Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2011

Début des inscriptions aux ateliers de La Manicle Satellite Brindeau

Spectacles, performances, expositions, images nouvelles, ateliers... La Manicle est un lieu vivant autour des arts, à redécouvrir dès septembre.

1.jpgLa Manicle propose, comme chaque année, des ateliers de pratique artistique animés par des artistes professionnels aux compétences variées : metteurs en scène, comédiens, plasticiens, vidéastes. Etant en lien direct avec l'activité du Satellite Brindeau, ils permettent aux élèves de rencontrer et d'échanger avec les artistes accueillis par la structure tout au long de l'année. Ces ateliers sont accessibles à tous, débutants ou confirmés.

Théâtre : initiation et pratique du jeu dramatique. Pour débutants et confirmés, à partir de 14 ans. Les jeudis soirs de 18h00 à 20h00.

Réalisation et mise en scène : pour public confirmé, dès 14 ans. Les mercredis soirs, de 18h00 à 20h00.

Prise de parole en public : pour tous, dès 14 ans. Les mardis soirs, de 18h00 à 20h00.

Théâtre pour enfants ou adolescents : dès 7 ans. Les mercredis après-midis.

Week-ends de stage sur la vidéo : l'atelier de réalisation vidéo se déroule sous forme de stages, sur sept week-ends. Ouvert à tous, dès 7 ans.

La Manicle Satellite Brindeau - 56 rue Gustave Brindeau, Le Havre. Tél 02 35 25 36 05. Mail lamanicle@orange.fr.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/05/2011

Exposition photos et film : "Victimes invisibles - Les migrants au Mexique"

Chaque année des dizaines de milliers de personnes traversent sans autorisation le Mexique pour atteindre la frontière avec les Etats-Unis.

amnesty international,amnesty,mexique,passeurs mexique,mexicains,le havre,havrais,film,photos,photographies,exposition photosPendant leur traversée, ces personnes ne sont pas à l’abri des exactions que leur font subir des bandes criminelles. Les autorités ne les protègent pas et parfois participent à ces abus. Les migrants irréguliers, originaires d’Amérique centrale, traversent le Mexique chaque année pour se rendre aux États-Unis où ils espèrent avoir une nouvelle vie et échapper à la misère et à l’insécurité qui règnent dans leur pays.

Ceux qui atteignent la frontière américaine ont survécu à un des voyages le plus dangereux au monde ; voyage pendant lequel ils risquent d`être victimes de passages à tabac, d’enlèvements, de viols, et même de meurtres.

L'exposition Le groupe havrais d'Amnesty International vous propose d'explorer en photographies cette situation précoce et dangereuse pour tant d'hommes et de femmes. L'exposition est visible jusqu'à vendredi 3 juin 2011, à l'Epicerie Culturelle, 80 rue de l'Eglise, 76600 Le Havre.

Le film L'acteur et réalisateur Gael García Bernal et le réalisateur Marc Silver se sont associés àmexique_les_invisibles_2_fra.jpg Amnesty International afin de réaliser un film inspiré des récits de migrants traversant le Mexique et de braquer les projecteurs sur les violations dont les migrants sont victimes. Ce film, Les Invisibles, donne un aperçu choquant d'un monde dont de nombreuses personnes préfèreraient que vous ne sachiez rien.

A voir à l'Epicerie Culturelle, 80 rue de l'Eglise, jeudi 26 mai 2011, à 19h00. La projection est suivie d'un repas Mexicain. Prix de la soirée : 20€.

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/05/2011

Mai, le mois des fermetures au Havre

C'est le dernier mois d'existence pour plusieurs lieux de vie havrais.

le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsAprès la discothèque Le Duplex, qui a fermé ses portes voilà quelques mois et qui est l'objet d'une démolition actuellement, deux autres endroits emplis d'histoires de Havrais et de Havraises vont s'arrêter dans les jours à venir.

Il y a d'abord le Cabaret Electric, situé à deux encablures du Duplex, qui ferme ses portes dans quelques jours. Ce week-end est donc celui de la "liquidation totale" pour l'équipe. Finis les concerts électro pop, rock, punk, déjantés et le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubsdécalés. Finies, les longues heures d'entraînement pour les groupes havrais, dans ce lieu mythique de notre cité...

Et puis il y a le cinéma Les Clubs, qui le 31 mai 2011 va faire ses adieux définitifs, après 16 ans de bons et loyaux services. Le cinéma qui permettait à tous de se rendre dans les salles obscures, avec des places allant de 3 à 7,50€, pour des films récents...

Des pétitionnaires ont hurlé à la mort, affichant le mécontentement de milliers de Havrais : 1 976le havre, niemeyer, volcan, volcan du havre, le volcan, espace niemeyer, le duplex, cabaret electric, cinéma, cinéma les clubs, les clubs membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du cinéma Les Clubs", 1 589 membres du "Groupe de soutien contre la fermeture du Duplex", 987 "contre la fermeture de l'espace culturel Niemeyer", sur facebook... Mais rien n'y a fait, des pages d'Histoire du Havre se tournent.

Que sera l'espace Niemeyer dans quelques mois ? Retrouvez l'article paru le 2 mai 2011 (ici).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

30/04/2011

JeVisAuHavre a besoin de vous !

