur. Alors que les travaux se terminent, un incendie se déclare à bord le 9 février 1942 qui se propage à une vitesse folle alors que tous les matériaux de construction sont laissés au sol par les ouvriers qui abandonnent le paquebot presqu’aussitôt. Le navire prendra rapidement une gîte importante par l’apport de l’eau déversée à bord par les marins pompiers du port. Au matin du 10 février, le plus grand lévrier de l’Atlantique va rendre son dernier souffle et se coucher sur le flanc. Démoli sur place jusqu’au pont principal, puis renfloué en août 1943, sa carcasse noircie sera finalement vendue à un ferrailleur de Brooklyn en octobre 1946. 

Si certaines éléments de son décor seront redonnés à la France et serviront à orner le LIBERTE en départ pour la casse.jpg1947, beaucoup d’autres sont éparpillés aux quatre vents. Mais non loin de là à Brooklyn les portes monumentales de l’ancien fumoir ornent désormais l’entrée de la Chapelle Notre Dame du Liban. La statue « la Normandie » a quand à elle repris la mer, après avoir été exposée à l’Hilton Fontainebleau de Miami durant plus de 30 ans, elle orne le restaurant Normandie à bord du SUMMIT des Celebrity Cruises, lui aussi sorti des chantiers de Saint Nazaire en 2001 venu au Havre en 2008. Etrange destin d’un paquebot rebaptisé du nom d’un autre paquebot de la transat détruit par un incendie en mai 1938 au Havre, détruit à New York juste 20 ans jour pour jour avant l’escale inaugurale du FRANCE le 8 février 1962. 

NORMANDIE

Construit aux chantiers Penhöet à Saint Nazaire

Longueur 313,80 m / largeur 35,90 m / 79.280 tonnes

Vitesse maximum : 32.2 nœuds

1972 passagers (848 1e classe – 670 classe touriste – 454 3e Classe)

1345 membres d’équipage

 

NORMANDIE à NY avec QUEEN MARY & ELIZABETH.jpg

Dernier cliché : NORMANDIE, aux côtés du QUEEN MARY et du QUEEN ELIZABETH, à New York

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/01/2012

Exposition cARTed au Satellite Brindeau, au Havre

À partir du 14 janvier et jusqu’au 11 février, découvrez les univers cARTed au Satellite Brindeau.

affichette-flyergd.jpgcARTed est un réseau de rencontres d’artistes et collection de cartes postales d’artistes contemporains. La plus grande superproduction de cartes postales originales jamais réalisée ! 

Simple, centrifuge, tourné vers l’extérieur pour provoquer des accidents de rencontres entre les réseaux d’artistes éparpillés, cARTed, créée en 1993, propose à tous les artistes qui le souhaitent, sans aucune sélection, d’éditer des cartes postales originales à partir d’un thème parfois, mais le plus souvent sans. Chaque impression donne naissance à une ou plusieurs planches de dix-huit cartes, en noir et blanc ou en couleurs, autant de fenêtres ouvertes sur des univers et des mondes différents.

Mais l’édition des cartes postales reste avant tout le prétexte d’une véritable « sculpture amicale ». En effet, l’essentiel de ce travail consiste à favoriser les échanges et les partages entre tous ces artistes. C’est dans cette optique que le Satellite Brindeau accueille du 14 janvier au 11 février l’exposition « cARTed » avec sa série d’hiver. L’occasion de découvrir des artistes de tous horizons...

Le programme de l'Exposition cARTed

Samedi 14 janvier 2012

À partir de 18h30, vernissage de l’exposition cARTed : grande soirée « surprise » vidéo et performances et rencontre avec les artistes : Sandra Chapron, Olivier Garçin, innuit siniswichi, Bob Lens...

Samedi 11 février 2012

Pour le dévernissage de l’exposition, dès 20h, soirée projection : portraits d’artistes « cARTed ».

Exposition visible jusqu'au 11 février 2012. Satellite Brindeau, Arts Visuels et Spectacle Vivant, 56 rue Gustave Brindeau, Le Havre.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/12/2011

Avis aux "vieux" photographes havrais

La Ville du Havre recherche d'anciens clichés.

1.gifDans le cadre de la rénovation de la piscine du Cours de la République, le Service Urbanisme et Prospective de la Ville du Havre recherche des photographies datant de 1936 à 1977 sur lesquelles apparaîtrait la piscine et tout particulièrement sa façade.

Vous pouvez envoyer vos photos à l’adresse suivante : Ville du Havre - Service Urbanisme - BP 51 - 76084 Le Havre Cedex ou par mail à christelle.stadnyk@lehavre.fr. Le service se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire au 02.35.19.45.47.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/12/2011

QUEEN MARY 2 au Havre samedi : Les Amis des Paquebots & Marine Marchande montent à bord

L'association pénètrera dans ce temple du tourisme d'exception et offrira aux Havrais un reportage photographique.

QUEEN MARY 2 au Havre.jpgVéritable géant des mers avec ses 148 258 tonnes pour 345 m de long, prévu pour accueillir 3 090 passagers, le QUEEN MARY 2 est un superlatif à lui tout seul. Mis en service en décembre 2003 lors de sa livraison par les chantiers de Saint Nazaire et baptisé par la Reine Elizabeth 2, il est attendu au Havre samedi 10 décembre à 07h00 à la pointe de Floride.

Le QUEEN MARY 2 est un navire d’exception qui passe le clair de son temps à traverser l’Atlantique nord offrant une myriade d’activités, continuant ainsi à faire perpétuer le mythe des grands paquebots de la Cunard et des grands transatlantiques, dont il reste à ce jour le digne héritier. Habitué du port du Havre, il reviendra à 3 reprises l’an prochain, tout comme le QUEEN Départ 18h45 108.jpgELIZABETH qui inaugurera la saison des croisières 2012 en janvier. Prévu également pour une escale, le QUEEN VICTORIA portera ainsi à 7 les visites de la Cunard en 2012.

Durant cette visite hivernale, les Amis des Paquebots & Marine Marchande monteront à bord du transatlantique en petit groupe ayant comme objectif de préparer un reportage photographique qui sera présenté lors de leur prochaine exposition en mars prochain lors du lancement de leur livret d’escales de paquebots pour 2012.

Cette année, l’APMM a organisé 3 visites de paquebots, 2 expositions et a mis en place la première bourse d’échange marine, dont la seconde édition sera réalisée les 12 et 13 mai 2012. Elle vient juste de clôturer ses ventes annuelles conjointement réalisées avec French Lines, dont les locaux sont situés un étage en dessous, dans le même immeuble.

L'info en plus...

Le QUEEN MARY 2 vient juste de ressortir d’un dry-dock à Hambourg. Au programme, 10 000 litres de peintures, 16 km de moquette neuve et tous ses téléviseurs remplacés par des écrans plasmas. Les anciens ont quant à eux été donnés à une œuvre de charité de la ville.

Au sujet des Amis des Paquebots & Marine Marchande...

APMM Avenue Lucien Corbeaux, Le Havre. Ouvert tous les lundis après midi. Plus d'informations sur www.apmmlehavre.eg2.fr.

Texte et photos Philippe Brébant.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

05/12/2011

Les cabanes de la plage du Havre s'exposent jusqu'au 16 décembre

L'espace Claude Monet de Sainte-Adresse reçoit jusqu'à vendredi 16 décembre 2011 une exposition où les cabanistes sont à l'honneur.

DSC00050.JPGUne exposition qui sent bon l'été et qui fait beaucoup de bien, alors que le froid aurait tendance à nous rappeler que nous sommes aux portes de l'hiver.

Trois créatifs se sont emparés pendant deux ans de l'univers des cabanistes havrais : Philippe Coz et Stéphane Tihy, photographes, et Delphine Laignel, sculpteur. Tous trois oeuvrant en amateurs, pour la passion de faire découvrir leur travail. Entre pauses des estivaliers et visions originales de ces couloirs de cabanes, c'est un véritable univers qu'ont réussi à capter les trois artistes.

A découvrir sans tarder à l'espace Claude Monet, 18 rue Reine Elisabeth à Sainte-Adresse, du lundi au samedi de 14h00 à 18h00, jusqu'au vendredi 16 décembre 2011.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Cette semaine à La Galerne

Antoine de Maximy à La Galerne ( Erratum!).jpegMardi 6 décembre 2011 : Antoine de Maximy, à 17h30, pour J'irai dormir chez vous, Carnets d'un voyageur taquin, Editions de La Martinière.

Antoine de Maximy est réalisateur, présentateur et cameraman. Il a parcouru plus de 80 pays et continue de voyager pour J'irai dormir chez vous (France Télévisions).

Son livre est construit comme un carnet de voyages, rédigé à travers trente-cinq destinations. Détaillé et décalé à la fois, fourmillant d'anecdotes inédites, il démontre le pouvoir du rire et de la bonne humeur dans les échanges humains, aux quatre coins du monde.

Yasmina Khadra à La Galerne.jpeg

Mercredi 7 décembre 2011 : Yasmina Khadra, à 18h00 au Café, pour L'équation africaine, aux Editions Julliard.

Yasmina Khadra est l’auteur de À quoi rêvent les loups, L’Écrivain, L’Attentat (prix des Libraires 2006) et Ce que le jour doit à la nuit (prix France Télévisions 2008).

Au large des côtes somaliennes, deux navigateurs sont enlevés et transférés dans un campement clandestin. C’est le début d’une descente aux enfers dont personne ne sortira indemne. Un récit saisissant de réalisme qui confirme le grand talent de narrateur de Yasmina Khadra.

Jean-Christophe Victor à La Galerne.jpegJeudi 8 décembre 2011 : Jean-Christophe Victor, à 18h00 au Café, pour Le dessous des cartes - Itinéraires géopolitiques, Editions tallandier / Arte Editions.

Jean-Christophe Victor est le fils de l'explorateur-ethnologue Paul-Emile Victor. Expert en géopolitique, il présente sur Arte l'émission Le dessous des cartes.

Consacré aux grands enjeux du XXIè siècle, ce troisième volume explique les dynamiques qui organisent les relations entre les hommes, les États et les économies. Avec une nouvelle maquette, une nouvelle cartographie et de nouvelles problématiques.

Max Bengtsson à La Galerne.jpegSamedi 10 décembre 2011 : Max Bengtsson, de 15h00 à 18h00, pour La fabuleuse histoire de la Transat, S.N.A.G.

Max Bengtsson, Havrais, a écrits plusieurs livres sur la ville.

Pendant plus d'un siècle, la Transat a assuré des services avec une flotte de paquebots toujours plus performante. L'auteur relate les traversées, les voyages fastueux mais aussi les naufrages, les catastrophes et la fin du mythique France.

Jacques Basile et Didier Guyot à La Galerne.jpegSamedi 10 décembre, Jacques Basile et Didier Guyot, de 15h00 à 18h00, pour Une autre ville bleue, Editions Point de Vues.

Jacques Basile est photographe et Didier Guyot, musicien, est l'auteur des textes.

Ce bel album est une vision fusionnelle entre la manière de capter et de restituer Le Havre en images de la part du photographe et les impressions ressenties au contact de la cité portuaire, mises en mots par le musicien. Par leur regard très personnel, les auteurs rendent compte de l’impression bleu se dégageant des instants saisis. Des photos seront exposées pendant le mois de décembre dans le Café de La Galerne avant une exposition en janvier.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/11/2011

Le Havre insolite et secret : signature à La Galerne demain

4242394510.jpg

Isabelle Letélié, auteur du magnifique ouvrage Le Havre insolite et secret, sera à La Galerne pour une séance de dédicaces.

Il est des endroits mystérieux dans notre cité, cachés, pour tout dire secrets. Isabelle Letélié les a parcourus et nous les livre, dans un ouvrage riche en couleurs et aux textes comme elle sait si bien les écrire : plaisants à l'excès. En savoir plus...

Vous aurez l'occasion de rencontrer l'auteure, demain samedi 26 novembre 2011, de 15h00 à 18h00.

Le Havre insolite et secret, Editions des Falaises.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/11/2011

Le Havre insolite et secret, les lieux mystérieux enfin dévoilés

Sortez des grandes artères havraises et pénétrez dans les lieux inaccessibles...

LE_HAVRE_INSOLITE_ET_SECRET-b (1).jpgIl est des endroits mystérieux dans notre cité, cachés, pour tout dire secrets. Isabelle Letélié les a parcourus et nous les livre, dans un ouvrage riche en couleurs et aux textes comme elle sait si bien les écrire : plaisants à l'excès.

6 chapitres pour 112 pages de découvertes

Même les plus anciens d'entre nous seront béats devant ces découvertes, devant lesquelles nous passons chaque jour sans même nous en apercevoir. L'auteur propose un voyage dans les lieux les plus profonds comme les plus élevés. Et cela en six chapitres : Le Havre souterrain, Dans les coulisses du pouvoir, Visages inattendus du port, Ambiances mystiques, Curiosités insoupçonnées et Trésors méconnus.

Ici, les photographies sont les stars : le texte vous ouvre une page d'histoire, vous permet d'identifier le lieu, apporte les éléments pour bien appréhender la parcelle de Havre explorée. La photographie, omniprésente, dévoile, permet au lecteur de passer -enfin !- par le petit trou de souris par lequel chacun d'entre nous aurait aimé se glisser...

C'est dans la collection "beaux livres" que les Editions des Falaises sortent ce mois-ci ce merveilleux257164093.jpg livre. Mais rassurez votre porte-monnaie, si l'ouvrage se montre généreux en couleurs et en informations, il ne vous en coûtera que 24€ (voir 22,80€ en commandant depuis le site de l'éditeur, avec les frais de port offerts jusqu'au 31 décembre 2011). Car le voeu de l'éditeur est de permettre à chacun de l'acquérir. Un livre à aimer, donc, mais en comptant ! Et les Editions des Falaises vous proposent par ailleurs d'en retrouver dès à présent 24 pages en ligne, gratuitement (ici). Histoire de vous convaincre définitivement, si ce n'est déjà fait, que ce livre est LE bon plan de Noël pour les amoureux du Havre.

L'info en plus...

Isabelle Letélié dédicacera Le Havre insolite et secret, samedi 26 novembre 2011 à La Galerne, de 15h00 à 18h00.

Le Havre insolite et secret, d'Isabelle Letélié, Edition des Falaises, collection beaux livres.

Photo Alexandre Cauchois.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/10/2011

Gagnez le Dictionnaire historique des Rues du Havre !

Après 4 années de travail, sort enfin le Dictionnaire Historique des Rues du Havre, aux Editions des Falaises. Nous vous proposons ce mois-ci d'en gagner deux exemplaires.

livre,dictionnaire des rues du havre,le havre,ptc,éditions ptc,éditions des falaises,rues du havre

000002.jpg

Le Dictionnaire Historique des Rues du Havre vous propose de découvrir notre ville autrement. Visionnez en ligne plusieurs pages en cliquant ici...

Les textes sont agrémentés de photos, dont la plus ancienne faite au Havre. 3 000 voies sont présentées sur près de 300 pages. Un travail collectif impressionnant, en partenariat avec le service des Archives municipales du Havre, édité par les Editions des Falaises.

Les Editions des Falaises se sont associées à JeVisAuHavre.com afin de vous permettre de gagner 2 exemplaires du Dictionnaire Historique des Rues du Havre. Le premier a été gagné par Dominique Rougeventre, la semaine dernière. A la question "Sous la IIIème République, le cours Napoléon changea de nom. Comment s'appelle-t-il aujourd'hui ?", il fallait répondre : le Cours de la République.

Pour gagner un autre exemplaire du Dictionnaire Historique des Rues du Havre, il vous suffit de répondre par mail (adresse : concours@jevisauhavre.com) à cette question :

" Dans quel quartier actuel se trouvaient les plus anciennes rues du Havre, en 1517 ?"

000001.jpg

Vous séchez ? La réponse se trouve dans l'extrait du livre (ici).

Vous avez jusqu'à jeudi 28 octobre 2011 pour participer. Le gagnant d'un exemplaire sera tiré au sort. Bonne chance !

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

06/10/2011

Concours "Connaissez-vous bien Le Havre ?"

A gagner : 2 places pour la pièce de théâtre L'Atelier, au Théâtre de l'Hôtel de Ville, mardi 11 octobre.

002.jpgVous avez deux jours pour répondre à la question suivante : "Où a été prise cette photo ?" Envoyez votre réponse à l'adresse suivante : concours@jevisauhavre.com. Le gagnant des 2 places de théâtre sera tiré au sort demain vendredi 7 octobre 2011 à 22h00. Bonne chance !

 

En savoir plus :

 - sur la pièce L'Atelier, de Jean-Claude Grumbach : ici ;

 - sur l'association Habitat et Humanisme, qui offre ces 2 places : ici.

La semaine dernière, à la question "Où a été prise cette photo ?", il fallait répondre : Le parc de Rouelle. Seul Denis a trouvé la réponse et est donc qualifié pour le tirage au sort de vendredi !

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

09/09/2011

Les Journées du Patrimoine 2011 à l'heure de la liaison transmanche au Havre

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011, les Amis des Paquebots offrent deux journées du Patrimoine sous l'égide de l'histoire de la liaison Le Havre - Angleterre.

7.jpgDepuis le 19e siècle, une liaison régulière existe entre Le Havre et la côte sud de l’Angleterre, et plus précisément avec les ports du Hampshire, Southampton et Portsmouth.

Si nous sommes aujourd’hui habitués à la silhouette des ferries modernes et confortables, il n’en était pas de même aux débuts des liaisons régulières en 1825.

Elles furent d’abord assurées par des voiliers tous les 3 jours, puis par des vapeurs plus rapides. Aujourd’hui 3h30 suffisent pour qu’un catamaran relient la Porte Océane à Portsmouth.

Les Amis des Paquebots & Marine Marchande (APMM) vous convie à revivre cette aventure et à revoir la plupart des navires alors familiers des Havrais et de l’avant-port. Une exposition photographique accompagnée de maquettes, affiches et objets de collection seront présentés au public dans leurs locaux. Un tirage au sort sera également organisé à l’occasion en partenariat avec LD Lines offrant la possibilité de gagner 3 aller/retour pour 2 piétons sur la ligne Le Havre-Portsmouth, samedi, autour d'un verre de l'amitié, dès 18h00.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

03/09/2011

Exposition photos : Sébastien Luce, à la Fnac du Havre

Les lumières du Havre n'ont plus aucun secret pour lui.

1.JPGVoilà longtemps que nous voulions parler de Sébastien Luce. Ses photos de notre quotidien captent l'instant présent pour l'éternité, à l'image de Robert Doisneau, qui l'a d'ailleurs encouragé en 1993, alors qu'il n'avait que 26 ans.

Depuis il n'a cessé de photographier, avec une habileté hors du commun. Vous pourrez découvrir une partie de son travail, ses surprenants reflets, dès le 15 octobre 2011, à la Fnac du Havre.

Si vous souhaitez mieux le connaître, rendez-vous sur son site (imagesinlehavre.fotoloft.fr) ; et si vous appréciez autant que nous son oeuvre, sachez qu'il est à la recherche de partenaires pour l'édition d'un livre sur Le Havre. L'appel est lancé !

Retrouvez plus de photos sur son profil facebook (ici)...

 

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/09/2011

Coup de coeur de septembre : Le blog de Maxime Jannin

Nous vous invitons à découvrir un photographe de qualité.

1.JPGLe Havre est un vaste terrain de jeu, où de nombreux photographes, amateurs comme professionnels peuvent créer des images belles. C'est le cas de Maxime Jannin, qui sait travailler de façon à émerveiller, à créer en chacun des émotions pures.

Nous vous invitons à découvrir par vous-mêmes son travail :

 - sur son site web ;

 - sur sa page facebook.

Sur l'un comme sur l'autre, gageons que vous allez être éblouis. Merci à lui...

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

28/06/2011

Les meilleurs clichés du Havre de Graffs

LEHAVREDEGRAFF111copiecopie.jpgLes photographes se sont "lachés" ce week-end, amusés et impressionnés par les créateurs à la bombe.

Voici quelques reportages photos disponibles sur la Toile Havraise :

 - Objectif Le Havre / page 1 / page 2

 - Chronique Ordinaire / page 1

 - Le Havre sous les graffs / page 1 / page 2

 - Le Havre City / page 1 / page 2

Photo : Photoplaisir.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |