11/07/2012

La LNGV Paris-Le Havre dénoncée par la Cour des comptes

La Cour des comptes met en évidence des projets au financement impossible, programmés par le précédent gouvernement.

2089203718.jpgA l'horizon 2020, 14 lignes à grande vitesse devaient être créées, sur environ 2 000 kilomètres. Dont la Ligne Nouvelle Grande Vitesse, reliant Le Havre à la capitale. Seulement les 260 000 000 000 d'euros nécessaires à cette création n'ont pas été programmés dans les budgets. Et pour la Cour des comptes, 260 milliards de dépenses sont impossible si l'on veut espérer un équilibre du budget de l'Etat.

Les projets prioritaires sont donc ceux qui ont déjà été débutés. Quant aux autres, soient 11 d'entre eux, ils devront faire l'objet d'un "arbitrage", indique la Cour des comptes. Le rapport soutient que sur ces dépenses, en plus de ne pas avoir été budgétées par Nicolas Sarkozy, n'ont été établis ni une "rentabilité socioéconomique", ni un "intérêt environnemental".

Lire également : "Le Grand Paris peut-il se faire sans les élus locaux ?", du 10 mars 2012.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Écrire un commentaire