JeVisAuHavre Vous ouvre les portes de son association...

le havre la nuit.JPGAfin de poursuivre sa diffusion, l'association qui gère JeVisAuHavre.com, l'ADDPE76, vous propose d'en devenir vous aussi membre. Cela permettra de l'aider financièrement (adhésion de 20€ par an), de nous rencontrer plus souvent et de discuter de vos attentes, de vos centres d'intérêts... Et, si vous le souhaitez, de participer en écrivant de temps en temps des articles.

Comment adhérer ?

Téléchargez simplement le bulletin d'adhésion (ici), imprimez-le et envoyez-le par courrier à l'ADDPE76 avec un chèque de 20€, à l'adresse indiquée sur le bulletin d'adhésion. Le Bureau de l'association valide votre adhésion dans les jours qui suivent et vous en êtes informés immédiatement. Vous recevez également un reçu pour votre adhésion.

A quoi ça sert ?

 - D'abord à soutenir l'un des médias les plus lus au Havre (plus de 100 000 pages vueslogo ADDPE ok.gif chaque mois). Et surtout de faire que JeVisAuHavre.com continue d'être 100% gratuit au quotidien.

 - A participer, si vous le souhaitez, à la vie de votre site JeVisAuHavre.

 - A rencontrer régulièrement les autres membres de l'association et à échanger sur Le Havre, sa vie et ses multiples facettes.

Vous voulez plus d'informations ? Contactez-nous par mail ( jevisauhavre@yahoo.fr ) ou par téléphone au 06.62.01.65.80 (Alexandre Cauchois).

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/03/2011

Soirée Amnesty International, jeudi 24 mars

Amnesty International vous invite à la projection du film "Women Are Heroes", au Sirius.

amnesty-international.jpgLes habitants des bidonvilles, considérés comme des citoyens de seconde zone, privés de la plupart de leurs droits, se voient également bien souvent réduits au silence ou bien ne sont écoutés par personne. Dans un tel contexte, les femmes restent les plus touchées par la pauvreté, la violence, la dégradation de l’environnement et les maladies.

Elles continuent d’être prises pour cibles dans les conflits armés et de subir des restrictions de leur liberté et de leur autonomie. Il faut écouter la voix des femmes. Leur contribution doit être reconnue et encouragée. La participation active des personnes concernées doit être un élément essentiel de toute stratégie de lutte contre la pauvreté.

Le recueil de ces voix est précisément au cœur du travail entrepris par le photographe JR à travers lenotutile-blog-design-geek-women-are-heroes-16.jpg monde et qui les présente aujourd’hui dans son film "Women Are Heroes".

Le film se déroule dans plusieurs pays et plus particulièrement au Brésil, en Inde, au Kenya et au Cambodge.

Le film commence dans les favelas brésiliennes, puis en Inde, où nous découvrons des femmes prises entre des coutumes ancestrales et une modernité quotidienne. Puis le Kenya où, là encore, les femmes doivent vivre dans un contexte plus que chaotique et instable. Enfin, au Cambodge, nous sommes confrontés à la violence de l’expropriation ultra violente faite aux foyers tenus par un système matriarcal qui tente de résister face aux mastodontes de l’immobilier...

Le film présente des femmes qui côtoient parfois la mort, qui passent du rire aux larmes, des femmes généreuses qui n'ont rien et qui le partagent, qui portent un passé douloureux et l'envie de construire un avenir heureux. En cherchant ce qui est commun dans leur regard, JR tente de se rapprocher de ce qui est universel : l’humain.

Rendez-vous jeudi 24 mars 2011, à 20h45, au cinéma Sirius, 5 rue Duguesclin au Havre.

Vidéo : la bande annonce de "Women Are Heroes".

Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/11/2010

Ce mercredi, découvrez le cinéma Haïtien au Sirius

L’association Maison de la Culture du Havre organise au cinéma le Sirius, mercredi 24 novembre à 20h, la projection du film  Royal Bonbon de Charles Najman (1h25).

clip_image001.jpgS'en suivra un débat, animé par l’acteur du film Dominique Batraville. 

Charles Najman est  auteur de plusieurs documentaires, dont La Mémoire est-elle soluble dans l'eau ? (1996) et Les Illuminations de Madame Nerval (1999), il a déjà consacré à Haïti quelques articles et un livre intitulé Dieu seul me voit. Avec Royal Bonbon, il signe son premier film de fiction. Un film primé, puisqu'il a reçu le prix Jean Vigo en 2002. 

Dans un style baroque, il conte la fable d'un Haïtien qui se prend pour un despote éclairé et questionne les rapports ambigüs que la République d'Haïti entretient avec son histoire.

De nos jours, dans le port de Cap-Haïti, un vagabond erre sur les quais. Il crie à qui veut l'entendre qu'il est le roi Christophe, celui qui, en 1811, se proclama monarque après la mort du libérateur indépendantiste Dessalines. Toléré pour sa loufoquerie, sujet de moquerie, il finit pourtant par être chassé.

La bande-annonce du film Royal Bonbon, à voir le 24 novembre 2010 à 20h00 au Sirius du Havre...


Écrit par Alexandre Cauchois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |