Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2011

La Cour des Comptes salue l’action du Secours Catholique-Caritas France en faveur des victimes du Tsunami

Le Diocèse du Havre se félicite de cette reconnaissance rare venant de la Cour des Comptes, connue pour ses critiques à l'encontre des associations humanitaires.

secours catholique logo.JPGDans son rapport sur l’emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du tsunami, la Cour des comptes dresse un portrait très positif des actions du Secours Catholique-Caritas France. Elle salue en particulier la stratégie de soutien à des partenaires locaux de l’association, sa transparence vis-à-vis de ses donateurs et son suivi des actions réalisées.

Le Secours Catholique-Caritas France a mené avec ses partenaires locaux des projets d’urgence puis de reconstruction en faveur des victimes du tsunami en Inde, au Sri Lanka et en Indonésie grâce aux 38 millions d’euros collectés au lendemain de la catastrophe. Ces projets mis en œuvre pendant six ans ont bénéficié à 1,4 million de personnes dans ces trois pays.

La Cour des Comptes souligne dans son rapport la pertinence de la stratégie d’action mise en œuvre par le Secours Catholique-Caritas France qui s’est appuyé sur des partenariats locaux anciens pour réaliser ses actions. Ce soutien s’est avéré particulièrement important pour identifier les bénéficiaires prioritaires des projets, démultiplier l’impact des programmes et assurer leur viabilité à long terme.

Toujours selon ce rapport, le Secours Catholique-Caritas France a fait preuve d’une grande transparence vis-à-vis de ses donateurs qui ont été informés régulièrement de l’avancée des projets par l’intermédiaire de son journal Messages et du site Internet. Ils ont également été consultés sur la réaffectation d’une partie des dons en faveur des victimes de la crise du Darfour et des victimes de la guerre au Sri Lanka. La Cour des Comptes salue également la rigueur des procédures de suivi, d’évaluation et de contrôle mises en place par le Secours catholique-Caritas France. La création d’une Unité tsunami et les outils de contrôles proches du terrain ont permis de garantir la qualité et l’efficacité des actions soutenues par l’association.

Cette expérience de reconstruction d’une ampleur inédite est aujourd’hui capitalisée par l’association pour mener à bien ses projets de reconstruction en Haïti. Le Secours Catholique-Caritas France a ainsi décidé d’ouvrir un bureau à Port au Prince en juillet 2010 pour garantir le même niveau d’efficacité et de suivi des projets mis en œuvre. Sur 38 millions d’euros collectés, 2,7 millions ont été réaffectés à ces urgences.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire