19/11/2012

Patrice Gélard, homme clé de l'élection à la tête de l'UMP

Alors que les deux candidats, François Fillon et Jean-François Copé, se déclarent vainqueurs des élections internes du parti, les clés du parti sont entre les mains d'un Havrais.

1748973745.jpgLa Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Electorales, présidée par le sénateur Havrais Patrice Gélard, va devoir vérifier un certain nombre de résultats. Il y aurait eu en effet, suggèrent les ténors de l'UMP et en fonction de leur camp, des fraudes dans les villes de Paris, Marseille, Toulouse, Nice, Neuilly... A Nice par exemple, on a dénombré plusieurs centaines de voix d'écart entre le nombre de signataires et le nombre de votes, puis quelques dizaines, avant d'arriver à 1 voix sans signature.

François Fillon déclare de surcroît avoir gagné d'environ 200 voix, alors que son adversaire se donne vainqueur de plus de 1 000 voix. Le travail de la COCOE s'annonce donc primordial pour définir un gagnant dans cette élection interne du parti de Droite.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire